Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester United-Arsenal

Rashford, décollage attendu

Face à Manchester United, Arsenal va retrouver son ancien bourreau Marcus Rashford, qui avait claqué un doublé face aux Gunners pour son premier match en Premier League. C'était il y a un peu plus de deux ans, et les fans des Red Devils attendent encore que le jeune buteur anglais de vingt ans prenne réellement son envol et déchire cette étiquette de futur espoir du football mondial.

Modififié

28 février 2016. Bloqué par les blessures de Wayne Rooney et d’Anthony Martial, Louis van Gaal n’a pas vraiment d’autres choix que de lancer le jeune Marcus Rashford (18 ans et 120 jours) dans le grand bain au moment de recevoir Arsenal. Un pari gagnant puisque l’Anglais profite d’un centre de Guillermo Varela et d’un dégagement manqué de Gabriel Paulista pour ouvrir le score à la demi-heure de jeu. Avant de doubler la marque trois minutes plus tard d’un joli coup de tête et ainsi lancer les Mancuniens vers la victoire finale (3-2). Ou comment réussir à merveille son baptême en championnat en devenant le plus jeune joueur de l'histoire de la Premier League à inscrire un doublé à l'occasion d'une première.

Plus fort que George Best


Trois jours avant ce doublé contre Arsenal, Marcus Rashford était déjà entré dans le livre des records de Manchester United. Comment ? En devenant le plus jeune buteur des Red Devils en Coupe d'Europe après son doublé contre Midtjylland pour sa première en Ligue Europa. Le plus jeune devant... George Best. La suite de cette fin de saison historique ? Un triplé pour sa première avec les Espoirs anglais, un but pour sa première avec les Three Lions et une place dans les 23 Anglais qui débarquent en France pour perdre en huitièmes de finale de l'Euro contre l’Islande.


Du côté de Manchester United, le wonderkid n’a plus jamais quitté le onze de départ de Louis van Gaal jusqu’à la fin de saison, terminant l’exercice avec cinq réalisations en onze rencontres. Dont une face aux Citizens (1-0), qui lui permet de devenir le plus jeune buteur du derby de Manchester. Mais près de deux ans après son doublé contre Arsenal, la situation semble s'être légèrement dégradée pour Marcus Rashford chez les Red Devils, où il n’a pas vraiment pris son envol comme le laissaient sous-entendre ses six premiers mois exceptionnels.

Dans l'ombre de Zlatan


Arrivé sur le banc de Manchester United durant l’été 2016, José Mourinho est, lui aussi, tombé sous le charme de Marcus Rashford. Un amour soudain qui ne suffit pas à faire du jeune Anglais un titulaire indiscutable selon le technicien portugais : « Zlatan joue et il a montré pourquoi c'était lui qui jouait. Marcus est notre buteur numéro deux en ce moment. Pour un gamin de 18 ans, je pense qu'il est incroyable. Marcus est un jeune joueur talentueux. Nous n'avons fait venir qu'un seul attaquant, pas trois ou quatre. Si je ne lui faisais pas confiance ou si je ne voulais pas le faire jouer, j'aurais fait venir d'autres attaquants. Ce n'est pas le cas. »


Dans l’ombre du géant suédois, Rashford doit donc se contenter de bribes de matchs. Et le plus souvent au poste d’ailier, où José Mourinho lui préfère petit à petit Jesse Lingard. Résultat, Marcus Rashford doit attendre la blessure au genou de Zlatan Ibrahimović pour se montrer enfin. Comme en Ligue Europa, où il inscrit le but de la qualification en demi-finale en prolongation face à Anderlecht, avant de récidiver au tour suivant en claquant un joli coup franc contre le Celta de Vigo. Finalement, Marcus Rashford termine sa première saison complète avec seulement cinq buts au compteur, soit le même nombre que la saison précédente.


Des fulgurances, mais zéro constance


Avec l’arrivée de Romelu Lukaku à l’été 2017, la donne a légèrement changé pour Marcus Rashford, obligé de jouer sur un côté pour exister. C’est d’ailleurs à ce poste que José Mourinho le titularise en début de saison avant de l’envoyer sur le banc au profit de Jesse Lingard, Anthony Martial et surtout du nouvel arrivant Alexis Sánchez. Des concurrents qui ont joué peu ou prou le même nombre de minutes que Rashford en championnat – pour les deux premiers cités –, avec un ratio buts par match légèrement supérieur, puisque l’ailier français marque en moyenne un but toutes les 163 minutes contre un toutes les 207 pour Lingard et un toutes les 261 pour le wonderkid.


Ne reste alors qu’un constat, Marcus Rashford a-t-il réellement progressé depuis ce doublé contre Arsenal ? À la lumière des chiffres (titularisations et buts marqués), force est de constater que la réponse est non. Alors oui, l’attaquant anglais au talent indéniable est capable de coups d’éclat et de fulgurances, comme l'a prouvé son doublé face à Liverpool le 10 mars dernier (2-0). Mais cela manque clairement de constance. Surtout pour un môme qui rêve d'atteindre un jour le niveau de son idole Cristiano Ronaldo.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 24
Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 23 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 22 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 193
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE