1. //
  2. // Quart de finale
  3. // Real Madrid/Valence

Qui pour remplacer Mourinho au Real ?

En plein désamour avec le peuple merengue depuis le début de saison, José Mourinho ne devrait pas rempiler pour une quatrième saison sur le banc du Real Madrid. Avant un match plus décisif qu'il n'y paraît face à Valence, un petit tour d'horizon de ses successeurs potentiels s'impose.

Modififié
10 47
Jürgen Klopp (Borussia Dortmund)

Deux rencontres de Champions League plus tard, le Santiago Bernabéu s'est pris d'affection pour son jeu chatoyant. Lui, c'est Jürgen Klopp, passeport allemand, 45 ans au compteur, et accessoirement entraîneur du Borussia Dortmund. Un Borussia qui, vainqueur à l'aller (3-2), puis tout proche de l'exploit au retour (2-2), a donné une double leçon de jeu au Real Madrid lors de cette première phase de C1. Résolument porté vers l'offensive avec ses contre-attaques éclair (un point qu'il partage avec Mourinho), la philosophie de Klopp plaît beaucoup à Florentino Pérez. Le président merengue aurait coché son nom tout en haut de sa short list. Problème : le Teuton n'a que faire de l'intérêt grandissant des Merengues. Ou en tout cas, pour le moment : « Les supporters du Real désirent peut-être revoir un entraîneur allemand. Mais je n'ai pas le temps de m'occuper du Real » . Outre-Atlantique, on appelle ça un « bash » .



Carlo Ancelotti (PSG)

C'est une histoire d'amour, d'un « oui, mais » , qui dure depuis trop longtemps. Toujours annoncé du côté de Madrid mais jamais nommé, cette cuvée 2013 pourrait bien être la bonne pour voir Carlo Ancelotti débarquer sous la guérite de Santiago. Une arrivée qui pourrait être facilitée par un échange avec José Mourinho, dragué par le PSG et son vrai proprio Tamin bin Hamad al-Thani (n'en déplaise à Nasser Al-Khelaïfi). Bref, par un échange de bons procédés, les clubs des deux capitales pourraient accorder leurs violons. D'autant que niveau salaire, les deux techniciens percevraient le même chèque annuel (environ 7,5 millions d'euros net par an chacun). A contrario, dans le style, l'arrivée de Carlo Ancelotti coïnciderait au retour d'un certain classicisme, fortement demandé par les socios. Giorgio Armani likes this.



Joachim Löw (Mannschaft)

Avec sa mèche au vent, son pull col en V cintré, et son foulard rebaptisé « Jorgi scarf » , Joachim Löw épouserait parfaitement le chic madrilène. Mode mise à part, c'est surtout sa cote de popularité auprès du magnat du BTP qui pourrait le pousser à Valdebebas. Dans les petits papiers de Florentino Pérez depuis bientôt un an, le sélectionneur de la Mannschaft ne serait pas contre une expérience dans un club de haut niveau : « À un moment donné, peut-être que j'entraînerai à nouveau un club » . De plus, avec Özil et Khedira dans le vestiaire madrilène, Florentino tient là deux VRP de luxe. Le hic, son ambition avec ladite équipe teutonne : « Le meilleur que je puisse espérer est d'être champion du monde avec l'Allemagne avant de m'en aller » . Dans de telles conditions, difficile d'imaginer une venue du technicien de la Forêt-Noire avant le Mondial brésilien. De toute façon, en ce moment, difficile d'acheter allemand en Espagne.



Arsène Wenger (Arsenal)

Arsène Wenger est le serpent de mer de Florentino Pérez. Depuis la campagne de réélection en 2009, et donc, le plébiscite de Florentino, le nom du technicien alsacien revient chaque été dans la presse espagnole. À coups de « rentre-dedans » , le président madrilène ne désespère pas. Cette saison, la petite lueur d'espoir a repris un peu de sa flamme. Contesté par les actionnaires minoritaires d'Arsenal, tonton Arsène sera-t-il prêt à troquer son jouet londonien pour la Maison Blanche ? Avec la promesse d'embaucher en sa compagnie quelques-uns de ses adolescents, rien n'est moins sûr puisque son nom revient régulièrement depuis décembre dans les quotidiens ibères, mais aussi anglais. Seule réserve : pour rappel, lors de cette même campagne présidentielle de 2009, Florentino avait également promis Kaká et Fàbregas aux socios. Pour le succès madrilène que l'on connaît au Brésilien…



