Raúl Fernández est un joueur de football professionnel né le 13/03/1988 à Bilbao, Espagne. Il appartient actuellement à l'équipe de Racing Santander.
Raúl Fernández Real Racing Club
Espagne
27 ans
Né le 13/03/1988 à Bilbao
Joueur

Statistiques de Raúl Fernández

Palmarès

Titres

Débuts
2006/2007, Baskonia (Espagne, )

Carrière de Raúl Fernández

Saison
 
Club
Div.
Championnat
Champ.
Matchs
M.
Buts
B.
Europe
Eur.
Matchs
M.
Buts
B.
Sélection
Sel.
Matchs
M.
Buts
B.
  Racing Santander
2014/15
Liga Adelante 
Numancia
2013/14
 
Numancia
Liga Adelante 
11 
  Athletic Bilbao
2012/13
Liga BBVA 
2011/12
Liga BBVA 
2010/11
Liga BBVA 
  Grenade FC
2009/10
Segunda B Grupo IV 
Conquense
2008/09
 
Conquense
Segunda B Grupo IV 
Athletic Bilbao
2007/08
 
Athletic Bilbao
 
Baskonia
2006/07
 
Baskonia
 

Articles sur Raúl Fernández

Pedro, l'élégance du hérisson

Espagne - Supercoupe d'Espagne - Athletic Bilbao/FC Barcelone

Pedro, l'élégance du hérisson

Buteur décisif en prolongation lors de la Supercoupe d'Europe face au FC Séville, Pedro est un véritable casse-tête pour le Barça. Lui veut jouer plus, mais sait aussi qu'il serait titulaire pratiquement n'importe où ailleurs. 17
Un vendredi 7 août sur le marché des transferts

Transferts - Le point quotidien

Un vendredi 7 août sur le marché des transferts

Pas trop de bling-bling aujourd'hui, mais quelques coups biens placés. Le Rayo Vallecano tente de conquérir le marché chinois, Mitroglou et Aquilani s'en vont au pays de la maçonnerie et Louis Van Gaal met De Gea de côté. 19
Barcelone s'amuse, Madrid cogite

Espagne - Liga - Ce qu'il faut retenir de la 23e journée

Barcelone s'amuse, Madrid cogite

Journée de Liga diamétralement opposée pour les deux plus grandes villes espagnoles. Pendant que Barcelone festoie grâce aux pions de Messi et aux cojones des Pericos, le Real Madrid panse ses maux, alors que l'Atlético s'en crée.
39
Des buts, des polémiques et le Barça en demi

Espagne - Coupe du Roi - 1/4 finale retour - A. Madrid/Barcelone (2-3)

Des buts, des polémiques et le Barça en demi

Tout s'est joué en une mi-temps. 45 minutes folles et intenses, cinq buts, une expulsion et quelques décisions arbitrales qui feront grand bruit. Déjà vainqueur à l'aller, le Barça se qualifie (2-3). L'Atlético a pourtant mené à deux reprises. 105
Monaco - Porto 2004, la dernière surprise

Rétro - Finale de Ligue des champions 2004

Monaco - Porto 2004, la dernière surprise

La finale de la ligue des champions 2004 entre Monaco et Porto résonne aujourd'hui comme une anomalie, à l'époque des mégaclubs en sureffectifs. Une incongruité due autant à la qualité des deux équipes qu'au talent de deux coachs débutants: Deschamps et Mourinho. Alors que Monaco retrouve ce soir un club portugais en C1, petit coup d'oeil dans le retro. 29
Le Real facile, le Barça vacille

Espagne - Liga - 10e journée

Le Real facile, le Barça vacille

Passation de pouvoir en Liga : jusqu'à demain au moins, le Real Madrid prend les rênes du championnat. Vainqueurs à Grenade, les Madrilènes profitent de la nouvelle défaite du Barça, à domicile cette fois. Sinon, Antoine Griezmann a enfin débloqué son compteur. 44
Naples, un été bien calme

Ligue des champions - Tour préliminaire - Napoli/Athletic Bilbao

Naples, un été bien calme

L'an passé, Naples vendait Cavani et flambait en recrutant Higuaín et Callejón. Cet été, le club napolitain a été bien plus calme, en faisant signer les seuls Michu et Koulibaly. Vraiment suffisant pour espérer jouer à fond le championnat et la Ligue des champions ? 22
Tu sais que tu détestes le football espagnol quand…

Ligue des champions – Finale – Atlético Madrid/Real Madrid

Tu sais que tu détestes le football espagnol quand…

Pour toi, une finale 100% espagnole, c'est un peu comme l'enfer. Ton football, tu l'aimes sans vice, sans dopage et sans conservations de balle à la con. Toi, tu faisais LV1 allemand, comme tous les bons élèves. Toi, tu détestes le football espagnol. 77
Naples, un banc pour jouer sur tous les tableaux ?

Ligue des champions - J2 - Groupe F - Arsenal/Naples

Naples, un banc pour jouer sur tous les tableaux ?

Ce soir, le Napoli affronte Arsenal, pour un match qui s’annonce chaud bouillant. Les Napolitains réalisent un début de saison énorme, avec six victoires et un nul toutes compétitions confondues. Mais Benítez a-t-il à disposition un effectif pour jouer à fond le championnat et la Ligue des champions ? 22