Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lyon/Bordeaux

Réactions attendues

A sept points du leader, Lyon doit réagir après sa défaite à Valenciennes qui a fait réapparaître les vieux démons du début de saison. Accident de parcours ou révélateur du véritable niveau lyonnais?

Février, et ça repart. A un mois près, cela aurait pu faire un bon jeu de mot. Mais l'Olympique Lyonnais n'a pas attendu mars pour retomber dans ses travers du début de saison : stérilité offensive, fragilité défensive et perte de confiance collective. Deux défaites coup sur coup (à Nice en Coupe puis à Valenciennes) ont effacé les trois mois brillants- sur le plan comptable s'entend- de la bande à Puel, sanctionnés par un come-back des Lyonnais en haut du tableau. Mais le constat est cruel : bien qu'ils aient cravaché comme des ours pour revenir dans la roue des leaders, les vice champions de France pointent tout de même à sept points du leader lillois, qui lui aussi avait connu du retard à l'allumage (une seule victoire après cinq journées). Pas un gouffre, mais clairement un break. Le revers inattendu concédé à Valenciennes a rallumé les interrogations. Lyon est-il armé pour le titre ? Si on se réfère à la célèbre maxime qui dit que si les attaquants font gagner des matchs, c'est bel et bien la défense qui fait gagner des titres, alors non. Diakhaté n'a pas le niveau, Cris est carbo et Cissokho a mis tout le monde d'accord : à ce prix-là (15 millions d'euros), Lyon s'est fait entuber par Porto. On n'ose imaginer le nombre de buts encaissés par l'actuel troisième du championnat s'il ne possédait pas l'un des trois meilleurs gardiens du monde. Avec sa moyenne de huit arrêts par match, Lloris doit être le portier le plus sollicité de toute la L1 ou presque. Des stats indignes d'une équipe qui joue le titre.


Comme c'est souvent le cas du côté de Lyon lorsque la sérénité est en chute libre, on s'agite en coulisses. Dans son édition de samedi matin, l'Équipe révèle l'existence d'une petite embrouille Puel-Gourcuff. La cause ? Une interview que le meneur de jeu lyonnais aurait donnée à Ouest-France, dans laquelle les propos reportés sur le site du quotidien régional, avant publication, sous-entendent assez clairement que sa philosophie de jeu diffère de celle de son entraîneur. Conscient que ses paroles allaient être mal interprétés, et donner lieu à un certain emballement médiatique dont le club n'a pas besoin, le numéro 29 est intervenu pour que n'apparaisse pas dans l'édition papier la phrase en question. Cela n'a malheureusement pas suffi pour que Puel renonce à balayer son milieu d'un revers long de ligne : «  J'ai envie d'avoir des joueurs responsables, matures et adultes, qui ne se cherchent aucun faux fuyant lorsqu'ils passent à travers » . Effectivement, ça fait un petit moment que Gourcuff « passe à travers » . Mais la nouveauté, c'est que Puel l'a enfin reconnu publiquement. Il faut dire qu'après une demi-saison d'adaptation, il serait bien vu de la part du beau Yohan de retrouver ses sensations bordelaises, histoire de justifier l'investissement de 22 millions d'euros consenti par son nouveau club.

Bordeaux, justement, se retrouve de son côté bien orphelin de sa coqueluche. L'équipe de Tigana manque cruellement de talent et sa huitième place actuelle est pour ainsi dire bien payée. Dur en effet de dire si les bordelais sont capables de mieux, comme l'estiment ses dirigeants. Appelons les choses par leur nom: les deux dernières apparitions télévisées des Girondins se soldèrent (face à Rennes et à Marseille) par deux purges indignes. Le titre de champion 2009 semble bien loin. Ce qu'il reste de l'héritage de Blanc ? Principalement une efficacité sur coup de pied arrêtés. Et dimanche, nul doute que Diarra et Ciani seront les principaux arguments offensifs des hommes au scapulaire. Au moins, ça ne devrait pas aller trop vite pour la défense des Gones.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 5 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 6
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Invraisemblable !