En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Qui va gagner cette Liga ?

Cinq équipes en douze points, les trois premiers qui se tiennent en quatre : cette Liga est la plus excitante depuis des lustres. Et la plus indécise, donc. Histoire d'en savoir plus sur les forces en présence, voici un point par club et quelques scénarios probables, emprunts de bonne et de mauvaise foi.

Modififié
  • Real Madrid : le feu aux trousses


    « Nous sommes toujours premiers. » Dans les bouches de Carlo Ancelotti, Cristiano Ronaldo, Iker Casillas et Karim Benzema tournent le même refrain après la déculottée reçue au Vicente-Calderón. Ce 4-0 dans la musette, aussi douloureux soit-il, ne doit pas cacher la vérité arithmétique de la Liga. Avec un petit point d'avance sur le FC Barcelone et quatre sur l'Atlético de Madrid, le Real Madrid conserve la tête du championnat. Jusqu'à quand ? Avec de nombreux pépins physiques dans son effectif, et donc des rotations de plus en plus compliquées à mettre en place, Carlo Ancelotti est sur la corde raide. D'autant plus que Cristiano Ronaldo, pion central du système de l'Italien, est toujours en délicatesse avec son genou et ses galères conjugales. De chasseur à chassé, le fanion royal est devenu une proie plus accessible pour tous les concurrents du championnat espagnol. Avec encore un Clásico à disputer et deux dernières journées à jouer face à Séville et Valence, le chemin s'annonce escarpé pour décrocher une 33e couronne domestique.

    Le scénario rêvé : Lors du Clásico, Catalans et Castillans se quittent bons amis. Mieux, Carlo Ancelotti pirate le compte MSN des Blaugrana. Un compte sur chatroulette créé plus tard, la direction des Culés voit ses serveurs exploser.

    Le scénario probable : Emmerdé par des blessures à répétition, le Real Madrid laisse le champ libre à ses concurrents en championnat. En revanche, le loup blessé ne lâche pas la Ligue des champions. À Berlin, l'empereur Kroos offre la Undécima au Real devant le voisin de l'Atlético.

    Le scénario cauchemar : Jamais remis de ses pépins au genou, Cristiano Ronaldo déclare forfait pour le reste de la saison. Pis, il se remet avec Irina et s'enjaille tous les week-ends. Tonton Florentino pète un câble et le revend illico en MLS.

    Chance de remporter la Liga : 30 %



  • FC Barcelone : le chasseur en embuscade


    Les mouches ont changé d'âne. Moribond lors de la phase aller et en crise après un revers à Anoeta, le FC Barcelone a fait mieux que de se reprendre. Fini la guéguerre Luis Enrique-Messi, adios Andoni Zubizarreta. Depuis, le bilan barcelonais est à conjuguer au plus-que-parfait. En dix matchs, les coéquipiers de Don Andres enchaînent autant de victoires et affichent un bilan prolifique de 37 pions. Plus encore que ces chiffres, c'est l'identité enfin trouvée des Blaugrana qui inquiète la concurrence. Plus hybride et moins dépendant de ses phases de possession, le Barça semble moins fébrile défensivement grâce à un Piqué de nouveau au taquet. Son milieu de terrain, moins « stéréotypé » que par le passé, jongle entre Iniesta, Xavi, Rafinha, Rakitić, Busquets et Mascherano – enfin aligné à son poste de prédilection face à Villarreal. Surtout, les trois larrons offensifs de la MSN s'entendent à merveille et peuvent déchirer n'importe quel rideau défensif. Bref, le Mes que a renoué avec une confiance égarée et n'a plus qu'à attendre un faux pas merengue. Ou le Clásico du 22 mars.

    Le scénario rêvé : Le Real s'écroule, et l'Atlético est maîtrisé. Après s'être adjugé la Liga et la Coupe du Roi au nez et à la barbe de l'Espanyol, le Barça remporte la Ligue des champions face aux Merengues avec une manita. À la fin de la saison, Cristiano demande à rejoindre le fanion blaugrana pour festoyer avec un Joan Laporta de retour aux affaires. Qu'importe la FIFA et son interdiction.

    Le scénario probable : Au coude à coude en Liga avec l'Atlético, les Azulgranas prennent leur revanche en s'imposant lors de la 37e journée au Calderón. Bim bam boum, le doublé Copa-Liga permet à Messi de rajouter un Ballon d'or au-dessus de sa cheminée et de rediscuter son contrat.

    Le scénario cauchemar : Le Real Madrid se tape le Camp Nou et met fin au suspense en Liga. Pire, Manchester City crée la surprise en Ligue des champions et Villarreal en Coupe du Roi. Une deuxième saison sans titre qui aura raison de la patience des socios.

    Chance de remporter la Liga : 37,5 %



  • Atlético de Madrid : le champion ne lâche rien


    Un mois de janvier de locos. Depuis la reprise, l'Atlético de Madrid a rencontré le calendrier le plus difficile qu'il soit : jouer à trois reprises le Real Madrid, et autant de fois le Barça. Loin d'être chaotique, son bilan lui a permis de scalper le voisin merengue et de s'asseoir sur le trône local grâce à une dernière prestation parfaite (4-0). Face aux Catalans, la bande à Simeone n'a su répéter tel exploit. Surclassée en Liga, elle s'est fait piéger par la nouvelle hybridité des Barcelonais en Coupe du Roi. Ce rapport de force, inversé par rapport à l'exercice dernier, n'est pour autant pas figé. Avec une avant-dernière journée de Liga à disputer dans son antre face au FCB, l'Atlético a encore toutes les cartes en main pour conserver son titre domestique. La forme de ses deux recrues vedettes de l'été, Antoine Griezmann et Mario Mandžukić, et un effectif un tantinet moins court sont autant de signes positifs pour un Cholo qui n'a pas perdu de sa gouaille. Bref, après quelques tâtonnements lors de la phase aller, le rouleau compresseur des bords du Manzanares est bien lancé.

    Le scénario rêvé : Après un aller facile face au Bayer, l'Atlético dévalise la pharmacie teutonne. Sans le moindre pépin physique jusqu'à la fin de saison, les Colchoneros finissent en trombe et courent plus de 20 kilomètres chacun par match. Le Cholo inscrit même toute sa frappe au marathon de Madrid.

    Le scénario probable : Dépassé par le Barça en championnat, l'Atlético mise tout sur la Ligue des champions. Et ça marche. En mode Blitzkrieg, les Matelassiers marchent sur Berlin et se farcissent Carlo and co. Madrid est bien rouge et blanc.

    Le scénario cauchemar : Trop strass et paillettes pour l'Atlético, Griezmann est arraché par le PSG en mars. Un départ qui fait du mal aux Madrilènes, incapables de se passer de leur Français. Dommage, car Arda Turan avait troqué sa barbe noire contre une crête iroquoise.

    Chance de remporter la Liga : 32,5 %



    Par Robin Delorme, à Madrid
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 2 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 1
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
    À lire ensuite
    Kargbo de nuit