1. //
  2. // Quarts
  3. // Real Madrid-Bayern Munich

Real Madrid, l'éloge de la stabilité

Depuis plus d'une décennie, le Real Madrid a retrouvé sa grandeur : deux Ligues des champions, des titres à la pelle en Liga malgré la concurrence du Barça, et des joueurs à l'impact médiatique mondial. Une réussite qui doit autant à la force de frappe financière de la Maison-Blanche qu'à sa stratégie de grande stabilité dans son effectif depuis 2009 et le lancement de la seconde ère des Galactiques par Florentino Pérez.

Modififié
Une qualification contre le Bayern Munich – plutôt bien engagée après la victoire en Allemagne à l'aller (1-2) – et le Real Madrid disputerait sa septième demi-finale de Ligue des champions consécutive. Avec la perspective de conserver son titre – inédit depuis le doublé de l'AC Milan en 1989 et 1990, une autre époque – et de s'adjuger une douzième fois la coupe aux grandes oreilles. Histoire de conforter le record. L'importance de la puissance financière étant ce qu'elle est dans le football moderne, il serait facile d'associer cet ADN européen des Merengues à leur force de frappe économique. Plus riche, plus prestigieux, le Real peut attirer les meilleurs joueurs du monde, et disposant des meilleurs joueurs du monde, il ne peut que logiquement enchaîner les titres. Un raccourci simpliste qui, s'il contient sa part de vérité, n'explique en rien pourquoi la Maison-Blanche fait mieux que Manchester United, Barcelone – tous les deux devant au classement Deloitte 2017 des clubs de football les plus riches du monde – mais aussi Paris, Chelsea et consorts. Au-delà de sa richesse, de sa popularité, de son statut d'équipe « royale » , ou encore de sa tradition de victoires – les cinq premières Coupe d'Europe des champions de l'histoire dans sa musette –, ce Real-là brille aussi avec constance depuis sept ans car son effectif bouge assez peu. Malgré cinq entraîneurs consommés sur la période, à savoir Manuel Pellegrini (2009-2010), José Mourinho (2010-2013), Carlo Ancelotti (2013-2015), Rafa Benítez (2015-2016), et Zinédine Zidane depuis le limogeage de l'Espagnol, l'effectif madrilène n'a pas bougé d'un iota, ou presque. Depuis 2009, le retour de Florentino Pérez et le début de la seconde ère des Galactiques, Cristiano Ronaldo est toujours le fer de lance, Sergio Ramos le taulier derrière, avec des têtes familières comme Pepe ou Marcelo, parties prenantes dans le décor.

Les dix facettes de Carlo Ancelotti

Toni Kroos, dernier titulaire recruté en 2014


Pour comprendre la démarche, il suffit de se pencher sur l'historique récent des transferts au Real Madrid. Si la Maison-Blanche aime ce qu'il y a de mieux, elle a bien compris l'inefficacité des achats frénétiques quand on dispose déjà d'une partie des références mondiales à chaque poste. L'été 2016 n'a ainsi vu aucune folie, si ce n'est la lubie Álvaro Morata, l'enfant du club, rapatrié de Turin pour offrir un concurrent glamour à Karim Benzema. L'autre recrue importante ? Marco Asensio, en retour de prêt de l'Espanyol. Deux « nouvelles » têtes qui n'en sont pas vraiment et qui n'ont pas chamboulé le onze type à disposition de Zinédine Zidane. Les derniers tauliers et titulaires arrivés dans la capitale espagnole sont donc Toni Kroos et Keylor Navas (2014), Gareth Bale, Isco et Casemiro (2013), quand les autres recrues, James Rodríguez, Lucas Vasquez ou Daniel Carvajal, sont pour l'un une folie post-Mondial 2014, et pour les deux autres, des produits de la cantera partis grandir ailleurs avant de revenir plus forts. Dans la pratique, cela se traduit par des joueurs totalement intégrés dans l'atmosphère d'excellence madrilène, et surtout, habitués à aller chercher des succès ensemble. Arrivé en 2005, Sergio Ramos comptabilise ainsi plus de 500 matchs et 70 buts sous le maillot blanc, son compère Marcelo, débarqué deux ans plus tard, en est à près de 30 pions en 400 rencontres... Au total, Zinédine Zidane compte sept éléments qui ont déjà passé le cap symbolique des 200 matchs pour le Real, treize si l'on baisse la barre à 100 unités et que l'on ne comptabilise pas Casemiro, seulement 90 matchs depuis 2013.

