1. //
  2. // 25 mars 1981
  3. // Le jour où...

Quini : la rançon du succès

Quini a été l'un des buteurs emblématiques de la Liga, des mid-seventies aux mid-eighties. En 1981, celui qui défendait alors le maillot du Barça, sera enlevé. Vingt jours de captivité, avant d'être libéré, le 25 mars.

Modififié
Le sous-sol d'un atelier mécanique de Saragosse. C'est là où la vie de celui qui dominait alors le classement des buteurs de la Liga sera confinée pendant 25 jours. Enrique Castro Gonzalez, dit Quini, était arrivé au FC Barcelone sur le tard, à trente ans, moyennant un chèque rondelet pour l'époque de 82 millions de pesetas. Dès sa première saison blaugrana, il enfile les buts, comme il en avait pris l'habitude sous les couleurs du Sporting Gijón, au point d'être sacré Pichichi à trois reprises (1974, 1976, 1980). Homme timide, humble, attaché à son Asturie natale, Quini n'avait toutefois rien d'une star, mais ses buts valaient cher, comme sa vie. C'est, en tout cas, le raisonnement tenu par trois jeunes hommes de Saragosse qui peinaient à joindre les deux bouts.

Dans le coffre d'une fourgonnette


En 1981, se rendre au Camp Nou pouvait déjà vous valoir de repartir avec une addition salée. Quand Quini se fait kidnapper, il vient ainsi d'inscrire deux des six buts encaissés par Hercules Alicante. Au terme de la rencontre, le goleador est interrogé par quelques journalistes sur le choc à venir, le dimanche suivant, face au leader, l'Atlético de Madrid. Il se rend ensuite à son domicile, avant de sortir pour aller chercher sa femme et son fils à l'aéroport. Mais un pistolet collé entre le cou et l'oreille lui fera comprendre qu'il ne dînera pas en famille. Quini venait alors de prendre place dans sa voiture et n'avait pas encore eu le temps de refermer la porte qu'on lui ordonne, sous la menace, de passer sur le siège passager. Ligoté dans la foulée, un bout de toile scotché à son cou l'empêche de voir ses agresseurs. Le reste du voyage vers Saragosse – trois heures de route –, il le fera dans le coffre d'une fourgonnette, confortablement installé dans un meuble en bois rembourré de coussins... Les kidnappeurs avaient observé les mouvements de Quini depuis deux semaines pour bien cerner ses habitudes. Une période pendant laquelle ils avaient notamment assisté à plusieurs entraînements du FC Barcelone.


En Espagne, démocratie naissante où les enlèvements d'hommes d'affaires ou de politiciens, notamment par l'ETA, sont alors monnaie courante, l'émoi est immense. D'autant que le motif des ravisseurs, encore inconnu, laisse la place à toute sorte de conjectures. Le lendemain de l'enlèvement, un prétendu groupe anti-séparatiste contacte ainsi le journal La Vanguardia assurant avoir kidnappé le buteur du Barça pour empêcher le porte-drapeau en crampons de la Catalogne d'être champion. La revendication s’avérera fausse. Quoi qu’il en soit, le Barça souffrira sans son buteur. Touché, le groupe demande d'ailleurs à ne pas jouer contre l'Atlético, mais la Fédération refuse. « Je ne jouerai pas, avait pourtant assuré Bernd Schuster, coéquipier et proche du goleador. J'ai des jambes, mais aussi un cœur, je veux seulement que Quini revienne. » Sans son buteur, le Barça s'inclinera à Vicente-Calderón (1-0), et l'Atlético de Madrid prendra cinq longueurs d'avance sur son dauphin. Le jour du match, 5000 Culés se rassemblent au centre d'entraînement aux cris de « Liberté pour Quini » . La semaine suivante, Barcelone perd à nouveau, à Salamanque (2-1), avant de concéder le nul à domicile, face à Saragosse (0-0), le 22 mars. Le public scande à nouveau le nom du buteur kidnappé.

