1. //
  2. // 25 mars 1981
  3. // Le jour où...

Quini : la rançon du succès

Quini a été l'un des buteurs emblématiques de la Liga, des mid-seventies aux mid-eighties. En 1981, celui qui défendait alors le maillot du Barça, sera enlevé. Vingt jours de captivité, avant d'être libéré, le 25 mars.

Modififié
Le sous-sol d'un atelier mécanique de Saragosse. C'est là où la vie de celui qui dominait alors le classement des buteurs de la Liga sera confinée pendant 25 jours. Enrique Castro Gonzalez, dit Quini, était arrivé au FC Barcelone sur le tard, à trente ans, moyennant un chèque rondelet pour l'époque de 82 millions de pesetas. Dès sa première saison blaugrana, il enfile les buts, comme il en avait pris l'habitude sous les couleurs du Sporting Gijón, au point d'être sacré Pichichi à trois reprises (1974, 1976, 1980). Homme timide, humble, attaché à son Asturie natale, Quini n'avait toutefois rien d'une star, mais ses buts valaient cher, comme sa vie. C'est, en tout cas, le raisonnement tenu par trois jeunes hommes de Saragosse qui peinaient à joindre les deux bouts.

Dans le coffre d'une fourgonnette


En 1981, se rendre au Camp Nou pouvait déjà vous valoir de repartir avec une addition salée. Quand Quini se fait kidnapper, il vient ainsi d'inscrire deux des six buts encaissés par Hercules Alicante. Au terme de la rencontre, le goleador est interrogé par quelques journalistes sur le choc à venir, le dimanche suivant, face au leader, l'Atlético de Madrid. Il se rend ensuite à son domicile, avant de sortir pour aller chercher sa femme et son fils à l'aéroport. Mais un pistolet collé entre le cou et l'oreille lui fera comprendre qu'il ne dînera pas en famille. Quini venait alors de prendre place dans sa voiture et n'avait pas encore eu le temps de refermer la porte qu'on lui ordonne, sous la menace, de passer sur le siège passager. Ligoté dans la foulée, un bout de toile scotché à son cou l'empêche de voir ses agresseurs. Le reste du voyage vers Saragosse – trois heures de route –, il le fera dans le coffre d'une fourgonnette, confortablement installé dans un meuble en bois rembourré de coussins... Les kidnappeurs avaient observé les mouvements de Quini depuis deux semaines pour bien cerner ses habitudes. Une période pendant laquelle ils avaient notamment assisté à plusieurs entraînements du FC Barcelone.


En Espagne, démocratie naissante où les enlèvements d'hommes d'affaires ou de politiciens, notamment par l'ETA, sont alors monnaie courante, l'émoi est immense. D'autant que le motif des ravisseurs, encore inconnu, laisse la place à toute sorte de conjectures. Le lendemain de l'enlèvement, un prétendu groupe anti-séparatiste contacte ainsi le journal La Vanguardia assurant avoir kidnappé le buteur du Barça pour empêcher le porte-drapeau en crampons de la Catalogne d'être champion. La revendication s’avérera fausse. Quoi qu’il en soit, le Barça souffrira sans son buteur. Touché, le groupe demande d'ailleurs à ne pas jouer contre l'Atlético, mais la Fédération refuse. « Je ne jouerai pas, avait pourtant assuré Bernd Schuster, coéquipier et proche du goleador. J'ai des jambes, mais aussi un cœur, je veux seulement que Quini revienne. » Sans son buteur, le Barça s'inclinera à Vicente-Calderón (1-0), et l'Atlético de Madrid prendra cinq longueurs d'avance sur son dauphin. Le jour du match, 5000 Culés se rassemblent au centre d'entraînement aux cris de « Liberté pour Quini » . La semaine suivante, Barcelone perd à nouveau, à Salamanque (2-1), avant de concéder le nul à domicile, face à Saragosse (0-0), le 22 mars. Le public scande à nouveau le nom du buteur kidnappé.