L'armoire à trophées de Sergio Ramos


Des statistiques qui peuvent expliquer que ce Real Madrid – pourtant souvent présenté comme une collection d'individualités – sache se transcender dans les moments-clés et affiche régulièrement une grosse solidarité sur le terrain. Depuis 2005, et l'arrivée de Sergio Ramos, élément-clé le plus ancien du groupe actuel, les meilleurs joueurs de la Maison-Blanche ont d'ailleurs tout gagné, ou presque, sous les couleurs de leur club et de leurs sélections nationales. La palme pour le défenseur central espagnol, sa Coupe du monde (2010), ses deux Euro (2008 et 2012), mais surtout ses deux C1 (2014, 2016), trois Liga (2007, 2008, 2012), deux Coupes du Roi (2011, 2014) et deux Mondiaux des clubs (2014, 2016). Une boulimie de titres qui a ainsi boosté les carrières de Cristiano Ronaldo, Pepe, Raphaël Varane, Luka Modrić ou Karim Benzema. Des joueurs arrivés en Espagne avec un statut, mais qui y sont devenus des légendes, seul Cristiano Ronaldo ayant débarqué en 2009 avec déjà une consécration européenne au palmarès. Aujourd'hui, les seuls dangers qui guettent le Real Madrid et sa politique immobiliste, ce sont l'âge de ses cadres, et une éventuelle lassitude d'éléments n'ayant plus rien à prouver. Mais visiblement, personne ne semble se lasser de gagner sous les couleurs du Real Madrid...

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Real-Bayern



    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    FootAddicted Niveau : CFA2
    L'angle d'analyse de l'article, à savoir la stabilité de l'effectif et l'ancienneté des joueurs ainsi que leur impact sur la performance de l'équipe ces dernières années, est intéressant. J'y pensais l'autre jour en regardant le match contre le Bayern, on a la fausse impression que cette équipe ne fait qu'empiler les stars mais c'est un des effectifs les plus stables sur la dernière décennie.

    Prenons l'ancienneté des joueurs composant le 11 titulaire (en comptabilisant la saison en cours)

    Navas : 3 saisons
    Marcelo : 9,5 saisons
    Ramos : 12 saisons
    Pepe : 10 saisons
    Carvajal : 4 saisons
    Casemiro : 2 saisons (4 en incluant sa saison de prêt et la saison d'avant)
    Kroos : 3 saisons
    Modric : 5 saisons
    Bale : 4 saisons
    Benzema : 8 saisons
    Cristiano Ronaldo : 8 saisons.

    En moyenne l'ancienneté moyenne du 11 titulaires est de 6,2 saisons.
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Note : -4
    C'est plus facile d'etre stable quand t'es interdit de recrutement..
    Sur la période analysée, c'est le FC Barcelone qui a été interdit de recrutement, pas le Real Madrid.
    ho zinc zinc, tu t'es fais casser là. Moi ça m'aurait pas plu...
    mara donna des frissons Niveau : CFA
    Le zinc ne se brise pas aussi facilement !
    ça dépend à combien tu montes dessus.
    4 réponses à ce commentaire.
    Rorschach Niveau : DHR
    En 10 ans, 2 Liga, 2 Champions League et 2 Coupe du Roi. Je n'ai pas une impression de grandeur sur ce laps temps.

