Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Leicester City

Ranieri sauve sa tête

Modififié
C'est ce qui s'appelle s'enrichir sur la misère des autres.

Dimanche dernier, Leicester était défait par Manchester United (3-0) et essuyait un sévère quatrième revers de rang. Un coup dur pour les hommes de Claudio Ranieri qui pointent désormais au seizième rang de la Premier League. Ranieri, sous le feu des critiques depuis un moment, a dû avoir une mauvaise surprise dimanche soir en découvrant que son nom caracolait en tête d'un classement établi par les bookmakers anglais qui spéculaient sur le prochain coach de Premier League qui allait se faire virer.


Mais Ranieri n'a pas trop à s'en faire. D'abord parce que les prédictions des bookmakers étaient les mêmes il y a deux saisons lorsque Nigel Pearson, le prédécesseur de l'Italien, était englué à la dernière place du championnat. Pearson, qui avait pu terminer son travail jusqu'à la fin de la saison, avant d'être remercié pour des raisons extra-sportives. Ensuite, parce que Ranieri s'est entretenu avec le président du club, Vichai Srivaddhanaprabha, qui lui aurait assuré n'avoir aucune intention de changer de coach à court terme.

En même temps, les bookmakers ont quelques raisons de ne pas aimer Ranieri. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 18 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall