1. //
  2. // Coupe du Roi
  3. // 16e finale retour
  4. // Real Sociedad/Oviedo

Rabarivony – Danjou : « Aragonés nous disait : "On n'est pas avec Guy Roux là !" »

Retombé en D3, Oviedo va tenter de renouer avec une partie de son glorieux passé, ce mercredi en 16e de finale retour de la Coupe du Roi face à la Real Sociedad (22h). L'occasion de revenir sur la période faste du club des Asturies avec Franck Rabarivony et Frédéric Danjou, qui ont porté le maillot bleu à la fin des nineties et au début des années 2000, joué sous les ordres de Luis Aragonés et Radomir Antić… et même pris Stan Collymore dans leur voiture.

Modififié
Quels souvenirs vous gardez de votre aventure à Oviedo ?
Franck Rabarivony : Un excellent souvenir. J'avais quitté Auxerre avec un peu de regrets parce qu'on était dans une grande période, juste après la Champions League. En allant à Oviedo, un club du niveau du Havre de l'époque, j'avais quelques appréhensions. Et finalement ça a été vite compensé parce que tous les quinze jours, on jouait contre une grosse écurie : Valence, le Real Madrid, Barcelone, La Corogne. Oviedo était un petit club qui, comme tous les petits en Espagne, voulait s'aligner sur les grands, donc les dirigeants ont beaucoup investi l'année où je suis arrivé (1998). Il y avait 11 internationaux sur les 25 joueurs de l'effectif, donc on était là pour gagner. On a permis au public et à la ville de vibrer pendant trois ans.
Frédéric Danjou : Ce ne sont que des bons souvenirs, à part évidemment la fin, puisque ça s'est terminé par une relégation. Je sortais du championnat de France et d'Auxerre et j'ai découvert une nouvelle façon de voir le foot. Dans le championnat espagnol, tout le monde attaque et tout le monde défend, ça ressemble vraiment aux matchs de coupes en France. Ça ressemblait un peu à Auxerre, car ce n'était pas un club énorme en Espagne. Il y avait un état d'esprit familial, donc c'était bien. Mais la façon de jouer et de voir le football sont différentes.

Après Guy Roux à Auxerre, vous tombez encore sur des entraîneurs avec de sacrés caractères : Luis Aragonés puis Radomir Antić…
FR : Oui, ils avaient des caractères très forts. J'ai bien aimé Radomir Antić parce qu'il était un peu comme Hadžibegić, très sérieux, avec une grosse préparation. Et j'ai beaucoup apprécié le regretté Luis Aragonés, qui était un peu comme un papa et qui me rappelait un peu Guy Roux. D'ailleurs, il faisait souvent référence à lui. Il l'aimait bien, et Guy Roux avait quand même une renommée internationale. Quand il blaguait, pour motiver ses joueurs, dont moi ou Frédéric, il disait toujours : « On n'est pas avec Guy Roux, là ! » C'était une très belle amitié et une très belle rencontre avec un homme très humble, qui aimait croquer la vie, qui voyait les années avancer et qui voulait en profiter un maximum.
FD : Ils étaient atypiques. Aragonés parlait moins, mais c'était un très bon meneur d'hommes. Il savait quoi dire et à quel moment. Il était un peu chambreur, mais c'était une telle figure dans le football espagnol que ça nous apportait de la force. Par rapport aux autres équipes, avoir Aragonés sur notre banc était important. La deuxième année, on a eu Antić. Il était plus proche des joueurs, il avait une façon différente de voir les choses, mais ce sont deux bons souvenirs. J'ai eu Guy Roux pendant dix ans, et c'est une personne spéciale pour tous les gens qui passent au centre de formation, mais c'était une autre méthode. Pendant dix ans, à Auxerre, j'ai toujours joué dans le même schéma tactique, alors qu'avec Aragonés, on jouait à cinq derrière, donc ça me changeait complètement, et avec Antić, on est repassés à quatre, mais à plat. Ça m'a fait progresser.

« Collymore est arrivé avec une quinzaine de kilos en trop et il n'a jamais pu les perdre »

Pourquoi les résultats n'ont finalement pas été à la hauteur des attentes, avec une relégation en 2001 ?
FR : Le but était de concurrencer les grosses écuries. On y arrivait en première moitié de saison. On était au niveau du Real ou du Barça avant la trêve hivernale, parfois même devant. Après les vacances, le souci, c'est qu'on avait pas mal de Brésiliens qui repartaient chez eux et qu'on ne retrouvait plus (rires). L'équipe était un peu diminuée, fatiguée, et on plongeait tout le temps.
FD : Lors de la deuxième saison, je crois qu'à la trêve, on est septièmes, mais je ne sais pas si c'est le club ou Antić qui fait venir pas mal de joueurs. Ça a modifié pas mal l'équipe et un peu retourné le vestiaire. Finalement, ça se passe mal, et on descend sans jamais avoir été relégables pendant l'année. On avait une équipe assez soudée, c'est ça qui est dommage, car ça a été un peu mis en l'air par un changement dans l'équipe qui a tout modifié.