    Si on prends les 5 dernières années par contre, le Real a clairement regagné son rang avec 1 Liga, 2 Champions League et 1 Coupe du Roi.

    La stabilité évoquée est bien là depuis 10 ans, la grandeur retrouvée est tout de même plus récente.
    fairplay is the game Niveau : DHR
    Ce qui relativise assez les choses pour tous ces "champions project"
    Même le Réal a pris 5 ans avant de pouvoir gagner sa decima.
    Et_Dieu_créa_ZZ Niveau : District
    Et cela coïncide également avec le déclin du Barcelone post-Guardiola.
    Speedstar Niveau : CFA2
    12 ans plutôt...

    2002-2014.
    Merci pour les chiffres, me semblais bien que le passage "des titres à la pelle en Liga" était un poil exagéré...
    Ce commentaire a été modifié.
    D'accord avec toi, j'ai pas compris le coté "des titres à la pelle en Liga" dans l'intro, sachant que depuis 2005, le Real a gagné autant de liga que l'OL en ligue 1.

    Bref, le Real a surtout retrouvé de sa superbe grâce à la Ligue des Champions et ses deux victoires récentes. Les difficultés en championnats restent, à mon sens, dues au fait que certains joueurs (Ramos, Bale, Marcelo...) ont du mal à être constants toute la saison et notamment en début d'exercice quand l'enjeu immédiat n'est pas là. Des joueurs qui peuvent ensuite devenir des monstres quand ils se transcendent dans des matchs à enjeu.

    Que Ramos soit le taulier reste un problème à mes yeux, surtout lorsqu'il est associé à Pepe qui est un excellent défenseur mais qui n'a pas le profil de "temporisateur" pour l'espagnol. Ramos incarne à mes yeux cette instabilité dans les performances, et si ce coté "tête brulée" peut te transcender lorsqu'il est au top, il peut également te plomber quand il s'enferme dans ses errances de début de saison. Je pense d'ailleurs que le profil de Varane serait bénéfique à Ramos si celui-ci progressait enfin de plusieurs paliers comme c'est attendu depuis longtemps. Avec comme "idéal" les paires Chiellini-Bonucci ou Boateng-Hummels.
    Bah justement, la stabilité a fini par payer dans la meilleure des compétitions. C'est le principe de la vision à long terme. A mon avis, c'est surtout l'arrivée de Mourinho, malgré ses défauts, et ses 3 demi-finales qui a remis l'église au centre du village.
    6 réponses à ce commentaire.
    Pour contrer la lassitude des cadres et leur âge vieillissant, il faut incorporer, petit à petit et d'année et année, de nouveaux joueurs pour concurrencer les anciens et réinstaurer une compétition dans le groupe.

    C'est ce qui a été fait ces dernières années avec les arrivées de Kovacic, Lucas Vasquez, Asencio, etc. Zidane a l'air d'avoir une vision à long terme et de faire confiance aux jeunes du centre de formation, c'est bieng.

