Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 12e journée
  3. // Arsenal/Manchester United

Radamel, assieds-toi, faut que j'te parle

Proclamé meilleur numéro 9 du monde en 2013, Radamel Falcao est aujourd'hui perdu dans les méandres de l'infirmerie de Manchester United, un club où il a été prêté dans les dernières heures du mercato et qui, à l'heure actuelle, n'a pas foncièrement envie de le conserver l'an prochain.

Modififié
« Il souffre d'une nouvelle blessure. » Quand Louis van Gaal parle de Radamel Falcao - 28 ans - il emploie souvent la même phrase. Blessé depuis le 20 octobre, le Colombien ne sera pas de la partie contre Arsenal puisqu'il vient de faire une petite rechute de deux semaines. Une habitude pour celui qui n'a joué pour l'instant que cinq matchs avec les Red Devils (trois titularisations, un but en 251 minutes de jeu). C'est peu. Trop peu quand on possède un CV de son acabit. Avant son arrivée à Monaco, l'ancien de River Plate, Porto et de l'Atlético Madrid présentait un tatouage pompeux, mais pas forcément mensonger sur le front : « Meilleur joueur de surface du monde » . En gros, le Colombien était un redoutable renard. Une machine à pions. Même si sa demi-saison monégasque n'avait rien d'extraordinaire, le Tigre plantait des buts (17 matchs, 9 buts) avant sa terrible blessure au genou en janvier.

Depuis, le garçon a manqué six mois de compétition, une Coupe du monde où son pays a particulièrement brillé et une nouvelle fois la Ligue des champions. Alors que l'ASM était partie pour faire la C1 avec son numéro 9, celui-ci - via son omnipotent agent Jorge Mendes - a décidé de rallier Manchester United dans les dernières heures du mercato. Acheté 60 millions d'euros en 2013, le joueur a cette fois-ci été prêté (moyennant 10 millions d'euros). Oui, Falcao est tombé bien bas. Il se fait prêter comme un mec à qui on doit donner du temps de jeu. Comme un jeune qui doit aller s'aguerrir ailleurs ou se refaire une santé. Certes, quitter Monaco pour Manchester United et Van Gaal n'a rien de déshonorant. Mais aujourd'hui, le Batave est de plus en plus sceptique sur le niveau de son numéro 9.

Une clause à 55 plaques


Prêté sans option d'achat obligatoire, le Colombien doit faire ses preuves pour espérer être conservé dans le Nord de l'Angleterre. Sa clause est fixée à 55 millions d'euros et son salaire est à se défriser les moustaches (382 000 euros par semaine). À ce niveau de rémunération, le retour sur investissement est attendu. Et vite. Pour l'instant, force est de constater que l'ancien buffle de Madrid n'a pas encore retrouvé sa caisse physique ni même ses réflexes de buteur. Dans un championnat où le combat est une seconde nature, Van Gaal attendait de son avant-centre une capacité à répéter les efforts et à être décisif. Rien pour l'instant. Outre ses problèmes physiques liés à sa grave blessure (il a quand même été sur le flanc pendant six mois), Falcao paye également la mauvaise passe des Red Devils (7e de Premier League à 13 points du leader). Autant dire que Louis van Gaal n'a pas tellement de temps à perdre, surtout que le club a investi plus de 200 millions d'euros l'été dernier pour retrouver les sommets. Or, pour l'instant, c'est toujours la paire Rooney-Van Persie qui tient la corde en attaque. Et l'immense Di María, bien sûr.

Vilaine page du millésime 2014


Finalement, le Colombien est en conditionnelle jusqu'en juin prochain, date à laquelle MU décidera - ou non - de lever son option d'achat. Si les Anglais décident de ne pas poursuivre l'aventure avec le Tigre, que deviendra-t-il ? Sous contrat avec l'AS Monaco jusqu'en 2018, le joueur n'a, a priori, guère envie de retourner sur le Rocher. Ça tombe bien, l'ASM n'a pas foncièrement envie de le revoir et aimerait surtout rentrer dans ses frais. Seulement voilà, si son idylle avec MUFC tourne court, le club de la Principauté devra trouver une porte de sortie à un joueur palpant 15 millions nets par an et acheté 60 millions d'euros. Falcao aura alors 29 ans. Pas évident. Même pour Jorge Mendes. Au vrai, la meilleure solution pour tout le monde serait que le joueur retrouve vite des sensations et commence à enfiler des buts avec le maillot de Manchester United et ainsi, refermer définitivement cette vilaine page du millésime 2014. On espère alors voir Van Gaal aborder le sujet Falcao pour autre chose que des blessures.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25