Un des faits marquants de votre aventure là-bas, c'est la signature de Stan Collymore en janvier 2001, à la surprise générale…
FR : Lui, il m'a marqué ! C'est moi qui l'ai accueilli, car j'étais l'un des seuls à parler anglais. À l'époque, je roulais avec une vieille Mini cabriolet d'où sa tête dépassait parce qu'il était assez costaud. Mais il n'avait déjà plus la tête au football. Il est arrivé avec une quinzaine de kilos en trop et il n'a jamais pu les perdre. Oviedo était une ville un peu mouvementée, ça bougeait pas mal, et il avait du mal à rester à l'hôtel.
FD : Ça a mis un peu le bazar. C'était un pari du club, mais surtout du coach, j'ai l'impression. Il a voulu faire venir un nom, qui avait joué dans pas mal de grands clubs. Il est arrivé hors de forme, mais malheureusement, le coach l'a mis dans l'équipe pendant une longue période, sans que ça marche bien. Ce n'est pas quelqu'un qui faisait franchement les efforts, donc ça a mis un peu le bazar dans l'équipe. Ça a plombé un peu la bonne dynamique qu'on avait.

Être deux Français dans l'effectif vous a facilité la vie ?
FR : Oui, ça nous a aidés, surtout Fred pour se fondre dans le groupe. C'était un plaisir de retrouver un Auxerrois. C'est toujours bien d'avoir un ancien coéquipier avec soi. Ça m'a apporté aussi. En plus, il jouait derrière avec moi, donc ça tombait bien.
FD : Dans le choix du club, j'avais appelé Franck un peu avant, et il m'avait tout décrit. Je ne parlais pas espagnol, donc il m'a beaucoup aidé. C'est sûr qu'avoir un Français dans l'équipe a joué dans mon choix.

« Aragonés nous a dit : "Ce soir, il y aura une amende pour les joueurs qui restent à l'hôtel !" »

Quel est le meilleur joueur que vous ayez affronté en Liga ?
FR : Je crois que c'est Figo, même si je n'ai pas été très tendre avec lui. C'est le joueur qui m'a le plus marqué. Il avait beaucoup de classe, il était très intelligent. Il a joué une saison à Barcelone quand je suis arrivé, et après, je l'ai retrouvé au Real Madrid. Et puis, il y a eu aussi Jocelyn Angloma, qui enchaînait les très bonnes saisons avec Valence. J'avis plaisir à le retrouver, mais il me donnait du fil à retordre aussi.
FD : Celui qui m'a le plus fait souffrir, c'est Munitis. Il m'avait « retourné » , il m'avait tout fait ! On jouait à trois derrière, je jouais central droit, et avec sa taille et ses crochets, il m'avait fait très mal. On a aussi eu la chance de jouer contre Raúl, Rivaldo, tous ces grands joueurs-là. Raúl n'était pas impressionnant, on ne le voyait pas trop dans le match, mais il finissait toujours par marquer. C'est ça les grands joueurs ! On a eu de la chance pendant deux ans de jouer dans de beaux stades et contre de grandes équipes.

Avez-vous vécu à Oviedo des choses qu'il était impossible de voir en France à l'époque ?
FR : Un jour, on s'est sauvé à Séville lors d'un des derniers matchs du championnat. On devait absolument prendre les trois points là-bas, et ça tombait pendant les ferias. Avant le match, Luis Aragonés nous a mis à l'aise avec son discours habituel. On était très motivé, on voulait absolument sauver le club. Et au retour à l'hôtel, après le dîner, il s'est levé, il a discuté deux minutes avec le président et il nous a dit : « Ce soir, il y aura une amende pour les joueurs qui restent à l'hôtel ! » On devait profiter de la vie et j'ai trouvé ça super. Je crois que les Espagnols ont tout compris. Les entraîneurs ne s'occupent pas trop de ce qui se passe en dehors du terrain, mais ils veulent qu'on donne tout pendant le match. Ils savent qu'on est professionnels, mais les préparations de matchs, c'était un peu aux horaires espagnols. On faisait des repas de groupe le vendredi soir, avec l'apéro qui commençait à 22h30, alors qu'on jouait le Real Madrid à 17h le dimanche. Ça ne serait jamais arrivé à Auxerre.
FD : Moi, ce qui m'impressionnait, c'était le dimanche, voir toutes ses familles aller au stade, des grands-parents aux petits-enfants, main dans la main, sans débordements. Le match, c'était le rendez-vous du dimanche après-midi, de toute la famille. C'était vraiment beau à voir.


