Qui sont les 5 principaux prétendants au Scudetto ?

On s'était habitué à voir la Juventus dominer tranquillement le championnat d'Italie, mais heureusement, la Serie A est cette année beaucoup plus passionnante. Après douze journées, nombreuses sont les équipes qui peuvent encore légitimement rêver du titre suprême.

Modififié
540 28

Fiorentina, la surprise du chef Sousa


  • Le début de championnat (9 victoires, 3 défaites, 24 buts marqués, 9 encaissés) :
    Beaucoup prédisaient l'enfer à la Fiorentina après le départ de Vincenzo Montella, mais les Gigliati ont au contraire franchi un cap avec la nomination de Paulo Sousa. Inutile de faire semblant, franchement, pas grand monde ne l'avait vu venir. Pourtant la formation viola a bien réalisé un sacré début de championnat et s'impose pour le moment comme la deuxième meilleure attaque et la troisième meilleure défense. Solide.

  • Les raisons d'y croire :
    La Fio ne pointe pas en tête par hasard. Loin de là. En plus d'avoir conservé le très beau fonds de jeu pratiqué sous Montella, Paulo Sousa est parvenu à faire gagner aux Gigliati en efficacité. Résultat, la Fiorentina est tout aussi capable de donner des leçons que de s'imposer en souffrant. Ce qui est plus facile avec un duo Iličić-Kalinić qui marche sur l'eau. Sans compter sur une assise défensive robuste et un Tătărușanu qui a parfaitement su prendre la relève de Neto, parti cirer le banc à la Juve.

  • Pourquoi ça pourrait ne pas marcher :
    Parce que si la Fio a dézingué l'Inter à San Siro (victoire 4-1), elle s'est revanche inclinée face au Napoli et à la Roma (dans les deux cas 1-2). Ça pourrait peser très lourd au moment de faire les comptes. Il sera également difficile de jouer sur tous les tableaux avec la Ligue Europa toujours très dépensière en énergie. Enfin, si la Fio n'a gagné que deux Scudetti dans son histoire (en 56 et 69), ce n'est pas pour rien. Aussi, personne n'a oublié la déchéance de l'équipe viola de Batistuta qui avait osé croire au rêve suprême.

  • L'avis de... Gianluca Zambrotta, aux micros de TuttoMercatoWeb :
    « Cette année, le championnat est très équilibré. Beaucoup d'équipes se sont renforcées et peuvent lutter pour le Scudetto. La Fiorentina est une des équipes révélations, elle a un jeune entraîneur avec une grosse volonté de se montrer et de très bons joueurs. Je pense qu'elle peut rêver en grand cette saison. »

  • L'équation vérité :
    La science tactique de Sousa + un trait de Kuba libre – les ailes de l'Aeroplanino / (Kali+Ili)*Nietzsche = Les jambes de Batistuta. Ce qui donne une volonté prononcée pour le suicide. C'est mal barré.

    Inter, le bunker de Mancini


  • Le début de championnat (8 victoires, 3 nuls, 1 défaite, 12 buts marqués, 7 encaissés) :
    Après un mercato très agité, on s'attendait à voir l'Inter patiner au démarrage. Encore raté. Les Nerazzurri ont parfaitement débuté avec 5 victoires consécutives et s'ils ont ensuite un peu calé avec la claque reçue par la Fio et 3 nuls consécutifs, ils se sont depuis remis en marche avec 3 victoires consécutives. Après douze journées, l'Inter est la meilleure défense de Serie A avec seulement 7 buts encaissés, mais seulement 12 inscrits. Oui, on appelle bien ça un bunker.

  • Les raisons d'y croire :
    La première tient en deux mots (un nom et un prénom) : Samir Handanovič. Depuis le début de saison le portier slovène enchaîne effectivement les prouesses. Les autres raisons sont plus des perspectives pour le futur. Si l'Inter arrive pour le moment à enchaîner les bons résultats sans bien jouer, que se passera-t-il quand la machine sera vraiment en marche ? Tremble Serie A, si le bunker se met à attaquer.

