1. //
  2. // 6e journée

Real et Barça se rebiffent

Tous les favoris et outsiders de la Liga étaient sur le pont hier soir, excepté Malaga. Le Real et le Barca en ont profité pour remettre de l'ordre dans tout ça et remonter au classement. Valence ne confirme pas.

0 19
FC Barcelone 5-0 Atlético Madrid

Buts : Villa (9è), Miranda (15è, csc), Messi (26è, 78è, 91è) pour Barcelone


Gros test numéro deux pour le Barca dans cette Liga apparemment plus ouverte que prévue. Mis en difficulté à Mestalla mercredi soir, les Catalans ont ciblé tout de suite l'atout numéro un de l'Atlético, Radamel Falcao, 5 buts en 3 matchs jusqu'à présent. Pour le contenir, Guardiola pouvait compter sur sa charnière centrale type, Puyol-Piqué, mais finalement les deux sont sur le banc. La tâche revient donc à Mascherano et Busquets. Pour le reste, c'est du classique. Cette fois, malgré la pluie battante, le Barça ne rate pas son début de match. Trente minutes de jeu, 3-0. Pour commencer, une ouverture millimétrée de Xavi pour Villa. Ensuite, l'intelligence de Messi, qui, largement hors-jeu, laisse passer la balle entre ses jambes, et se retrouve au final de l'action face à Courtois. Le gardien belge repousse sur Miranda qui la met dans son propre but. Merci le hors-jeu passif. Le troisième, c'est le génie de Messi. L'Argentin effectue lui-même une touche, s'appuie sur Pedro, élimine trois défenseurs en deux crochets, et ajuste Courtois. La suite, c'est de la maitrîse, des milliers de passes, des une-deux-trois-quatre, des accélérations de Messi, le retour de Piqué, et un nouveau festival de l'Argentin pour le quatrième but, exceptionnel. Allez, et un cinquième pour finir dans les arrêts de jeu. Messi est au-dessus de tous. Falcao, lui, n'a rien eu à se mettre sous la dent.

Real Madrid 6-2 Rayo Vallecano

Buts : Ronaldo (38è, 50è sp, 83è sp), Higuain (45è), Varane (66è) et Benzema (72è) pour le Real ; Michu (1ère, 54è) pour le Rayo Vallecano


Opération rachat pour le Real, muet face à Levante et Santander, et peu glorieux 7è de la Liga avant le match. Les absences de Pepe et Carvalho obligent Mourinho à aligner une défense centrale bis, composée de Varane et Albiol. Higuain est préféré à Benzema en pointe, et Kaka à Ozil en 10. Lassana Diarra, lui, prend la place de Khedira au côté de Xabi Alonso, mais pas pour longtemps. En 15 secondes, il met son équipe dans la merde en perdant un ballon, dont Michu profite pour ouvrir le score et glacer Bernabeu. Pas le genre d'action qui plaît au Mou. Sanction immédiate, le Français est remplacé par Özil après même pas une demi-heure de jeu. Le Real est toujours aussi inquiétant, mais passe devant juste avant la pause grâce à deux buts de Cristiano Ronaldo et Higuain. Kaka obtient un penalty que Ronaldo transforme quelques minutes après la reprise, mais en deux minutes, le Rayo revient dans la partie en réduisant la marque grâce à un nouveau but de Michu, et en se retrouvant en supériorité numérique, après l'expulsion de Di Maria pour une deuxième biscotte. C'est alors Varane, pour son premier but sous le maillot merengue, puis Benzema, après un une-deux génial avec Özil, qui rattrapent la connerie de Lass et tranquillisent le Mou, très excité sur son banc. Cristiano clôt le score sur un nouveau penalty qu'il a lui-même obtenu. Le Real, malgré quelques frayeurs et peu de maitrîse, s'est retrouvé offensivement. C'est déjà ça.

FC Séville 1-0 FC Valence

Buts : Kanuté (18è) pour Séville


Les deux équipes sont invaincues au coup d'envoi, mais avantage Valence, second au classement, et très convaincant mercredi dernier face au Barça. Emery effectue de nombreux changements par rapport au match du Barca, puisqu'Alba est suspendu, Pablo Hernandez, Albelda et Miguel absents, et Soldado et Canales sur le banc. En face, Kanouté et Negredo sont tous les deux alignés en attaque. Le Malien va animer la première mi-temps, ouvrant le score dès la 6ème minute, mais l'arbitre lui refuse pour un hors-jeu inexistant. Kanouté récidive dix minutes plus tard, et celui-là, il est bien validé. Valence n'y est pas, et s'en sort pas mal avec ce 1-0. La deuxième mi-temps est électrique. Pendant que Varas enchaîne les parades dans le but sévillan, Trochowski est expulsé pour un deuxième carton jaune. Valence met la pression, et Escudé découpe Aduriz dans la surface. Penalty, carton rouge. Séville est à neuf, et semble condamné, mais le match bascule en deux minutes. Banega met le penalty sur le poteau, et dans la foulée Aduriz est sévèrement expulsé. Les neufs Andalous restants sont tous en défense, et conservent le score. Séville s'en sort un peu miraculeusement, et Valence concède sa première défaite de la saison.

