Ranieri et les gays

Modififié
0 0
La Saint-Valentin n'est pas qu'une lubie commerciale, en France. Elle est aussi une réalité positive en Italie. Ou presque.


Dimanche, lors de la rencontre entre la Roma et Palerme (4-1), au Stadio Olimpico, les autorités avaient décrété la gratuité pour les dames venant en couple au bras de leur compagnon admirer les Giallorossi. Une belle initiative. Mais il y eut un couac.



Comme le terme “couple” ne signifie pas toujours personnes de sexe opposé, lorsque des paires gays se sont présentées devant l'enceinte, les organisateurs “bien intentionnés” ont refusé d'appliquer la règle d'exemption. Bilan : polémiques, injures, et obligation de payer pour deux !



Une situation que n'ont pas manqué de fustiger les envoyés spéciaux de l'émission “Le Iene” (Les Hyènes), habituée à traiter les sujets chauds.


Et c'est Claudio Ranieri qui a été le premier sollicité pour expliquer ce qui pouvait l'être. Ainsi, à la question de savoir si la Roma avait des problèmes avec les homosexuels, le coach a répondu par la négative, avouant sincèrement ne pas avoir su ce qu'il se passait au dehors.



Mais en gentleman qu'il est, le bon Claudio a promis que cela ne se reproduirait plus, et qu'il veillerait en personne à ce qu'à l'avenir, le couples non mixtes soient traités de la même manière que les autres. Et pour faire valider son engagement, le technicien a claqué une bise sur la joue du garçon qui l'interviewait !



Y a pas à dire, la Roma en impose vraiment en ce moment.





LB, avec DM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0