Racisme envers un enfant

0 14
Le problème du racisme ne fait pas que des victimes chez les footballeurs professionnels. Il y a quelques jours, un jeune joueur de 12 ans en a fait les frais lors d'un match disputé en Italie, du côté de Trévise.

Comme dans tout match de gamins, les parents étaient sur le bord de la pelouse. Sauf qu'au lieu d'encourager les leurs, certains ont eu la bonne idée de se mettre à insulter le gamin d'origine africaine. Avec évidemment des insultes racistes, cela va sans dire. Selon le rapport de l'arbitre, le petit joueur est sorti de la pelouse en pleurant.

Cette histoire a rendu dingue Stefano Okaka, italien d'origine nigériane, qui ne comprend pas que de telles choses puissent encore arriver en 2011. "Dans un pays comme l'Italie, réussir à insulter un garçon de 12 ans, sur un terrain de football, uniquement à cause de sa couleur de peau, c'est absolument inconcevable. On est dans la rue, ces personnes là devraient être arrêtées" a-t-il déclaré.

Okaka a également précisé que lui-même était souvent "victime d'insultes racistes sur les pelouses de Serie A". Mario Balotelli, cible numéro 1, a trouvé la solution, lui. Il s'est tiré.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est vraiment affligeant!
Trevise... de la Serie A à la 6è division en 5 ans !!! ils auraient mérité leur place dans l'article des clubs disparus.
il y a des plus en plus d'étrangers en Italie, des millions et des millions, un phénomène récent qui date depuis une vingtaine d'années et comme le dit Prandelli 60% des jeunes joueurs sont d'origine étrangère et contrairement à ce que sous entend cet article les noirs ne partent pas d'Italie, ils viennent en Italie.

Qui accueille aujourd'hui les réfugiés d'afrique du nord ? l'italie, pas le france d'hortefeux, de gueant et de sarkozy.

après oui il y a des épisodes de racisme (même si il faut se méfier des dépêches non vérifiées et des faits divers qu'on voudrait généraliser) tant que c'est condamné et pas banaliser.


Après j'espère qu'à so foot, on sait qu'il y a des gens méchants et du racisme partout et tous les jours en France. On attend l'article.
on pourrait rajouter que sofoot et la France tolère parfaitement la xénophobie antiitalienne en France avec l'épisode Furlan ou ces jeunes joueurs italiens insultés après la victoire de l'Italie en coupe du monde, des actes pas condamnés par la presse française, une presse il faut dire aux ordres des sponsors de Zidane....
Toujours cette envie italianno-italienne de vouloir minimiser le racisme dans son pays en disant qu'ailleurs c'est pareil (voire pire)... ah bon ailleurs (en France en l'occurrence) c'est pareil ? De qui se moque-t-on ? Le fait est que le racisme est juste BEAUCOUP plus prononcé en Italie qu'en France, puisque là-bas les gens ne s'en cachent même pas. Oui bien sûr, dans les stades français on a régulièrement entendu "à celui qui saute, Balotelli mourra"... OH WAIT !

"Qui accueille aujourd'hui les réfugiés d'afrique du nord ? l'italie, pas le france d'hortefeux, de gueant et de sarkozy. "

Mais MDR sérieux...
c'est vraiment dommage que balotelli soit autant à la ramasse dans sa tête.
ça aurait jeter pas mal de confusion dans certains "cerveaux" italiens de voir un black scorer pour la nazionale!

maintenant, c'est pas la peine de passer la journée à débattre qui de l'Italie populaire ou de la France profonde est la plus raciste : y a sans doute match nul - et dans ce cas-ci, la séance de tir au but ne départagerait personne.
Et alors ?!?

Faut bien l'habituer pour plus tard non ? Il vaut mieux préparer le terrain, l'endurcir un peu, lui faire un peu goûter à ce qui l'attend dans le futur vous ne pensez pas ?
D'accord avec toi grekos malheureusement Balotelli doit plutôt conforter les racistes dans leurs "a-priori".

OK pour l'égalité, j'ai juste l'impression qu'en Italie et en Espagne on fait moins d'effort pour cacher ce genres d'idées mais effectivement la France fait de gros "progrès" dans ce domaine...
@ Ricardo Tubbs

Je rejoins ton impression. S'il est impossible de décompter les individus racistes dans un pays, il n'empêche que le racisme en Italie s'exprime de manière bien plus décomplexée qu'en France. Je suppose que les causes de cette différence sont éminemment complexes, mais le fait que l'Italie soit un pays d'immigration récente y est sans doute pour beaucoup. Pas eu le temps d'apprendre à accueillir. Et en disant ça, je ne dédouane en rien les racistes italiens parce que le fait qu'en revanche il s'agisse d'un pays d'émigration ancienne et massive (je ne serais pas là à vous écrire en français sinon)devrait être un motif de honte sans bornes.
Là où la France et l'Italie se valent sans problème, c'est dans les rapports d'amnésie sélective qu'elles entretiennent avec leur histoire.

Quant à Balotelli ... on est tous d'accord je crois pour dire que c'est un des plus gros gâchis de la décennie.
Ce qui m'a troublé, c'est qu'il y a quelques années, je tombe sur un doc chez Arte expliquant qu'à Lampdedusa les italiens -sans aller jusqu'à se réjouir de l'arrivée des immigrés- se montrent tolérant en souvenir de leur propre émigration ect..

Deux-trois plus tard reportage au même endroit et là on parle de milice, du curé de village quasi menacé pour son soutien ect...

Il y a eu semble t-il une une sorte d'accélération du racisme ces cinq dernières années. C'est peut-être lié à une question de seuil de tolérance mais je crois aussi que le peuple se sent plus "libre" de tenir de tels propos quand les autorités au-dessus ont un propos complètement "décomplexé". C'est ce qui me fait dire que la France est sur le même chemin.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 14