  • Pourquoi ça pourrait ne pas marcher :
    Parce que l'Inter a déjà épuisé son quota de réussite pour trois saisons. C'est simple, depuis le début de saison, les Nerazzurri ne se sont jamais imposés par plus d'un but d'écart. Ce qui donne 7 victoires 1-0 et une victoire 2-1. Le tout avec des prestations monstrueuses d'Handanovič donc. Difficile de croire que ça puisse se poursuivre comme ça jusqu'au bout, même si Roberto Mancini s'est déclaré satisfait du jeu des siens. On demande à voir.

  • L'avis de Marcello Lippi, sur les ondes de RadioDue :
    « La Fiorentina, la Roma, le Napoli et l'Inter ont chacun leur façon d'obtenir de bons résultats. Les Nerazzurri s'appuient eux sur une défense qui est désormais très forte, et en Italie, c'est fondamental. »

  • L'équation vérité :
    La rigueur de Mancini + f (tacles de Melo et Medel + parades d'Handanović)2 / la fonction sinusoïdale de la réussite = l'Inter de Mourinho – Eto'o, Sneijder et Milito. À moins d'un miracle, ça semble aussi fortement compromis.

    Roma, la belle du sergent Garcia


  • Le début de championnat (8 victoires, 2 nuls, 2 défaites, 27 buts marqués, 13 encaissés) :
    Plus d'excuses, la Roma se doit cette saison d'aller enfin chercher ce maudit Scudetto. Si le début de championnat a été un peu irrégulier, la Louve a depuis trouvé son rythme malgré une défaite à San Siro contre l'Inter. Avec la meilleure attaque de ces douze premières journées, les Giallorossi ont démontré qu'ils avaient les armes pour aller au bout. Reste encore à bien les utiliser.

  • Les raisons d'y croire :
    Déjà bien armés, les Romains ont peut-être fait venir la seule pièce qui manquait à leur artillerie en la personne d'Edin Džeko. Le Bosnien ne s'est pas adapté aussi facilement que prévu, mais il commence petit à petit à trouver ses marques, et c'est prometteur. D'autant plus que Pjanić a encore franchi un palier et que Szczęsny donne moins l'impression d'être pris à défaut sur chaque frappe comme De Sanctis. Non c'est sûr, l'armada giallorossa est complète.

  • Pourquoi ça pourrait ne pas marcher :
    Parce que la Roma a conservé son mental de perdant. Un petit but encaissé et ça semble être de nouveau l'effondrement du Colisée. Problème, la défense est peut-être le seul vrai point faible des Giallorossi avec le départ d'un Romagnoli qui va sans doute longtemps être regretté. Car compter sur un Castán opéré du cerveau pour être champion est quand même assez osé. En même temps, on leur a dit de tout faire pour changer de mentalité…

  • L'avis de Christian Panucci sur Rai Sport :
    « Pour moi, la Roma est le grand favori. Les Giallorossi ont l'équipe la plus forte et complète de Serie A. Ils ont finalement comblé le manque d'un attaquant de pointe avec Džeko. Je suis seulement préoccupé par les pressions excessives que l'équipe pourrait ressentir : la Roma est consciente de pouvoir gagner et cela pourrait se retourner contre elle. »

  • L'équation vérité :
    Les leçons de Rudi Garcia – (la cheville de Salah + des baklava bosniens) + (Capitano Futuro/Capitano Eterno) / √ du stadio Olimpico = Romulus et Rémus. Non, ce ne sont pas des personnages d'Harry Potter, mais plutôt les fondateurs légendaires de Rome. A priori, cette Roma est donc bien partie pour marquer l'histoire. Sauf si on tient compte du fait que Rémus a quand même fini bouffé par les vautours.

