En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Radins de Bordelais !

Modififié
Finalement, tout est parti de Gaëtan Huard. Les Girondins, en s’imposant face à Lille (1-0) lors de la 17e journée, avaient mis fin à la longue série de 1034 minutes d’invincibilité de Vincent Enyeama. Lequel s’approchait furieusement du record détenu par l’ancien portier bordelais en Ligue 1, depuis 1992-1993 : 1 176 minutes.

Bilan : Francis Gillot avait alors indiqué tenir le pari d’inviter toute son équipe à manger. Mais près de trois mois après, le coach a-t-il honoré son engagement ? À l’écouter ce jeudi, oui.

« C’est fait ! Par contre, Obraniak, il n’a pas payé… Puis il y en a d’autres qui ont eu des gosses depuis et qui n’ont pas payé non plus ! » , déclarait-il. Le Franco-Polonais est directement visé, puisqu’il avait dit vouloir faire cracher son coach, et lui « sortir les oursins des poches » . Le second, c’est Landry N'Guemo, récent papa.

« Les joueurs sont plus radins que les entraîneurs ! Ben oui… c’est un constat. La preuve : j’ai payé et pas eux, ajoutait même J-Lo. C’est comme les nouveaux qui arrivent… Normalement, ils doivent payer. C’est bien gentil de chanter la petite chansonnette de trente secondes, mais il faut aussi raquer un peu, hein ! »

Alors, on a demandé vérification au Camerounais. « Le match de Lille, c’était bien avant l’heureux évènement, précisait celui-ci. Qu’il paye déjà son coup, après je paierai le mien, sans souci ! » Sauf que manifestement, le milieu de terrain était en proie à une amnésie malvenue. « Ah oui c’est vrai qu’il l’a payé, se reprenait-il ensuite. Donc, je vais payer, ne vous inquiétez pas. Bon, lui, il l’a payé… mais au vestiaire ! »


Radins les footeux… Mais de là à penser qu’Obraniak est parti au Werder pour éviter l’addition. « Peut-être… c’est un des arguments » , concluait tout sourire Gillot.

À Bordeaux, sinon, tout va bien.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3