Libération et pardon


Finalement, les ravisseurs se font connaître en appelant au domicile de Quini. Ils demandent 100 millions de pesetas. Leur motivation est uniquement financière. Après négociation, il est finalement convenu que la rançon serait payée par un partenaire suisse du Barça (Omega), qui devait de l'argent au club catalan. Les ravisseurs, sans antécédents judiciaires, et au profil de pieds nickelés, ne se méfient pas, et l'un d'eux, Víctor Manuel Díaz Esteban, fait le voyage à Genève. Le 25 mars, les polices espagnole et suisse obtiennent la levée du secret bancaire, et quand la rançon est retirée, le titulaire du compte est identifié. Víctor Manuel Díaz Esteban est détenu dans la foulée à Genève, alors qu'il s'apprête à prendre un avion pour Paris, et ne tarde pas à donner la localisation de Quini. Libéré sans heurts du sous-sol de l'atelier mécanique où il était retenu depuis 25 jours, El Brujo (le sorcier, son surnom) rejoint Barcelone dans la nuit. Plus de 1000 fans se réunissent pour accueillir l'homme aux traits fatigués et à la barbe désordonnée. « Avec Quini, la Liga n'est pas perdue » , scande les aficionados. Mais le Barça ne reviendra finalement jamais dans la course au titre, remportée par la Real Sociedad.


Quini continuera toutefois de faire trembler les filets. Au point d'emporter un nouveau titre de Pichichi, après avoir inscrit vingt buts en trente matchs. Il sera aussi l'acteur principal de la victoire du Barça en finale de Coupe du Roi (3-1). Face au Sporting Gijón, son club de cœur, qui disputait la première finale de son histoire, il inscrit les deux premiers buts des siens. Loin de se montrer traumatisé par son enlèvement, Quini, qui emportera un dernier titre de Pichichi en 1982, appela même, après sa libération, à la compréhension envers ses ravisseurs. « C'étaient des gens simples, sans grandes possibilités, assurait-il. Ils m'alimentaient avec des sandwichs, parce qu'ils n'avaient rien d'autre à m'offrir. » El Brujo retira sa plainte, mais pas le Barça. Ses trois ravisseurs seront condamnés à dix ans de prison, et à verser cinq millions de pesetas à leur victime. Une somme que le Pichichi refusa de recevoir. Grand seigneur.

Par Marcelo Assaf, avec Thomas Goubin Sources : Quini : Del secuestro a la libertad, et La Vanguardia.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Dans la série "les grands hommes méconnus", voici quini.
Ah non, quand même pas !

Dans les joueurs kidnappés plus "connus", il y a eu Di Stéfano (cité par l'amigo Fred Astaire plus bas), Fabrice Fiorèse ou récemment le joueur mexicain Alan Pulido. Il parait même que c'était une des règles d'or du championnat colombien dans les années 80/90.

Et quand ce ne sont pas les joueurs, ce sont les membres de leur famille, comme Robinho, Riquelme ou encore Ian Wright. Un ancien article de So Foot raconte tout ça: http://www.sofoot.com/top-10-ces-joueur … 96894.html .

Et je ne parle même pas des car-jackings ...
1 réponse à ce commentaire.
Un léger syndrome de Stockholm quand même.
Non,juste une conscience de classe .
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Effectivement, :).
Le gars a une femme et un gosse.
Il est séparé d'eux de force pendant trois semaines.
Et il pardonne tranquille.

Syndrome de Stockholm.

Si les pieds nickelés qui l'ont enlevé avaient choppé un patron ou un politique le geste aurait eu une connotation lutte des classes.

La ils ont kidnappé une cible facile juste pour la thune.
Cet enlèvement n'a rien de politique.
T'as rien compris mec .
4 réponses à ce commentaire.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Dommage que l'article ne soit pas assez rigoureux quant audit kidnapping: Perpignan; les 50 millions ... et les journaux en plus; Casaus avec sa casquette et lumières de soleil, le rôle de la police espagnole, les difficultés pour récupérer la somme (les 500.000 ptas. "perdues"...), etc.
@Pepèrearnaud : raconte moi ça si tu as le temps ça m'intéresse !
Pepèrearnaud, tu en as trop dit ou pas assez. Après un tel teasing, on veut les détails !
En tout cas, je l'admire d'avoir pardonné et refusé l'indemnisation qu'il était censé recevoir. C'est beau, c'est noble.
2 réponses à ce commentaire.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Ça me rappelle l'enlèvement de Di Stefano