    Napoli, le feu de Sarri


  • Le début de championnat (7 victoires, 4 nuls, 1 défaite, 22 buts marqués, 8 encaissés) :
    Maurizio Sarri a eu bien du mal à démarrer le moteur du Napoli avec une seule victoire en 5 matchs pour débuter. Mais attention, depuis, personne ne parvient plus à arrêter les Azzurri. Les Partenopei ont ainsi gagné 7 de leurs 9 dernières rencontres en Serie A (pour 2 nuls), en inscrivant 17 buts pour seulement 2 encaissés. Impressionnant.

  • Les raisons d'y croire :
    Le Napoli s'est non seulement imposé face à la Juve, la Fiorentina ou encore la Lazio et le Milan, mais il résout aussi petit à petit ses problèmes contre les petites équipes. Gonzalo Higuaín et Insigne sont immenses, le milieu et le surprenant Alan dominent, et la défense va de mieux en mieux. Sans parler d'un banc de luxe avec entre autres Gabbiadini ou Mertens.

  • Pourquoi ça pourrait ne pas marcher :
    Parce que le Napoli a la fâcheuse tendance à complètement décrocher quand on s'y attend le moins. Maurizio Sarri continue d'ailleurs à annoncer le Scudetto hors d'atteinte. On imagine que c'est mieux pour son cœur, déjà bien secoué par les 475 663 clopes qu'il s'est envoyées depuis le début de saison.

  • L'avis d'Alberto Zaccheroni sur les ondes de RadioUno :
    « En tenant compte de tous les éléments, je pense que le Napoli est favori. Il a une tête d'avance sur les autres. Tous les joueurs ont épousé le projet de l'entraîneur et ils ont Higuaín qui est le plus grand attaquant du championnat et porte l'équipe sur ses épaules. »

  • L'équation vérité :
    (Le mental d'Higuaín + la crête d'Hamšík)* la gouaille d'Aurelio De Laurentiis / les genoux fragiles d'Insigne + la saison 2 de Gomorra = La chute en montagne. Les mathématiques ont parlé.

    Juventus, la Vieille Dame d'Allegri


  • Le début de championnat (5 victoires, 3 nuls, 4 défaites, 16 buts marqués, 11 encaissés) :
    Les départs de Tévez, Vidal et Pirlo auront donc été trop durs à compenser pour la Juve. Au moins lors de ce début de saison. Les Bianconeri ont ainsi eu un mal fou à lancer leur championnat avec une seule victoire lors des 6 premières journées. C'est heureusement beaucoup mieux sur les 6 suivantes, avec 4 victoires au compteur.

  • Les raisons d'y croire :
    Finalement, malgré son départ catastrophique, la Juve n'accuse « que » 9 points de retard sur la Fio et l'Inter. Si on tient compte de l'avance des Bianconeri lors des derniers championnats, c'est jouable. D'autant plus que les recrues vont bien finir par s'intégrer au fur et à mesure et que la vague de blessures qui s'abat sur Vinovo devrait aussi s'estomper avec un peu de chance. Mais est-ce que l'alchimie va prendre suffisamment tôt ?

  • Pourquoi ça pourrait ne pas marcher :
    Parce que la Juve n'est plus du tout aussi souveraine qu'elle a pu l'être lors des dernières saisons. Et sans cette domination psychologique, c'est forcément plus dur. De même, Tévez, Vidal et Pirlo ne sont plus là pour résoudre un match sur un coup de patte. Tandis que Pogba et Dybala, entres autres, n'ont pas encore démontré qu'ils avaient les épaules pour prendre la relève.

  • L'avis d'Antonio Cabrini dans la Gazzetta dello Sport :
    « C'est un championnat étrange et je crois qu'il est trop tôt pour considérer la Juve hors de la course au Scudetto. Elle a encore le temps pour revenir et je n'exclurais rien, même s'il y a beaucoup de concurrents. Au vu de la façon dont travaille le club, il restera toujours au sommet. Ils ont commencé à reconstruire l'équipe au bon moment en pensant au futur, et c'est le plus important. »

  • L'équation vérité :
    (La nonchalance de Pogba + les dribbles inutiles de Cuadrado)* les blessures de Marchisio et Khedira / la classe de Buffon = Le charisme d'Allegri. À moins d'être un grand fan du Toscan, vous conviendrez que la Vieille Dame a besoin d'un miracle pour conserver sa couronne.



