Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée

Real et Barça se rebiffent

Tous les favoris et outsiders de la Liga étaient sur le pont hier soir, excepté Malaga. Le Real et le Barca en ont profité pour remettre de l'ordre dans tout ça et remonter au classement. Valence ne confirme pas.

FC Barcelone 5-0 Atlético Madrid

Buts : Villa (9è), Miranda (15è, csc), Messi (26è, 78è, 91è) pour Barcelone


Gros test numéro deux pour le Barca dans cette Liga apparemment plus ouverte que prévue. Mis en difficulté à Mestalla mercredi soir, les Catalans ont ciblé tout de suite l'atout numéro un de l'Atlético, Radamel Falcao, 5 buts en 3 matchs jusqu'à présent. Pour le contenir, Guardiola pouvait compter sur sa charnière centrale type, Puyol-Piqué, mais finalement les deux sont sur le banc. La tâche revient donc à Mascherano et Busquets. Pour le reste, c'est du classique. Cette fois, malgré la pluie battante, le Barça ne rate pas son début de match. Trente minutes de jeu, 3-0. Pour commencer, une ouverture millimétrée de Xavi pour Villa. Ensuite, l'intelligence de Messi, qui, largement hors-jeu, laisse passer la balle entre ses jambes, et se retrouve au final de l'action face à Courtois. Le gardien belge repousse sur Miranda qui la met dans son propre but. Merci le hors-jeu passif. Le troisième, c'est le génie de Messi. L'Argentin effectue lui-même une touche, s'appuie sur Pedro, élimine trois défenseurs en deux crochets, et ajuste Courtois. La suite, c'est de la maitrîse, des milliers de passes, des une-deux-trois-quatre, des accélérations de Messi, le retour de Piqué, et un nouveau festival de l'Argentin pour le quatrième but, exceptionnel. Allez, et un cinquième pour finir dans les arrêts de jeu. Messi est au-dessus de tous. Falcao, lui, n'a rien eu à se mettre sous la dent.

Real Madrid 6-2 Rayo Vallecano

Buts : Ronaldo (38è, 50è sp, 83è sp), Higuain (45è), Varane (66è) et Benzema (72è) pour le Real ; Michu (1ère, 54è) pour le Rayo Vallecano


Opération rachat pour le Real, muet face à Levante et Santander, et peu glorieux 7è de la Liga avant le match. Les absences de Pepe et Carvalho obligent Mourinho à aligner une défense centrale bis, composée de Varane et Albiol. Higuain est préféré à Benzema en pointe, et Kaka à Ozil en 10. Lassana Diarra, lui, prend la place de Khedira au côté de Xabi Alonso, mais pas pour longtemps. En 15 secondes, il met son équipe dans la merde en perdant un ballon, dont Michu profite pour ouvrir le score et glacer Bernabeu. Pas le genre d'action qui plaît au Mou. Sanction immédiate, le Français est remplacé par Özil après même pas une demi-heure de jeu. Le Real est toujours aussi inquiétant, mais passe devant juste avant la pause grâce à deux buts de Cristiano Ronaldo et Higuain. Kaka obtient un penalty que Ronaldo transforme quelques minutes après la reprise, mais en deux minutes, le Rayo revient dans la partie en réduisant la marque grâce à un nouveau but de Michu, et en se retrouvant en supériorité numérique, après l'expulsion de Di Maria pour une deuxième biscotte. C'est alors Varane, pour son premier but sous le maillot merengue, puis Benzema, après un une-deux génial avec Özil, qui rattrapent la connerie de Lass et tranquillisent le Mou, très excité sur son banc. Cristiano clôt le score sur un nouveau penalty qu'il a lui-même obtenu. Le Real, malgré quelques frayeurs et peu de maitrîse, s'est retrouvé offensivement. C'est déjà ça.

FC Séville 1-0 FC Valence

Buts : Kanuté (18è) pour Séville


Les deux équipes sont invaincues au coup d'envoi, mais avantage Valence, second au classement, et très convaincant mercredi dernier face au Barça. Emery effectue de nombreux changements par rapport au match du Barca, puisqu'Alba est suspendu, Pablo Hernandez, Albelda et Miguel absents, et Soldado et Canales sur le banc. En face, Kanouté et Negredo sont tous les deux alignés en attaque. Le Malien va animer la première mi-temps, ouvrant le score dès la 6ème minute, mais l'arbitre lui refuse pour un hors-jeu inexistant. Kanouté récidive dix minutes plus tard, et celui-là, il est bien validé. Valence n'y est pas, et s'en sort pas mal avec ce 1-0. La deuxième mi-temps est électrique. Pendant que Varas enchaîne les parades dans le but sévillan, Trochowski est expulsé pour un deuxième carton jaune. Valence met la pression, et Escudé découpe Aduriz dans la surface. Penalty, carton rouge. Séville est à neuf, et semble condamné, mais le match bascule en deux minutes. Banega met le penalty sur le poteau, et dans la foulée Aduriz est sévèrement expulsé. Les neufs Andalous restants sont tous en défense, et conservent le score. Séville s'en sort un peu miraculeusement, et Valence concède sa première défaite de la saison.

Ahletic Bilbao 1-1 Villarreal

Buts : Gabilondo (43è) pour Bilbao ; Nilmar (53è) pour Villarreal


Les deux déceptions de ce début de saison. Avec un seul petit point, les Basques sont relégables. Villarreal s'est en partie rassuré en milieu de semaine an battant Majorque au Madrigal grâce à sa paire d'attaquant Rossi-Nilmar, mais cette victoire n'a pas caché son incapacité à produire du jeu. Le départ de Cazorla y est certainement pour quelque chose. La première mi-temps est assez pauvre, les frappes sont presque toutes hors-cadre. On se dirige vers un bon vieux 0-0, mais Gabilondo, bien servi par Susaeta, libère San Mamés juste avant la mi-temps. Villarreal revient mieux, et égalise tout de suite. Rossi trouve Nilmar, qui pousse au fond. Du grand classique. Mais l'Italien doit sortir sur blessure, ce qui coupe le bel élan du sous-marin jaune. Côté Bilbao, Llorente rate tout ce qu'il entreprend, et Ekiza voit rouge à dix minutes de la fin, ce dont Villarreal ne profite pas. Bielsa n'a toujours pas gagné avec Bilbao, et Villarreal continue à stagner.

Par Léo Ruiz

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 15
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)