1. // Euro 2012
  2. // Groupe D
  3. // France/Ukraine

Ramé : « Je débute avec le même 11 »

Hier, mi-temps de la rencontre Italie-Croatie. Ulrich Ramé, 39 ans et qui vient de prolonger d’un an son contrat en L2 avec Sedan, décroche. « Les grandes nations sont au rendez-vous cette année » , glisse l’ancienne gloire bordelaise, en oubliant visiblement les egos hollandais. Mais ses douze sélections lui donnent le droit de juger les Bleus avant leur match contre l’Ukraine à 18h.

Modififié
159 5
Voir les Bleus s’entraîner avec des « cryo-vestes » , ça vous fait rire ?
Non, c’est dans l’ère du temps, on est de plus en plus dans la recherche de performance. Alors, pourquoi ne pas essayer ce genre de choses ? C’est une situation expérimentale qui servira peut-être pour le futur… Et puis j’ai l’impression qu’il fait sacrément chaud, là-bas !

Est-ce que vous pensez que France-Angleterre est, pour l’instant, le match le plus ennuyeux du tournoi ?
Je ne suis pas d’accord. La France a quand même montré de bonnes séquences et les deux équipes ne voulaient pas perdre. Moi, je pense que l’équipe de France a un des groupes les plus difficiles. Et contre l’Angleterre, les Français ont tout fait pour ne pas se griller sur leur premier match de l’Euro.

On tient un expert, on en profite. La presse a chargé Alou Diarra sur le but anglais de Lescott, mais Hugo Lloris n’a-t-il pas aussi sa part de responsabilité ?
Je ne pense pas, le ballon a une trajectoire sortante et les Bleus étaient en supériorité numérique dans la surface sur cette action. Pour Alou, c’est une question d’appréciation. Les petites erreurs ont parfois de grosses conséquences…

À votre époque, on sentait une équipe de France habitée d’une confiance inébranlable quand elle entrait sur une pelouse. Maintenant, on a plutôt l’impression que les joueurs serrent les fesses…
Les deux époques ne sont pas comparables. En 1998, l’euphorie extraordinaire a permis aux Bleus de dégager une force palpable à la fois sur le terrain et en dehors. Là, après l’échec de la Coupe du monde 2010, ça a été compliqué. Mais l’équipe de France n’a plus perdu depuis 20 matches (ndrl : 22 en fait). Blanc a aussi beaucoup modifié le groupe, qui gagne petit à petit en capital confiance. Il leur manque des références en compétitions internationales et c’est ce qu’ils sont venus chercher à l’Euro. Donc arriver en quart de finale serait positif, car n’oublions pas que la France ne fait plus partie du gotha européen.

Le débat de la semaine tourne autour du onze titulaire de Laurent Blanc, ce soir, contre l’Ukraine. Pour vous, il faut des changements ?
La rencontre contre l’Ukraine sera essentielle, mais c’est le dernier match contre la Suède qui sera décisif ! Il y a deux matches à gérer et prendre 3 points ce soir serait un grand pas vers la qualification. Si je suis Laurent, je choisis de débuter avec le même 11.

Récemment, Fabien Barthez affirmait que les trois gardiens français n’avaient pas encore le niveau international. Il provoque ou il a raison ?
Disons qu’au niveau des gardiens, on est dans une phase de progression. Fabien parlait de l’expérience engrangée dans ces grandes compétitions. Et puis les trois évoluent encore dans notre championnat national qui n’est pas le plus fort… Mais pas non plus le pire !

Cédric Carrasso, troisième gardien dans la hiérarchie, gère notamment le montant des primes. C’est un rôle que vous avez tenu à l’Euro 2000 ?
Pas du tout ! Vous savez, les primes, ce sont souvent les anciens qui gèrent. Les petits nouveaux qui sont titulaires, on les protège pour les laisser se concentrer sur leur compétition. Ce sont les plus aguerris qui le font, comme Ribéry. Et Cédric est là pour aider à l’épanouissement de ses collègues.