    Par Eric Marinelli
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Pour moi, le Napoli semble vraiment au dessus..

    Sur la papier, l'Inter n'est d'ailleurs pas au niveau du Napoli, de la Roma ou la Juve..
    Article très intéressant, juste une chose sur l'Inter: Mancini a dit pas plus tard que dimanche "Ce n'est pas encore mon Inter..." alors oui on peut voir le fait que l'Inter a beaucoup de réussite avec Handanovic (qui rappelons le, est coupable de la seule défaite de la saison contre la Fio). Cela étant, ne pas encaisser de buts contre Milan, la Juve et la Roma c'est assez révélateur et le facteur chance après 12 journées, ça n'existe plus. Qui est d'ailleurs meilleurs que le duo Murillo-Miranda en Italie? En dehors de la défense de la Juve, je ne vois personne, même si Koulibaly et Albiol ont fait des progrès de fou. Autre chose: de la même façon qu'on se dit que cette réussite de l'Inter peut se stopper (notons que l'Inter a parfaitement bien réagi après ses 4 matchs sans succès), on peut aussi se dire que cette effectif révolutionné l'été dernier, coleader après 12 journée avec une attaque qui ne marche pas car elle ne se connait pas, que le jour ou Icardi va recommencer à planter, les Jovetic, Perisic, Llajic à se comprendre, que ça promet! Sans oublier un point fondamental, même si statistiquement ce n'est pas un avantage: l'Inter ne joue aucune coupe d'Europe dans son malheur. Comme a dit Mancini: l'Inter doit viser la 3ème place, surtout avec la concurrence de fou de cette saison mais, avec une ou deux bonnes recrues en janvier (un mec au milieu capable de faire une passe de plus de 5m vu que Motta n'a jamais été remplacé) et un buteur remplaçant car Palacio est cuit, avec ce Mancini autant inspiré depuis le début de saison, l'Inter peut enfin rêver après 4 saisons affreuses et d'un historique triplé dont elle ne s'est jamais vraiment remise (et quand je vois comment la juve a géré son après succès malgré la défaite en finale de C1, je dis chapeau!).

    Les autres: la Roma est dans l'absolu la plus complète et la plus expérimentée. Cela dit, en Italie le scudetto se gagne avant tout par la défense. La Roma est solide en Italie, fébrile en Europe mais se serait incroyable de gagner le titre avec Swazny dans les buts un gardien moyen, Digne, Rudiger, Manolas...quand tu compares à la défense de la Juve ou mm de l'Inter...ensuite au milieu et en attaque avec un banc de fou, oui c'est la saison ou jamais pour la Roma même si j'ai des doutes avec Garcia au top niveau et ce club qui a toujours une mentalité de perdant...

    Napoli: même discours que la Roma, avec les problèmes de la Juve, c'est l'occasion ou jamais de couronner un cycle gagnant par un scudetto malgré la mauvaise 5ème place de la saison passée. Sarri a fait le plus difficile: garder calme après un démarrage difficile, Naples semble enfin ne plus choisir ses matchs contre les petits et surtout, le miracle de Sarri: une charnière Albiol-Koulibaly béton. Sans oublier un bon banc offensif. Si le Napoli conserve cette détermination, j'en fais presque mon favori!

