Qui pour succéder à Carlo Ancelotti ?

Le Roi est mort ? Vive le Roi ! Carlo Ancelotti n'est plus l'entraîneur du Real Madrid, et ce, malgré deux saisons de haute volée. Florentino Pérez souhaitait du changement, il va en avoir. Des volontaires ?

9 46

Rafa Benítez


« Ce serait une excellente chose que le prochain entraîneur du Real Madrid parle l'espagnol. » En lâchant cette phrase lors de la conférence de presse exceptionnelle organisée lundi soir, Florentino Pérez a, semble-t-il, donné une indication XXL à tous les journalistes présents dans la salle. Le cercle des prétendants potentiels se referme, et bien évidemment, on pense aux grands noms parmi les techniciens espagnols. Vicente del Bosque lié à la sélection nationale jusqu'à l'Euro 2016, la plupart des têtes se tournent aujourd'hui vers l'actuel entraîneur de Naples, Rafael Benítez. En Italie depuis maintenant deux saisons, l'ancien champion d'Espagne avec le FC Valence est lié aux Partenopei jusqu'au 30 juin prochain. Ensuite, libre à lui de s'engager où il souhaite. Fruit du hasard, la porte du Real Madrid lui est désormais grande ouverte. Une porte qu'il connaît déjà, puisque pour sa première expérience en tant qu'entraîneur, Rafa avait dirigé la Castilla madrilène pendant deux ans avant de partir exercer chez les pros, au Real Valladolid. Mieux encore : depuis son plus jeune âge, le Julien Dray hispanique est un fervent fan de la Casa Blanca. Pour Rafa, un rêve est donc peut-être en passe de se réaliser. Et selon l'agent de Carlo, Benítez est à 99% le nouvel entraîneur des Meringues.

Unai Emery



Parmi tous les hispanophones, l'homme le plus armé pour faire de l'ombre à Rafa Benítez se trouve au sein même de la Liga. Derrière l'Atlético Madrid et Valence, le FC Séville est aujourd'hui considéré comme la cinquième grande puissance du football ibérique. Et si ce titre d'honneur est attribué aux Palanganas, le dernier vainqueur de la Ligue Europa le doit sans conteste à son coach, Unai Emery. Passé par une courte parenthèse au Spartak Moscou, le Basque est revenu au pays pour poser un peu plus son empreinte sur le championnat espagnol, d'une, puis sur le Vieux Continent, de deux. Demain face au Dnipro, Emery aura d'ailleurs la possibilité de rejoindre Juande Ramos dans le cercle très fermé des entraîneurs ayant remporté deux fois consécutivement la C3. C'était en 2006, puis en 2007. Et pour la petite histoire, Ramos, parti d'Andalousie comme un prince, avait fini par débarquer en décembre 2008… au Real Madrid. Vendredi dernier, Emery avait d'ailleurs profité d'une question relative à un possible intérêt du Real pour clarifier les choses. « Ne cherchez pas les spéculations, recherchez plutôt les réalités, et la réalité est que le travail réalisé à Séville est bon. À partir de là, si cela conduit à l'intérêt des autres équipes, c'est également positif. » Botter en touche, quel classique.

Jürgen Klopp



Et si Florentino Pérez avait décidé de berner son auditoire ? Et si le président du Real Madrid en avait marre de tous ses fouineurs, toujours avides d'information à faire circuler ? Ce serait un joli secret de Polichinelle, mais on peut aussi l'envisager. Et forcément, quand on enlève la barrière de la langue, tous les regards se braquent vers la grande Allemagne. Non pas pour imaginer Bernd Schuster faire un impensable come-back à la Maison Blanche, mais plus pour voir Jürgen Klopp poser ses valises en Castille. Parce que Jürgen pour le Real, c'est avant tout cet homme qui a élevé Robert Lewandowski au rang de star internationale un soir de demi-finale de Ligue des champions, pour planter un quadruplé et permettre à Dortmund d'avoir un pied et demi en finale à Wembley. Klopp, c'est aussi le dernier entraîneur de Bundesliga à avoir obligé le Bayern Munich à s'incliner devant plus fort que lui dans son championnat. Quand on voit la domination sans partage des Bavarois actuellement, ce n'est tout de même pas rien. Lors de son dernier match avec le Borussia dans la Signal Iduna Park, un journaliste lui a demandé s'il apprenait à mieux manier la langue de Cervantès. L'intéressé a répondu de façon maline, à l'allemande.