Libération et pardon


Finalement, les ravisseurs se font connaître en appelant au domicile de Quini. Ils demandent 100 millions de pesetas. Leur motivation est uniquement financière. Après négociation, il est finalement convenu que la rançon serait payée par un partenaire suisse du Barça (Omega), qui devait de l'argent au club catalan. Les ravisseurs, sans antécédents judiciaires, et au profil de pieds nickelés, ne se méfient pas, et l'un d'eux, Víctor Manuel Díaz Esteban, fait le voyage à Genève. Le 25 mars, les polices espagnole et suisse obtiennent la levée du secret bancaire, et quand la rançon est retirée, le titulaire du compte est identifié. Víctor Manuel Díaz Esteban est détenu dans la foulée à Genève, alors qu'il s'apprête à prendre un avion pour Paris, et ne tarde pas à donner la localisation de Quini. Libéré sans heurts du sous-sol de l'atelier mécanique où il était retenu depuis 25 jours, El Brujo (le sorcier, son surnom) rejoint Barcelone dans la nuit. Plus de 1000 fans se réunissent pour accueillir l'homme aux traits fatigués et à la barbe désordonnée. « Avec Quini, la Liga n'est pas perdue » , scande les aficionados. Mais le Barça ne reviendra finalement jamais dans la course au titre, remportée par la Real Sociedad.


Quini continuera toutefois de faire trembler les filets. Au point d'emporter un nouveau titre de Pichichi, après avoir inscrit vingt buts en trente matchs. Il sera aussi l'acteur principal de la victoire du Barça en finale de Coupe du Roi (3-1). Face au Sporting Gijón, son club de cœur, qui disputait la première finale de son histoire, il inscrit les deux premiers buts des siens. Loin de se montrer traumatisé par son enlèvement, Quini, qui emportera un dernier titre de Pichichi en 1982, appela même, après sa libération, à la compréhension envers ses ravisseurs. « C'étaient des gens simples, sans grandes possibilités, assurait-il. Ils m'alimentaient avec des sandwichs, parce qu'ils n'avaient rien d'autre à m'offrir. » El Brujo retira sa plainte, mais pas le Barça. Ses trois ravisseurs seront condamnés à dix ans de prison, et à verser cinq millions de pesetas à leur victime. Une somme que le Pichichi refusa de recevoir. Grand seigneur.

Par Marcelo Assaf, avec Thomas Goubin Sources : Quini : Del secuestro a la libertad, et La Vanguardia.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Dans la série "les grands hommes méconnus", voici quini.
Ah non, quand même pas !

Dans les joueurs kidnappés plus "connus", il y a eu Di Stéfano (cité par l'amigo Fred Astaire plus bas), Fabrice Fiorèse ou récemment le joueur mexicain Alan Pulido. Il parait même que c'était une des règles d'or du championnat colombien dans les années 80/90.

Et quand ce ne sont pas les joueurs, ce sont les membres de leur famille, comme Robinho, Riquelme ou encore Ian Wright. Un ancien article de So Foot raconte tout ça: http://www.sofoot.com/top-10-ces-joueur … 96894.html .

Et je ne parle même pas des car-jackings ...
1 réponse à ce commentaire.
Un léger syndrome de Stockholm quand même.
Non,juste une conscience de classe .
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Effectivement, :).
Le gars a une femme et un gosse.
Il est séparé d'eux de force pendant trois semaines.
Et il pardonne tranquille.

Syndrome de Stockholm.

Si les pieds nickelés qui l'ont enlevé avaient choppé un patron ou un politique le geste aurait eu une connotation lutte des classes.

La ils ont kidnappé une cible facile juste pour la thune.
Cet enlèvement n'a rien de politique.
4 réponses à ce commentaire.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Dommage que l'article ne soit pas assez rigoureux quant audit kidnapping: Perpignan; les 50 millions ... et les journaux en plus; Casaus avec sa casquette et lumières de soleil, le rôle de la police espagnole, les difficultés pour récupérer la somme (les 500.000 ptas. "perdues"...), etc.
@Pepèrearnaud : raconte moi ça si tu as le temps ça m'intéresse !
Pepèrearnaud, tu en as trop dit ou pas assez. Après un tel teasing, on veut les détails !
En tout cas, je l'admire d'avoir pardonné et refusé l'indemnisation qu'il était censé recevoir. C'est beau, c'est noble.
2 réponses à ce commentaire.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Ça me rappelle l'enlèvement de Di Stefano

