Real : Casillas n’en rajoute pas

Modififié
0 12
Cataclysme à Málaga ce weekend, Iker Casillas a loupé un match du Real. Pas sur blessure, mais sur une décision de José Mourinho. Équivalent à un séisme de magnitude 6 à Madrid, l'évènement, couplé au retard énorme sur le Barça, embrase tout sur son passage. Dimanche, la presse espagnole expliquait même la réaction ulcérée du président de la Maison Blanche, Florentino Pérez, quand il a découvert les intentions de son coach en direct à la télé. Il n’en fallait pas plus pour reparler d’un départ, qui semble désormais inéluctable, du Portugais en fin de saison.

Dans ce joyeux bordel, une voie raisonnable devait s’élever. Quoi de mieux que celle d’un saint ? « Il faut respecter la décision de l'entraîneur et s'entraîner beaucoup plus. Je ne suis pas habitué à être remplaçant, mais l'équipe est au-dessus de n'importe quel joueur. Il faut continuer à s'entraîner et tenter de récupérer ma place de titulaire » , déclarait ce dimanche Iker Casillas à la chaîne Sexta.

D’un professionnalisme sans borne, le capitaine de la Roja n’en demeure pas moins un homme, adepte du dialogue et de la franchise : « Au fil de la semaine, je m'en suis douté. Mourinho ne m'a rien dit, mais s'il ne faut pas donner d'explications quand on joue, il ne faut pas non plus le faire quand on ne joue pas. (…) Je me sens bien, mais celui qui décide, c'est l'entraîneur, donc je dois continuer à m'entraîner pour récupérer sa confiance. La concurrence est saine entre tous les joueurs » , a conclu pacifiquement « San Iker » .

Personne ne croit une seconde à la blague sur sa « concurrence » avec son suppléant. Mais cela s’appelle protéger un vestiaire de l’implosion. Plus que six mois à tenir… PG
Modifié

Johnny Novaque Niveau : District
Appelez Evra, je crois que José a débusqué la taupe...

Par contre, les provocations ca va 2 minutes. Lui qui se targue de foutre- le bordel pour attirer l'attention et donc protéger son groupe... Il vient de faire l'exact contraire...
Note : 1
Ce qu'on appelle "señorio" au Real Madrid, existe encore malgré leur entraineur... il y a de l'espoir.
Note : 1
Ce mec est à lui tout seul un exemple de professionnalisme. Respect Iker de ne pas venir pleurer comme beaucoup l'auraient fait.

Le Kiosque SO PRESS

0 12