Rakitic, l'homme à tout bien faire

Recruté dans l'ombre de Luis Suárez, Ivan Rakitić n'en reste pas moins l'une des clés de voute du triplé blaugrana. En troquant son statut de seigneur du Sánchez-Pizjuán pour celui d'infatigable ouvrier du milieu du Camp Nou, le Croate a réussi son pari. Car oui, il sait tout faire.

Modififié
194 19
Hans Gamper, rebaptisé Joan sitôt arrivé dans la capitale catalane, tient enfin son héritier. Plus d'un siècle après avoir créé l'entité blaugrana, appelée à ses prémices Foot-Ball Club Barcelona, ce notable suisse aperçoit enfin à travers Rakitić son successeur. Ancien capitaine du FC Bâle, le créateur de l'autre FCB, catalan, avait offert au fanion blaugrana le même jersey que son premier club. Un club suisse qui a également formé l'actuel international croate Ivan Rakitić. Né à Rheinfelden, petite bourgade helvète proche de la frontière allemande, Ivan arpente le centre d'entraînement bebbi durant plus de dix ans. Deux arrêts à Schalke 04 puis au FC Séville plus tard, il atterrit à Barcelone. En à peine une saison, il a conquis le Camp Nou, ses socios et son entraîneur. Luis Enrique, fervent militant de sa venue, ne tarit d'ailleurs pas d'éloges sur la crinière blonde de son milieu tout terrain : « Il nous a apporté de la vitesse, du travail, une bonne frappe de balle… C'est un joueur très complet, qui a la volonté d'aider les autres. » Un équilibriste qui y est pour beaucoup dans le triplé barcelonais, mais qui préfère l'ombre à la lumière. Question de pudeur.

De seigneur sévillan à esclave du bien commun


En l'espace d'un an, le sieur Rakitić a réussi l'exploit de remporter les deux trophées européens. Tout d'abord étendard du FC Séville d'Unai Emery, il devient un an plus tard le plus bel ouvrier du FC Barcelone de Luis Enrique. Une mue qu'il avait prévu : « Avant, je tirais tous les coups francs et me chargeais de tous les penaltys. Aujourd'hui, non. Mais c'est normal, car l'idée est différente. Je savais ce qui m'attendait ici et il n'y a aucun problème. » De même, son intégration est scrutée de près. Depuis l'arrivée de Pep Guardiola sur le banc du Camp Nou, aucune recrue du milieu de terrain n'a réellement réussi à s'imposer. Javier Mascherano s'en est allé en défense, tandis que Cesc Fàbregas et Alexandre Song ont retrouvé leur Londres originel. Seul Seydou Keita, lui aussi recruté au Sánchez-Pizjuán, a fait de son rôle de second couteau un succès. Un supersub que ne voulait pas devenir le Croate, plus enclin à être le Luka Modrić blaugrana. Comme le conte plus poétiquement Miguel Angel Lotina, bourlingueur des bancs de Liga, « il est passé du statut de seigneur de Séville à celui d'esclave au service du bien commun du Barça » .

Principal trait de caractéristique du Croate, il ne compte pas ses efforts qu'il peut répéter chaque semaine. Avec un onze catalan qui a troqué le pragmatisme de son milieu pour celui de son attaque, son apport s'est révélé prédominant. Pour ce, il a trouvé le professeur adéquat au sein de l'effectif de Lucho. « Pour moi, la meilleure nouvelle est de savoir que Xavi reste, pour avoir la possibilité d'apprendre de lui et de m'améliorer à ses côtés, répétait-il dès l'été dernier. Mais je suis ici pour apporter mon football, pour améliorer l'équipe si je le peux. Je suis un joueur différent dans le plan de Barcelone. » Son intégration se veut une réussite dès le début de l'exercice. Pour autant, il scrute les premiers chocs de la saison azulgrana face au Real Madrid et au PSG depuis la guérite. Des mises au banc qui coïncident avec un coup de mou dans la belle mécanique barcelonaise. Le repositionnement de Messi sur le flan droit de la triplette offensive fait alors office de point d'inflexion. L'Argentin, de retour à son poste naturel, ne brille pas par son implication défensive. De fait, le sacrifice du Croate devient un point fondamental de l'équilibre retrouvé.

