Quinteros et la traversée de l’Équateur

Il a entraîné en Argentine, en Bolivie, et tente désormais d’emmener l’Équateur à la Coupe du monde 2018. Après de bons débuts lors des éliminatoires (victoire contre l’Argentine et la Bolivie), Gustavo Quinteros, sorte de prototype de l’entraîneur moderne pourrait, avec la Tri, tenir son masterpiece.

Modififié
Il est arrivé le 15 mars 2015, pour faire oublier la mauvaise Coupe du monde 2014 de l’Équateur. Un défi majeur, puisque La Tri vit une période compliquée : conflits entre joueurs et Fédération fragile, bref, une situation délicate pour un entraîneur censé apporter de la stabilité. Rapidement, les premières polémiques explosent : les matchs en altitude sont remis en cause et une énième élimination au premier tour de la Copa América au Chili fragilise Quinteros. Des rumeurs de démission apparaissent. Mais l’entraîneur argentin n’abandonne pas le navire. « Je travaille tranquillement. Je sais qu’il y a beaucoup de journalistes malhonnêtes en Équateur, qui ont des accointances avec des agents, ou d’autres coachs. Ils sortent des mauvaises informations. Mais tout le monde sait que ce n’est pas crédible. » Un complot contre lui ? Plutôt une situation normale pour les entraîneurs sud-américains : « Tout est obscur en Amérique latine. Les conflits présents dans le football, ce sont les mêmes que dans notre société. C’est le reflet parfait des problèmes de notre époque. Peu de fédérations sont en bon état. Heureusement, il y a quelques personnes fiables qui veulent travailler. » Après neuf mois à la tête de la sélection, l’ancien sélectionneur de la Bolivie (de 2010 à 2012) a fait de l’Équateur une équipe capable de battre l’Argentine à domicile. Depuis sa chaise roulante (Quinteros s’est rompu le tendon d’Achille en jouant au foot avec des amis), il a pu apprécier l’un des matchs les plus aboutis de la sélection équatorienne.

En route pour le Mondial en Russie ?


Aujourd'hui, l’ancien entraîneur de San Lorenzo se réjouit de l’excellent début de son équipe pour les éliminatoires du Mondial 2018 : « C’est sûr, on a très bien commencé, mais on le sait, c’est très long. Aujourd'hui, cette compétition est très équilibrée. Il y a peu de places (cinq, ndlr) et on va se battre pour rester tout en haut. » Quinteros bénéficie enfin des fruits de son travail au pays. D’abord, parce que les conflits internes ont été réglés : « Après le Mondial au Brésil, tout le monde en a profité pour parler. Les problèmes sont devenus publics. Dès mon arrivée, les rassemblements ont servi pour parler aux joueurs. Je suis venu avec un projet, à mettre en place en peu de temps, et ils y ont adhéré. Après peu de temps, l’équipe joue comme je le souhaite. » Aussi, car le natif de Cafferata s’appuie sur une connaissance parfaite du football local. Quinteros a entraîné Emelec pendant trois ans, et remporté deux titres consécutifs. Aujourd'hui, il s’appuie sur une base de joueurs qui évoluent encore au pays, comme le gardien Alexander Domínguez, ou l’excellent attaquant Miller Bolaños.

Quinteros, le globe-trotter


Aujourd'hui, l’Argentin est un entraîneur au palmarès fourni. Naturalisé bolivien, l’ancien défenseur a participé avec la Bolivie à l’historique – car unique disputée par La Verde – Coupe du monde 1994. Et comme en France, le problème de la double nationalité existe en Amérique du Sud. Gustavo Quinteros a longtemps entretenu un conflit avec Júlio César Baldivieso (actuel sélectionneur bolivien), qui n’acceptait pas qu’un Argentin représente la Bolivie : « J’ai longtemps réagi à ses agressions verbales, mais c’est fini. Je me suis excusé, on n’en parle plus. » Loin de se considérer comme un apatride, Quinteros rappelle ses racines argentines : « Je suis et je resterai argentin. C’est le football moderne : aujourd'hui, les entraîneurs doivent voyager. Mais on représente toujours le football argentin. La responsabilité est encore plus grande, puisque je dois désormais représenter l’Équateur et ma patrie natale. » Point noir de sa carrière, son parcours d’entraîneur en Argentine a été des plus fugaces : « J’ai commencé à travailler pour les divisions inférieures d’Argentinos Juniors. Nous avons gagné quatre titres, et je suis ensuite devenu entraîneur de l’équipe première. J’étais jeune, c’était ma première expérience, et c’est toujours délicat. J’ai ensuite pris les rênes de San Martín de San Juan. Nous avons fait la meilleure campagne de l’histoire d’un club de seconde division et nous sommes montés. » Selon lui, Quinteros n’a pas eu le crédit qu’il mérite en Argentine : « Très peu de dirigeants acceptent les projets sportifs sérieux. Parce que c’est long, dangereux. Ils ne pensent plus au football. Mais heureusement en Amérique du Sud, certains clubs font confiance et acceptent de mettre en place un long processus. C’est pour ca que j’ai pu gagner des titres avec mes quatre derniers clubs. »

Avant le match contre l’Uruguay, Gustavo Quinteros dessine le portrait-robot de son équipe : « Le football local évolue. Il y a aussi de plus en plus de joueurs équatoriens à l’étranger qui suivent le chemin d’Antonio Valencia. Notre objectif est clair : aller au Mondial 2018. » Et conclut : « Je veux que mon équipe soit un mélange de celles de Bielsa, Guardiola et Menotti. Aujourd'hui, il faut étudier ce que les grands entraîneurs ont apporté, afin de parfaire notre projet de jeu. » Compliqué, mais ça promet.

Par Ruben Curiel Tous propos recueillis par RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4