C'est un véritable tremblement de terre qui secoue le monde du football ce 24 aout 1963 lorsqu'on apprend que tôt dans la matinée, 4 hommes armés ont fait irruption dans la chambre d'hôtel de Caracas au Vénézuela d'Alfredo Di Stefano, buteur du Real Madrid.
Profitant des projecteurs qu'offrait la venue du club Madrilène pour un tournoi amical l'opposant au FC Porto et Sao Paulo, des membres du Front National de Libération du Vénézuela décident de kidnapper le double ballon d'or 1957 et 1959. Tout le monde craint le pire, le FNLV ayant déjà tenté d'assassiner le président vénézuélien, Romolu Betancourt, 1 mois plus tôt.
2 jours durant, on restera sans nouvelle de l’icône du Real Madrid. Il sera finalement relâché le 26 aout devant l'ambassade d'Espagne au Vénézuéla sans que l'on connaisse immédiatement les dessous de l'opération appelée « Julian Grimau », par les ravisseurs, du nom d'un communiste espagnol fusillé par un peloton d'exécution en avril 1963.

Di Stefano indiquera quelques années plus tard dans son autobiographie qu'il a pensé au début que le groupe rebelle le tuerait, mais que, rapidement, il s'est rendu compte des intentions pacifiques de ses ravisseurs, au point de jouer aux cartes et aux échecs avec eux pour faire passer le temps.
« Le commandant du groupe rebelle, Maximo Canales, était avec moi tout le temps. Il est excusé mille fois pour la gêne occasionnée. J'étais inquiet à cause de l'angoisse que ça a dû provoquer chez ma femme et mon fils de huit ans. Le lendemain de l'enlèvement ils m'ont laissé écouter la radio, j'ai pu apprendre que mon équipe avait battu le FC Porto ».

Il faudra attendre plus de 40 ans pour que Maximo Canales, dirigeant de l'opération, dévoile en 2005 les véritables raisons de l'enlèvement, à l'occasion de la sortie d'un film sur l'histoire du Real Madrid, revenant brièvement sur cette histoire :
« Nous l'avions kidnappé en raison de sa renommée au Real Madrid (...). L'équipe est venue jouer un match amical et nous avons, malheureusement, dû lui infliger un carton rouge à quelques heures du coup d'envoi ».


Cette affaire a permis de révéler à quel point le footballeur est devenu plus qu'une icône sportive, et la médiatisation de l'affaire a pu donner des idées par la suite. Récemment, des histoires similaires ont pu être enregistrées, telles que l'enlèvement du père de John Obi Mikel en 2011, de Fabrice Fiorèse en 2012, ou encore du père de Carlos Tévez en 2014. Les exemples ne sont pas rares, mais la plupart se différencient de « l'opération Julian Grimau » par leur objectif, puisque la grande majorité des kidnappings de sportifs ont pour but l'obtention d'une rançon aujourd'hui.

Et aussi l'enlèvement de Fangio, 23 février à Cuba par des hommes de Castro, et du fils de...Sinatra.
Je me souviens de cette histoire. C'était une des premières saisons de foot que j'ai suivi assidûment. Et j'étais pour le Barça. Helenio Herrera était revenu sur le banc et l'équipe tournait super bien. Nul doute que sans cet enlèvement, le club aurait été champion.

Il remportera tout de même la coupe et la coupe des coupes l'an suivant.

Quini, grand buteur et grand bonhomme! Il personnifiait le Sporting Gijon et c'est lui qui les crucifie pourtant en finale! Grand pro!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Et nous en France, on paierait bien une rançon aux ravisseurs pour que Giroud disparaisse juste quelques jours.
Ouh la arrête tu vas donner des idées au Front de Libération de Karim Benzema.
1 réponse à ce commentaire.
"La revendication s’avérera fausse." Un barbarisme sans nom ! Mon dieu.

S'avérer (de verus : vrai ne peut être suivi de quelque chose qui est faux).

Les joueurs du Barça ne s'entraînaient plus, ils vivaient dans l'angoisse d'une information funeste.

Avec 409 buts inscrits en matchs officiels (club et sélection confondus), Quini est le 3e plus grand buteur espagnol de tous les temps derrière Isidro Lángara et Raúl.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
409 buts pour Quini ? je trouve 319. Pour Langara, tu inclus ses périodes argentine et mexicaine ? parce que je ne retrouve pas du tout tes chiffres.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Belle leçon de sémantique sur le verbe avérer.
2 réponses à ce commentaire.
macshetland Niveau : DHR
Ca me rappelle un Eric Castel.

Souvenirs d'enfance...
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26