    Mais c'est en ce sens que les rumeurs d'arrivées d'Hazard, par exemple, me font un peu peur. Le recrutement doit, pour moi, suivre la stratégie de ces dernières années: trouver une doublure jeune à Marcelo et Casemiro, un gardien de classe mondiale et pallier au probable départ de Morata.
    Pourquoi la possible arrivée d'Hazard te fait elle peur? Comme tu le dis, "Pour contrer la lassitude des cadres et leur âge vieillissant, il faut incorporer, petit à petit et d'année et année, de nouveaux joueurs pour concurrencer les anciens et réinstaurer une compétition dans le groupe" et cette arrivée irait à mon avis dans ce sens. La BBC est immuable et sans concurrence depuis 3 saisons et Cristiano qui occupait jusqu'à la saison dernière le flanc gauche vieillit et s'axialise, il y a donc un besoin à cette position. Par ailleurs, détail non negligeable avec Perez, avec le départ quasi programmé de James, il va falloir recruter une nouvelle pancarte sur crampons et là encore Hazard répondrait à ce besoin.
    Par ailleurs Vallejo qui revient de pret l'an prochain (et ne devrait pas avoir beaucoup de temps de jeu) ne peut pas jouer milieu defensif? Au pire Kovacic contre les petits, ca passe! Et que penses tu d'une paire Mayoral (il donne quoi son pret?)/Mariano pour pallier au probable départ de Morata et continuer à promouvoir la formation madrilène?
    Ce commentaire a été modifié.
    Je ne sais pas trop quoi penser d'Hazard au Real. D'un côté, tu as raison, Cristiano n'est plus tout à fait performant sur l'aile gauche (il n'arrive plus à déposer ses adversaires comme avant) et se dirige de plus en plus dans l'axe (là où son placement, son sens du but et sa puissance aérienne en font un excellent attaquant). Là, l'arrivée d'Hazard prendrait sens.

    Mais d'un autre côté, ça signifierait qu'on aurait le même statut quo avec Isco et Asensio qui joueraient encore les seconds couteaux. Asensio est un candidat crédible en tant qu'ailier gauche et c'est un futur tout grand, il lui faut du temps de jeu. Lui et Isco peuvent aussi jouer dans un 4-4-2 qui a été souvent utilisé cette saison et qui porte ses fruits.

    Après, pour la doublure de Casemiro, je pensais pas d'abord à Vallejo ou Kovacic mais plutôt à Marco Llorente prêté à Alavès et qui fait une grosse saison.

    Lui, plus un grand gardien et une doublure à Marcelo suffiraient, à mon humble avis, à insuffler du sang neuf dans l'équipe.

    Sinon, aucune idée ce que donne le prêt de Mayoral, si d'autres pourraient nous éclairer, c'est avec plaisir!
    Isco est à mon avis amené à prendre la relève de Modric vieillissant qui devrait de moins en moins jouer. Asensio est effectivement hyper talentueux mais peut etre pas encore assez solide pour etre titulaire au Real, je le vois bien grapiller plus de temps de jeu la saison prochaine un peu comme un Vazquez cette saison!
    AtlanteanKodex Niveau : DHR
    Si on veut une simple doublure à Marcelo, on rapatrie Jesus Vallejo en défense centrale et Nacho fait très bien l'affaire à gauche. À mon humble avis, il n'y a pas nécessité de recrutement avec les retours de prêt, sachant qu'à terme les jeunes du centres (pas tous mais plusieurs) auront le niveau pour s'imposer comme titulaires, je pense à Asencio, Vallejo, éventuellement Llorente.

    Et Ronaldo est encore loin d'être cramé, ce qui favorise l'éclosion de Asencio et fait que le recrutement de Hazard serait plus un caprice du président qu'autre chose.

    Seul le recrutement d'un gardien de classe internationale pas uniquement bon sur sa ligne comme Navas m'apparaît nécessaire.
    morata, jhe pensais qu'il s'accrocherait, étant donné que benzema devient trentenaire, et qu'il a une bonne marge de progression, encadré par le dit benz et cricri,et que ZZ est adepte du turn-over
    mais si vous dîtes que cricri va être confirmé comma axial, alors ça se comprend.
    5 réponses à ce commentaire.
    KeepTraining Niveau : DHR
    En même temps leur équipe-type envoie sérieusement du lourd, et leur recrutement est souvent ciblé et juste (Modric, Bale, Isco, Kroos, Carvajal ces derières années)

    Bon ya eu quelques erreurs de casting (James, Illaramendi) ou le recrutement de remplaçants qui font néanmoins le taffe (Kovacic, Danilo, Morata) mais ça reste globalement très solide.
    LapinCrétin Niveau : CFA
    C'est quand même pas de grosses erreurs de casting: James a fait quelques matchs très solides au début, c'est surtout qu'il est compliqué à mettre dans le système de jeu du Real.

