Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  • Portugal-Maroc Aujourd'hui à 14:00
  • Uruguay-Ar. Saoudite Aujourd'hui à 17:00
  • Iran-Espagne Ce soir à 20:00
  1. //
  2. // MU-Leicester (2-0)

Rashford pousse Manchester United

Malmené sur sa pelouse pendant soixante-dix minutes, Manchester United s'est une nouvelle fois imposé samedi face à Leicester (2-0) grâce à ses remplaçants. Cette fois, Martial n'a pas été décisif, mais Rashford a pris le relais.

Modififié

Manchester United 2-0 Leicester

Buts : Rashford (70e) et Fellaini (82e) pour Manchester United

« Quand vous avez du talent, vous ne pouvez pas vous permettre de le gâcher. Si vous avez cette chance, vous devez développer ce talent. On ne peut pas se satisfaire de n'en avoir eu que des aperçus. » Dans la tête de José Mourinho, recevoir Leicester était un révélateur à plusieurs issues : des collectives, des tactiques et des individuelles. Alors, titulariser Anthony Martial, buteur en sortant du banc lors des deux premières sorties de la saison de Manchester United, allait dans ce sens. Le Portugais a vu. Il a vu que l'international français a une nouvelle fois patiné face aux Foxes samedi, qu'il s'est dépensé, mais qu'il a longtemps pioché dans le vide. Mais il a surtout vu que le salut des siens est une nouvelle fois venu de son banc. Cette fois, le déclic porte le nom de Marcus Rashford.

Les pétards et la mission


Craig Shakespeare a beau avoir un look de plombier, le bonhomme n’aime pas vraiment perdre son temps. Alors, en plus d’avoir casé ses hommes dans un jet privé pour rejoindre Manchester en moins d’un quart d’heure samedi, ce qui est quand même plus rapide que deux heures en bus, le bonhomme leur avait demandé d’assurer le service d’entrée à Old Trafford. Peu importe le fait que Manchester United ait remporté ses deux premières rencontres de championnat par quatre buts d’écart, le coach de Leicester voulait, par respect, emmerder José Mourinho, qui avait décidé de titulariser pour la première fois de la saison Anthony Martial. Un rapide regard sur le visage de l’entraîneur portugais à la mi-temps suffit pour comprendre que la mission shakespearienne a été une réussite. La faute à un bloc compact affiché par des Foxes volontaires au pressing, sérieux dans le quadrillage du terrain et qui auraient même pu faire sauter le tableau d’affichage si De Gea ne s’était pas bien couché devant Okazaki. Oui, samedi, Manchester United a d’abord galéré à répéter le rythme de ses deux premières sorties de la saison, a longtemps buté sur un Kasper Schmeichel brûlant – notamment sur un enroulé magnifique de Juan Mata –, mais s’est aussi amusé à envoyer des flèches un peu partout sauf dans la cible gardée par le portier danois. Symbole de ce manque de réussite : Paul Pogba, qui aura allumé plusieurs pétards sans succès, et Lukaku, très bon dans le jeu, mais plus malheureux au moment d’abattre son adversaire du jour malgré des espaces qui se sont ouverts en fin de première période.

Old Rashford


Simple : sur ce match, José Mourinho voulait voir si ses hommes étaient capables de « répondre à l'adversité » . Old Trafford attend alors une étincelle, un point de bascule et le Portugais pense le tenir avec un penalty obtenu cinq minutes après le retour des vestiaires à la suite d'une main de Danny Simpson sur un centre de Martial. En bon voltigeur, Schmeichel choisit cet instant pour bomber une seconde fois le torse et éteint Lukaku. De quoi filer des billes à Shakespeare qui voit que le cocktail de United peine à faire son effet – Mkhitaryan et Martial peu inspirés notamment – et qui décide de lancer Gray au cœur d'un 4-5-1 dénué de sentiment alors que Leicester se prend à rêver d'un hold-up avec Mahrez comme cerveau principal de l'opération et Harry Maguire pour bras droit. Puis, Mourinho a repris le contrôle de la partie et a injecté Marcus Rashford. Et, cette fois encore, la journée de Manchester United a été débloquée grâce à l'aide d'un joueur sorti du banc. À vingt minutes de la fin, sur un corner de Mkhitaryan et une erreur de marquage (1-0, 70e). Le scénario va finalement être scellé dix minutes plus tard grâce à une déviation de Fellaini sur une frappe de Lingard (2-0, 82e). Manchester United vient de tamponner trois points supplémentaires et peut souffler malgré un dernier frisson sorti par De Gea.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall
    Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger lundi 18 juin Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre