En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Coupe du Roi
  3. // 16e finale retour
  4. // Real Sociedad/Oviedo

Rabarivony – Danjou : « Aragonés nous disait : "On n'est pas avec Guy Roux là !" »

Retombé en D3, Oviedo va tenter de renouer avec une partie de son glorieux passé, ce mercredi en 16e de finale retour de la Coupe du Roi face à la Real Sociedad (22h). L'occasion de revenir sur la période faste du club des Asturies avec Franck Rabarivony et Frédéric Danjou, qui ont porté le maillot bleu à la fin des nineties et au début des années 2000, joué sous les ordres de Luis Aragonés et Radomir Antić… et même pris Stan Collymore dans leur voiture.

Modififié
Quels souvenirs vous gardez de votre aventure à Oviedo ?
Franck Rabarivony : Un excellent souvenir. J'avais quitté Auxerre avec un peu de regrets parce qu'on était dans une grande période, juste après la Champions League. En allant à Oviedo, un club du niveau du Havre de l'époque, j'avais quelques appréhensions. Et finalement ça a été vite compensé parce que tous les quinze jours, on jouait contre une grosse écurie : Valence, le Real Madrid, Barcelone, La Corogne. Oviedo était un petit club qui, comme tous les petits en Espagne, voulait s'aligner sur les grands, donc les dirigeants ont beaucoup investi l'année où je suis arrivé (1998). Il y avait 11 internationaux sur les 25 joueurs de l'effectif, donc on était là pour gagner. On a permis au public et à la ville de vibrer pendant trois ans.
Frédéric Danjou : Ce ne sont que des bons souvenirs, à part évidemment la fin, puisque ça s'est terminé par une relégation. Je sortais du championnat de France et d'Auxerre et j'ai découvert une nouvelle façon de voir le foot. Dans le championnat espagnol, tout le monde attaque et tout le monde défend, ça ressemble vraiment aux matchs de coupes en France. Ça ressemblait un peu à Auxerre, car ce n'était pas un club énorme en Espagne. Il y avait un état d'esprit familial, donc c'était bien. Mais la façon de jouer et de voir le football sont différentes.

Après Guy Roux à Auxerre, vous tombez encore sur des entraîneurs avec de sacrés caractères : Luis Aragonés puis Radomir Antić…
FR : Oui, ils avaient des caractères très forts. J'ai bien aimé Radomir Antić parce qu'il était un peu comme Hadžibegić, très sérieux, avec une grosse préparation. Et j'ai beaucoup apprécié le regretté Luis Aragonés, qui était un peu comme un papa et qui me rappelait un peu Guy Roux. D'ailleurs, il faisait souvent référence à lui. Il l'aimait bien, et Guy Roux avait quand même une renommée internationale. Quand il blaguait, pour motiver ses joueurs, dont moi ou Frédéric, il disait toujours : « On n'est pas avec Guy Roux, là ! » C'était une très belle amitié et une très belle rencontre avec un homme très humble, qui aimait croquer la vie, qui voyait les années avancer et qui voulait en profiter un maximum.
FD : Ils étaient atypiques. Aragonés parlait moins, mais c'était un très bon meneur d'hommes. Il savait quoi dire et à quel moment. Il était un peu chambreur, mais c'était une telle figure dans le football espagnol que ça nous apportait de la force. Par rapport aux autres équipes, avoir Aragonés sur notre banc était important. La deuxième année, on a eu Antić. Il était plus proche des joueurs, il avait une façon différente de voir les choses, mais ce sont deux bons souvenirs. J'ai eu Guy Roux pendant dix ans, et c'est une personne spéciale pour tous les gens qui passent au centre de formation, mais c'était une autre méthode. Pendant dix ans, à Auxerre, j'ai toujours joué dans le même schéma tactique, alors qu'avec Aragonés, on jouait à cinq derrière, donc ça me changeait complètement, et avec Antić, on est repassés à quatre, mais à plat. Ça m'a fait progresser.

« Collymore est arrivé avec une quinzaine de kilos en trop et il n'a jamais pu les perdre »

Pourquoi les résultats n'ont finalement pas été à la hauteur des attentes, avec une relégation en 2001 ?
FR : Le but était de concurrencer les grosses écuries. On y arrivait en première moitié de saison. On était au niveau du Real ou du Barça avant la trêve hivernale, parfois même devant. Après les vacances, le souci, c'est qu'on avait pas mal de Brésiliens qui repartaient chez eux et qu'on ne retrouvait plus (rires). L'équipe était un peu diminuée, fatiguée, et on plongeait tout le temps.
FD : Lors de la deuxième saison, je crois qu'à la trêve, on est septièmes, mais je ne sais pas si c'est le club ou Antić qui fait venir pas mal de joueurs. Ça a modifié pas mal l'équipe et un peu retourné le vestiaire. Finalement, ça se passe mal, et on descend sans jamais avoir été relégables pendant l'année. On avait une équipe assez soudée, c'est ça qui est dommage, car ça a été un peu mis en l'air par un changement dans l'équipe qui a tout modifié.

Un des faits marquants de votre aventure là-bas, c'est la signature de Stan Collymore en janvier 2001, à la surprise générale…
FR : Lui, il m'a marqué ! C'est moi qui l'ai accueilli, car j'étais l'un des seuls à parler anglais. À l'époque, je roulais avec une vieille Mini cabriolet d'où sa tête dépassait parce qu'il était assez costaud. Mais il n'avait déjà plus la tête au football. Il est arrivé avec une quinzaine de kilos en trop et il n'a jamais pu les perdre. Oviedo était une ville un peu mouvementée, ça bougeait pas mal, et il avait du mal à rester à l'hôtel.
FD : Ça a mis un peu le bazar. C'était un pari du club, mais surtout du coach, j'ai l'impression. Il a voulu faire venir un nom, qui avait joué dans pas mal de grands clubs. Il est arrivé hors de forme, mais malheureusement, le coach l'a mis dans l'équipe pendant une longue période, sans que ça marche bien. Ce n'est pas quelqu'un qui faisait franchement les efforts, donc ça a mis un peu le bazar dans l'équipe. Ça a plombé un peu la bonne dynamique qu'on avait.

Être deux Français dans l'effectif vous a facilité la vie ?
FR : Oui, ça nous a aidés, surtout Fred pour se fondre dans le groupe. C'était un plaisir de retrouver un Auxerrois. C'est toujours bien d'avoir un ancien coéquipier avec soi. Ça m'a apporté aussi. En plus, il jouait derrière avec moi, donc ça tombait bien.
FD : Dans le choix du club, j'avais appelé Franck un peu avant, et il m'avait tout décrit. Je ne parlais pas espagnol, donc il m'a beaucoup aidé. C'est sûr qu'avoir un Français dans l'équipe a joué dans mon choix.

« Aragonés nous a dit : "Ce soir, il y aura une amende pour les joueurs qui restent à l'hôtel !" »

Quel est le meilleur joueur que vous ayez affronté en Liga ?
FR : Je crois que c'est Figo, même si je n'ai pas été très tendre avec lui. C'est le joueur qui m'a le plus marqué. Il avait beaucoup de classe, il était très intelligent. Il a joué une saison à Barcelone quand je suis arrivé, et après, je l'ai retrouvé au Real Madrid. Et puis, il y a eu aussi Jocelyn Angloma, qui enchaînait les très bonnes saisons avec Valence. J'avis plaisir à le retrouver, mais il me donnait du fil à retordre aussi.
FD : Celui qui m'a le plus fait souffrir, c'est Munitis. Il m'avait « retourné » , il m'avait tout fait ! On jouait à trois derrière, je jouais central droit, et avec sa taille et ses crochets, il m'avait fait très mal. On a aussi eu la chance de jouer contre Raúl, Rivaldo, tous ces grands joueurs-là. Raúl n'était pas impressionnant, on ne le voyait pas trop dans le match, mais il finissait toujours par marquer. C'est ça les grands joueurs ! On a eu de la chance pendant deux ans de jouer dans de beaux stades et contre de grandes équipes.

Avez-vous vécu à Oviedo des choses qu'il était impossible de voir en France à l'époque ?
FR : Un jour, on s'est sauvé à Séville lors d'un des derniers matchs du championnat. On devait absolument prendre les trois points là-bas, et ça tombait pendant les ferias. Avant le match, Luis Aragonés nous a mis à l'aise avec son discours habituel. On était très motivé, on voulait absolument sauver le club. Et au retour à l'hôtel, après le dîner, il s'est levé, il a discuté deux minutes avec le président et il nous a dit : « Ce soir, il y aura une amende pour les joueurs qui restent à l'hôtel ! » On devait profiter de la vie et j'ai trouvé ça super. Je crois que les Espagnols ont tout compris. Les entraîneurs ne s'occupent pas trop de ce qui se passe en dehors du terrain, mais ils veulent qu'on donne tout pendant le match. Ils savent qu'on est professionnels, mais les préparations de matchs, c'était un peu aux horaires espagnols. On faisait des repas de groupe le vendredi soir, avec l'apéro qui commençait à 22h30, alors qu'on jouait le Real Madrid à 17h le dimanche. Ça ne serait jamais arrivé à Auxerre.
FD : Moi, ce qui m'impressionnait, c'était le dimanche, voir toutes ses familles aller au stade, des grands-parents aux petits-enfants, main dans la main, sans débordements. Le match, c'était le rendez-vous du dimanche après-midi, de toute la famille. C'était vraiment beau à voir.


Par Axel Bougis
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 9
il y a 4 heures Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 18 Hier à 15:23 Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:58 Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 3 Hier à 10:42 La roulette insolente de JK Augustin 33 Hier à 09:01 À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57