En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Benfica/Atlético

Qui pour remplacer Tiago ?

Sur le flanc quatre mois après une fracture du tibia, Tiago va laisser un grand vide dans l’entrejeu de l’Atlético de Madrid. Quelles solutions s’offrent au Cholo Simeone ?

Modififié
L’été dernier, José Mourinho faisait de l’œil à Tiago. L’international portugais avait refusé une offre de prolongation de l’Atlético de Madrid, et se retrouvait donc sans club. Une aubaine pour le Special One, qui souhaitait rapatrier celui qui a porté le maillot des Blues lors de la saison 2004-2005. Mais Tiago snobe finalement Mourinho, et prolonge à Madrid. Dans un entretien pour AS, il se justifie : « À la fin de la saison dernière, j’ai reçu une très grosse offre de Chelsea, et c’est ce qui m’a fait réfléchir. Mais j’ai ensuite réalisé que la chose la plus importante, c’est de se sentir important dans un club. J’ai parlé au Cholo Simeone et il m’a dit qu’il comptait toujours sur moi. À partir de là, je n’ai pensé qu’à revêtir ce maillot rojiblanco. » Une mise au point claire, et une déclaration d’amour au club qui a redonné un certain élan à sa carrière. Depuis le week-end dernier et sa « fracture du tibia sans déplacement » , le milieu de terrain portugais a laissé un grand vide dans l’entrejeu des Colchoneros. Face à Grenade, c’est Saúl Ñíguez qui a occupé le poste vacant de l’ancien Lyonnais. Analyse des quelques solutions qui s’offrent à Diego Simeone.

Le talisman de Simeone


Les journalistes présents au centre d’entraînement de Majadahonda après la grave blessure de Tiago ne s’y trompent pas : le Portugais va énormément manquer à l’Atlético. Les questions fusent, et Diego Simeone se livre à une analyse des options dont il dispose : « Nous avons Saúl Ñíguez, Koke, Gabi pourrait le remplacer aussi. Je pense que Saúl a tout ce qu’il faut : bon jeu aérien, il peut jouer à tous les postes au milieu, il marque, il est excellent dans les sorties de balle. J’attends beaucoup de lui, il ne peut que progresser. » Face à Grenade, le jeune milieu de terrain espagnol a livré une bonne performance.


Mais l’entraîneur argentin le sait, Ñíguez ne remplacera pas son talisman portugais : « C’est très difficile de trouver un autre Tiago, surtout car, à 34 ans, il a l’expérience et l’intelligence qu’un jeune de 20 ou même de 26-27 ans n’a pas. J’espère qu’il reviendra rapidement, avant la fin de saison. On a besoin de lui. » Lors de la victoire contre Grenade, l’ancien entraîneur du Racing a même offert du temps de jeu à Thomas Partey, milieu ghanéen de 22 ans. « Un joueur plus à même de jouer dans un milieu à trois, avec une projection vers l’avant plus importante que les autres » selon les dires de Simeone. Alors qu’il tâtonne encore, l’arrivée de Kranevitter et le mercato d’hiver pourraient offrir d’autres horizons à celui qui a dirigé son cent cinquantième match de Liga avec les Colchonerosface à Grenade.

L’avènement de Kranevitter ?


Avant la blessure de Tiago, Simeone alternait entre le 4-4-2 et le 4-3-3. Une variation tactique qu’il explique lui-même, en conférence de presse : « Je ne veux pas que mes joueurs se ressemblent. Je veux qu’ils s’adaptent en fonction de leurs caractéristiques. Je n’ai pas besoin que Saúl ressemble à Tiago, je veux que Saúl soit Saúl, que Koke soit Koke, et que Gabi soit Gabi. » Outre les solutions internes, Diego Simeone va bientôt compter sur Matías Kranevitter. Le milieu de terrain prometteur disputera ses dernières rencontres avec River Plate lors du Mondial des clubs. Le jeune adoubé par Mascherano a brillé sous l’égide de Ramón Díaz, avant de devenir une pièce majeure du onze de Gallardo. L’Atlético a payé huit millions d’euros pour recruter la pépite argentine. À 22 ans, il représente l’avenir de la sélection argentine et pourrait rapidement s’adapter au style de Diego Simeone. Outre Kranevitter, le Cholo aurait réclamé le recrutement d’un autre milieu défensif : après l’échec Thiago Motta cet été, il se serait tourner vers Toulalan selon de nombreux médias espagnols. Il aurait aussi Lucas Biglia et Augusto Fernández dans le viseur. Pour remplacer le capitaine de son navire, Simeone dispose donc de pas mal de solutions. À lui de trouver l’équilibre que garantissait Tiago. Le Portugais devrait retrouver les terrains en mars, et ainsi disputer l’Euro en France. Le sélectionneur du Portugal, Fernando Santos, respire aussi.


Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3