Marcello Lippi (Guangzhou Evergrande)

L'idée vient de Double Z : installer Marcello Lippi au Real Madrid. Une option cohérente au premier abord mais qui se révèle finalement bien farfelue et qui tient du seul fantasme de Zinédine. En froid avec José Mourinho (une manie pour ce dernier au Real), le néo-technicien de la Cantera aurait glissé aux oreilles de son président le nom du champion du monde italien 2006. Actuellement aux manettes du Guangzhou Evergrande, récent vainqueur de la Chinese Super League, Marcello Lippi ne se voit lui pas changer de continent : « Aller au Real sur les conseils de Zidane ? (…) J'ai encore deux ans de contrat et je suis bien ici, dans tous les domaines. Si les dirigeants madrilènes m'appellent, je leur dirai la même chose : je suis sous contrat » . Et quel contrat : 20 millions d'euros sur deux ans. Florentino devra faire chauffer la planche à billets.



Zinedine Zidane, Fernando Morientes, Fernando Hierro… (enfants du Real Madrid)

Agacé par la réussite insolente du Barça, le board madrilène pourrait tout aussi bien se rabattre sur une solution interne. À l'inverse du club blaugrana, ce concept ne fait pas vraiment partie des mœurs merengues. Mais il pourrait bien remettre de l'ordre dans un vestiaire miné par les guéguerres internes. Et redonner aux socios « blancs meringues » une certaine fierté toute madridista. Les solutions ne sont pas légion mais trois noms ressortent tout de même du lot. Avec Zinedine Zidane et Fernando Morientes, le Real Madrid dispose déjà de deux anciennes gloires aujourd'hui coachs des équipes de jeunes. Pour Fernando Hierro, aujourd'hui sans contrat depuis son départ de Málaga, ce serait un baptême du feu. L'hypothèse reste purement spéculative mais elle a pour elle le mérite d'exciter pas mal d'aficionados du nord de la capitale espagnole.



La doublette Pep-Tito (New York)

Ce serait assurément le coup du siècle : ramener Pep et Tito sur le banc du Real Madrid. Pour ce qui serait l'un des plus gros coups footballistiques de l'histoire, Florentino Pérez devra mettre le paquet : troquer le blanc pour des bandelettes colorées, Messi pour Cristiano, et renommer le Santiago Bernabéu dans la langue de Piqué. Avec la reformation de la doublette Pep Guardiola-Tito Vilanova, le big boss du Real s'assurerait un coup marketing XXL. Car entre un souffrant sur la voie de la guérison et un indépendantiste catalan convaincu, difficile d'imaginer une plus belle vitrine pour cette Espagne qui souffre de ses dissensions régionales. Accessoirement, le divin chauve catalan trouverait par la même un challenge à la hauteur de ses espérances. Et Tito, un nouveau rôle de second couteau.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est bizarre, mais je ne vois aucun de ceux listés, sur le banc madrilène...
Pour moi, aucun de ces entraîneurs ne sera à Madrid la saison prochaine...

Il faudrait plus se focaliser sur un Laudrup, excellent avec Getafe et Majorque, qui fait du excellent travail avec Swansea également.
Sinon, pourquoi pas Toril, l'entraineur de la cantera du Real.
Enfin, un Michel ou un Rafa Benitez. Il faut redonner son ame au Real, y'en a vraiment marre de Mourinho...

Avec le retour de Carvajal en arrière droit, les ventes de Kaka, Coentrao et donner plus de tps de jeu aux jeunes de la cantera, Madrid redeviendra sain
"Les supporters du Real désirent peut-être revoir un entraîneur allemand. Mais je n’ai pas le temps de m’occuper du Real »
Magique Jurgend Klopp!

Autrement, Mannschaft en allemand veut dire équipe, et il y en a plein, celle qui a plein de titre se dit Nationalmannschaft. Sinon c'est comme si on disait équipe au lieu d’Équipe de France.
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
Il me semble que Jean Fernandez est sur le marché de entraineurs libres, étrange qu'il ne soit pas cité...
Jean Fernandez ! Aucune indemnités de transfert en plus :)
Pep Pep Pep Pep Niveau : District
La plupart des coachs cités ici feraient mieux que le portugais avec un tel effectif.