Ahletic Bilbao 1-1 Villarreal

Buts : Gabilondo (43è) pour Bilbao ; Nilmar (53è) pour Villarreal


Les deux déceptions de ce début de saison. Avec un seul petit point, les Basques sont relégables. Villarreal s'est en partie rassuré en milieu de semaine an battant Majorque au Madrigal grâce à sa paire d'attaquant Rossi-Nilmar, mais cette victoire n'a pas caché son incapacité à produire du jeu. Le départ de Cazorla y est certainement pour quelque chose. La première mi-temps est assez pauvre, les frappes sont presque toutes hors-cadre. On se dirige vers un bon vieux 0-0, mais Gabilondo, bien servi par Susaeta, libère San Mamés juste avant la mi-temps. Villarreal revient mieux, et égalise tout de suite. Rossi trouve Nilmar, qui pousse au fond. Du grand classique. Mais l'Italien doit sortir sur blessure, ce qui coupe le bel élan du sous-marin jaune. Côté Bilbao, Llorente rate tout ce qu'il entreprend, et Ekiza voit rouge à dix minutes de la fin, ce dont Villarreal ne profite pas. Bielsa n'a toujours pas gagné avec Bilbao, et Villarreal continue à stagner.

Par Léo Ruiz

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
On peut déjà ouvrir les paris sur le nombre de pénalty obtenu par le Real, et le ratio Pénalty/But de CR7 cette année. C'est déjà bien parti.
Remarque inutile. Sur son 2ème penalty, il va marquer dans le but vide et le gardien l'accroche. Tu veux qu'il fasse quoi?
Qu'il refuse le penalty. Un joueur du Barça, aurait fait ça, parce qu'ils sont gentils, mignons et honnêtes.
oui oui,il y a encore des débiles pour comparer Messi et Ronaldo?...
http://www.footgoal.net/suite.php?selection=74584

Bien sur mon chou, le gardien le touche même pas. Et le premier pénalty est hyper léger aussi. Franchement, arrêter de faire votre frustrer et rester objectif, le Real obtient des pénaltys très facilement c'est tout.

ps : Pas besoin de comparer Messi et CR7, le premier à encore montrer hier pourquoi c'était lui le numéro un.
J'ai regardé uniquement la première mi temps de Barça-Atléti ( parce qu'il faut pas déconner quand même ). Je me demande si c'est pas encore pire que de voir Vettel mettre une seconde au tour à tout le monde sur tous les circuits.

Beau but de Villa avec un vrai enchainement d'attaquant ( presque tous ses buts sont beaux je trouve ), Messi marque le deuxième but en partant 5 mètres hors jeu. A part ça, l'arbitre sifflait dès qu'il y avait un contact sur Busquets ou Xavi au milieu de terrain. Déjà que l'Atlético n'arrivait pas à garder le ballon, dès qu'ils le récupéraient, l'arbitre estimait avoir vu une faute.

Enfin bon, la routine quoi, deux dégelées et Valence qui perd.
Pourtant au début du match, l'Atletico construisait quelques actions offensives intéressantes. Le 343 de Guardiola fonctionne à merveille à domicile, à l'extérieur c'est autre chose, faut voir avec les arrivés progressives de Puyol et Piqué. D'ailleurs ça sera intéressant de voir la compo de la défense avec le retour de ces 2 là.

Pour en revenir à l'article :

"En 15 secondes, il (Lassana Diarra) met son équipe dans la merde en perdant un ballon, dont Michu profite pour ouvrir le score et glacer Bernabeu."

Au haut niveau, quand tu perds un ballon au milieu de terrain et que en 3 passes (je compte le 1er tir) il y a but c'est pas que à cause de celui qui perd le ballon.
Déjà Casillas se troue, hier il a fait un match très moyen, pas du tout sûr de lui le Capitaine, il a boxé pas mal de ballons vers les attaquants adverses ce qui est évidemment très dangereux. Déjà contre Levante, sur le but, un gardien de son niveau peut mieux faire.
Puis il y a la défense, Varane et Ramos (pas du tout à son niveau hier, dans la continuité de ses derniers matchs) n'ont pas suivi l'action au contraire de Michu le buteur.