Youtube

Marcelo Bielsa



Partira ? Partira pas ? Depuis la fin de la saison, toute la Canebière ne dort plus de la nuit pour savoir si Marcelo Bielsa sera encore l'entraîneur de l'Olympique de Marseille la saison prochaine. Selon les dernières informations, un contrat en or massif attendrait El Loco pour devenir le sélectionneur de l'Arabie saoudite. 10 millions d'euros annuels, ça fait forcément réfléchir n'importe quel homme. Mais Bielsa, c'est bien plus qu'une question d'argent. C'est évidemment une question de feeling, d'abord, et de défi, ensuite. Florentino Pérez le sait très certainement, Pep Guardiola considère Bielsa comme « le meilleur entraîneur de la planète » . De la part d'un technicien adepte des gifles données au Real durant son époque au Barça, cela vaut sans aucun doute son pesant d'or. Mais voilà, Florentino a beau avoir tout le blé qu'il veut, Bielsa restera Bielsa. En 2004 déjà, les Merengues avaient cherché à faire venir Bielsa au club après sa victoire aux JO d'Athènes avec l'Albiceleste. Dans une interview parue dans Marca mercredi, son préparateur physique de l'époque, Luis Maria Bonini, raconte. « On venait d'annoncer notre départ de la sélection et quelques jours après, Camacho quittait le Real Madrid. Marcelo reçoit un appel d'une personne importante du Real, qui voulait qu'il prenne les rênes de l'équipe. Il lui a répondu : "Je viens de quitter la sélection argentine, vous pensez que je peux diriger le Real Madrid ?" C'était difficile de dire non au Real, seul Bielsa peut le faire. Mais nous étions en deuil. Nous venions de diriger l'équipe d'Argentine, c'était notre rêve. C'était difficile. Marcelo ne voulait pas qu'on pense qu'il quittait la sélection pour s'engager avec le Real Madrid. » Pérez est prévenu.

René Girard


Bah quoi ?

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Cr7 entraîneur-joueur, avec la tactique "passez-moi la balle".
La Groupie de Ronnie Niveau : DHR
C'est ça le pire c'est que l'on ne voit aucun successeur taillé pour le Real dans cette liste et même sur le marché.

Ce qui ne veut pas dire que ces entraîneurs soient incompétents, loin de là, mais je ne les vois pas dans ce club à l'atmosphère si particulière (dédicace à son président dont les décisions défient toutes les lois de la logique).
FourThreeThree Niveau : CFA
Message posté par waitforit1
Cr7 entraîneur-joueur, avec la tactique "passez-moi la balle".


Il va parler de lui à la 3ème personne avant le match pour les consignes de jeu "quand vous avez la balle les gars, vous cherchez Cristiano, Cristiano est rapide, Cristiano fait la différence et Cristiano marque ! Des questions ? "

Il pourrait être coach quand tu le voyais excité comme une puce sur le bord du terrain à dortmund l'an dernier à replacer les joueurs, à gueuler et siffler à tout va ! C'était l'adjoint et ZZ est resté assis tous le match haha


Plus sérieusement, il faut prendre Klopp ou tenter un coup de poker et choisir Zidane
Xavlemancunien Niveau : National
Mendes va placer Paulo Bento
Je vois bien Kloppo à Naples ... en remplacement de Benitez qui faut le dire ne fait pas du "gros" travail vu l'effectif.
Rhooo Marcelo, j'ai même pas eu l'idée d'y penser.
Sinon c'est quasi fait avec Benitez apparemment donc bon...
Le foot c'est fou
Tellement dégouté que Carlo se fasse virer mais malgré tout excité de voir comment le prochain entraineur va se demerder,bon ça sent pas bon pour lui mais courage quand même.
Hilltop Hoods Niveau : CFA2
J'avais beaucoup aimé le passage de Laudrup à Swansea. Ancien joueur du Real (et du Barca) et a entrainé en Liga. Ça pourrait coller et il ferait pas plus tâche que les autres cités je trouve, même avec moins de palmarès. Il s'est enterré au Qatar mais ça devrait être possible de le déloger.
thomasito2001 Niveau : DHR
Je m'etonne que personne n'ait encore parlé de Laurent Blanc, le seul à avoir battu le Barca en Ligue des Champions cette saison et le mieux a même de leur faire rentrer leur p... de tiki-taka dans la gorge? Au Real, c'est apparemment le seul critère par lequel un entraineur est jugé...
IdoleMourinho Niveau : Loisir
Benitez est largement capable de relever le défi, un coach bien plus ferme (et certes moins sympathique) et bien meilleur tacticien que le Carlo, il sera moins proche du vestiaire mais saura mieux mener son équipe en effectuant déjà le B A BA du foot pour un entraineur --> LE TURNOVER parce que Kroos qui fait tous les matchs de la saison meme contre Eibar et La Corogne etc ca a pour conséquecee de le cramer complètement, délicat quand c'est le seul "6" sur le terrain..

