1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético Madrid/Real Madrid

Real-Atlético : ce que racontent leurs lieux emblématiques

« À Paris, ce serait un peu la différence entre "rive droite" et "rive gauche" » , lance Juan Carlos Gonzalez, historien madrilène. À Madrid, c’est la différence entre le Real et l’Atlético. À travers les stades, lieux de célébration et centres d’entraînement des deux finalistes de cette C1, retour sur une histoire rarement racontée.

Modififié
7 29
Le kiosquier du Paseo del Prado n’est pas peu fier. « Tous les ans, j’ai la Vuelta qui passe devant. Et ils ne sont pas dopés, attention. Et tous les deux ans, la Roja est sur son bus impérial et fait coucou à tout le monde. » Ce vendeur de journaux oublie de dire que son enseigne se trouve juste entre les deux fontaines les plus renommées de Madrid : Cibeles et Neptuno. Samedi, il se trouvera même dans l’épicentre du football mondial. Séparées par seulement 400 mètres, ces deux fontaines fêtent – ou subissent, c’est selon – les titres de leurs clubs respectifs. Cette saison déjà, Cibeles a célébré les vainqueurs merengues de la Coupe du Roi. Le week-end dernier, Neptuno recevait la visite de 200 000 partisans de l’Atlético de Madrid. Deux points de rendez-vous pour deux clubs voisins, mais honnis. À l’instar de ces fontaines, tous les lieux de ces clubs racontent une parcelle d’histoire, d’identité ou de fantasmes du Real et de l’Atlético. Des stades aux centres d’entraînements en passant par les quartiers d’origine, focus sur les endroits qui forgent l’ADN des deux finalistes de cette Ligue des champions.

Les stades :


Vingt ans séparent la création des deux stades. Autant ne pas se fier aux apparences pour savoir qui du moderne Santiago Bernabéu ou du rustique Vicente-Calderón est le plus juvénile. Construit en 1947, l’emplacement du Nuevo Estadio Chamartin (son nom de baptême) est tout sauf anodin : « Le Real a toujours été situé au nord de la capitale. Comme en Europe, le Nord de Madrid représente la richesse. Le stade de Santiago Bernabéu se trouve dans une zone qui a toujours été synonyme d’argent » , disserte le bien nommé Juan Carlos de la Madrid, entre autres auteur de Una patria posible : Futbol y Nacionalismo en España. Il est la fierté du peuple madridista. « Le Santiago Bernabéu est une partie très importante de l’histoire, de la signification du club. Lorsque le Bernabéu a été construit, les premiers touristes qui arrivaient à Madrid venaient le visiter directement. Pas seulement pour les cinq Coupes d’Europe, mais parce que c’était un symbole de modernité, de pouvoir » , poursuit Juan Carlos de la Madrid. Rénové à quatre reprises (1954, 1980, 1998, 2006), il tranche par rapport au Vicente-Calderón. Sorti de terre en 1966, « il est lui dans le Sud, proche des quartiers populaires, de la rivière. La densité de population y est beaucoup plus forte, le revenu par habitant beaucoup moins. Leur situation géographique explique beaucoup de choses sur leur rythme de vie, leur qualité de vie et leur philosophie de vie » , conclut Juan Carlos Gonzalez.

Les fontaines :


Dans une ville qui ne connaît pas la mer, les fontaines sont des dons du ciel en été. Encore plus à Madrid, véritable fournaise une fois juin arrivé. Cibeles et Neptuno, les deux magistrales sources d’eau qui squattent l’artère du Paseo del Prado, en sont les plus fameuses. Et elles en disent long sur les identités du Real et de l’Atlético. Les célébrations qui s’ensuivent sont pourtant jeunes. En 1962, suite à une victoire en Coupe des coupes, les supporters de… l’Atlético se rendent à Cibeles. Avant de se faire souffler l’idée en 1985 par la Quinta del Buitre et ses cinq Ligas consécutives. Bien aidés par la lose du voisin, les Merengues s’en sont fait les uniques proprios. « La fontaine de Cibeles représente la mère de la terre. Cette terre qui est exclusivement merengue, et non plus de l’Atlético » , explique Juan Carlos Gonzalez, historien de la ville de Madrid. En 1991, et suite à une Coupe du Roi, l’Atlético doit se trouver une nouvelle fontaine. Ce sera Neptuno, dieu des océans. « Comme le Calderón est au bord du fleuve, le lien était tout trouvé. Mais c’était avant tout pour défier de nouveau le voisin de Cibeles, le Raúl des "fontaines" » , rigole Juan Carlos Gonzalez. Avec cette finale de Ligue des champions, et après un titre de Liga (18 ans après le dernier), les fans de l’Atlético espèrent faire trôner fièrement leur Neptuno face à la vieillissante Cibeles.