C'est un véritable tremblement de terre qui secoue le monde du football ce 24 aout 1963 lorsqu'on apprend que tôt dans la matinée, 4 hommes armés ont fait irruption dans la chambre d'hôtel de Caracas au Vénézuela d'Alfredo Di Stefano, buteur du Real Madrid.
Profitant des projecteurs qu'offrait la venue du club Madrilène pour un tournoi amical l'opposant au FC Porto et Sao Paulo, des membres du Front National de Libération du Vénézuela décident de kidnapper le double ballon d'or 1957 et 1959. Tout le monde craint le pire, le FNLV ayant déjà tenté d'assassiner le président vénézuélien, Romolu Betancourt, 1 mois plus tôt.
2 jours durant, on restera sans nouvelle de l’icône du Real Madrid. Il sera finalement relâché le 26 aout devant l'ambassade d'Espagne au Vénézuéla sans que l'on connaisse immédiatement les dessous de l'opération appelée « Julian Grimau », par les ravisseurs, du nom d'un communiste espagnol fusillé par un peloton d'exécution en avril 1963.

Di Stefano indiquera quelques années plus tard dans son autobiographie qu'il a pensé au début que le groupe rebelle le tuerait, mais que, rapidement, il s'est rendu compte des intentions pacifiques de ses ravisseurs, au point de jouer aux cartes et aux échecs avec eux pour faire passer le temps.
« Le commandant du groupe rebelle, Maximo Canales, était avec moi tout le temps. Il est excusé mille fois pour la gêne occasionnée. J'étais inquiet à cause de l'angoisse que ça a dû provoquer chez ma femme et mon fils de huit ans. Le lendemain de l'enlèvement ils m'ont laissé écouter la radio, j'ai pu apprendre que mon équipe avait battu le FC Porto ».

Il faudra attendre plus de 40 ans pour que Maximo Canales, dirigeant de l'opération, dévoile en 2005 les véritables raisons de l'enlèvement, à l'occasion de la sortie d'un film sur l'histoire du Real Madrid, revenant brièvement sur cette histoire :
« Nous l'avions kidnappé en raison de sa renommée au Real Madrid (...). L'équipe est venue jouer un match amical et nous avons, malheureusement, dû lui infliger un carton rouge à quelques heures du coup d'envoi ».


Cette affaire a permis de révéler à quel point le footballeur est devenu plus qu'une icône sportive, et la médiatisation de l'affaire a pu donner des idées par la suite. Récemment, des histoires similaires ont pu être enregistrées, telles que l'enlèvement du père de John Obi Mikel en 2011, de Fabrice Fiorèse en 2012, ou encore du père de Carlos Tévez en 2014. Les exemples ne sont pas rares, mais la plupart se différencient de « l'opération Julian Grimau » par leur objectif, puisque la grande majorité des kidnappings de sportifs ont pour but l'obtention d'une rançon aujourd'hui.

Et aussi l'enlèvement de Fangio, 23 février à Cuba par des hommes de Castro, et du fils de...Sinatra.
Je me souviens de cette histoire. C'était une des premières saisons de foot que j'ai suivi assidûment. Et j'étais pour le Barça. Helenio Herrera était revenu sur le banc et l'équipe tournait super bien. Nul doute que sans cet enlèvement, le club aurait été champion.

Il remportera tout de même la coupe et la coupe des coupes l'an suivant.

Quini, grand buteur et grand bonhomme! Il personnifiait le Sporting Gijon et c'est lui qui les crucifie pourtant en finale! Grand pro!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Et nous en France, on paierait bien une rançon aux ravisseurs pour que Giroud disparaisse juste quelques jours.
Ouh la arrête tu vas donner des idées au Front de Libération de Karim Benzema.
1 réponse à ce commentaire.
"La revendication s’avérera fausse." Un barbarisme sans nom ! Mon dieu.

S'avérer (de verus : vrai ne peut être suivi de quelque chose qui est faux).

Les joueurs du Barça ne s'entraînaient plus, ils vivaient dans l'angoisse d'une information funeste.

Avec 409 buts inscrits en matchs officiels (club et sélection confondus), Quini est le 3e plus grand buteur espagnol de tous les temps derrière Isidro Lángara et Raúl.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
409 buts pour Quini ? je trouve 319. Pour Langara, tu inclus ses périodes argentine et mexicaine ? parce que je ne retrouve pas du tout tes chiffres.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Belle leçon de sémantique sur le verbe avérer.
2 réponses à ce commentaire.
macshetland Niveau : DHR
Ca me rappelle un Eric Castel.

Souvenirs d'enfance...
il y a 3 heures Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 1 il y a 3 heures Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11
il y a 4 heures Le FC Sochi prend une année sabbatique 9
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 118 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 19 Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 25 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43
Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 38 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2