Il ne faut pas, seulement, pointé du doigt Lassana mais aussi les autres qui sont autant fautifs (si ce n'est plus) que le Français.

Bangoura a torturé Marcelo qui était souvent seul en 1 contre 1 (merci Lassana Diarra pour ton positionnement anarchique).

Kaka a fait un bon match, il prend de la confiance, il a fait des courses du même genre de son époque Milanaise avec des dernières passes très justes. Ca tombe bien, Ozil traverse un mauvais moment.

Benzema rentre et score sur le 1er tir obtenu, what else ?
Par contre ça devient la mode les cartes rouge en liga, ça fais pas mal de carton sur les dernières journées.. souvent pour des conneries mais bon (faudrait quand même que Di Maria arrête les couilles, parce que bon, ils peuvent dires ce qui veulent comme quoi ils sont tout le temps à 10, quand on prend la balle du bras alors qu'on a déjà une jaune, c'est vraiment ridicule).
Franchement, le milieu Xavi - Thiago (ou Iniesta) - Cesc est juste monstrueux. Si le Barça avait eu sa défense type (Piqué quoi), ça aurait mis des roustes à tout le monde. Et pourtant, ils ont rencontrés Valence, Villareal, l'Atletico et le Milan...

On est beaucoup à s'être trompé sur Fabregas. Je le voyais pas aussi fort avant, et surtout pas aussi polyvalent.
L'arbitrage en Espagne quand tu le compares à l'Anglais est catastrophique.

Hier par exemple, il y avait des fautes et au lieu de laisser l'avantage, il sifflait. Ça casse le rythme et ça énerve.

Mais le summum c'est avec les hors jeux. Les arbitres de touches qui ne signalent hors jeu que lorsque le joueur touche le ballon.
En effet c'est la règle mais quand tu vois qu'il n'y a qu'un joueur dans la zone qui peut toucher le ballon tu signales direct.

Hier Higuain pensait qu'il était hors jeu, surpris que l'arbitre de touche ne lève pas le drapeau il va chercher le ballon justement dans la zone où est ce même arbitre et là il lève le drapeau avec un beau sourire.

Les joueurs doivent être d'un zen...
Quant à Messi, hier, l'équipe a prouvé que sans lui, ils pouvaient dominer l'Atlético tranquillement. Qu'on arrête avec le "resserement" en Liga. Quand le Barca tourne bien, en face, c'est des plots.
Physiquement, il y a un monde d'écart entre le Barca et le reste de la Liga. Des Usain Bolt contre des Ronald Pognon.
Je suis pour le Barça, mais rien à dire à mon avis sur les pénos du Real hier. Mais ils ont bien été bougés, le Rayo a un jeu offensif et rafraîchissant et les a gênés. Mais ils ont été énormes en contre, avec un bon Kakà je trouve.
Le Barça en 3-4-3 c'est énorme offensivement, qui a dit que Guardiola n'était pas un bon tacticien?? Thiago, Cesc, Xavi au milieu, c'est fabuleux techniquement, et Messi... Messi, quoi.
Pour Bilbao, soyons patients, un peu comme Luis Enrique à la Roma, "El Loco" Bielsa est en train d'essayer d'imposer sa patte. Si ça marche, ce sera beau à voir.
D'ailleurs, au passage à Real-Rayo, il y avait deux "Lass" sur le terrain... eh bien le deuxième est à surveiller!! Il joue ailier droit au Rayo, Alhassane Bangoura dit "Lass", et il lui a tout fait à Marcelo hier soir. A 19 ans, je le trouve très prometteur!
il y a ABSOLUMENT pas de péno sur le dernier but du Real; même quand il gagne 5-2 cette touze portugaise arrive à faire preuve de bêtise inhumaine: un beau plongeon pour marquer encore un péno; après tu t'étonnes qu'il arrive à 40 buts par saison. Kaka a fait un très beau match, vivement qu'il soit de retour au top !

Barcelone rien à dire, tout simplement fantastique et Messi est un génie. Et tant pi pour l'autre comédien madrilène...
Il est vraiment a gerber Cristiana. Simuler à 5-2, juste pour faire un triplé.
Pathétique, ce n'est pas la marque d'un GRAND.
La vraie grande nouvelle côté Barça, c'est Fabregas je trouve. Le mec, on sait pas vraiment ou il joue, il a vraiment la Masia dans le sang, il plante, il est complètement interchangeable avec Xavi et Iniesta et n'a que 24 ans. Xavi peut prendre sa retraite tranquille et les Madridistas continuer à chialler pendant encore longtemps. José a pas fini d'aller chercher des excuses bidons...
Qu'est ce que ça peut baver...
Belle tete de vainqueur sur la photo le Messi quand même !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 19