Le « préféré » de Luis Enrique


Combler les espaces délaissés par la Pulga n'est pas la seule tâche défensive de Rakitić. Ainsi, ponctuellement, Luis Enrique l'a testé en sentinelle devant la défense. Avec son numéro 4 sur le dos - celui propre au milieu de la dream-team de Johan Cruijff -, il cristallise donc la mutation de ce Barça plus versatile. Pour ne pas dire plus dangereux, à l'heure où ses armes offensives sont décuplées par la maîtrise de la contre-attaque ou des phases arrêtées. Encore une fois, sa maîtrise de l'espace fait mouche. Lorsque Lionel Messi, plus fort que jamais, repique plein axe sur son pied gauche, le Croate occupe cette zone latérale en compagnie de Dani Alves. Homme des grands rendez-vous, il marque le dernier de ses sept buts lors de la finale de la Ligue des champions. « Ça a sans doute été le plus important de ma vie, racontait-il dernièrement sur les ondes d'Onda Cero. Mais ça a été une année difficile et compliquée. Ça n'a pas été facile d'entrer dans le Barça. » Des difficultés qu'il avoue de son plein gré, mais que peu ont ressenti. Pas même Luis Enrique, pour qui Ivan reste « son préféré » , puisqu'il lui saute dans les bras après chaque succès.

Par Robin Delorme, en Espagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Indispensable tout simplement... Aussi important au Barça que Modric ne l'est au Real (d'ailleurs quelle paire pour la Croatie ! Sans doute le milieu de terrain le plus élégant du football actuel). Dommage que Modric se soit blessé je pense que seul un Real avec son numéro 19 aurait pu stopper la déferlante blaugrana et le duel entre ces deux là auraient probablement valu son pesant de cacahuètes.
"à l'heure où ses armes offensives sont décuplées par la maîtrise de la contre-attaque ou des phases arrêtées"

Le Barça 2015 s'est-t-il vraiment amélioré sur les "phases arrêtées"? Quelqu'un connaît les stats de buts sur corners ou coups francs?
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
Le remplacant de xavi et de fabregas d'un seul coup.il est sobre,travailleur et efficace.j'espere vraiment que le club ne sortira pas le chequier pour pogba.il suffit de ramener denis suarez et de signer gundogan qui secondera iniesta et c tout bon
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Je sais qu'en phase défensive, pour une équipe de nain elle en encaissé très peu
Après avec Messi pour tirer les coup francs et Mathieu au clasico ça doit être pas mal comme stat
C'est un super recrutement du Barca en prévision du départ ou de la fin de carrière de Xavi. Pas bling bling pour un sou, un peu plus de 20 millions tout de même mais aujourd'hui c'est presque un petit transfert.
Ce joueur est vraiment impressionnant, et le fait d'être tranquille médiatiquement doit bien lui servir, il peut sortir des matchs de cochons sans attirer tout les superlatifs et si il a un petit coup de moins bien la presse ne se rue pas dessus pour le crucifier.

J'espère que son histoire avec le Barca va durer longtemps.
Wilmotsinho Niveau : Loisir
Message posté par JohnyCash
Indispensable tout simplement... Aussi important au Barça que Modric ne l'est au Real (d'ailleurs quelle paire pour la Croatie ! Sans doute le milieu de terrain le plus élégant du football actuel). Dommage que Modric se soit blessé je pense que seul un Real avec son numéro 19 aurait pu stopper la déferlante blaugrana et le duel entre ces deux là auraient probablement valu son pesant de cacahuètes.


Salut Jonhy !