    Pour Illaramendi, il avait fait de belles choses avec la Real et si il avait confirmé, ça aurait été un beau remplaçant à Xabi Alonso. Il est arrivé dans une équipe qui tournait bien et faisait un gros gap de niveau. Puis c'était la logique de prendre plus d'Espagnols. Je pense que le pari, raté, était pas con.
    KeepTraining Niveau : DHR
    Je suis d'accord mais par rapport au thème de l'article, ce ne sont pas des joueurs qui se seront inscrit dans la durée au Real : illarramendi est vite reparti et James, qui n'a pas été à la hauteur des espoirs placés en lui, va être très probablement vendu cet été.
    Note : 1
    D'accord pour James mais Illaramendi n'a jamais rien fait avec le Real. Il s'est caché continuellement. Il a des qualités mais il ne faisait que des passes en arrière ou latérales de peur de mal faire. Il n'y a que sa dernière saison au Real qu'il s'est un peu bougé mais trop tard. Le Real était trop grand pour lui.
    Il fut le dernier de la grande lignée des Canales, Pedro Leon, Granero premiere vague completement foirée de recrutement de jeunes espagnols du Real!
    4 réponses à ce commentaire.
    Ce commentaire a été modifié.
    Tonton Florentino a appris des echecs des premiers galactiques et a construit sous ce second mandat le meilleur effectif des 5-6 dernières saisons avec celui du Bayern, un subtil mélange de joueurs confirmés qui ont tout gagné en club et en EN, de cracks (Bale, Modric, Benzema, Isco) de joueurs formés au club (Varane, Carjaval, Vazquez, Nacho), de pépites surtout espagnoles et de craquages parce que c'est quand même Florentino (James, Danilo).
    Ca me rappelle les années de domination du barca de Guardiola (pendant que bizarrement ce dernier se galactise depuis quelques saisons…) et une fois de plus le défi (de Zidane) est de maintenir ces mecs au plus haut niveau le plus longtemps possible!
    cedoukeita Niveau : DHR
    On pense souvent à tord que le monopole de l'amour du maillot appartient au joueurs formé au club alors que voir cette équipe gardé ces stars plus de 10 ans je trouve ça très classe.
    En même temps vu qu'elles sont au sommet de la chaine alimentaire, où veux tu qu'elles aillent à part le Bayern? A Arsenal comme Özil?
    1 réponse à ce commentaire.
    En plus de l’ancienneté des joueurs titulaires, le plus impressionnant c'est qu'ils sont encore relativement jeunes.
    Kroos - Bale 27 ans ; Casemiro- Carvajal 25; Marcelo 28, Benz 29, Ramos - Modric 31. Je vois Cristiano continuer a un bon niveau encore 2 ans ce monstre.

    Et derriere Isco (qui est determiné a rester) - Kovacic - Asensio - Lucas etc.

    Bref niveau stabilité on est encore bon pour longtemps en faisant quelques recrutements intelligents de jeunes sur le long terme. En défense surtout.
    Chez_gue_Varane Niveau : DHR
    Le foot à besoin d'un grand Real, c'est l'ADN de La LDC. 11 titres putain.. Bon Ok 5 dans une autre époque Mais quand même.. le foot à besoin d'un grand real , Comme d'un grand Barça d'un grand MU, Bayern etc etc .