Justement, comment traverse-t-on une grande compétition quand on sert essentiellement à se faire mitrailler à l’entraînement par des attaquants en quête de confiance ?
Je l’ai vécu comme va le vivre Steve et Cédric. Il faut que tu t’intègres, que tu respectes la hiérarchie fixée et que tu ne mettes des bâtons dans les roues à personne. Tu es motivé par les objectifs, mais tu sais aussi que tu ne vas pas entrer sur la pelouse. Alors, il faut jouer le jeu à fond, aider à l’entraînement l’attaquant numéro 2 s’il en a besoin, par exemple. C’est à eux d’être performants. Mais, objectivement, je n’ai jamais ressenti de rejet du troisième gardien.

Ulrich, il y a désormais prescription. Que s’est-il vraiment passé au Mondial 2002 pour que la France se fasse autant humilier ?
(Énigmatique) Certainement la notion de groupe qui n’était pas respectée… C’était déjà compliqué, car on jouait à l’autre bout du monde. Notre préparation avait été bizarre, avec, en plus, la blessure de Zidane. Et puis, je vous parlais de l’importance du premier match : notre défaite contre le Sénégal a été dur à encaisser alors qu’on était ultra favori et qu’on sortait d’un Championnat d’Europe vainqueurs. Avant cet Euro, Blanc disait que tous les voyants étaient au vert… Nous, il nous en manquait quelques-uns ! (Éclats de rire)

Propos recueillis par Pierre Mounier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Une interview de Ulrich Ramé, c'est quand même d'un autre niveau que les colonnes de Vikash Dhorasoo dans "Le Monde".
Ouf! Enfin un interview sensé après tout les débats stupides de ces derniers jours.

On fait notre meilleur match depuis 2006: "On attendait mieux"...
On a enfin un milieu de terrain organisé et qui tiens la route: "Faut tout changer pour mettre Giroud".
On prend un but sur coup franc parfaitement tiré: "C'est la faute de Lloris qui aurait du anticiper que Diarra n'avait pas assez de cheveux".

Merci ramé pour ton bon sens et ton expertise.
Plasil Power Niveau : CFA
Bonne analyse de ce cher Ramé qui résume bien la réalité de ce qu'est aujourd'hui l'EDF et de ses ambitions légitimes.
Bon courage pour l'année prochaine et encore merci pour tout ce que tu as donné à Bordeaux Youle!
HogOfMontreal Niveau : District
Afin de satisfaire tubarao et plasil Power, je propose qu'on ferme les forums So Foot aux clampins qui ne peuvent justifier d'au moins 3 sélections en équipe nationale.

D'ailleurs, misérables scribouillards de journaleux, vous ne bénéficierez que d'une tolérance minimale pour distiller un avis quelconque sur ce que vous avez pu voir sur le terrain, tant il est vrai que votre opinion ne saurait être estimée à l'aune de l'eau tiède d'excellents joueurs en fin de carrière brillante qui, non sollicités pour un poste de consultant, évitent de se fâcher dans l'espoir d'une place au chaud dans une instance dirigeante du foot.
Plasil Power Niveau : CFA
@HogOfMontreal
Mais pourquoi on ne ferme pas plutôt le forum de Sofoot à des gens comme moi et tubaro? C'est plus simple et vous pourrez continuer à être d'accord sur tout entre vous; merveilleux non?
Désolé de ne pas être d'accord avec la majorité qui a pourtant toujours raison et qui hurle au scandale car il a pas son 442. Désolé de ne pas critiquer de manière systématique les bleus en jouant le jeu de l’auto-dénigrement systématique de ce qui est français. Et désolé de signaler que les journaleux ont une fâcheuse tendance à voir leur plume changer de cap avec une rapidité assez déconcertante. Par contre, je ne m'excuse pas de penser qu'on produit toujours une analyse plus pertinente en essayant de prendre les choses avec du recul, en ne se précipitant pas, en ne tirant pas de conclusions définitives sur les premières impressions, et en gardant une certaine cohérence avec ses propres idées (tu ne me verras donc pas enterrer une équipe et un joueur et l'encenser deux ans plus tard, ribery likes it...).
Y a un paquet d'abrutis sur ce forum qui beuglent blanc aujourd'hui alors que c'était noir hier et qui détienne la vérité absolue ke si blanc il le fé pa on va perdre c obligé... Si tu ne les vois pas, tant mieux pour toi. Y a aussi pleins de gens avec qui on est pas forcement d'accord mais avec qui on peut débattre, et ne toujours pas être d'accord au final (ou pas).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
159 5