Rafael Benitez

Rafael Benitez Maudes est un ancien footballeur espagnol désormais entraineur. Il est né le 16 avril 1960 à Madrid.

Il est devenu le manager de Liverpool ayant disputé le plus de matchs européens sur le banc avec 66 matchs, dépassant ainsi Bill Shankly.

Son expérience en tant que joueur se limite à des clubs de seconde zone (Castilla, Parla et Linares). Mais c'est surtout en tant qu'entraîneur qu'il se révèle.

Après des expériences mitigées à Valladolid, Osasuna et Tenerife, il prend en main le FC Valence avec brio. Il remporte 2 Ligas avant de signer à Liverpool.

En Angleterre, il ramène Liverpool sur les toits de l'Europe mais il échoue dans sa quête de ramener le titre de champion à Anfield Road.

Il a remporté 2 Ligas et 1 C3 avec Valence.

1 C1, 1 supercoupe d'Europe et 1 FA Cup avec Liverpool.

En juin 2010, il quitte les bords de la Mersey pour rejoindre l'Inter de Milan, où il ne restera que 7 petits mois, suffisants quand-même pour glaner une Supercoupe d'Italie et une Coupe du monde des clubs.

Après un break de près de 2 ans, il s'engage sous une forme d'intérim jusqu'à la fin de saison pour Chelsea, en novembre 2012. Quelques mois plus tard, il remportera la Ligue Europa avec les Blues.

L'été même, il remplace Walter Mazzarri sur le banc napolitain. Dés sa première saison, il remporte la Coupe d'Italie et assure la place du club pour la Ligue des Champions.
 
Le Napoli se paye l'arbitre sur Twitter

Italie - Serie A - 28e journée - Naples/Atalanta (1-1)

Le Napoli se paye l'arbitre sur Twitter

tenue par la direction du Napoli malgré les polémiques. En conférence de presse d'après-match, Rafa Benítez en a remis une couche : « J'attends de voir deux arbitres en plus, parc 8
Insigne déjà de retour

Italie - Serie A - SSC Napoli

Insigne déjà de retour

Si ce n'est pas un record, on n'en est pas loin. Lorenzo Insigne a été convoqué par Rafa Benítez pour le déplacement du Napoli à Vérone ce dimanche après-midi. Il avait pourta 3
Napoli/Hellas Vérone, ou l'Italie du XXIe siècle

Italie - Serie A - 27e journée - Hellas Vérone/Napoli

Napoli/Hellas Vérone, ou l'Italie du XXIe siècle

Ce fut la dernière rencontre avant que les deux équipes ne se retrouvent parmi l'élite l'an passé. Benítez d'un côté, Mandorlini de l'autre, lui, le natif de Ravenne qui entonna 4
Naples régale, les autres s'en contenteront

Ligue Europa - Huitièmes de finale aller - Résumé

Naples régale, les autres s'en contenteront

rgentin récompense la pression appliquée par ses coéquipiers d'une tête décroisée. Et les hommes de Benítez continuent de prendre les Russes à la gorge. La température monte encor 24
Valence, un destin à l'Atlético ?

Espagne - Liga - J26 - Atlético Madrid/Valence

Valence, un destin à l'Atlético ?

talla trônait sur l'Espagne et la petite Europe. Un doublé un peu fou, fruit du travail d'un homme, Rafael Benítez, et du talent d'un groupe, Pablo Aimar et Ayala en étendard. Depuis, le 1
Statut et coups de Blues

Angleterre - Premier League - 28e journée - West Ham/Chelsea

Statut et coups de Blues

estiaire. À Chelsea, Roberto Di Matteo n'a pas eu la marge d'erreur octroyée à Villas-Boas, et Rafa Benítez n'a pas eu la confiance accordée à Mourinho. Au PSG, il semble aussi év 25
Benítez se paye un consultant

Italie - Serie A - Napoli

Benítez se paye un consultant

Après Jardim-Dugarry, voici Benítez-Mauro. Lapidaire et agacé devant les journalistes suite à la défaite du Napoli contre le Torino dimanche dernier, Rafa Benítez a tenu à reve 3
L'Italie reprend la main

Ligue Europa - 16e finale retour - Billet d'humeur

L'Italie reprend la main

i attire encore, où même les entraîneurs étrangers sont venus trouver fortune, comme Rudi Garcia ou Rafael Benítez. Un football qui n'avait finalement besoin que de remettre les mains da 39
On a vécu le derby de Liverpool avec la French Branch

Angleterre - Premier League - J23 - Everton/Liverpool (0-0) - Infiltré

On a vécu le derby de Liverpool avec la French Branch

seconde dans la foulée. Pas de quoi perturber notre ami, qui reprend de plus bel. « Istanbul, Rafa Benítez, Stevie Gerrard, Luis Suárez, Torres… Tous ces noms nous ont permis de 66