Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // PSG-OM

Rami regrette les PSG-OM des années 1990

Modififié
La nuit, Adil Rami rêve d'Éric Di Meco et de Carlos Mozer.

Si ses coéquipiers et lui se sont loupés dimanche au Parc des Princes (3-0), Adil Rami a des envies de revanche pour le deuxième round à l'occasion des quarts de finale de la Coupe de France.

En conférence de presse, l'international français a néanmoins trouvé trop cordiale l'atmosphère sur le terrain à l'occasion de ce « Classique  » , regrettant les ambiances électriques des années 1990 entre les deux formations rivales : « Ça reste mignon pour moi. Le match a été super doux dimanche. Paris c'est un rival, pas un ennemi. Paris-Marseille, c'est avant tout un match d'hommes. Et on n'a pas vu un match d'hommes dimanche. Je regrette les PSG-OM des années 1990. Un ballon entre deux, il faut donner son corps à la science. Sans aller casser le joueur adverse. Mais ballon entre deux, il ne faut pas réfléchir. »


On imagine volontiers la causerie d'avant-match : « Les gars, il ne faut pas réfléchir ce soir ok ?  » AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 2 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 14
il y a 6 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions