1. //
  2. //
  3. // Lens/Le Havre (0-4)

RC Lens : la révolte dans les tribunes, mais pas sur le terrain

30 000 personnes ont garni, lundi soir, les travées du stade Bollaert-Delelis. Une nouvelle enceinte entièrement rénovée qui devait, selon l'entraîneur artésien Antoine Kombouaré avant le premier match à domicile, « devenir une maison infranchissable. » Faisant écho au vœu de « forteresse imprenable » émis par le président Martel depuis plusieurs années. Résultat des courses : deux nuls et deux défaites depuis le début de saison.

Modififié
2k 18
Lundi soir, face au Havre, les 30 000 fans attendent la « révolte » des Sang et Or souhaitée par AK après un début de championnat plus que poussif de ses hommes. Ils ont finalement assisté au réveil normand, tonitruant (0-4), après trois défaites de rang des Havrais. Gimbert par deux fois (25e, 43e), puis Duhamel (28e), lui dont le nom était cité du côté de Lens ces dernières semaines, et Mendes (78e) ont douché l'ambiance d'un Bollaert pourtant aussi bouillant que garni. Certes, l'Argentin Chavarría aurait pu ouvrir le score pour les Lensois, dès la 11e minute, s'il avait gagné son face-à-face avec l'excellent portier du HAC, Fabien Farnolle. Un but qui aurait pu changer la physionomie de la rencontre. Mais les hommes de Kombouaré ont montré tellement de faiblesses et si peu d'envie dans le jeu, comme depuis l'entame du championnat, que cela n'aurait sans doute pas contesté la nette supériorité des Normands.

Pas comme en 2007


Patient et indulgent jusqu'ici, malgré la saison cauchemardesque vécue l'année dernière du côté de la Licorne à Amiens, le public Sang et Or s'est alors mis à gronder lundi soir. À la pause déjà, le onze lensois repart au vestiaire sous une bordée de sifflets, tandis que des « Lensois, Lensois, bouge ton cul » montent du Kop. Comme un bond de trois ans en arrière quand l'équipe de Jean-Louis Garcia s'était attirée les foudres de Bollaert, déjà, en Ligue 2. Pourtant, à la reprise, les supporters de la tribune Marek reprennent leurs encouragements, avec l'espoir d'une réduction du score rapide qui aurait relancé la ferveur de tout un stade. Mais le retournement de situation n'a pas lieu, comme en 2007, quand le Racing de Gillot avait remonté trois buts en seconde période face aux Verts (3-3). Mathias Autret et le néo-Lensois Patrick Olsen, les deux seuls à disposer d'une palette technique capable de créer des brèches dans la défense normande, ne sont assurément pas du même bois qu'Éric Carrière et Seydou Keita. D'ailleurs, les joueurs lensois ont tant de difficultés à faire trembler les filets adverses cette saison qu'un jeune supporter a décidé de traverser la pelouse, à poil, pour aller se ruer, bras en V, dans les cages du portier havrais. Clameur dans tout le stade, tandis que les stadiers virent illico-presto le streaker du terrain. À Lens, le spectacle ne vient plus que des tribunes.

Pire, ce sont les Havrais qui enfoncent le clou à un quart d'heure du terme de la rencontre, déclenchant cette fois les foudres du public artésien. Les « Lensois, Lensois, bouge ton cul » reprennent de plus belle dans les travées, avant que la grogne ne cible les responsables du club : « Direction démission » , « Les dirigeants, à cause de vous, on s'tape la honte dans toute la France » , scande Bollaert. Sous la pression de plusieurs dizaines d'ultras excédés, trois grilles de la tribune Marek cèdent. On est tout proche d'un envahissement de terrain quand le capo des Red Tigers lance un appel au calme : « Oh, les gars, arrêtez de faire n'importe quoi. » Regroupés devant le kop lensois, les stadiers ont, cette fois, du boulot. Depuis sa tribune présidentielle, Gervais Martel assiste à la révolte, encore sous contrôle, des supporters plutôt qu'à celle de ses joueurs. L'histoire ne dit pas si le fantomatique Hafiz Mammadov, propriétaire à 99% du RC Lens, en fait de même depuis Bakou, en tirant sur son cigare et en sirotant son Petrus.