Par Axel Bougis
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Cette coupe de cheveux ... même Balotelli n'oserait pas.
La dernière phrase de Danjou est pas mal du tout après les evenements qui se sont déroulé prés du Calderon.
DoutorSocrates Niveau : CFA
Et ce maillot aussi. La taille du sponsor, le col, la coupe et même les manches. Tout est dégueu. Je veux l'même.
Super Dupont Niveau : CFA2
[quote]Je crois que les Espagnols ont tout compris. Les entraîneurs ne s'occupent pas trop de ce qui se passe en dehors du terrain, mais ils veulent qu'on donne tout pendant le match[/quote]

Ouais enfin c'etait y'a 15 ans. C'a ptet change depuis.
@Omari. Pour ta gouverne, la couleur de cheveux c'est parce que c'est une photo du dernier match de championnat en 1996. L'AJA étant déjà championne avant ce match, les joueurs se sont teints les cheveux en bleu, blanc, rouge. Il est vrai sur la photo ça donne un vilain gris poivré sel. Mais Rabarivony le Malgache n'a absolument rien en commun avec Balotelli, ne l'insulte pas stp ! lol
Autre fantaisie du match, Guy Roux a regardé le match en tribune, l'équipe étant coachée par Cuperly. Un p'tit lien pour te rafraîchir la mémoire : http://www.youtube.com/watch?v=2vYjPXtDhqQ

Pour le maillot, il est particulièrement affreux surtout le sponsor mais on s'en fout c'est le maillot du titre bordel. So collector !

God Riquelme Niveau : DHR
Je me rappelle que même le grand Thuram en quart de l'euro 2000 avais pris le bouillon face à Munitis
Je ne me rappelle pas de l'avoir vu autant en difficulté en équipe de France en tant que latéral droit.
Super interview, ça fait plaisir de parler de joueur et de clubs que l'on ne voit/entend plus depuis longtemps!

Cet Oviedo avait de la gueule avec pleins d'internationaux (de seconde catégorie)
Avec le légendaire chauve Onopko, Dubovsky qui s'était tué alors qu'il était encore joueur, dely valdès,moller, nadj, pompéi et collymore avant ils avaient eu abel xavier, bento et prosinecki...

Par contre je ne vois pas quels brésiliens (du moins marquants) a joué à oviedo...Peut être ne sont-ils vraiment jamais revenu!
j allais faire exactement la même reflexion sur munitis, le seul gars que j ai vraiment vu prendre le dessus sur thuram
Message posté par Tainio27
@Omari. Pour ta gouverne, la couleur de cheveux c'est parce que c'est une photo du dernier match de championnat en 1996. L'AJA étant déjà championne avant ce match, les joueurs se sont teints les cheveux en bleu, blanc, rouge. Il est vrai sur la photo ça donne un vilain gris poivré sel. Mais Rabarivony le Malgache n'a absolument rien en commun avec Balotelli, ne l'insulte pas stp ! lol
Autre fantaisie du match, Guy Roux a regardé le match en tribune, l'équipe étant coachée par Cuperly. Un p'tit lien pour te rafraîchir la mémoire : http://www.youtube.com/watch?v=2vYjPXtDhqQ

Pour le maillot, il est particulièrement affreux surtout le sponsor mais on s'en fout c'est le maillot du titre bordel. So collector !



"Diomède fusille la lucarne nantaise, les joueurs auxerrois se dirigent vers Dominique Cuperly. Cup, l'homme de l'ombre est dignement salué"

Putain mais qu'est-ce que c'est beau ces images !
bullrogg77 Niveau : CFA2
« On n'est pas avec Guy Roux, là ! »
Un jour, on s'est sauvé à Séville lors d'UN DES DERNIERS MATCH du championnat
« Ce soir, il y aura une amende pour les joueurs qui restent à l'hôtel ! »

Là , c'est sur et certain qu'on est pas avec Guy Roux , avec lui tant qu'il restait des matchs tu devais mener une vie à la Danzé .
J'ai été voir un match d'Oviedo au Carlos Tartiere il y a trois mois.


L'ambiance était incroyablement bon enfant comme le décrit Danjou :


Des vieux qui se claquent un sachet de pipas / coca accoudés à la buvette, des jeunes, des gamins qui courent dans tous les sens, des femmes qui bavardent entre elles..

Et 15000 personnes pour un match de D3 ...

Deux nénèttes m'ont ramené au centre-ville à la fin du match..


Alors certes ça sent pas trop la bière ni la sueur ni la ferveur Ultras, mais j'ai trouvé tout ça très plaisant (j'dois devenir vieux).

Je leur souhaite de remonter très vite en Liga. ( Puto Gijon ! au passage )
Message posté par Tainio27
@Omari. Pour ta gouverne, la couleur de cheveux c'est parce que c'est une photo du dernier match de championnat en 1996. L'AJA étant déjà championne avant ce match, les joueurs se sont teints les cheveux en bleu, blanc, rouge. Il est vrai sur la photo ça donne un vilain gris poivré sel. Mais Rabarivony le Malgache n'a absolument rien en commun avec Balotelli, ne l'insulte pas stp ! lol
Autre fantaisie du match, Guy Roux a regardé le match en tribune, l'équipe étant coachée par Cuperly. Un p'tit lien pour te rafraîchir la mémoire : http://www.youtube.com/watch?v=2vYjPXtDhqQ

Pour le maillot, il est particulièrement affreux surtout le sponsor mais on s'en fout c'est le maillot du titre bordel. So collector !



merci pour ces précisions
à défaut de me rafraichir la mémoire, ça me permet d'en savoir plus sur une époque que je n'ai pas connu.
merci, Aragones ne serait donc pas un gros raciste, croqueur d'enfants ? Déçu ...
Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 31
Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7 Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42