Les centres d’entraînement :


Comme pour les stades et les fontaines festives, les Ciudad Deportiva des deux bougres montrent un écart de classe. Mais pas de savoir-faire. Entre la bunkérisée et ultra-moderne Ciudad de Valdebebas du Real Madrid et la banale, voire vieillotte Ciudad Deportiva del Cerro del Espino de l’Atlético, rien à voir. Entre la résidence des joueurs, les terrains d’entraînement, le stade Alfredo Di Stéfano – qui héberge les matchs de la Casilla du Real –, la Cantera et les studios de Realmadrid TV, les installations de Valdebebas, à quelques centaines de mètres de l’aéroport, facturent 98,5 millions d’euros. Florentino Pérez n’arrête pas de s’en vanter, ses 1 200 000 de mètres carrés forment « les meilleures installations sportives au monde » . Et que dire de l’ancien centre construit en 1963 sur ordre de Santiago Bernabéu. Anciennement situé sur le Paseo de la Castellana, le poumon économique de la ville, sa vente a rapporté 480 millions d’euros en 2001. Depuis, les quatre buildings de la capitale y ont fait leur nid. Deux d’entre eux sont d’ailleurs les « Figo et Zidane » de Pérez, paraît-il. Face à telle puissance, l'Atlético ne peut tenir la comparaison. Même s’il se trouve tout au nord de la banlieue de Madrid, le centre de Majadahonda transpire le rustique, reste souvent ouvert au public et sert de la Mahou dans son antre. L’Espagne vraie.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Article sympa meme si j'aurais aimé un axe sur les supporters de chaque équipe, pour savoir si comme avec inter- milan il ya d'un coté le club clairement du peuple et l'autre plus de notables.
volontaire82 Niveau : Loisir
Je ne pense pas qu'il y ait réellement besoin d'un article pour répondre à ta question ^^
Message posté par volontaire82
Je ne pense pas qu'il y ait réellement besoin d'un article pour répondre à ta question ^^


Un truc approfondi je veux dire pff merci de ton intervention Mr useless.
volontaire82 Niveau : Loisir
Eh pètes un coup vieux
Guy Formici Niveau : Loisir
Y a pas à dire, une finale de ligue des champion qui représente totalement le bras armé du libéralisme absolu !
Deux clubs au sommet de l'Europe, perclus de dette comme jamais, véritable coffre fort troué d'ou s'échappe des millions d'euros dans un pays ou les habitants tire la langue à défaut de pouvoir se soigner convenablement !
Guy Formici Niveau : Loisir
Quand j'étais tout petit, le Vicente Calderon c'était ça :

http://www.youtube.com/watch?v=pnOKQGA8XZU
Message posté par Guy Formici
Quand j'étais tout petit, le Vicente Calderon c'était ça :

http://www.youtube.com/watch?v=pnOKQGA8XZU


Tchouky forever !!!
On aime bien mettre des étiquettes sur les gens. Je ne sais pas si c'est pertinent au sujet des fans de football, ceux du Real seraient des bourges, ceux de l'Atletico, des prolos.

C'est un cliché un peu facile.

Beaucoup de fans du Real à travers toute l'Espagne sont des gens très simples - absolument pas des bourgeois. Et sans doute que les colchoneros ne sont pas tous des ouvriers ou des employés.

En tout cas, Madrid peut se targuer aujourd'hui d'être la capitale mondiale du foot. Le derby madrilène en finale de la Champion's c'est tout simplement fabuleux! Les deux équipes sont incontestablement les meilleures d'Europe cette année, toutes deux vainqueurs des deux trophées nationaux et se disputant désormais le trophée continental.

