Ramos comme Roberto Carlos

Modififié
2 5
Qui joue au Real Madrid et possède un ratio but/nombre de matchs disputés hallucinant compte tenu du poste qu'il occupe ? Sergio Ramos. Exit les Cristiano Ronaldo et Benzema, le meilleur joueur merengue, c'est bien lui.

En offrant la victoire à son équipe face à Getafe ce week-end (1-0) sur un joli coup de tête, l'international espagnol a inscrit son 36e but sous les couleurs merengues en 289 matchs, soit une moyenne de 0,12 pions par match. Dérisoire pour un CR7 ou un Messi, énorme pour un défenseur. Au Real, seul Roberto Carlos a fait aussi bien avec 66 buts en 512 rencontres pour la même moyenne.

Sinon, Abidal a marqué deux buts en 178 matchs avec le Barça.

WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est vrai que c'est chaud de marquer moins de but qu'Abidal.

C'est chaud aussi de marquer aussi mal les attaquants adverses que Roberto Carlos ou Sergio Ramos lorsqu'il joue latéral!
dérisoire pour un Squillaci de la grande époque.
on a trouvé le boulet du jour qui trouve que sergio ramos et roberto carlos sont pas des bons défenseurs
@ vinsalive : eh bien, puisque le second degré t'es étranger, je vais m'expliquer de façon plate et directe.

Sergio Ramos est un très bon défenseur qui a tendance à être un peu fougueux lorsqu'il joue sur le côté. Il est donc, en position de latéral, moyennement rigoureux, bien qu'il ait pour compenser un abattage de malade et un apport offensif impressionnant pour un défenseur.

R. Carlos était un monstre d'endurance, une pile électrique rapide, technique, avec une frappe de mulet et un style fabuleux. Simplement, il avait tendance à être un peu léger au marquage (voir le but de Henry en CM 2006), ce qui était largement compensé par sa fougue offensive.

Je tentais donc de faire un peu d'humour, ce que tu n'as visiblement pas compris. Par ailleurs, si tu as vraiment lu dans mon commentaire que Ramos et Roberto étaient de MAUVAIS défenseurs, tu dois probablement les aimer beaucoup (trop). Ou du moins, l'un des deux.
Sauf que les deux buts d'Abidal à chaque fois de qualifier l'équipe pour le tour suivant (but contre Athletic, but victorieux contre Madrid).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ibra prend trois matches
2 5