Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Ligue 2 – 29e journée – Lens/Nantes

Raspentino, l’homme pressé

Débarqué de nulle part ou presque l’été dernier, Florian Raspentino s’est vite imposé comme la révélation de la saison du côté du FC Nantes. En fin de contrat en juin, il tarde à prolonger, attiré par la L1 et convoité par de nombreux clubs. Dernier en date : Marseille, dans ses Bouches-du-Rhône natals.

Modififié
Interrogé hier sur le plateau de Stade 2 à propos de la présence de deux clubs non pros en demi-finale de Coupe de France, Régis Brouard, l’entraîneur de Quevilly, a estimé que c’était au moins autant la conséquence d’une hausse du niveau des divisions inférieures qu’une déliquescence de l’élite. Possible. En tout cas, ce resserrement est une tendance lourde qu’on observe cette saison en France. En plus des performances de Quevilly et du GFCO Ajaccio en Coupe, il y a aussi la manière dont Patrice Carteron se débrouille cette saison en Ligue 1 avec un effectif dijonnais composé pour partie d’anciens joueurs amateurs, dont Benjamin Corgnet est la tête de gondole.

Autre illustration : la trajectoire de Florian Raspentino, pur produit de l’amateurisme, aujourd’hui cible de nombreux clubs de L1. Né en juin 1989 à Marignane d’un père algérien et d’une mère française, le gamin prend sa première licence à l’AS Gignac, non loin de chez lui, dans la banlieue marseillaise. A sa majorité, il tente une première incursion dans le monde pro, à Ajaccio, sans succès. Retour à la case départ, Marignane, où il fait ses débuts avec les seniors en CFA. Il s’y aguerrit deux ans, avant de partir pour la concurrence, au RCO d’Agde, toujours dans le Championnat de France Amateur, à l’été 2010. Positionné attaquant axial, il y réalise une belle saison, inscrivant 17 des 37 buts de son équipe.

Un profil à la Moussa Sow

Sébastien Pérez, l’ancien joueur de l’OM (qui vient d’être nommé directeur sportif à Dijon), repère le talent et en parle à une connaissance, Jean-Carl Tonin, ami de Guy Hillion, alors directeur sportif du FC Nantes. Tonin va le voir à Agde, en revient convaincu et lui obtient un essai en Loire-Atlantique. Deux jours seulement suffisent à séduire Hillion, pas le moins réputé pour repérer des futurs très bons… Avec un bien maigre CV, Raspentino débarque sur la pointe des pieds, et l’on ne sait pas bien au départ s’il a été recruté pour la réserve ou l’équipe première. L’interrogation va vite être levée.

Après une bonne préparation à l’intersaison et quelques semaines à attendre qu’on lui donne sa chance, il est lancé dans le grand bain de la L2 le 22 août à la Beaujoire, lors d’un match face à Guingamp. Score final, 4-0 pour les locaux, dont un amour de but du petit nouveau : aligné au poste d’ailier, il est trouvé côté gauche, fixe son défenseur, se décale vers l’axe avec élégance, trouve un angle de tir et saisit l’occasion pour nettoyer la lucarne. La suite de la saison permet de confirmer qu’on a bien affaire à un sacré talent offensif. Un joueur d’instinct, spontané, que son entraîneur Landry Chauvin n’hésite pas à comparer aux meilleurs éléments qu’il a eus sous ses ordres au centre de formation du Stade Rennais : Moussa Sow, Jimmy Briand, Jirès Kembo.

La prudence de Kita


Avec déjà 10 buts inscrits toutes compétitions confondues, Florian Raspentino a d’ores et déjà atteint l’ambitieux objectif qu’il s’était fixé l’été dernier, au moment de débuter sa première saison chez les pros. Débarqué chez les Canaris avec un modeste contrat d’un an, il attire forcément aujourd’hui la convoitise de nombreux clubs. Caen, Saint-Etienne, Lorient, Brest et l’Udinese ont dégainé les premiers dès la fin d’année dernière, mais rien n’est encore fait. Le joueur a récemment clamé son désir de disputer la L1 avec Nantes. Mais de une, la montée du club ligérien est loin d’être acquise (le FCN compte 5 points de retard sur le podium avant le match de ce soir), de deux, les négociations coincent avec les dirigeants, qui estiment le joueur trop gourmand. Waldemar Kita serait peu enclin à signer un gros chèque pour un indéniable talent, certes, mais qui n’a pas encore une saison de professionnalisme derrière lui.

Depuis début 2012, c’est donc le statu quo. Raspentino continue d’être aligné par Landry Chauvin en attaque au côté de Filip Djordjevic, Kita et l’agent du joueur campent sur leurs positions respectives et la drague des clubs de l’élite se poursuit. Dernier en date à tenter le coup : l’OM. Ce serait un retour dans les Bouches-du-Rhône par la grande porte pour Raspentino, qui a toujours évoqué son amour du maillot marseillais.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ?
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 7 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49