Leurs parcours respectifs sont tout aussi remarquables. Le Real éliminant, depuis les huitièmes, trois clubs allemands, clubs qu'on pensait destinés l'an passé à établir un règne sur l'Europe. Quant à l'Atletico, Milan, le Barça et Chelsea, trois clubs récemment couronnés, c'est pas mal aussi.
La finale s'annonce prometteuse. Le seul problème, comme souvent, c'est que les deux équipes sont peut-être au bout du rouleau. Et la proximité de la coupe du monde n'arrange rien.

On va peut-être avoir un match tout moche. Même si, avec le football espagnol, on est souvent agréablement surpris.
Realsymphony Niveau : CFA
Message posté par mario
On aime bien mettre des étiquettes sur les gens. Je ne sais pas si c'est pertinent au sujet des fans de football, ceux du Real seraient des bourges, ceux de l'Atletico, des prolos.

C'est un cliché un peu facile.

Beaucoup de fans du Real à travers toute l'Espagne sont des gens très simples - absolument pas des bourgeois. Et sans doute que les colchoneros ne sont pas tous des ouvriers ou des employés.

En tout cas, Madrid peut se targuer aujourd'hui d'être la capitale mondiale du foot. Le derby madrilène en finale de la Champion's c'est tout simplement fabuleux! Les deux équipes sont incontestablement les meilleures d'Europe cette année, toutes deux vainqueurs des deux trophées nationaux et se disputant désormais le trophée continental.

Leurs parcours respectifs sont tout aussi remarquables. Le Real éliminant, depuis les huitièmes, trois clubs allemands, clubs qu'on pensait destinés l'an passé à établir un règne sur l'Europe. Quant à l'Atletico, Milan, le Barça et Chelsea, trois clubs récemment couronnés, c'est pas mal aussi.

mais quand tu compare le prix d une place au Bernabéu par rapport au prix d une place au Vicente-Calderón tu notera la difference toi meme ( c est juste un petit example il y a beaucoup d autres) sinon coté foot j arrive pas a croire que l atleti c est hissé a ce point , aller d un sparring partner pour le real a celui qui peut gacher le reve de la decima c est phenomenal , un exploit aussi bien pour les dirigeants que pour les joueur et l entraineur , pour simeone ce match est une sorte de cadeau bonus ( merité hein )n pour la grande saison qu il nous a sorti alors que du coté de carlo c est LE match qui peut faire de lui un heros et de sa saison une saison exceptionnelle ou alors lui faire perdre une grande partie de credibilité et rendre sa saison tout pourrie , vivement samedi !
Hecho en Mexico Niveau : DHR
Faire une distinction entre les deux publics en fonction du niveau social est totalement faux. Les costumes-cravates, les grand-pères, les chicas ou les ptits jeunes, je les ai vus dans les deux stades.

Par contre, au Bernabeu, on rencontre beaucoup plus d'étrangers, surtout au 4éme étage. En une minute, tu entends parler italien, allemand, français. Ça marchait il y a qq années. Maintenant que l'Atletico s'est fait connaître, il devrait y avoir plus de curieux.
Bien sûr que le Bernabeu est plus cher que le Vicente Calderon. Bien sûr que le Real est plus prestigieux, plus riche que l'Atletico. Mais distinguer leur deux public en fonction de leur classe sociale me semble dépassé aujourd'hui.

@Realsymphony, l'Atletico est au taquet depuis trois ou quatre saisons. Pas seulement cette année. L'an passé, il s'était mêlé à la lutte pour le titre. Au fond, sa consécration est logique. Le travail paie.

Quant au Real, dire que sa saison serait raté en cas de défaite à Lisbonne, je ne suis pas d'accord. Cette année, le Real a atteint un niveau supérieur à celui des années précédentes. Rien que le fait d'atteindre la finale de la Champion's, douze ans après la dernière, en explosant le Bayern, c'est déjà une réussite. Sans compter la Copa, face au Barça, avec ce but de légende de Bale, recrue pharaonique qui a réussi son adaptation. Evidemment, rafler la Decima ferait d'une saison réussie une saison triomphale!
Note : 2
Message posté par mario


En tout cas, Madrid peut se targuer aujourd'hui d'être la capitale mondiale du foot. Le derby madrilène en finale de la Champion's c'est tout simplement fabuleux!