Il aura aussi j'espère plus de poigne pour mettre certains joueurs sur le banc comme le jumeau malade de Bale ou ramos, et en tant que coach hispanophone et porté sur les joueurs hispaniques c'est une bonne nouvelle pour Carvajal qui ne mérite absolument pas d'aller sur le banc après sa saison (dsl Danilo et tes 30M)..
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Rho... si c'est pour se faire virer dans un an, je peux le faire...
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Je vois tout le monde dire que c'est perdu d'avance, qu'il n'y a pas le bon coach, que l'équipe est soit trop déséquilibrée, soit trop centrée sur CR7. C'est pas justement le boulot d'un coach de gérer les égos et d'équilibrer une équipe ?

Pérez peut faire son débile comme il veut, il va acheter qui comme star cette année sans coupe du monde ? Pogba ? Bah putain, même s'il a pas confirmé chez les grands, j'vois pas où ça amène le déséquilibre au Real. Il manque juste un entraîneur, qui aurait dû être Ancelotti, et qui ne le sera pas, point final.

Je crois pas que les Barcelonais auraient beaucoup misé sur Luis Enrique au début de l'année. Et pouf, Liga, Champion's, Copa. On verra !
nich nich nakhe Niveau : CFA2
Et pourquoi pas une entraîneuse (pas d'arrière pensée, c'est vraiment le féminin d'"entraineur" :o) pour le real?? ex: celle des USA???

bon j'ai rien dit!!!
Benitez serait un bon coach du Real. Sérieux, compétent, espagnol. Et puis, il est destiné au Real depuis si longtemps!

Il n'a pas le glamour d'un Mourinho ou d'un Ancelotti. Mais c'est sans doute ce que recherche Florentino. Un coach qui ne lui fasse pas de l'ombre.

On verra bien si ça colle.
Note : -1
Luis Fernandez parle espagnole.
Didier Deschamps de même.
Raynald Denoueix aussi.
Philippe Montanier pareil.
Laurent Blanc, idem.
Rudi Garcia bien sûr, habla Español
Et puis il y a Zizou. Mais apparemment trop tendre.
Bourlareine Niveau : CFA2
Le problème sera le même quel que soit le choix de Florentino. Avec la ligne d'attaque du Barça, je ne les vois pas laisser filer une liga dans les 3/4 années à venir.

Ils ont les 3 meilleurs AC du moment et probablement des années à venir vu le potentiel de Neymar...
Alors gratter une coupe du roi de temps en temps, ok. Une Champions ca me parait plus difficile mais envisageable mais les vrais sups veulent la Liga.
FourThreeThree Niveau : CFA
Message posté par Bourlareine
Le problème sera le même quel que soit le choix de Florentino. Avec la ligne d'attaque du Barça, je ne les vois pas laisser filer une liga dans les 3/4 années à venir.

Ils ont les 3 meilleurs AC du moment et probablement des années à venir vu le potentiel de Neymar...
Alors gratter une coupe du roi de temps en temps, ok. Une Champions ca me parait plus difficile mais envisageable mais les vrais sups veulent la Liga.


t'enflamme pas quand même hein, le barça était moribond jusqu'en janvier 2015, donc c'est pas après 5 bons mois des catalans qu'il faut dire que maintenant le real est une équipe qui a pas le niveau pour concurrencer le barça ! Restons mesurés
Paper planes Niveau : District
Klopp a annoncé qu'il prendrait une année sabbatique, un de moins !
DoutorSocrates Niveau : CFA
Ou sinon Dieter Hecking. Dieter qui?
maradonald Niveau : DHR
Bielsa ?? Pas possible.

Selon Dupraz, Ménès, Courbis, Larqué, il est pas bon.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
9 46