Quinteros et la traversée de l’Équateur

Il a entraîné en Argentine, en Bolivie, et tente désormais d’emmener l’Équateur à la Coupe du monde 2018. Après de bons débuts lors des éliminatoires (victoire contre l’Argentine et la Bolivie), Gustavo Quinteros, sorte de prototype de l’entraîneur moderne pourrait, avec la Tri, tenir son masterpiece.

Modififié
Il est arrivé le 15 mars 2015, pour faire oublier la mauvaise Coupe du monde 2014 de l’Équateur. Un défi majeur, puisque La Tri vit une période compliquée : conflits entre joueurs et Fédération fragile, bref, une situation délicate pour un entraîneur censé apporter de la stabilité. Rapidement, les premières polémiques explosent : les matchs en altitude sont remis en cause et une énième élimination au premier tour de la Copa América au Chili fragilise Quinteros. Des rumeurs de démission apparaissent. Mais l’entraîneur argentin n’abandonne pas le navire. « Je travaille tranquillement. Je sais qu’il y a beaucoup de journalistes malhonnêtes en Équateur, qui ont des accointances avec des agents, ou d’autres coachs. Ils sortent des mauvaises informations. Mais tout le monde sait que ce n’est pas crédible. » Un complot contre lui ? Plutôt une situation normale pour les entraîneurs sud-américains : « Tout est obscur en Amérique latine. Les conflits présents dans le football, ce sont les mêmes que dans notre société. C’est le reflet parfait des problèmes de notre époque. Peu de fédérations sont en bon état. Heureusement, il y a quelques personnes fiables qui veulent travailler. » Après neuf mois à la tête de la sélection, l’ancien sélectionneur de la Bolivie (de 2010 à 2012) a fait de l’Équateur une équipe capable de battre l’Argentine à domicile. Depuis sa chaise roulante (Quinteros s’est rompu le tendon d’Achille en jouant au foot avec des amis), il a pu apprécier l’un des matchs les plus aboutis de la sélection équatorienne.

En route pour le Mondial en Russie ?


Aujourd'hui, l’ancien entraîneur de San Lorenzo se réjouit de l’excellent début de son équipe pour les éliminatoires du Mondial 2018 : « C’est sûr, on a très bien commencé, mais on le sait, c’est très long. Aujourd'hui, cette compétition est très équilibrée. Il y a peu de places (cinq, ndlr) et on va se battre pour rester tout en haut. » Quinteros bénéficie enfin des fruits de son travail au pays. D’abord, parce que les conflits internes ont été réglés : « Après le Mondial au Brésil, tout le monde en a profité pour parler. Les problèmes sont devenus publics. Dès mon arrivée, les rassemblements ont servi pour parler aux joueurs. Je suis venu avec un projet, à mettre en place en peu de temps, et ils y ont adhéré. Après peu de temps, l’équipe joue comme je le souhaite. » Aussi, car le natif de Cafferata s’appuie sur une connaissance parfaite du football local. Quinteros a entraîné Emelec pendant trois ans, et remporté deux titres consécutifs. Aujourd'hui, il s’appuie sur une base de joueurs qui évoluent encore au pays, comme le gardien Alexander Domínguez, ou l’excellent attaquant Miller Bolaños.

Quinteros, le globe-trotter


Aujourd'hui, l’Argentin est un entraîneur au palmarès fourni. Naturalisé bolivien, l’ancien défenseur a participé avec la Bolivie à l’historique – car unique disputée par La Verde – Coupe du monde 1994. Et comme en France, le problème de la double nationalité existe en Amérique du Sud. Gustavo Quinteros a longtemps entretenu un conflit avec Júlio César Baldivieso (actuel sélectionneur bolivien), qui n’acceptait pas qu’un Argentin représente la Bolivie : « J’ai longtemps réagi à ses agressions verbales, mais c’est fini. Je me suis excusé, on n’en parle plus. » Loin de se considérer comme un apatride, Quinteros rappelle ses racines argentines : « Je suis et je resterai argentin. C’est le football moderne : aujourd'hui, les entraîneurs doivent voyager. Mais on représente toujours le football argentin. La responsabilité est encore plus grande, puisque je dois désormais représenter l’Équateur et ma patrie natale. » Point noir de sa carrière, son parcours d’entraîneur en Argentine a été des plus fugaces : « J’ai commencé à travailler pour les divisions inférieures d’Argentinos Juniors. Nous avons gagné quatre titres, et je suis ensuite devenu entraîneur de l’équipe première. J’étais jeune, c’était ma première expérience, et c’est toujours délicat. J’ai ensuite pris les rênes de San Martín de San Juan. Nous avons fait la meilleure campagne de l’histoire d’un club de seconde division et nous sommes montés. » Selon lui, Quinteros n’a pas eu le crédit qu’il mérite en Argentine : « Très peu de dirigeants acceptent les projets sportifs sérieux. Parce que c’est long, dangereux. Ils ne pensent plus au football. Mais heureusement en Amérique du Sud, certains clubs font confiance et acceptent de mettre en place un long processus. C’est pour ca que j’ai pu gagner des titres avec mes quatre derniers clubs. »

Avant le match contre l’Uruguay, Gustavo Quinteros dessine le portrait-robot de son équipe : « Le football local évolue. Il y a aussi de plus en plus de joueurs équatoriens à l’étranger qui suivent le chemin d’Antonio Valencia. Notre objectif est clair : aller au Mondial 2018. » Et conclut : « Je veux que mon équipe soit un mélange de celles de Bielsa, Guardiola et Menotti. Aujourd'hui, il faut étudier ce que les grands entraîneurs ont apporté, afin de parfaire notre projet de jeu. » Compliqué, mais ça promet.

Par Ruben Curiel Tous propos recueillis par RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 74
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8