    Mais sur ces dernières années on a beaucoup critiqué Perez Mais il a vraiment et enfin fait du bon travail avec ses superstars . Il devient un peu intelligent dans son recrutement et sa gestion .. ( Bon James .. )
    Des ligas à la pelle? Faut peut-être pas exagérer, 3 en 10 ans certes, mais surtout une en 8 ans... Et c'est le point noir de ce Réal, ils parviennent à se surpasser sur certaines rencontres à enjeu, mais ils manquent de constance, et ça se paye sur 38 journées. Faut dire aussi qu'ils sont en concurrence avec le barça, ce qui n'est pas une mince affaire. Mais l'Atletico a gagné autant de liga que le Real sur ces 8 dernières années..
    Chez_gue_Varane Niveau : DHR
    Ça s'explique par le fait que les joueurs qui signent au real déclarent qu'ils veulent gagner des titres mais t'entends surtout " gagner la ligue des champions Avec le real " car c'est vraiment "ça" le Real. Plus que n'importe quel autre club a part peut-être le Grand Milan ..
    ManodesMontagnes Niveau : National
    Note : 5
    J'aime pas trop jouer au chevalier blanc de cette façon, mais même de façon générale... Redéfinir les périodes utilisées en modèle pour noircir/éclaircir le tableau (ca dépend du point de vue), c'est très Frenchiesien, c'est moche.

    Parce que bon, le Real c'est aussi 0 liga en 4 ans (donc moins que l'Atletico, donc un bilan tout à fait horrible) mais dans le même temps 1 en 5 ans (donc là, ca va si on tient compte de la souveraineté du grand Barca, c'est même mieux qu'1 en 8 ans -trop choqué- et aussi "bien" que l'Atletico). Par contre, si on réédite ton commentaire en fin de saison, dans le cas où le Real gagne le championnat, bah on se retrouve à 2 Liga en 6 ans, voire 1 Liga en 1 an (on a dit club de Dieu, on fait ce qu'on veut), et oui, on pourrait alors dire "à la pelle" ! Un paragraphe bien bien moche, tu l'admettras.

    A partir du moment où l'article traite la stabilité du tout... Bah voilà, c'est pas si mal foutu, finalement. Quand même sur la période de 8 ans que tu décris on retrouve, pour 1 titre en Liga, 6 deuxièmes places, 1 troisième (au même nombre de points que le Barca si je ne m'abuse), rarement en deçà des 85 points, le tout sur des saisons pleines où le Real se retrouve 7 fois dans le dernier carré européen pour 2 titres arrachés... Même le manque de constance est à réévaluer.

    Donc voilà, ne prends pas mal la remarque, c'était surtout du à l'overdose de "décisif 6x en
    5matchs (je vais surtout doucement éviter de parler
    des 3 matches précédents où il en touche pas une)"
    de notre ami qui nous aura autant gavé que fait marrer.
    Charmatin Niveau : CFA2
    Analyse très sensée, vraiment, je n'aurai pas dit mieux! Au final, gagner est plus l'exception que la norme, or, en terme de régularité, aussi bien en liga qu'en Champions, le Real fait fort depuis huit ans.
    Attention, je ne dis pas que le Real est nul ou quoi, je répondais surtout sur le "des ligas à la pelle" qui m'a fait tiquer en lisant l'article.
    Et quand je ramène à 8 ans, ce n'est pas au hasard, c'est que l'article parlait surtout du "nouveau Réal" de Perez, le Real galatique 2.0 avec les arrivées de Ronaldo, Kaka et Benzema. Même si Ramos a gagné des ligas avant, je vois pas bien ce que ça vient faire là dedans. Je trouve ça beaucoup plus pertinent de parler du Real de Perez.
    ManodesMontagnes Niveau : National
    Note : 1
    A ce moment, en effet, je m'incline sur le choix de la période, c'est même super pertinent !

    C'est juste que voilà, sans la justification que tu viens de donner, la redéfinition du modèle ressemblait vachement à celles qui m'avaient déjà trop cassé les couilles.

    Surtout quand au bout tu en tires le point noir, un certain manque de constance, alors que si certains parleront de ce genre de clubs comme le sommet de la chaîne alimentaire (donc banalisent un peu leurs réalisations), c'est selon moi assez exceptionnel et remarquable d'observer que des clubs comme le Real (entre quelques autres dont je ne citerai pas les noms, on a dit club de Dieu, on fait ce qu'on veut) réalisent depuis une petite décennie des parcours qu'on ne peut disséquer compétition-par-compétition et qui obligent à ne pas négliger le caractère "saison pleine" (qui se joue alors sur bien plus de 38 matches) quand on les analyse.