Excuse moi de te reprendre , Madrid peut se targuer aujourd'hui d'être la capitale > européenne du foot ;)
C'est clair j'en salive aussi , vivement samedi !
___

Je ne connais pas Madrid , mais a voir la photo des grandes tours , le futur stade dans le quartier de la Peineta ne se rapproche pas du Bernabeu ??
franchement, avec le buzz de cette saison, je vois, ici à Madrid, beaucoup de touristes, étudiants ou travailleurs étrangers s'intéresser de plus en plus à l'Atleti, le supporter et aller à Calderon.
Donc les poncifs à la con du style : "L'Espagne vraie", on repassera. La Mahou c'est dégueulasse qui plus est, pas sûr que les Espagnols soient très fier d'y être associés, pas plus que des Français à la Kro en fait.

en plus, faut voir que, avec le nouveau stade, les prix vont augmenter et rattraper, au fur et à mesure, ceux de Bernabéu.

Cette comparaison est fumeuse, si ya bien un club populo à Madrid c'est le Rayo voire Getafe.

Pour ce qui est du paratexte, si tu dois comparer la fracture Nord/Sud de Madrid c'est plus à celle Est/Ouest de Paris. Rive gauche/ rive droite, ça n'a pas de sens socialement parlant. Pour rappel, le 16e et le 18e se trouve tout les deux rive droite : je vois pas trop le lien entre La Chapelle et Rue de la Pompe
machete cortez Niveau : District
Ca fait toujours bien dans un article sur un derby de faire des distinctions sociales ou culturelles entre les deux équipes.ça pimente un peu. Alors que en fait c'est tout con, ça dépend de ta famille.
on pourra toujours dire que l'atlético est plus populaire dans les quartiers sud mais rien de vraiment sérieux de pourrait l’étayer avec des chiffres et sur le ressentit, bas comme dans n'importe qu'elle quartier de Madrid il y a énormément de madridistas et plus que de colchoneros, donc difficile a dire. Sinon en se basant sur des impressions j'ai aussi le sentiment que le colchoneros on pas mal de supporters dans les pueblos autour de madrid et dans la proche Castille genre autour de tolédo et segovia.

Si on se base sur les Penas ce qui n'est pas tres represenatif puisque c'est socialement marqué( pour etre socios et membre d'une pena il faut avoir du temps a depenser dans la gestion dune pena donc il faut avoir du pognon et etre retraité globalement)et que ca depend des conditions de créations plus ou moins strictes de chaque club il y a bien sur plus de peñas madridistas dans madrid et celle ci sont surtout situé dans les quartiers populaire d'ailleurs (san blas, le sud, vallecas,leganes,mostoles alcorcon etc. Ce qu'on peut noter c'est que dans les quartiers sud il y a autant de peñas du real madrid que de l'atlético et que vers le nord l'atlético a beaucoup moins de présence institutionnelle. mais bon la encore c'est pas super scientifique puisque beaucoup de peñas n'ont pas de ressort territorial et installent leur siége prés du stade de leur equipe. donc ca fausse pas mal les statistiques.

Quand aux histoires de quartier nord riche c'est vrai pour la plupart du quartier chamartin, mais pas pour le reste du nord du genre tetuan, pilar,hortaleza. d'ailleurs des riches en Espagne y'en a pas énormément non plus. mais une chose est certaine c'est que le stade chamartin aujourd’hui bernabeu a été construit a une époque ou il n'y avait rien au nord. pas d'urbanisation donc pas de quartier riche non plus. Et a cette epoque le stade de l'atlético c’était le metropolitano et il etait proche du centre vers l'université et pas dans les quartiers sud.D'ailleurs avec le changement de stade est-ce qu'on dira que l'atlético est le club de san blas-canillejas ?

