Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Süper Lig
  2. // J29
  3. // Galatasaray-İstanbul BB

Raging Istanbul

Opposant deux équipes rivales en quête du titre national suprême, ce Galatasaray-İstanbul Başakşehir promet d’être chaud bouillant. Avec un Bafétimbi Gomis meilleur buteur du pays d’un côté et un club à la recherche de son premier grand trophée de l’autre, le risque est que l'un d'eux finisse au tapis.


Quatrième. Quatrième. Et deuxième. Voilà le classement d’İstanbul Başakşehir lors des trois dernières saisons. Soit depuis son titre de champion de deuxième division turque. Un tel constat suffit pour affirmer que le club né en 1990 (lequel a connu sa première dans l’élite en 2007) grandit à vue d’œil. À tel point qu’il se prend aujourd’hui à rêver du titre suprême, historiquement propriété du trio Fenerbahçe-Beşiktaş-Galatasaray (seuls Trabzonspor, six triomphes entre 1976 et 1984, et Bursaspor, couronné en 2009-2010, ont réussi à briser cette hégémonie). Un fantasme qui n’en est d’ailleurs pas vraiment un, puisque le classement actuel montre que le trophée n’est pas loin. Vraiment pas loin. Tout proche, même.

Avantage Büyükşehir pour le titre ?


À l’heure où le derby d’Istanbul est sur le point d’ouvrir ses portes, İstanbul BB se trouve à égalité de points avec le leader du moment, Beşiktaş, vainqueur d’Akhisar Belediyespor plus tôt dans la semaine (0-3, doublé de Ryan Babel) et un match d’avance au compteur. Derrière, Galatasaray est à l’affût avec deux petites unités de retard. Fenerbahçe ? Un poil décroché, à cinq longueurs de la tête. Autrement dit, ce choc de gros bras Gala-BB va offrir un avantage non négligeable à son vainqueur. En cas de victoire devant son public, le Gala passera devant alors qu’il ne restera que quatre journées à disputer (dont une contre Beşiktaş). Tout autre résultat donnera la première position au BB, qui pourra clairement et sérieusement songer pour la suite à un sans-faute au regard de son calendrier.


Ce qui le rendrait tout simplement irrattrapable. İstanbul Başakşehir glanerait alors son premier vrai succès, lui qui est tombé en finale de coupe en 2011 et 2017, et verrait récompensée sa politique de transferts (recrue de joueurs étrangers confirmés comme Emmanuel Adebayor, Eljero Elia, Gaël Clichy ou Gökhan Inler) entamée depuis le rachat du club en 2014 par des proches du président Recep Tayyip Erdoğan. Dès lors, il deviendrait un grand nom du football turc malgré sa mauvaise réputation, et sa croissance pourrait également s’observer en Europe (les potes de Clichy ont mené leur première campagne continentale en C3 cette saison).


Avantage Gala pour le derby ?


Reste que leurs hôtes du jour, vingt étoiles nationales au palmarès (un record), ne sont absolument pas prêts à laisser la place. Battus à la surprise générale sur le terrain de Gençlerbirliği lundi dernier, les hommes de Fatih Terim gardent leur destin entre les mains. Surtout, ils peuvent compter sur Bafé Gomis, chaud bouillant depuis son départ de l’Olympique de Marseille et largement meilleur buteur du pays (26 pions contre 22 pour Burak Yılmaz et seize pour Adis Jahović) pour faire tomber İstanbul, deux revers seulement en 2018. D’autant qu’au nouveau complexe sportif Ali-Sami-Yen, le favori du derby n’a perdu que deux points (après un score nul concédé contre Fenerbahçe en octobre). Mais attention : Başakşehir n’a pas peur de voyager chez les grands (victoire 3-2 à Fenerbahçe, 1-1 à Beşiktaş).


Outre le fait qu’il s’agisse d’un derby entre deux candidats affirmés au titre et que les supporters locaux détestent l’équipe visiteuse, ce rendez-vous dominical représente aussi une possibilité de revanche pour Galatasaray. Car durant le match aller, Sofiane Feghouli, Younès Belhanda et consorts s’étaient fait humilier au stade Fatih-Terim de Başakşehir. Le 18 novembre 2017, İstanbul BB avait en effet corrigé son rival sur le sévère score de 5-1 (plus grosse défaite du Gala en 2017-2018 toutes compétitions confondues). Avec un triplé d’Adebayor et une passe décisive de Clichy en prime, contre une inutile réalisation de Gomis. Pour trouver trace d’une telle déculottée subie par le GSK, il faut remonter au 10 avril 2017 et un 4-0 infligé par... İstanbul BB (doublé d’Adebayor, encore). Autant dire qu’un 9-1, en scores cumulés, encaissé sur deux matchs se doit d’être réparé quand on souhaite montrer qui est le patron en ville. Et quand on se revendique roi de Turquie. Sous peine d’être doublé par ce qu’on croyait être plus petit que soi.

Vidéo


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Hier à 18:11 Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 48
Hier à 16:00 La finale de la C1 2020 à Istanbul 28 Hier à 13:39 Roy Contout en garde à vue 33 Hier à 13:38 Ronaldinho va se marier avec deux femmes 88
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:57 Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 55 mercredi 23 mai Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 mercredi 23 mai Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) mercredi 23 mai Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue mercredi 23 mai Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 mercredi 23 mai Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 mercredi 23 mai L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)