« On va vous rentrer dedans »


Le coup de sifflet final est donné dans la confusion la plus totale. Les stadiers ont toutes les peines du monde à contenir des dizaines de supporters désireux d'envahir la pelouse. Les capos de la tribune Marek s'expliquent vertement avec Chavarría, Nomenjanahary ou encore Cyprien, devant les yeux médusés du reste de leurs coéquipiers venus applaudir un kop qu'ils se sont mis à dos lundi soir. « Vous devez vous battre, mouiller le maillot, respecter le blason, et arrêter d'être nonchalant. Portez vos couilles en vrais hommes et que les autres viennent s'expliquer au pied de la tribune pour leur pitoyable prestation... Si ça continue, on va vous rentrer dedans » , préviennent les capos aux joueurs. Un peu plus loin dans la tribune, des échauffourées éclatent entre un autre groupe de supporters et plusieurs stadiers. Il est 22h15 ce lundi 31 août et des joueurs comme Loïc Landre ou Pierrick Valdivia, annoncés sur le départ, à Saint-Étienne pour le premier, au Havre ou en Turquie pour le second, doivent sans doute espérer la conclusion de leur transfert avant minuit. Il n'en est rien. Leur saison risque d'être très, très longue. Comme pour le fidèle public sang et or qui continue de chanter : « On est là, même si vous l'méritez pas, nous on est là, pour l'amour du maillot que vous portez sur le dos, nous on est là. »

Par Youri Hermano, à Bollaert
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Si ça continue, on va vous rentrer dedans"

...

Comment peut-on avoir une once de respect pour ces mecs là?
Tout simplement car ces gars sont toujours là. A domicile comme à l'extérieur, en été comme en hiver, en ligue 1 ou en ligue 2. Ils donnent de leur temps, leur argent pour suivre leurs couleurs. Cela s'appelle la passion, la ferveur, l'amour de tes couleurs. Et qu'au bout d'un moment tu en as marre d'être pris pour des cons par tes joueurs ( dirigeants peut-être également) Alors même si sa te semble bestiale comme réaction c'est une réaction compréhensible. Je ne dis pas que c'est la meilleure chose à faire, en tout cas je comprends. Courage aux supps' lensois !
Rien, absolument rien, ne peut justifier les menaces de passage à tabac.
Si tu acceptes des propos pareils, c'est que tu acceptes la possibilités d'un passage à l'acte. C'est indéfendable.
Hier le stade était plein ( c'était gratuit pour les femmes rappelons le ) cela faisait 4 ans que je n'avais pas été voir Lens.

tout est à revoir, l'organisation autour du stade, les friterie non accessibles pendant le match, le service de sécurité, les joueurs, la mentalité de certains supporters.
Franchement je suis rentré chez moi, j'étais sideré du manque d'envie des joeurs ( hormis le numéro 19), techniquement faible, pas d'esprit de groupe, pas d'envie,

Pourtant a 3-0 j'y croyais encore ( j'aime Lens malgré le fait que je ne suis pas un supporter assidu) on était trois guignols a chanter en tribune Trannin
bref on repart de 0


Ca méemmerde de dire ça, mais s'il n'y a pas de gros changement on va faire comme " Le Mans "


Courage aux passionnés du RC Lens

PS : merci au nudiste qui s'est jeté dans le filet du Havre, le seul moment drole de la soirée
Le RC Lens est mort avec son azéri, le public lensois est mort avec son image.
Avant, les supporters lensois en avaient plus ou moins rien à foutre du "meilleur public de france". Maintenant, c'est les premiers à se palucher là dessus alors que même dans la marek ça chante qu'au milieu...

bref, je suis allé à Bollaert contre le Red Star, Ajaccio et le Havre, et je suis plus là d'y remettre les pieds, les bouffons du public qui se croient tous permis parce que c'est Lens me débectent autant que les joueurs qui baissent les bras sur le terrain. Je plains Autret et Delle qui doivent se demander où ils ont atterri.
Le supporterisme en France, notamment "ultra", est vraiment au delà de ma compréhension. C'est pas supporter son équipe, c'est juste un défouloir. Venir pour dire des choses pareilles...

Il y a quelques années, lors du fameux match ou Gerrard fait sa "glissade" face à Chelsea, une victoire aurait assuré Pool du titre, un nul maintenait l'espoir, une défaite réduisait TRES fortement les possibilités.

Suite à la glissage, Pool est mené 1-0, et passe l'heure suivante à attaquer à tout va pour en mettre un. Ils se déséquilibrent complètement pour marquer et se cassent les dents sur la défense de Chelsea, et finalement, à la 90ème, ils prennent un contre, 2-0.

Dans n'importe quel stade en France, à ce moment là, le public quitte le stade. Le public de Pool, lui, se lève comme un seul homme et entame un YNWA. C'était magnifique.

Alors tout n'est pas rose dans les stades Anglais, hein, mais c'était quand même une sacré leçon de classe.
El-Hadji Touffe Niveau : District
On peut conchier sur le RC Lens, ses joueurs moisis, ses dirigeants mi-corrompus mi-mafieux et sur-incompétents, on peut bien fondre quelques merdes bien senties sur ce club qui fait nawak depuis plus de dix berges, mais dire autant de conneries sur les fans de Lens, en allant jusqu'à avancer "qu'il n'y a qu'au milieu de la Marek que ça chante", ça tient, à mes yeux, d'une malhonnêteté intellectuelle qui mériterait quasiment un jugement à la Haye...

Faire 30 000, un lundi soir, en L2, à la veille de la rentrée scolaire, face au havre, avec une équipe dégueulasse qui n'a gagné que 2 matchs en 2015, dans une ville de 35 000 habitants, alors que depuis 2007 le club se morfond dans les abymes du sous-football, bah c'est juste respectable. L'ambiance de Bollaert, je ne me paluche pas dessus, j'ai jamais aimé ça. Mais faut quand même sacrément être coincé de l'orifice de défécation pour en avoir une image aussi terne que tu dépeinds dans ton post précédent.

Surtout quand on voit l'état général des tribunes françaises, de L1 et de L2 confondues...

Oui, Lens a fait la meilleure affluence du week-end (en invitant les grosses et les moins grosses). Non, ce n'est pas le mur de Dortmund, Galatasaray, l'ancien San Siro ou le virage du Racing Avellanada. Mais, dire que c'est de la diarrhée en boîte, tout de même, c'est typiquement ahurissant.
Message posté par Sein-Thé!
Ils donnent de leur temps, leur argent pour suivre leurs couleurs. Cela s'appelle la passion, la ferveur, l'amour de tes couleurs.


Ou bien ça s'appelle le chômage.
Je sais pas ou tu habites Alberaymond mais ouai y a du chômage dans le pas de calais mais y a 40 ans quand ton père ou grand père se chauffait c'est parce que mon grand père était à la mine fils de mineur, la guerre d'Algérie respecte les autres s'il te plait ou donne ton adresse et je t'apprends le respect
Les grilles , c'est dû la simulation de but ! C'est pas volontaire , le stade est en carton !
Message posté par Mr-Duss
Je sais pas ou tu habites Alberaymond mais ouai y a du chômage dans le pas de calais mais y a 40 ans quand ton père ou grand père se chauffait c'est parce que mon grand père était à la mine fils de mineur, la guerre d'Algérie respecte les autres s'il te plait ou donne ton adresse et je t'apprends le respect




Tu tombes sur la mauvaise personne, malheureusement pour toi, puisqu'il se trouve que je suis de la région et que si tu veux jouer à qui a la plus grosse, ça a bossé dans les mines chez moi aussi. Alors certes, ce n'est pas écrit dans mon pseudo mais je pense avoir suffisamment de recul et de connaissances sur le coin pour me permettre un peu de second degré. Second degré qui, au passage, semble de plus en plus problématique sur ce forum.

"Donne ton adresse et je t'apprends le respect".
Tu serais pas en train de tomber dans la vilaine menace qui est justement dénoncée ci-dessus ?
Message posté par El-Hadji Touffe
On peut conchier sur le RC Lens, ses joueurs moisis, ses dirigeants mi-corrompus mi-mafieux et sur-incompétents, on peut bien fondre quelques merdes bien senties sur ce club qui fait nawak depuis plus de dix berges, mais dire autant de conneries sur les fans de Lens, en allant jusqu'à avancer "qu'il n'y a qu'au milieu de la Marek que ça chante", ça tient, à mes yeux, d'une malhonnêteté intellectuelle qui mériterait quasiment un jugement à la Haye...

Faire 30 000, un lundi soir, en L2, à la veille de la rentrée scolaire, face au havre, avec une équipe dégueulasse qui n'a gagné que 2 matchs en 2015, dans une ville de 35 000 habitants, alors que depuis 2007 le club se morfond dans les abymes du sous-football, bah c'est juste respectable. L'ambiance de Bollaert, je ne me paluche pas dessus, j'ai jamais aimé ça. Mais faut quand même sacrément être coincé de l'orifice de défécation pour en avoir une image aussi terne que tu dépeinds dans ton post précédent.

Surtout quand on voit l'état général des tribunes françaises, de L1 et de L2 confondues...

