Ranocchia, l'homme-grenouille

3 9
L'Inter et l'AC Milan sont rivaux, et ça ne date pas d'hier.

Lors d'une interview donnée à TeleNord au sujet du rachat du Milan AC par des investisseurs, Silvio Berlusconi en profite pour tacler l'éternel rival et plus particulièrement son capitaine Andrea Ranocchia : « Si je ne trouve pas d'investisseur, je garde le club. Le fait est qu'il y a peu de joueurs italiens autour. Je n'aime pas des équipes comme l'Inter par exemple, qui a dix étrangers et une bête : Ranocchia.  »

Une méchanceté gratuite à laquelle le capitaine nerazzurri va répondre par le biais d'un tweet tout en autodérision après le match victorieux contre la Lazio : un photomontage foiré le mettant en scène avec une tête de grenouille et la légende « Trois points importants !!! soirée de bêtes !!! »

Bête ou pas, toujours est-il que l'Inter Milan est six points devant son voisin qui ne participera à aucune Coupe d'Europe la saison prochaine.

GO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 2
 //  20:37  //  Aficionado del Uruguay
Andrea, par pitié, LAISSE TOMBER INTERNET !!!
Note : 6
Mouais, c'est pas une hérésie qu'un club qui s'appelle Internazionale compte des joueurs étrangers. Et Ranocchia n'est pas une bête, c'est juste une grosse pipe.
Note : -1
Ta gueule grosse merde liftée
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Raúl enflamme New York
3 9