Ce joueur a un modric dans chaques orteils. Non pas au niveau du touché de balle mais des fonctions meme du milieu de terrain (celui qui te fait gagner des titres, pas des chèvres comme toi): athletique, harceleur, pressing intelligent, tackling bien utilisé, combatif, tempo maitrisé à merveille (accèlere ou calme le jeux selon le besoin de l'équipe et l'énergie de l'adversaire), bon sens du but,...
Quelqu'un me retrouve le vine de sa passe quaterback sans contrôle avec Séville l'an dernier lors de la finale d'europa league?
Heureusement qu'il n'est pas au Real, autrement Florentino l'aurait vendu pour manque de charisme, et l'aurait rangé dans le clan des "Pavones".
Belle intégration pour le blondinet, et ce n'était pas couru d'avance. Un beau joueur, de classe mondiale.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par popeye
Quelqu'un me retrouve le vine de sa passe quaterback sans contrôle avec Séville l'an dernier lors de la finale d'europa league?


Celle ci ? En effet c'était pas dégueulasse comme passe..


https://www.youtube.com/watch?v=FXoiV86v1U4
merci. Et Bacca était quand même un peu moins fort l'an dernier.
Note : 2
Message posté par mario
"à l'heure où ses armes offensives sont décuplées par la maîtrise de la contre-attaque ou des phases arrêtées"

Le Barça 2015 s'est-t-il vraiment amélioré sur les "phases arrêtées"? Quelqu'un connaît les stats de buts sur corners ou coups francs?


Ils ont inscrit 17 buts sur CPA c'est le meilleur résultat depuis la saison 2009-2010 (13 buts). En grande partie grâce au travail d'Unzué l'adjoint de Lucho(Le mec avec la chemise en jean's)
Merci pour les réponses, les gars.

17 buts sur CPA c'est bien mais ça ne représente pas tant de buts que ça (sur plus de 130 buts marqués).

La force de ce Barça c'est encore son jeu collectif.

J'aimerais connaître la stat des buts marqués sur contre. Ce serait intéressant pour pouvoir le comparer au nombre de buts marqués sur attaque placée.

Le Barça est un grand collectif. Plus le plus grand soliste du monde. Quand le collectif n'y arrive pas, Messi invente des buts venus d'ailleurs (je pense évidement à la demi-finale).
C'est surtout défensivement sur CPA que l'équipe a véritablement mué. C'est simple entre le but de Pepe sur corner en octobre 2014 et le but de Benatia sur corner en Mai 2015, le Barca c'est... 0 CPA encaissé!
Le titre de l'article est parfait. Rakitic est le genre de joueur qui sait tout faire sur le terrain et bien. Jeu défensif, jeu offensif, passes, tirs, transversales, puissance, endurance, technique, il a tout. Il ne lui manque peut-être que le dribble. Je n'ai pas vu suffisamment de matchs pour savoir s'il est un bon dribbleur.
Il etait en balance avec Cabaye a Paris , bon, bas ils ont gagnés nous bas, non.
TheNiangasse Niveau : CFA2
Seulement 15 commentaires ?
Vous me décevez amis Sofootiens, y'a pas que Messi & CR7 dans la vie !!!
Il est un pion très important surtout pour les grands rendez-vous.
Pour la saison prochaine, il semble que le milieu de terrain du Barça sera toujours remplit. Je ne vois pas pourquoi ce coup de folie pour le francais. Gundogan sera très utile. Et je pense que la piste de DeBruyne était plus intéressant.
Avec tout ce beau monde, il sera difficile de vouloir garder 100 millions sur le banc ou que 100 millions reste humblement sur le banc comme rakitic l'a souvent été.
Message posté par mario
"à l'heure où ses armes offensives sont décuplées par la maîtrise de la contre-attaque ou des phases arrêtées"

Le Barça 2015 s'est-t-il vraiment amélioré sur les "phases arrêtées"? Quelqu'un connaît les stats de buts sur corners ou coups francs?


OH oui, le Barca s'est remarquablement amélioré sur coup de pied arrêtés. Le Barca n'a encaissé que 3 buts sur corner cette saison : 1 de Pepe au clasico, 1 d'un joueur de Huesca (en coupe du roi), et celui de Benatia. Sur coup-franc, je n'ai pas les stats mais là aussi très peu de buts encaissés.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
194 19