1. // Match amical
  2. // Pays-Bas-Belgique

Qui pour remplacer Robin van Persie ?

Robin van Persie a fait du mal à ses beaux yeux ce week-end, et a fini quasiment borgne. Heureusement, il n'était pas sélectionné pour le match de ce soir. Mais au cas où Danny Blind aurait envie de refaire appel à Van Persie, voici quelques idées pour le remplacer pendant sa convalescence.

Modififié
597 7

Quincy Promes


Intenable et incapable de passer une semaine sans marquer au Spartak Moscou, Quincy Promes semble un peu plus sur la retenue depuis qu'il est régulièrement appelé avec les Pays-Bas. Et si c'était tout simplement parce qu'il est mal utilisé ? Cantonné à un rôle d'ailier droit en club et en sélection, Promes ferait sans doute des merveilles si on le plantait à la tête de l'attaque néerlandaise une bonne fois pour toutes. Technique, véloce et athlétique, on n'a aucun mal à l'imaginer en attaquant de pivot chiant à défendre, maître de la conservation de balle et capable de remises bien senties. Alors oui, pour la grâce et l'élégance de Van Persie, on repassera, et Vincent Janssen semble pour l'instant plus qualifié que Quincy Promes pour reprendre le flambeau. Mais si, comme le disait Churchill, « l'homme politique pense à la prochaine élection, et l'homme d'État à la prochaine génération » , Danny Blind doit montrer qu'il voit plus loin. Lors de la Coupe du monde en Russie, il lui faudra des gars capables de trouver leurs marques rapidement au pays des tsars. Et qui c'est qui se régale à Moscou depuis plus de deux ans ?


Jean-Paul Sartre


Quitte à faire dans l'attaquant qui a un œil qui cloche, autant aller jusqu'au bout du raisonnement. Si le philosophe s'engage dans les brèches d'une défense adverse avec autant d'ardeur qu'il s'était engagé pour diffuser l'existentialisme, militer pour l'indépendance de l'Algérie, ou aider l'esprit de mai 68, alors les Pays-Bas ont tout bon. Le Café de Flore à Saint-Germain-des-Prés, repère de Sartre, et ses trois pauvres fougères accrochées au balcon sont un endroit sympa, certes. Mais si le penseur veut du fleuri, du vrai, le marché aux fleurs d'Amsterdam – Bloemenmarkt en version originale – est the place to be. Un profil en apparence parfait pour les plans de Danny Blind, mais seul petit bémol : de mémoire d'homme, personne n'a jamais vu Jean-Paul Sartre balle au pied. «  Au football, tout est compliqué par la présence de l’équipe adverse  » , a même déclaré un jour l'homme de lettres. Pas la plus belle preuve de combativité. Et en relisant Les mots, on se rend tout de même compte qu'enfant, Jean-Paul Sartre a passé plus de temps à se faire recaler par ses petits camarades et à s'inventer des mondes imaginaires qu'à user ses chaussures en jouant au foot avec eux. En revanche, s'il est sélectionné, qui osera encore dire après ses interviews que les footballeurs sont tous débiles ?


Patrick Kluivert


La plaisanterie a assez duré. « Directeur du football du PSG » ? Vraiment ? « Patrick Kluivert prendra une part active dans le développement national et international du club et aura notamment pour missions de définir la stratégie sportive à long terme du club dont il sera en outre un ambassadeur de premier plan. Il sera également chargé d'entretenir des relations privilégiées avec les plus grands clubs et joueurs dans le monde entier » , annonçait le communiqué officiel du PSG présentant son arrivée. Une gigantesque rigolade pour un homme qui, depuis qu'il est arrivé à Paris, semble passer plus de temps à prendre des selfies comme un ado, à se balader en Segway comme un couillon, et à participer à des soirées promo comme un pique-assiette qu'à préparer les dossiers chauds du prochain mercato. Et si, dans le fond, Kluivert n'était pas en train d'annoncer au monde que cette vie-là n'est pas pour lui, et que sa vraie place est sur les terrains ? Patrick est encore jeune – quarante ans –, et il a surtout pris sa retraite internationale bien trop tôt, à vingt-huit ans seulement. Comme Balboa dans Rocky 6, il y a fort à parier qu'il ressente encore cette «  stuff in the basement » . Cette flamme un peu folle et impossible à éteindre, qui le conduira à remonter sur le ring pour une dernière danse.