Il est incapable de proposer une réponse tactique aux problèmes posé par les adversaires (une défense regroupé), il n'a pas de plan B étant donné que le 'style' de jeu de Mourinho se base sur une solide assise défensive & des contres éclairs. Cette saison la majorité des clubs de Liga ont changer leur façon de jouer & ne se ruent pas inconsciemment vers l'avant en laissant des espaces dans leur dos, croyant avoir une chance de disputer la gonfle au Real comme ce fut le cas l'an dernier.

Or quand il n'y a pas d'espaces il est difficile pour les CR,Callejon,Benz ou Di Maria de faire la diff étant donné que leur capacités à se projeter vers l'avant est tributaire des espaces dans la profondeur.

Alors oui il y a des soucis dans le vestiaire entre les cadres espagnols & le traducteur mais quand même la faute de cette saison ridicule lui est entièrement imputable, c'est un meneur d'homme mais tactiquement il est à la rue.

Maintenant ma préférence irait à Low, voir un peu comment il gère un club, une institution pareil, surtout que lui correspond à l'image glam,élegante avec des intentions de jeu offensive qu'avait l'institution du Real avant l'arrivée de Mourinho.

Surtout je veux voir Klopp encore longtemps me regaler au BvB !
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
J'avais pas vu mais sur la derniere photo, Pep Guardiola va faire péter sa chemise à cause d'une bedaine grandissante!
fernandollorientais Niveau : CFA
la ch'mise de pep !
J'adorerais voir Wenger à la tète du Real !
fernandollorientais Niveau : CFA
d'accord pour tous les joueurs que tu as cités, mais pas pour CR. Il a ce qu'il faut pour faire sauter, même une défense basse. Pour les autres complètement d'accord par contre.
fernandollorientais Niveau : CFA
Message posté par Pep Pep Pep Pep
La plupart des coachs cités ici feraient mieux que le portugais avec un tel effectif.

Il est incapable de proposer une réponse tactique aux problèmes posé par les adversaires (une défense regroupé), il n'a pas de plan B étant donné que le 'style' de jeu de Mourinho se base sur une solide assise défensive & des contres éclairs. Cette saison la majorité des clubs de Liga ont changer leur façon de jouer & ne se ruent pas inconsciemment vers l'avant en laissant des espaces dans leur dos, croyant avoir une chance de disputer la gonfle au Real comme ce fut le cas l'an dernier.

Or quand il n'y a pas d'espaces il est difficile pour les CR,Callejon,Benz ou Di Maria de faire la diff étant donné que leur capacités à se projeter vers l'avant est tributaire des espaces dans la profondeur.

Alors oui il y a des soucis dans le vestiaire entre les cadres espagnols & le traducteur mais quand même la faute de cette saison ridicule lui est entièrement imputable, c'est un meneur d'homme mais tactiquement il est à la rue.

Maintenant ma préférence irait à Low, voir un peu comment il gère un club, une institution pareil, surtout que lui correspond à l'image glam,élegante avec des intentions de jeu offensive qu'avait l'institution du Real avant l'arrivée de Mourinho.

Surtout je veux voir Klopp encore longtemps me regaler au BvB !


d'accord pour tous les joueurs que tu as cités, mais pas pour CR. Il a ce qu'il faut pour faire sauter, même une défense basse. Pour les autres complètement d'accord par contre.
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Note : -2
Paraitrait que Bazdarevic a envie de gagner un match en tant que coach un jour...
broly1236 Niveau : DHR
Pablo Correa est dispo lui aussi en plus il parle espagnol :)
@broly1236 il parle espagnol mais pas le foot!
(quoique niveau philosophie de jeu, c'est Mourinho en moins bon)
Jurgen Klopp bonne chose
Si ma mémoire est bonne, il me semble qu'Ancelotti a une clause spécial dans son contrat pour entraîner le Real sans verser d'indemnité de rupture de contrat.
Et pourquoi pas Karanka??
pour preparer les prochaines elections au Real, Perez a surtout besoin de quelq'un de la maison, qui donnerais la chance aux joueurs de la cantera, car c'est ça que les supporteurs veulent, donc je dirais Michel ou peut-être Laudrup.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
10 47