    La Fiorentina: je l'avais annoncé perso cet été que ce serait une très belle saison malgré les pertes de Montella (qui était arrivé en fin de cycle), de Salah et de Savic. Pourquoi? Car la Fio a recruté très intelligemment et surtout à peu de chose près, c'est le même effectif qui vient d'enchainer 3 fois une 4ème place, à l'instar de la Roma et du Napoli, il y a un beau cycle gagnant. Paulo Sousa est en plus le seul entraineur en Italie qui ne s'adapte pas à l'adversaire et cela, c'est costaud. A voir comment ils vont gérer l'Europa League et la distance, pour moi, c'est l'équipe avec la JUVE qui parle le plus loin pour le scudetto. Je ne vois pas de Miranda ou de Medel ou des Chieilini, Bonucci à la fio. C'est important pour tenir la distance.

    La juve: pour être championne elle va devoir faire un parcours comme quand elle a explosé le championnat avec Conte, vu la vitesse des 4 premiers cette saison en Italie qui enchaîne les victoires, elle doit à mon sens avant tout se concentrer à la course à la 3ème place. Ma surprise? Je pensais que la Juve payerait les départs des Vidal, Tevez, Pirlo en ligue des champions, pas en Serie A. Finalement, c'est tout l'inverse. La juve dans l'absolu a le groupe le plus fort pour moi encore cette saison. 9 points, avec plus de 25 matchs à jouer, bien évidemment que cette Juve peut être championne mais elle part vraiment de très loin vu le rythme imprégné devant! Tel que le championnat se dessine, dans l'absolu: Roma/Napoli doivent lutter pour le scudetto, la Fio, l'Inter et la Juve se bagarrer pour la dernière place en C1. Mais attention à une surprise avec une de ces 3 équipes...même si je ne crois pas du tout à la Fiorentina championne à long terme. Si l'Inter se trouve enfin offensivement et conserve ce béton derrière, sans coupe, attention au hold-up en fin de saison, même si ce serait une vraie (et belle surprise ;-) .

    Ma déception: le Milan, je pensais qu'avec Miha que cette équipe aurait enfin une vraie défense et que sans coupe d'Europe, une équipe bâtie pour Bacca suffirait à lutter pour le top 3. Même discours que pour la Juve, il reste du temps pour remonter mais on a quand même le sentiment que ce sera encore une saison moyenne pour le Milan....prochaine journée: un Juve/Milan qui peut faire très très mal à l'une ou aux deux équipes...
    Impossible de prédire vraiment. Par contre j'aimerais vraiment voir si Rudi Garcia à les épaules pour assumer son statut.
    the lizard king Niveau : District
    Quelle objectivité chez sofoot.
    En gros, on fait passer toutes ces équipes pour des loosers, sauf... La Roma ! Dingue ! Mais n'y voyez là aucun chauvinisme hein, c'est pas comme si on nous bassinait depuis trois ans avec cette équipe et cet entraineur, et que cette même équipe enchaîne les saisons mitigées et les branlées en Europe.

    Enfin bon, perso je vois pas trop ce qui a changé pour la Roma depuis la saison dernière. A part Dzeko, certes, mais Dzeko, si beau soit il, n'est que le 9. La Roma a par contre conservé ses tout droits sur l'aile et ses joueurs moyens en défense (heureusement que Manolas est là, putin...), donc je suis convaincu qu'arrivera un stade pendant la saison où les petites équipes s'enmerderont pas et feront comme a fait Sassuolo à l'olimpico: jouer bas et bloquer les ailes pour partir en contre supersoniques. Là, je demande à voir comment réagira la Roma. Et je doute qu'ils s'en sortent.
    the lizard king Niveau : District
    Alexis, plusieurs points:

    -Déjà, tu as raison sur l'Inter. Cette équipe, si on peut pas contester qu'elle a une certaine chance, a des ressources plus qu'intéressantes et prometteuses.
    -Tu parles d'acheter un milieu créateur en hiver. Ne penses tu pas que Brozovic ferait l'affaire dans ce domaine ? Les peu de fois où je l'ai vu cette saison, il m'a bien plu.
    -D"accord avec toi sur la défense de la Roma, sauf sur Manolas. Ce type est un des meilleurs DC d'Italie depuis qu'il est arrivé.
    -Je te trouve trop dithyrambique sur la défense centrale de l'Inter. Déjà, je vois pas trop ce que la défense du Napoli a à lui envier (Koulibaly est cette saison meilleur que tous les DC de l'Inter, et Albiol et surtout Chiriches semblent très propres et bons cette année); de plus, celle de la Fiorentina est très bonne également (notamment Astori qui est pour moi LE meilleur DC depuis le début de saison, mais aussi Gonzalo Rodriguez). Donc voilà, l'inter a certes une très bonne charnière, mais elle n'est pas la seule en Italie.
    -D'accord avec toi sur la Juve. Leur équipe type a un potentiel qu'aucune autre équipe (encore que, le Napoli peut être) n'a en Italie.
    -Pour le Milan, je te dis ça sans aucune agressivité, mais c'est un peu plus compliqué que ce que tu décris. Et on est actuellement dans une bonne passe (cf le Lazio-Milan, une démonstration collective que peut d'équipe ont livré cette saison en Série A), même si le match face à l'Atalanta laisse à penser le contraire (mais il y avait de grosses circonstances atténuantes).

    Enfin, ça fait plaisir, même si je suis en désaccord sur certains points, de lire un type qui s'intéresse de près à la Série A et qui sait donc de quoi il parle.
    tacle_tibia Niveau : Ligue 1
    si l'inter garde cette defense hermétique et se densifie au milieu avec kondog et medel au top.
    çà va etre dur de les bouger. Une piece sur l'inter.
    Les gars, plus courts les commentaire, ma pause de midi n'est pas très longue faut que je réussisse à vous caser entre les deux tranches de mon sandwich
    Merci
    Putain Alexis, ton pavé est lourd mais très intéressant. En tout, cas, même si j'aimerais voir la Juve en tête, je dois avouer que je préfère la Serie A comme ça. Là, elle redevient un championnat super intéressant. Et encore, le Milan n'est pas encore bien revenu.
    the lizard king Niveau : District
    D'ailleurs, puisqu'il n'y a pas de brève dédiée à ce sujet, j'en parle ici.
    Vous avez vu la dernière liste de Conte ?
    Le type se démerde pour encore une fois snober Insigne.
    Par contre, Cerci, El Shaarawy, entrez mes enfants. On aime les tout droits ici.
    Puis Jorginho, non plus. On l'aime pas lui.
    Et enfin, évidemment, De Sciglio sélectionné. Dommage, il s'est planté de latéral milanais. Il a confondu le bon (Antonelli) avec la chèvre (De Sciglio). Dommage.
    Pour moi à ce niveau Miranda est facile dans le top 5 avec Silva, Godin, pour ne pas dire top 3...il est énorme. Koulibaly a fait des progrès fous mais ça reste limité...Manolas oui, belle surprise mais en C1, c'est moyen. Gonzalo Rodriguez très fort oui. Le Milan, franchement, c'est pauvre, oui très bon match contre une Lazio méconnaissable mais le reste? J'ai vu un bon Milan contre l'Inter mais contre l'Atalata, Miha qui se réfugie derrière 3 absences alors que tu es sauvé par un môme de 16 ans dans les buts, le Milan, c'est vraiment trop moyen...enfin Miha doit trouver une tactique à domicile. La Roma mes doutes c'est Garcia et cette mentalité "gagnant", Naples les plus fort ds l'absolu ms idem mentalité un peu de perdant. Toute façon, Naples/La Roma c'est l'année ou jamais pour eux. Astori c'est la surprise du chef oui...nous verrons sur la durée...
    avanti partenope Niveau : DHR
    alexis sanchez....comment va caroline ?
    abbraccio caro ahahaha ;-)

    avanti partenope Niveau : DHR
    sinon eric,tu as confondu gol segnati e gol subiti de la SSCN en mettant les mêmes que l'ASR...et çà c'est pas bien !
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    Perso je continue de miser sur le Napoli qui a vraiment toutes les armes pour aller au bout cette année : un potentiel offensif incomparable avec un Higuain au top de sa forme, Insigne et Mertens parfaits pour foutre le bordel dans les défenses adverses, Gabbiadini en supersub, un milieu Hamsik-Allan-Jorginho qui tourne à plein régime... Juste un petit point d'interrogation pour la défense centrale sur le durée mais pour l'instant, Koulibaly et Albiol font le taf, même s'il manque quand même, selon moi, un grand DC.
    Derrière, je pense que la Roma et la Juve restent les principaux concurrents du Napoli. L'Inter, je sais pas trop quoi en penser : j'ai du mal à croire que leur chance dure éternellement. Quant à la Fio, j'aimerais me tromper mais j'ai bien peur que, comme la Roma, son côté "beautiful loser" romantique finisse par la rattraper...
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    Bien le nouveau site mais vous avez encore un souci avec les balises (guillemets par exemple)
    Handanovic est au top en Serie A depuis plusieurs saisons clairement l'un des gardiens les plus sous estimés d'Europe. La Roma et le Napoli apparaissent un peu au dessus du lot, et ne pas oublier la Juve l'enterrer trop vite serait une faute grave.
    Salut the lizard king,

    Il faut prendre les équations au second degrés. Rien que l’appellation ‘’équation vérité’’ ne veut rien dire. Le principe est juste de s’amuser plutôt que de donner un pourcentage de chance qui n’aurait aucun sens à ce stade de la saison.

    En revanche, le reste (les raisons d’y croire, et pourquoi ça pourrait ne pas marcher) est à prendre au sérieux. Ainsi que l’avis d’une personnalité du football italien à chaque fois qui selon moi amène un poids supplémentaire à l’analyse.

    Enfin dimanche on m’accusait d’être pro-lazio, aujourd’hui pro-roma. Juste pour dire que c’est un peu le jeu d’un article. Parfois tu vas aller plus dans le sens d’une équipe que d’une autre. C’est difficile d’y échapper encore plus sur un exercice de second degrés comme celui-là.

    D’ailleurs si tu veux savoir, je suis tifoso du Milan depuis ma jeunesse et je n’apprécie pas spécialement Rudi Garcia. Je te laisse retrouver les articles que j’ai pu écrire où je dressais bien plus ses torts que ses réussites. Pour finir, mon top 3 de Serie A en fin de saison reste : 1. Juve 2. Napoli 3. Milan (en toute objectivité évidemment…)

    Bises bonne journée à tous.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Message posté par Alexis7511
    Pour moi à ce niveau Miranda est facile dans le top 5 avec Silva, Godin, pour ne pas dire top 3...il est énorme. Koulibaly a fait des progrès fous mais ça reste limité...Manolas oui, belle surprise mais en C1, c'est moyen. Gonzalo Rodriguez très fort oui. Le Milan, franchement, c'est pauvre, oui très bon match contre une Lazio méconnaissable mais le reste? J'ai vu un bon Milan contre l'Inter mais contre l'Atalata, Miha qui se réfugie derrière 3 absences alors que tu es sauvé par un môme de 16 ans dans les buts, le Milan, c'est vraiment trop moyen...enfin Miha doit trouver une tactique à domicile. La Roma mes doutes c'est Garcia et cette mentalité "gagnant", Naples les plus fort ds l'absolu ms idem mentalité un peu de perdant. Toute façon, Naples/La Roma c'est l'année ou jamais pour eux. Astori c'est la surprise du chef oui...nous verrons sur la durée...