    A ce moment, comme le dit Chamartin, gagner fait plus partie de l'exception que de la norme. Et quand bien même les exploits les plus impressionnants ont été réalisés par ce-club-dont-on-ne-peut-pas-prononcer-le-nom (d'ailleurs, je n'imagine pas ce Real capable de réaliser -parlons de quintuplés ou de sextuplés, de saisons où tous les titres sans exception sont raflés- de tels exploits), je ne vois aucune équipe en Europe aussi régulière que le Real qu'on connaît aujourd'hui depuis la dernière prise de fonction de Perez. En espérant que l'histoire nous le confirme ce soir.
    5 réponses à ce commentaire.
    Varane arrivé avec un statut et devenu une légende ? Ça + les Ligas à la pelle sur les dix dernières années, vous n'avez pas l'impression de vous emballer un peu les mecs ?
    Fácil,d'éffacer le boulot de Mourinho,qui a remis le Real dans le sens de la gagne. Tous les entraîneurs qui ont suivi ont beneficié de ses recrutements,voire,de ses méthodes de travail. Licencié probablement à cause de la 'prima dona' Casillas'...
    AtlanteanKodex Niveau : DHR
    Ce n'est pas la seule raison. Le Real est un club où la "classe", le style, comptent énormément. Pendant ses 3 saisons, Mourinho a, certes, et on ne lui enlèvera pas cela, amélioré l'équipe, mais il a aussi participé au climat plus délétère que jamais entre le Real et le Barça, à la mauvaise image de méchants qu'a eu le club, à la réputation de bouchers de Pepe et Ramos. Bizarrement des faits qui ont disparus avec l'arrivée d'Ancelotti. Et ça, au Real peut-être plus qu'ailleurs, ça compte.
    Effectivement Mourinho est venu faire la guerre et a instauré cette mentalité "Real contre le monde entier".
    Vu la domination de l'une des meilleures equipes du Barça, il fallait un provoquer un sursaut d'orgeuil a cette époque.

    Et il a aussi brisé la malédiction du Real qui se faisait sortir en 1/8 de finale de la LDC.

    Je le remercie pour Luka et pour avoir fait emerger Casemiro mais j'attribuerai la continuité aux bons recrutements sur le long-terme qui ont suivi son départ, au niveau du banc aussi. A part les 2 cités au dessus, il n'y a plus de trace des recrues de Mou (Coentrao ne sert plus a grand chose et Varane c'est Zizou qui a forcé)
    2 réponses à ce commentaire.
    Ibrahim-Affolé Niveau : District
    Excusez moi mais je vois que beaucoup ici sous-estime Kovacic, mais à chaque fois que je l'ai vu joué avec le real, je l'ai trouvé bon, il a un style que peu de milieu au real ont, c'est un milieu qui transperce par sa conduite de balle et est plutôt fin techniquement, moi j'aime beaucoup ce joueur, qui reste encore assez jeune.
    AtlanteanKodex Niveau : DHR
    Je suis également fan de Kovacic, il a une capacité de percée balle au pied qui est assez édifiante, il lui manque encore un peu de lucidité dans le dernier geste, mais il est capable de grandes choses, j'en suis certain. Il suffit de voir son match aller contre l'Atletico en position de n°6 à la place de Casemiro blessé, poste qui n'est pas le sien, et pourtant il s'en est sorti admirablement bien.
    LapinCrétin Niveau : CFA
    Le soucis c'est que c'est compliqué de se faire une place dans le trident Modric/Kroos/Casemiro. Perso, je le trouve pas mal mais il a clairement pas assez de temps de jeu.

    Il me semble également l'avoir vu joué plus bas que son poste de l'Inter où il peut moins percuter non?
    C'est Modric en plus jeune et sans les exter magnifiques quoi...Il est très bon mais pas assez pour etre titulaire au Real, cela dit c'est un maillon essentiel de la rotation et un joueur clé de l'effectif par sa polyvalence!
    Ibrahim-Affolé Niveau : District
    Oui, on va dire ça, même si j'avoue avoir beaucoup de mal avec Casemiro, que je trouve trop limité.
    Mais je trouve quand même que Kovacic ne joue vraiment pas assez, j'aimerai vraiment le voir titulaire dans un autre club, ou disons un joueur plus important.
    Note : 1
    Kovacic est très bon. Mais il a un petit côté "Marcelo" parfois un peu énervant. Du genre il passe tout le monde et puis à la fin de l'action il fait un assist de merde.
    S'il prend du coffre comme milieu récupérateur, ça ne gênera pas. S'il veut devenir milieu distributeur à la façon de Modric ou Kroos, faudra grandement améliorer ça.
    Perso, je pense qu'il peut devenir un très grand milieu récupérateur même s'il semble être encore un peu frêle. D'ailleurs, il a plutôt tendance à être la doublure de Casemiro. Pour ce qui est de remplacer Kroos et Modric, je mise sur Asensio et Isco même s'ils semblent beaucoup plus portés vers l'avant. A côté de Kovacic, il y a encore aussi Marco Llorente, actuellement en prêt à Alaves, qui fera l'affaire au milieu dans un rôle plus défensif.
    5 réponses à ce commentaire.
    Oui, on sent que ce Real est mûr.

    Florentino fait moins de folies. Zidane est excellent dans sa gestion. Ronaldo est indiscutable. L'ossature est stable et performante. Le banc est fourni et bon.

    Tout va bien.

    L'équipe est certainement la meilleure équipe du monde.

    Gagner à Munich c'est pas rien. Seule la Juve pourrait leur disputer le titre européen cette année.
    J'ai été étonné de voir que peu de gens trouvaient que la gestion de Perez sur ces dernières années a beaucoup changé et s'est grandement améliorée finalement je me rends compte que pas mal de personnes rejoignent cet avis : le real de perez depuis quelques années c'est pas nécessairement ce club dépensier et hystérique comme beaucoup le décrivent
    en tout cas article intéressant tout comme les commentaires d'ailleurs
    Note : 1
    Enfin un article qui voit la réalité actuelle du Real. Il exagère un peu sur la quantité de titres, qui est impressionnante mais n'atteint pas au légendaire.
    Mais la quantité de titres n'est pas l'important pour juger d'une bonne politique sportive, ce qui compte c'est que le Real a maintenant de la régularité au haut niveau. Encore cette année, s'ils se font sortir avant les demi-finales de C1 ça sera uniquement contre le favori (le Bayern) et ils sont encore en tête en Liga et ne finiront certainement pas moins bien que seconds. Donc ça peut encore merder sur la fin, parce que le foot c'est pas une science exacte, mais tout le monde voit que c'est bien géré.
    Pour garder l'équilibre et pas tomber dans un excès de routine, l'année prochaine faudra l'arrivée d'une star. Parce que ça fait assez longtemps qu'il n'en arrive pas et que ça secoue un peu l'équipe.
    ManodesMontagnes Niveau : National
    Note : 1
    Halla Playa
    1 réponse à ce commentaire.
    il y a 2 heures Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 109
    il y a 4 heures Droit de réponse "Mistral Gagnant" 23 il y a 5 heures La praline de Castillo au Mexique 1
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 16:33 Reading présente ses maillots en réalité virtuelle Hier à 14:59 Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 52 Hier à 14:36 Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26
    Hier à 13:52 Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 Hier à 11:08 Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 Hier à 09:53 Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 32 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43
    À lire ensuite
    Ultra Gone solitude