Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Raphaël Varane : « Je n'ai pas besoin de jouer un rôle »

Modififié
Avec Koscielny sur le carreau, c'est Raphaël Varane qui a hérité du costume de patron de la défense des Bleus.

Un rôle qui ne fait pas peur au quadruple vainqueur de la Ligue des champions, qui affirme qu'il a l'habitude de parler sur le terrain, même au Real Madrid : « En club ou en sélection, je dois me comporter de la même façon. J'ai l'habitude de parler beaucoup avant les matchs. Avec des joueurs plus jeunes, il faut remobiliser à certains moments, les replacer, donner de la sérénité à des joueurs qui ont moins d'expérience. Je le fais aussi en club, je n'ai pas besoin de jouer un rôle. Je l'ai vu avec Zizou à Madrid, il n'y a pas besoin de parler fort pour être écouté. »


Et en bon grand frère qu'il est, Varane a volé au secours de Samuel Umtiti, très décrié après le match face à l'Australie : « Je n'ai pas senti de fébrilité chez lui. À part ce fait de jeu (le penalty, N.D.L.R.), il fait un bon match. Ça nous a permis d'avoir plus de temps de jeu en commun. Même après le but encaissé, je ne l'ai pas senti en panique. »

D'ailleurs, Umtiti était tellement détendu après sa main dans la surface qu'il en a même plaisanté sur Instagram. AD, à Istra
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Henry : le retour

Vidéo

Dans cet article


À lire ensuite
Lula critique la Seleção