Enfin bref pas grand chose pour distinguer les deux club du point de vu social, politique etc. Bon forcement pour l'article c'est un peu plus chiant mais c'est comme ca.
Si ou voulait vraiment dire qu'il y a un club marqué a madrid on dirait que c'est le rayo vallecano du quartier de vallecas et qui aujourd’hui a la sympathie des gens de gauche (souvent en complément d'une des deux autres equipes) bien que au debut du mouvement ultras et avant les bukaneros le stade etait un repère de fascistes et de jeunes qui faisaient leurs armes avant d'entrer dans les ultras sur du real.
Message posté par El Xeneize



Excuse moi de te reprendre , Madrid peut se targuer aujourd'hui d'être la capitale > européenne du foot ;)
C'est clair j'en salive aussi , vivement samedi !
___

Je ne connais pas Madrid , mais a voir la photo des grandes tours , le futur stade dans le quartier de la Peineta ne se rapproche pas du Bernabeu ??





D'Europe, ok. Mais bon, l'Europe est le centre mondial du foot de club. Même les sud-américains doivent l'admettre. D'ailleurs, la finale de samedi mettra en scène une douzaine de sud-américains. Question : la finale de la Champion's est-elle diffusée en Am'Sud?
Note : 1
Message posté par superr
Article sympa meme si j'aurais aimé un axe sur les supporters de chaque équipe, pour savoir si comme avec inter- milan il ya d'un coté le club clairement du peuple et l'autre plus de notables.


La distinction me parait claire pourtant...beaucoup plus que pour les clubs milanais où l'histoire des casciavit et compagnie relève aujourd'hui d'avantage du folklore historique que d'une quelconque réalité sociologique.
Si il y a un rapprochement intéressant à faire serait celui entre le coté romantique de l'Inter et de l'Atletico, des équipes réputées pour une certaine lose en comparaison du voisin plus glamour et triomphant sur la scène européenne.
Note : 3
La Mahou est pas super, ok, mais dire qu'elle est aussi dégueu que la Kronenbourg, faut pas pousser. C'est pas possible une bière aussi mauvaise que la française. Sauf peut-être la bière hollandaise (Heineken, de la pisse fade).

Enfin, pour ce que j'en dis, rien de tel qu'une bière belge...
Message posté par dove75
franchement, avec le buzz de cette saison, je vois, ici à Madrid, beaucoup de touristes, étudiants ou travailleurs étrangers s'intéresser de plus en plus à l'Atleti, le supporter et aller à Calderon.
Donc les poncifs à la con du style : "L'Espagne vraie", on repassera. La Mahou c'est dégueulasse qui plus est, pas sûr que les Espagnols soient très fier d'y être associés, pas plus que des Français à la Kro en fait.

en plus, faut voir que, avec le nouveau stade, les prix vont augmenter et rattraper, au fur et à mesure, ceux de Bernabéu.

Cette comparaison est fumeuse, si ya bien un club populo à Madrid c'est le Rayo voire Getafe.

Pour ce qui est du paratexte, si tu dois comparer la fracture Nord/Sud de Madrid c'est plus à celle Est/Ouest de Paris. Rive gauche/ rive droite, ça n'a pas de sens socialement parlant. Pour rappel, le 16e et le 18e se trouve tout les deux rive droite : je vois pas trop le lien entre La Chapelle et Rue de la Pompe


Getafe club populo LOL !
Rien qu'en disant ça tu décrédibilises tout ton propos. Dommage.
Note : 1
Message posté par mario


D'Europe, ok. Mais bon, l'Europe est le centre mondial du foot de club. Même les sud-américains doivent l'admettre. D'ailleurs, la finale de samedi mettra en scène une douzaine de sud-américains. Question : la finale de la Champion's est-elle diffusée en Am'Sud?


Oui l'Europe est le centre mondial des bons salaires dans le foot , depuis bosman il faut encore plus l'admettre effectivement .
Les gens en Amérique du Sud sont des drogués de foot , oui bien sure exactement comme en Europe des matchs de poule a la finale !
Tu a plein de chaine de divers pays genre gol tv pour le Brésil , fox sports hispanique au etats - unis , univision au Mexique , etc etc etc

exemple : http://espndeportes.espn.go.com/videohu … 77&cc=7586
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 29