    Tu trouves Miranda bon à ce point là ? Mouais, moi j'ai du mal à être convaincu par ce joueur, mais bon on verra bien la suite.
    Koulibaly reste limité ? Franchement va falloir m’expliquer ça... Je vois pas en quoi il est limité.
    Certes, en C1, Manolas a pas été terrible, mais il était vraiment pas aidé par ses catastrophiques compères de la ligne défensive. Et quand bien même, on parle ici de la Série A, pas de la LDC.
    Pour le Milan, tu te plantes. Il n'y a pas eu que le match face à la Lazio. Il y a eu d'autres victoires très convaincantes. Chievo, Sassuolo, Palerme, Udine... Dans tous ces matchs, on a été par moment très bons. Il y a du potentiel, c'est incontestable. Et pour le match face à l'Atalanta, excuse moi mais les absences de Jack et de Bertolacci ont été ultra préjudiciable. Ces deux types sont la caution créatrice de notre milieu. Cela montre effectivement que notre effectif manque de joueurs créatifs, mais l'équipe type au complet est à mon avis très bonne et peut viser un top 5.
    Et soit dit en passant, tu parles de trouver une solution à domicile, mais notre bilan à la maison est plus que bon. Que des victoires, à part un nul et une défaite. C'est loin d'être dégueulasse. Enfin, ne pas oublier qu'on est en reconstruction, et que cela prend du temps, ce d'autant qu'on a pas dépensé un montant hallucinant non plus, compte tenu des prix actuels.

    Concernant Naples on est d'accord. C'est l'année ou jamais. Puis, que ce soit pour la Roma ou le Napoli, un de ces deux clubs devra dépasser sa tradition de loose.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Message posté par EM2
    Salut the lizard king,

    Il faut prendre les équations au second degrés. Rien que l’appellation ‘’équation vérité’’ ne veut rien dire. Le principe est juste de s’amuser plutôt que de donner un pourcentage de chance qui n’aurait aucun sens à ce stade de la saison.

    En revanche, le reste (les raisons d’y croire, et pourquoi ça pourrait ne pas marcher) est à prendre au sérieux. Ainsi que l’avis d’une personnalité du football italien à chaque fois qui selon moi amène un poids supplémentaire à l’analyse.

    Enfin dimanche on m’accusait d’être pro-lazio, aujourd’hui pro-roma. Juste pour dire que c’est un peu le jeu d’un article. Parfois tu vas aller plus dans le sens d’une équipe que d’une autre. C’est difficile d’y échapper encore plus sur un exercice de second degrés comme celui-là.

    D’ailleurs si tu veux savoir, je suis tifoso du Milan depuis ma jeunesse et je n’apprécie pas spécialement Rudi Garcia. Je te laisse retrouver les articles que j’ai pu écrire où je dressais bien plus ses torts que ses réussites. Pour finir, mon top 3 de Serie A en fin de saison reste : 1. Juve 2. Napoli 3. Milan (en toute objectivité évidemment…)

    Bises bonne journée à tous.


    Déjà, merci de prendre le temps de lire et de répondre aux commentaires.

    Mon post était également à prendre au second degré, toutefois je voulais exprimer par là le fait que je trouve que les médias français ont tendance à trop présenter la Roma sous un aspect mélioratif, lequel est selon moi excessif pour les raisons que j'ai exposées au dessus (le fait que je vois pas la Roma pouvoir faire face à des blocs équipes solides et bas avec les ailiers qu'elle a). Maintenant, je ne t'accuse de rien et tes explications montrent que ton analyse ne rentre pas dans celles que j'ai visées. Je m'excuse donc.

    Et tu me vois ravi de constater que tu es toi aussi tifoso du Milan, comme moi. Mais j'irais plus loin que toi: 1)Naples, 2)Milan, 3)Juve. Là aussi avec objectivité et lucidité.

    (Je précise que The lizard King=georgesleserpent 2.0. J'ai repris mon ancien pseudo, maintenant qu'avec la nouvelle formule du site, je risque pas de me faire censurer par un quidam extérieur à la modération du site)
    tu viens de résumer le truc, face à ces équipes, il y a maintenant Dzeko, qui, en point de fixation fait un boulot monstrueux sur les blocs défensifs.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    540 28