Rambaudi critique le Calcio

2 0
Il a connu les années 90. Les grandes années du football italien. Il n’a pourtant jamais joué à la Juventus ou au Milan AC, mais il a vécu cette époque de l’intérieur, et cela lui suffit.

Roberto Rambaudi est aujourd’hui retraité. Cet ancien joueur du Foggia de Zeman et de la Lazio de l’époque Signori continue de vivre le football, mais autrement. Samedi, il participera à un tournoi de charité intitulé « Un autre football est possible » , en s’asseyant sur le banc de l’équipe de la Guardia di Finanza.

L’occasion pour Rambaudi de donner son avis sur le football italien actuel. Et à vrai dire, son constat n’est pas des plus réjouissants. « Ce qui manque le plus à notre football aujourd’hui, c’est le divertissement. Le match, désormais, n’est qu’un hommage ennuyeux au "Dieu du résultat". Le public, lui, veut du spectacle et de la spontanéité. En Italie, nous jouons un football passif, dirigé dans l’ensemble par des gens qui ne connaissent pas bien ce sport. Il faudrait des dirigeants et des entraîneurs passionnés, et non pas des amis des présidents » a-t-il affirmé.

Rambaudi juge toutefois qu’il existe encore quelques exceptions dans ce football qui le déçoit. « Le Pescara de Zeman et la Roma de Luis Enrique sont deux équipes qui vont toujours dans le sens du spectacle. J’aime ça. Et j’attends également beaucoup de la nouvelle Fiorentina de Delio Rossi, qui pourrait ressembler à celle des années 90 » a-t-il déclaré.

Bon, bah il n’y a plus qu’à rappeler Batigol et Edmundo, alors. Et Francesco Toldo, bien sûr. EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Avci remplace Hiddink
2 0