1. //
  2. // 2e tour
  3. // MTK Budapest-Gabala

Qui sont les prochains adversaires européens de Lille ?

Qabala contre le MTK Budapest : a priori, ce n’est pas l’affiche la plus sexy du deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa, mais c’est celle qui intéresse le plus les supporters lillois. Et pour cause, le LOSC va démarrer sa saison européenne au tour suivant face au vainqueur de cette confrontation. À l’aller, les Azéris de Qabala se sont imposés 2-1 en Hongrie.

Modififié
311 5

Qabala, l’Azerbaïdjan avance ses pions sur la carte européenne du foot


En remportant 2-1 le match aller disputé à Budapest, Qabala a fait le plus dur et est désormais le grand favori pour la qualification. Il suffit aux Azéris de finir tranquillement le travail à la maison ce jeudi pour se hisser jusqu’au troisième tour préliminaire de cette Ligue Europa et y affronter le LOSC. Si tel est le cas, qu’ont à craindre les Lillois ? Un sacré périple déjà. La ville de Qabala est située à plus de 4 000 km de la cité des Dogues. Pour les supporters tentés de faire le déplacement sur place, il faudra compter sur un bon 50 heures de route… Mais il n’y a pas que le trajet qui serait fatigant pour les hommes d’Antonetti, la double confrontation possible pourrait être du genre pénible, avec un adversaire qui commence à bien connaître la compétition. Depuis trois ans, ce club d’une petite ville de l’intérieur des terres, financé par un gros groupe de construction et de BTP, fait partie de la bande des quatre représentants du football local qui squatte la scène européenne. Les trois autres sont Qarabağ le triple champion national en titre, Neftchi Bakou et l’Inter Bakou. Quatre porte-drapeaux d’un pays qui compte de plus en plus sur le continent (24e au classement UEFA des championnats, entre l’Écosse et Chypre). Si l’équipe nationale galère toujours pas mal, les clubs affichent maintenant un bon petit niveau grâce à l’apport des joueurs étrangers, attirés par des salaires plutôt intéressants (l’Azerbaïdjan est un gros pays de pétrole via ses gisements en mer Caspienne). L’effectif de Qabala comporte 10 nationalités, avec depuis quelques semaines la présence d’un Français : Bogaliy Dabo, attaquant qui évoluait la saison dernière avec Créteil en L2 (31 matchs, 4 buts) et qui était titulaire la semaine passée à Budapest. Club jeune (fondation en 1995, statut pro seulement depuis 2005), Qabala s’était fait connaître en 2010 en embauchant Tony Adams comme entraîneur, une expérience qui avait duré un peu plus d’un an. C’est actuellement un coach ukrainien qui est aux manettes, avec pour mission de tenter un rapproché vers un premier titre national (après trois 3es places de suite) et continuer à engranger de l’expérience. La saison dernière, il avait été le deuxième club azéri – après Qarabağ en 2014/2015 – à se hisser jusqu’à la phase de groupes de la Ligue Europa. S’il avait finalement terminé quatrième d’une poule composée de Dortmund, Krasnodar et du PAOK, il n'avait pas été ridicule en grattant 2 points face au club grec. Vraiment, les Lillois ont de quoi se méfier.


MTK Budapest, un retard à combler, un glorieux passé à redorer


Ce jeudi en Azerbaïdjan, le MTK Budapest a donc 90 minutes, voire plus, pour déjouer les pronostics et tenter de rattraper son retard du match aller. Le profil de cet autre potentiel adversaire des Lillois est sensiblement différent : avec les Hongrois, on lorgne plus dans le rétro que vers l’avenir. Le Magyar Testgyakorlók Köre Budapest Futball Club, de son nom complet, est une institution du football hongrois, fondée en 1888 par la petite bourgeoisie israélite de la capitale. Repris en main par la police sous le régime communiste d’après-guerre, le MTK a beaucoup contribué à l’avènement de la grande Hongrie du début des années 50. C’est l’entraîneur de l’époque, Márton Bukovi, qui a été le pionnier du système tactique en 4-2-4 repris ensuite avec succès par le sélectionneur Gusztáv Sebes. Dans l’équipe d’alors du MTK (qui s’appelait alors Budapesti Vörös Lobogo), figurait aussi l’attaquant Nandor Hidegkuti, auteur d’un triplé lors de la retentissante victoire 6-3 à Wembley face à l’Angleterre. Avec 23 titres et 12 coupes nationales, c’est l’un des plus beaux palmarès de Hongrie. Il a bien failli même y avoir un titre européen à accrocher à son palmarès, mais le MTK a échoué en finale de la défunte Coupe des vainqueurs de coupe en 1964 face au Sporting Portugal (0-1 lors du match d’appui après un premier nul 3-3). Plus de 50 ans après cet âge d’or, l’équipe au maillot bleu ciel et blanc traîne sa tristesse, comme l’ensemble du football de club hongrois. Son dernier titre national remonte à 2008 et la dernière fois qu’elle a passé plus de deux tours dans une compétition européenne remonte à 2000. À l’époque, c’est un club français, Nantes, qui s’était chargé de l’éliminer sur des buts de Ziani, Gillet et Monterrubio.

Par Régis Delanoë
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Qabala n'etait pas dans le groupe de Monaco en Ligue Europa l'an dernier mais c'etait Qarabag. Je crois me souvenir que Qabala était dans le groupe de Dortmund. Et si je me rappelle bien Mkhitaryan n'avait pas fait le deplacement en Azerbaidjan du fait des relations tendues Armenie-Azerbaidjan
Régis Delanoë Niveau : DHR
C'est corrigé, merci pour ta vigilance lolo35 !
Avec l'effectif tronqué que l'on a en ce mois de juillet, les transferts de De Préville, Sliti et Sankharé bloqués, les internationaux pas encore revenus, Boufal blessé,etc. je me dis que l'équipe qui jouera la semaine prochaine aura une drôle de gueule, et que ça pue le traquenard.

En plus, j'ai peur que le coach comme les joueurs prennent se match par dessus la jambe, en mode pépouze...
Il me semble que si le LOSC tombe contre Qarabag, le match se jouera de toute façon à Bakou donc ça risque d'être moins usant que d'aller dans le patelin sus-cité.
Si c'est Qabala, effectivement, le LOSC devra se mefier. Préparation tronquée et recrutement pas vraiment commencé, ça peut faire une sortie de route très prématurée . Et si l'on regarde le parcours de clubs azeris depuis quelques années , on voit qu'ils ont tapé plusieurs équipes de bons calibres en matchs préliminaires. Donc pas de conneries les dogues !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
311 5