Youtube


Arjen Robben


Qui pour remplacer un vétéran, si ce n'est un autre vétéran ? Écarté de la sélection hollandaise depuis quelque temps, pour cause de blessure ou à cause de ses performances inégales, Robben pourrait bien être la solution miracle aux soucis offensifs des Oranje. Il est habitué à jouer sur l'aile ? Peu importe, à son âge, il courra moins si on le met en pointe, ce qui ne peut lui faire que du bien. Symboles de cette vieille génération des Pays-Bas qui trouve de moins en moins sa place au milieu des jeunes loups, Van Persie et Robben – brochette à laquelle on pourrait ajouter Sneijder – n'ont plus beaucoup de temps pour s'offrir un dernier coup d'éclat avant de baisser le rideau. Et si, huit ans après s'être loupé face à Casillas en finale de Coupe du monde et être passé à côté de devenir un héros national, c'était finalement Robben qui offrait aux siens leur premier titre mondial en Russie ? Sur un crochet du gauche/frappe enroulée, bien sûr. En tribunes, bandeau de pirate sur un œil gauche définitivement perdu, on imagine déjà Robin van Persie applaudir à tout rompre. Et l'image nous plaît.


Jean-Marie Le Pen


Thème borgne, encore et toujours, avec un homme qui s'y connaît en attaque. C'est bien simple, « le menhir » a passé soixante ans de vie politique à attaquer dans tous les sens, tout le monde, partout. Et à être attaqué en retour aussi, souvent en justice. Vraiment, qui de plus qualifié pour mener les prochaines offensives de l'équipe de Hollande ? La tuile, c'est que le bonhomme a l'air plutôt attaché à ses racines françaises, et le convaincre de porter le maillot d'un autre pays ne sera pas chose aisée. Astuce : lui parler du pétrin dans lequel s'est enfoncé son partenaire au Parlement européen, Geert Wilders, le patron du PVV. Un nouveau procès vient en effet de s'ouvrir contre le blond platine, visé par pas moins de 6400 plaintes pour discrimination, incitation à la haine et insultes. En meeting, face à une foule acquise à sa cause, il avait scandé : « Voulez-vous plus ou moins de Marocains dans votre ville et aux Pays-Bas ? Nous allons nous en charger. » Wilders n'en est pas à sa première provoc', dans un style qui a tout pour plaire au fondateur du FN. Pour soutenir son pote, quoi de mieux que d'enfiler une tunique orange et montrer aux immigrés envahisseurs que seuls de vrais occidentaux peuvent mener leur équipe à la victoire ? Pour Le Pen, il s'agirait aussi d'un moyen de montrer à ceux qui le pensent usé et terminé qu'à quatre-vingt-huit ans, il est encore bon pied bon œil.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Blind n'a pourtant encore rien vu.

Car dans son pays, Van Persie aurait pu être roi.
ça donne quoi Vincent Janssen chez les Spurs ?? je l'ai pas vraiment vu jouer.
Doug Wilson Niveau : DHR
Pas terrible pour le moment.
Mais prévisible vu son âge, et son ascension fulgurante.
Laissons-le s'adapter avant de le juger réellement, mais pour le moment c'est franchement moyen. On dirait qu'il force son jeu, en jouant hyper physique, alors qu'il a d'autres qualités je trouve.
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Ouais, bizarre d'ailleurs!
Il est assez bon dans le jeu, il a déjà donné quelques assists mais le mec ne fait aucun putain d'appel de balle, colle son cul contre un défenseur et joue systématiquement dos au but sans même qu'un défenseur l'y oblige.
Mais bon, l'an passé à l'AZ, il met 2 buts en 13 matchs puis se libère et les empile de manière hallucinant, faisant une seconde partie de saison supérieure à celle de Suarez, par exemple.
3 réponses à ce commentaire.
Je propose d'envoyer Rudd :)
Et pourquoi pas Claudio Beauvue ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
597 7