Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Ranieri et le beach soccer

Claudio Ranieri est déçu. Hier, son équipe de la Roma est revenue avec un match nul 2-2 du Stadio Bentegodi de Vérone.

Le problème, c'est que les Romains menaient 2-0 à la mi-temps, avant de se faire ratrapper en seconde période. Vexé par le résultat, Ranieri a surtout été agacé par la qualité de la pelouse, qui ressemblait plutôt à un champ de bataille qu'à un terrain de football. « C'était un terrain impossible, on aurait dit que l'on jouait un match de beach soccer. Sauf que là, les joueurs avaient des crampons. On ne peut pas jouer dans de telles conditions » a déclaré l'entraîneur giallorosso à la fin de la rencontre.

De plus, l'égalisation du Chievo est née d'une fausse touche, mal jouée par la Roma et donc donnée aux Véronesi. « Sur la pelouse, il y avait encore la marque des lignes du match de rugby Italie-Argentine joué le 13 novembre. Du coup, Taddei ne s'est pas rendu compte qu'il a joué la touche en étant à l'intérieur du terrain. L'arbitre aurait juste pu la donner à rejouer » a-t-il ajouté, furibond.

Plutôt que de canarder la pelouse et l'arbitre, Ranieri devrait plutôt se demander pourquoi la Roma n'a pas remporté la moindre victoire à l'éxtérieur cette saison.


EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur