Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Éviction de Jürgen Klinsmann

Qui pour succéder à Jürgen Klinsmann à la tête de la team USA ?

C’était prévisible, c’est désormais officiel : à la suite des récents mauvais résultats de la sélection US, Jürgen Klinsmann vient d’être licencié par la Fédération américaine, qui va donc désormais devoir chercher à lui trouver un successeur. Tour d’horizon des candidats possibles, du plus crédible au plus audacieux.

Modififié

Bruce Arena


Klinsmann était sûr de lui. Il l’avait même affirmé en début de semaine lors d’une interview au New York Times : il n’avait pas peur pour son avenir de sélectionneur américain, un poste qu’il occupait depuis 2011. Monumentale erreur, comme disait Schwarzenegger. La fédé locale a en effet décidé de le licencier à la suite de l’humiliation 0-4 subie face au Costa Rica lors du dernier match qui a fait glisser la Team USA à la dernière place dans la course à la qualification pour la prochaine Coupe du monde. Rapidement après cette annonce, un nom est légitimement apparu dans les médias locaux comme grand favori pour succéder à l’Allemand : Bruce Arena, l’homme au sifflet et aux chasubles le plus respecté et le plus expérimenté d’Amérique du Nord.


Outre le fait de posséder un patronyme hyper classe, le natif de Brooklyn a l’immense avantage de parfaitement connaître le job puisqu’il l’a occupé pendant un sacré bail, de 1998 à 2006. Durant cette période, l’équipe nationale US a fait de grands progrès, passant du quasi amateurisme des années Lalas aux ambitieux desseins de la génération Landon Donovan, avec notamment un quart de finale historique de Coupe du monde disputé en 2002. Entraîneur de Los Angeles Galaxy depuis 2008, son palmarès s’est enrichi de trois titres en MLS en 2011, 2012 et 2014. Il semble arriver en fin de course en Californie et paraît être le bon pilote pour réussir la courte mission de redresser la trajectoire d’une qualification mal engagée et conduire les Yankees au pays de Vladimir Poutine dans un an et demi.



Landon Donovan


Autre éventualité en provenance de Californie : miser sur la jeunesse avec Landon Donovan. L’ex-leader de la sélection, qui a honoré 157 capes en équipe nationale entre 2000 et 2014, a récemment mis fin à quasi deux ans de retraite sportive pour tenter une dernière pige avec les Galaxy. L’intérim s’est soldé par un échec avec une élimination prématurée de l’équipe de Steven Gerrard et Robbie Keane en play-offs de MLS. Cette fois, il est vraiment temps de ranger définitivement les crampons et de passer manager. Reste que son expérience d’entraîneur est ultra minime puisqu’elle se résume jusqu’à présent à une courte et ponctuelle tentative de coacher une sélection de jeunes joueurs de MLS.



Avram Grant


Parmi les médias américains, un autre nom est apparu ces dernières heures pour occuper le poste : celui d’Avram Grant. Le vague sosie de Ziad Takkiedine a déjà pris les rênes d’une sélection nationale, chez lui en Israël entre 2002 et 2006. Depuis, il y a eu la Premier League bien sûr, Chelsea surtout, puis Portsmouth et West Ham, avant d’encore retrouver un job de sélectionneur au Ghana.


Big boss des Black Stars, il les a emmenés jusqu’en finale de la dernière Coupe d’Afrique (défaite aux tirs au but face à la Côte d’Ivoire), ce qui est bien, sauf que depuis ça se passe moins bien avec une qualification mal engagée pour le prochain Mondial, ce qui est moins bien. Sa démission est réclamée au pays, tandis qu’il figurerait dans la short list de la fédé américaine. A priori, on n’a pas la même perception du bonhomme des deux côtés de l’Atlantique...



Marcelo Bielsa


Là, pour le coup, c’est une rumeur lancée par une agence de presse argentine : Marcelo Bielsa lui aussi pourrait faire partie des prétendants à la succession de Jürgen Klinsmann. Le pari paraît évidemment bien plus risqué, mais aussi bien plus ambitieux et même audacieux que de refaire appel à Bruce Arena par exemple. Marcel « this crazy guy » Bielsa au pays de l’oncle Sam, on aurait vraiment envie de voir ce que ça pourrait bien donner... En tout cas, les médias argentins ont l’air très bien informés puisqu’ils avancent déjà que l’homme à la glacière demanderait une remise à plat du calendrier du soccer US (pour faire commencer la saison plus tôt dans l’année civile), Landon Donovan pour adjoint et quatre millions de dollars de salaire annuel. Tranquille. Depuis son départ surprise de Marseille il y a plus d’un an, il a notamment été annoncé à la tête des sélections saoudienne et mexicaine et a posé un gros lapin à la Lazio cet été en raison d’exigences XXL.



Mais aussi...


- Fabio Capello, pour aller en Russie prendre sa revanche avec la team Trump.
- Bob Bradley, pour un retour aux affaires chez lui aux États-Unis, peu de temps après avoir quitté Le Havre pour Swansea (où ça ne se passe pas très bien).
- Caleb Porter, le jeune (quarante et un ans) entraîneur des Portland Timbers, champions de MLS l’an dernier, pour miser sur la reconstruction à long terme.
- Patrick Vieira, l’actuel coach de New York City FC, pour continuer son apprentissage du soccer US...

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:25 Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 Hier à 08:54 Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28