En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // FC Séville/Benfica
  4. // Les notes

Qui Mbia châtie bien

Auteur d'un match majuscule et plus globalement d'une très bonne campagne européenne, Stéphane Mbia est, avec le précieux Ivan Rakitić, l'homme de cette soirée. Le Camerounais au sourire communicatif s'est refait une santé avec le FC Séville, contrairement au pauvre Lima, battu pour la troisième fois en finale de C3.

Modififié

FC Séville


Béto (8,5): Une parade extraordinaire en prolongation sur une frappe de Lima, mais surtout deux arrêts décisifs sur les pénaltys cadeaux de Cardozo et Rodrigo. En l'espace de 30 secondes, il a emmené ses partenaires sur Mars. Jared Béto.

Moreno (6) : Un tacle de voyou pour sortir Miralem Sulejmani du match. Quelques percées folles et des transversales de génie pour rappeler à Vicente del Bosque, présent en tribunes, qu'il pouvait compter sur lui pour le Brésil. Baila Moreno.

Fazio (7) : 1m96, un regard de type énervé et un goût pour la castagne. Pas de doute, en boîte de nuit comme sur le terrain, ce gars-là est Fazio : il ne laisse passer personne. Surtout pas les types en baskets.

Pareja (7,5) : Plus efficace que le juge de ligne : le défenseur de ligne. Béto serait parti visiter Turin que Pareja aurait tout sauvé.

Coke (6) : Un peu Light par rapport à ses coéquipiers. Meilleur quand il joue en rouge, il reste à la maison avec sa Cherry quand il est Zéro.

Carriço (6,5) : Des ballons récupérés, des sorties de balles propres et les petits coups dans les chevilles qui vont bien. Un milieu qui pique. Charrissa.

Mbia (8) : Quel génie... Avant toute chose, Stéphane Mbia, c'est une dégaine. Des chaussettes très hautes, un short dont lui seul a le secret, un petit débardeur sous le maillot et un jeu de jambes quelque part entre le boxeur élégant et l'handicapé. Mais le Camerounais est aussi et surtout un joueur incroyable. Techniquement propre, mort de faim sur tous les ballons, l'ancien Marseillais a donné sans reprendre et a planté une mine en lucarne en guise de pénalty avant de lancer un regard fou vers son public. L'homme de cette campagne européenne, c'est lui.

Vitolo (6,5) : Le type se fait appeller « Vitolo » , mais a son vrai nom, en l'occurrence Victor Machin, frappé sur le dos. Certainement le meilleur floquage actuel du football mondial.

Rakitić (8) : Un toucher de balle soyeux, des accélérations les cheveux au vent, un amour du contact et de l'humiliation et puis cette passe extraordinaire.
Que ceux qui s'inquiétaient depuis son départ du PSG dorment tranquillement : Tibor Kovács se porte très bien.

Reyes (4,5) : La même peau d'adolescent qu'à Arsenal, la même inconstance. Le seul Reyes qui compte, c'est celui des Gipsy Kings.

Bacca (4) : Des crampes à la Yohann Diniz (sans le vomi), des appels à gogo et un pénalty parfaitement tiré. En revanche, l'Andalou a bouffé deux fois la feuille de match, une fois à la 6e minute, une fois à la 100e. Chew-Bacca.

Marin (0) : Entré en jeu pour perdre quelques ballons puis ressortir. Un calvaire. Marin la peine.

Gameiro (non noté) : On a tous fait semblant d'être content pour un(e) ex qui a réussi quelques années plus tard. C'est bien, le PSG a gagné une Coupe d'Europe par procuration.

Figueiras (non noté) : Des jambes de feu et pourtant, avec un nom qui ressemble à celui d'un biscuit de vieux, les Figolu, ce n'était pas gagné d'avance.

SL Benfica


Oblak (5,5) : Apparemment, il n'y a pas qu'à Marseille qu'on paye Oblak.

Siqueira (5,5) : Un gros retour sur Bacca en début de match, mais trop peu d'apport offensif au vu de ce qu'a donné Pereira.

Garay (7) : Il a fait danser les attaquants sévillans tout au long de la rencontre façon Garay&B Fever. Puis il a eu envie de se faire Garay-kiri après une nouvelle défaite en finale. L'apocalypse selon Ezequiel.

Luisão (7,5) : L'autre ancien Parisien de la soirée peut être content. Personne n'aurait jamais dit que Sammy Traoré ferait une finale de Coupe d'Europe.


Pereira (7) : Maxi match, palmarès Bueno, Coupe du monde avec sa Country cet été, quelques Délices de débordement, mais à la fin, il passe encore pour un Pingui.

Gaitan (5,5) : À l'image de tout le milieu de terrain portugais, le petit Nicolas a moins brillé que d'habitude. À cause de Stéphane Mbia, évidemment.

Gomes (4,5) : Vous vouliez savoir ce qu'était devenu Mickaël Sylvain après Trois Zéros ? Bah il a joué Gomes, à côté de Titoff, aka Tavares. Médiocre.

Amorim (6,5) : Un nom de glacier parisien et pour cause : il régale. Le joueur polyvalent a été le seul à chercher les intervalles et la profondeur. Sauf qu'à la fin, Ruben est nuts.

Sulejmani (non noté) : C'est ce qu'on appelle un contrat. Deux séchages en début de match et Miralem panique. Touché à l'épaule, il a regardé ses partenaires tirer des pénaltys de tocards.

Lima (6) : Un pénalty bien tiré - apparemment, c'est rare à Lisbonne - une frappe venue d'ailleurs, mais surtout, un bilan digne des plus gros chats noirs de l'histoire : ce soir, Lima vient de perdre sa troisième finale de C3.

Rodrigo (4,5) : Ah ça, pour faire le mariole avec sa patte gauche et ses passements de jambe, il y a du monde. Pour assurer un pénalty du bonhomme du plat du pied par contre, il n'y a plus personne. Un vrai gaucher, ça fout les pénos au fond.

Almeida (5) : Jack Bauer a repris du service la semaine dernière, mais Tony Almeida a changé de job. Sale traître.

Cardozo (2) : On attendait un Oscar. On a eu le festival de Cannes. De la branlette, quoi.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 7
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7