Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 15e journée
  3. // Marseille/Nantes

Qui aurait pu se cacher derrière le repreneur saoudien de l'OM ?

Un riche entrepreneur saoudien à l'OM ? Ça avait de la gueule. Si l'information a été démentie ce matin par l'entourage du richissime homme d'affaire, celui-ci n'aurait pas pu se pointer seul dans la cité phocéenne. Alors, qui aurait pu l'aider ?

Modififié
C'est le traditionnel « serpent de mer » (à prononcer avec l'accent de Pape Diouf, sinon c'est pas drôle). L'OM pourrait être racheté par un riche prince saoudien, le dénommé Al-Walid Bin Talal Bin Abdelaziz Al-Saoud. C'est la petite bombe lâchée par L'Équipe au lendemain de la victoire phocéenne à Bordeaux. La 35e fortune mondiale, un mec qui attaque Forbes quand ils estiment mal sa fortune, a un petit crush avec Marseille depuis que son fils a échappé à la mort à l'hôpital de la Timone en 1993, après un accident de jet-ski. Sur le coup, le prince aurait offert un million de francs, juste pour le personnel hospitalier, qui n'en revenait déjà pas de voir un tel défilé de fleurs et de consoles de jeux pour un seul patient. L'histoire est là, et elle est plutôt sympathique. Mais elle n'a pour l'instant aucun rapport avec l'OM. Ce n'est pas parce qu'on est riche et qu'on vient d'Arabie saoudite que l'on est forcément voué à mettre de l'argent dans le foot. Investir pour être célèbre en France ? Le petit-fils de l'unificateur de l'Arabie saoudite a déjà eu les honneurs d'un Zone interdite avec Bernard de la Villardière himself. Racheter l'ennemi du PSG pour faire la nique au Qatar ? À la limite, mais pourquoi alors maintenant, une petite semaine après les gardes à vue des trois derniers présidents du club et alors que la fin de saison est encore loin ? Le détail qui change tout est au début de l'article du quotidien sportif : « Un habitué de l'univers du foot français peaufine actuellement un dossier ambitieux avec lui.  » S'il en est, le prince s'est donc laissé embrigader par quelqu'un. Mais qui ?

  • Hypothèse numéro 1 : Pape Diouf

    Ce n'est un secret pour personne, Pape Diouf n'a jamais trop apprécié sa sortie en tant que président de l'OM. Juste avant la mort de Robert Louis-Dreyfus, juste avant le titre de champion en L1. La semaine dernière, alors qu'il sortait tout juste de garde à vue et qu'il s'était promis de ne pas régler ses comptes, il n'a pas pu s'empêcher de lâcher aux journalistes « Je vous rappelle que le roi du off, il est au club » . Le seul moyen de reprendre cette place que Labrune lui a retirée est donc de venir avec un repreneur. Cela fait plus de deux ans désormais que cette hypothèse ressort régulièrement. Patrick Menucci, candidat PS aux dernières élections municipales, avait également brandi la carte « repreneur du Golfe » , pour racheter le stade également. Et ce lundi, l'homme politique a trahi une de ses sources sur Le Phocéen : c'était bien Papou qui en parlait au mois d'octobre 2013. Un Diouf à qui l'on prête des contacts dès 2009 avec la famille Al Saoud pour financer le nouveau stade Vélodrome. Un scénario qui aurait annulé le partenariat public-privé en place aujourd'hui et précipité sa chute des hautes sphères... Le temps de la revanche est arrivé ?

  • Hypothèse numéro 2 : Jean-Michel Roussier

    Président du club pendant plus de trois ans au milieu des années 90 à l'arrivée de Robert Louis-Dreyfus, Jean-Michel Roussier a dû laisser sa place après un bras de fer perdu avec les groupes de supporters. Toujours dans le football, un coup à la Ligue, un coup dans la création des chaînes de télé de club, un coup derrière feu C Foot, il n'a jamais décroché. Du coup, avec un riche repreneur, le rêve d'une grande majorité de supporters, il va vivre ce qu'il a toujours rêvé de vivre. Une scène où les chefs de groupe viendront lui rendre, têtes baissées, les cartes d'abonnement, mettant ainsi fin à un système spécifique à l'OM et dont il a pris soin de diminuer l'influence au fil des mois, les faisant prévenir indirectement du changement de donne dès la fin de saison dernière.

  • Hypothèse numéro 3 : Vincent Labrune

    Pris d'insomnie, le président de l'OM est un jour retombé sur la biographie de Margarita Louis-Dreyfus. Précisément sur le passage « Monopoly » où Kyril Louis-Dreyfus dit à sa mère : « Si tu vends l'OM, je te le rachète » . L'héritier s'approchant dangereusement de la majorité, Labrune réalise que son job de président va bientôt prendre fin. Terminés les onglets saignants avec les journalistes et les négociations très Wall Street avec les agents dans les dernières heures du mercato. Alors il monte une combine avec la complicité des médias et de juges. Les histoires de gardes à vue n'étaient qu'une mise en scène destinées à convaincre Margarita Louis-Dreyfus de passer la main. La tsarine découvre l'opportunité dans L'Équipe où, coup de pouce, il y a même le prix d'achat en fin d'article. Du coup, elle signe et ne découvre qu'après-coup que Labrune n'est pas venu faire débarrasser son stock de chemises blanches. Pas fou, l'ancien manager de Brahim Asloum est resté en bons termes avec Kyril. Au cas où…


  • Hypothèse numéro 4 : Marcelo Bielsa

    Les amis de la théorie du complot n'en ont pas loupé une miette : au mois d'avril, lorsque Marcelo Bielsa est annoncé à Marseille pour la première fois, on assure qu'il a assisté au Vélodrome à OM-Ajaccio. Mais personne ne l'a vu. Il se murmure alors qu'il ne pouvait pas y être pour des raisons évidentes. Il est passé par les pays du Golfe et à l'heure de la rencontre, son avion n'avait pas encore atterri à Paris. Qu'a-t-il fait avant ? Il s'est mis d'accord avec ses futurs patrons, ses vrais employeurs, forcément ! Le deal ? « Tu vas à Marseille, tu ridiculises le président en place à la fin du mercato en conférence de presse, en ne faisant pas jouer une minute sa recrue la plus chère, tu te mets les supporters dans la poche et tu nous adoubes quand on arrive un an plus tard. »

  • Hypothèse numéro 5 : Christophe Maillol

    Parce que Le Havre et Adriano, c'est bien gentil, mais c'était juste un coup d'essai, une mise à l'épreuve pour montrer qu'il était capable d'arriver dans un stade et se faire applaudir par tout le monde.

  • Hypothèse numéro 6 : Jean-Marc Conrad

    Il a maintenu Nîmes à son arrivée en Ligue 2, il a fait monter Arles-Avignon en Ligue 1. Désormais, il veut s'attaquer à un plus gros club dans le Sud avec Marseille. Pour le titre, il a de toute façon une méthode infaillible, à base de coups de fil les jours précédant le match. Ce n'est pas au goût de la Ligue ? Avec de l'argent, Thiriez va ressortir son meilleur « désolé pour l'arbitrage » à la fin des matchs. Et en marseillais cette fois-ci.


  • Hypothèse numéro 7 : Jack Kachkar

    Évidemment. Et pour que la fête soit belle, il en a profité pour se faire des dents en or. À pousser à ce point-là la ressemblance avec Requin dans James Bond, plus personne ne va venir lui rappeler son premier passage au stade. Même pas Jean-pierre Foucault.

  • Hypothèse numéro 8 : Bernard Tapie

    Toujours là pour commenter l'actualité de l'OM, Tapie ne devrait pas faire son retour, au grand dam de certains irréductibles supporters. « Le Boss » a gentiment démonté la possibilité dans les colonnes du Figaro, sans renier son style : « Un investisseur pourrait avoir besoin d'un Vincent Labrune qui s'est fait connaître grâce au club. Mais pourquoi viendrait-il chercher quelqu'un comme moi, plus connu que lui parce que j'ai remis le club d'actualité par le passé. C'est un peu comme l'histoire du Phocéa : j'ai fait connaître ce bateau et Mouna Ayoub l'a racheté et c'est grâce au bateau qu'elle s'est fait connaître (rires). Votre proposition n'est pas crédible. » Tapie reviendra au club en étant le seul numéro 1. De toute façon, encore deux trois affaires de rachat arbitrées par ses amis en politique et zou, il pourra tout racheter sans mal au prince Al-Walid.

    NB: Si ces faits s'inspirent fortement de la réalité, cela reste tout de même de la fiction.

    Par Romain Canuti
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
    À lire ensuite
    River vainc la malédiction