Oui, Lens a fait la meilleure affluence du week-end (en invitant les grosses et les moins grosses). Non, ce n'est pas le mur de Dortmund, Galatasaray, l'ancien San Siro ou le virage du Racing Avellanada. Mais, dire que c'est de la diarrhée en boîte, tout de même, c'est typiquement ahurissant.


Attention, j'ai jamais dit que l'ambiance de Lens était pourrie, j'ai jamais écrit ça. Je dis juste que les supporters la placent à une hauteur qui n'est plus la sienne. Et oui sur les trois matchs que j'ai vus j'ai vu des gens assis en Marek. Et le coup des 30 000 dans une ville de 35 000 c'est bien simple, le stade attire de beaucoup plus loin puisque je fais 2h de route pour voir les matchs et que c'est loin d'être le plus loin.
Alors oui ce n'est pas Dortmund, c'est une des meilleurs ambiances de France, mais faut arrêter avec le "public exceptionnel". C'est juste que les autres publics de L2 et la majorité des stades de L1 sont moisis.
Et si ça mérite un procès à La Haye que de ne pas penser comme toi, c'est plus à Nuremberg qu'on devrait te faire, à toi, un procès.
El-Hadji Touffe Niveau : District
T'as évidemment le droit de ne pas penser comme moi. Là-aussi, c'était de l'humour. Comme le mec qui m'a glissé hier, en plein coeur de la deuxième période, "N'Daw, faut lui laisser un peu de temps. On sent qu'il a des qualités".
Non je ne cautionne pas le passage à tabac. Il faudrait être fou pour le cautionner. Après met toi juste une seconde à la place de ces gars là, qui réagissent à chaud, après une branlée 4-0 à domicile. Certes tout le monde ne va pas aller parler aux joueurs surtout en ces mots, mais je ne pense pas que tu sorte du stade ravi si ton équipe vient de prendre une fessée 4-0 sur son terrain...
Et malheureusement, non tous les ultras ne sont pas des chômeurs. Mais bon c'est le problème de la France enfin non de la culture ultras en général, c'est qu'elle est totalement méconnu du grand public. Si elle ne l'est pas, sa définition est totalement faussée par les médias.
Et bien je m'en excuse c'est juste que j'en ai un peu marre qu'on se moque de la région, sans doute un peu soupe au lait.
Qui te dit que le respect ne s'apprend si pas au détour d'une journée à Lewarde, Vimy, ou notre dame de Lorette
Message posté par El-Hadji Touffe
T'as évidemment le droit de ne pas penser comme moi. Là-aussi, c'était de l'humour. Comme le mec qui m'a glissé hier, en plein coeur de la deuxième période, "N'Daw, faut lui laisser un peu de temps. On sent qu'il a des qualités".


En même temps, s'il faut trouver une satisfaction, même maigre, de votre côté lundi, c'est quand même au milieu que vous avez le moins souffert. Quand je vois ce que Bekamenga a peiné face à une charnière qui se connaissait depuis 48h, je ne regrette pas qu'il ait signé chez vous plutôt que chez nous.

Comme trop souvent depuis dix ans, le meilleur était en tribunes côté lensois. Au bout d'une demi-heure, on a cru refaire le 6-2 d'il y a deux ans - à l'extérieur, cette fois. Pour l'observateur non impliqué, ce devait être un match assez terne, deux équipes visiblement en manque d'automatismes (six recrues côté HAC, logique), mais l'arrêt de Farnolle devant Chavarria a donné le ton : une des deux équipes était en confiance. Et vu le rouleau compresseur Mendes-Gimbert-Duhamel aligné devant, on avait la sensation que chaque centre dans la boîte pouvait finir au fond.

Agréablement surpris par Puel fils, que je savais avoir du ballon, mais qui s'avère pas si lent, pas si emprunté, même en latéral.

Courage, lensois !
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Jamais je n'ai été aussi en accord avec le PSG que le jour où, en mars 2008, ils ont déployé cette fameuse banderole. Le public sang et or m'a toujours tapé sur le système. Ils donnent une très mauvaise image du Nord. Sérieusement, cette région n'est pas peuplé que de consanguins alcooliques, majoritairement ce sont des gens très biens et tout à fait viables intellectuellement.

Quant à meilleur public de France... L'a t-il été un jour ? Peut-être quand Saint-Etienne était en L2, et encore, à l'époque l'OM et le PSG étaient devant. Et l'an dernier, le meilleur public, c'est Nantes.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 18