1. //
  2. // Finale
  3. // FC Séville/Benfica
  4. // Les notes

Qui Mbia châtie bien

Auteur d'un match majuscule et plus globalement d'une très bonne campagne européenne, Stéphane Mbia est, avec le précieux Ivan Rakitić, l'homme de cette soirée. Le Camerounais au sourire communicatif s'est refait une santé avec le FC Séville, contrairement au pauvre Lima, battu pour la troisième fois en finale de C3.

Modififié
67 38

FC Séville


Béto (8,5): Une parade extraordinaire en prolongation sur une frappe de Lima, mais surtout deux arrêts décisifs sur les pénaltys cadeaux de Cardozo et Rodrigo. En l'espace de 30 secondes, il a emmené ses partenaires sur Mars. Jared Béto.

Moreno (6) : Un tacle de voyou pour sortir Miralem Sulejmani du match. Quelques percées folles et des transversales de génie pour rappeler à Vicente del Bosque, présent en tribunes, qu'il pouvait compter sur lui pour le Brésil. Baila Moreno.

Fazio (7) : 1m96, un regard de type énervé et un goût pour la castagne. Pas de doute, en boîte de nuit comme sur le terrain, ce gars-là est Fazio : il ne laisse passer personne. Surtout pas les types en baskets.

Pareja (7,5) : Plus efficace que le juge de ligne : le défenseur de ligne. Béto serait parti visiter Turin que Pareja aurait tout sauvé.

Coke (6) : Un peu Light par rapport à ses coéquipiers. Meilleur quand il joue en rouge, il reste à la maison avec sa Cherry quand il est Zéro.

Carriço (6,5) : Des ballons récupérés, des sorties de balles propres et les petits coups dans les chevilles qui vont bien. Un milieu qui pique. Charrissa.

Mbia (8) : Quel génie... Avant toute chose, Stéphane Mbia, c'est une dégaine. Des chaussettes très hautes, un short dont lui seul a le secret, un petit débardeur sous le maillot et un jeu de jambes quelque part entre le boxeur élégant et l'handicapé. Mais le Camerounais est aussi et surtout un joueur incroyable. Techniquement propre, mort de faim sur tous les ballons, l'ancien Marseillais a donné sans reprendre et a planté une mine en lucarne en guise de pénalty avant de lancer un regard fou vers son public. L'homme de cette campagne européenne, c'est lui.

Vitolo (6,5) : Le type se fait appeller « Vitolo » , mais a son vrai nom, en l'occurrence Victor Machin, frappé sur le dos. Certainement le meilleur floquage actuel du football mondial.

Rakitić (8) : Un toucher de balle soyeux, des accélérations les cheveux au vent, un amour du contact et de l'humiliation et puis cette passe extraordinaire.
Que ceux qui s'inquiétaient depuis son départ du PSG dorment tranquillement : Tibor Kovács se porte très bien.

Reyes (4,5) : La même peau d'adolescent qu'à Arsenal, la même inconstance. Le seul Reyes qui compte, c'est celui des Gipsy Kings.

Bacca (4) : Des crampes à la Yohann Diniz (sans le vomi), des appels à gogo et un pénalty parfaitement tiré. En revanche, l'Andalou a bouffé deux fois la feuille de match, une fois à la 6e minute, une fois à la 100e. Chew-Bacca.

Marin (0) : Entré en jeu pour perdre quelques ballons puis ressortir. Un calvaire. Marin la peine.

Gameiro (non noté) : On a tous fait semblant d'être content pour un(e) ex qui a réussi quelques années plus tard. C'est bien, le PSG a gagné une Coupe d'Europe par procuration.

Figueiras (non noté) : Des jambes de feu et pourtant, avec un nom qui ressemble à celui d'un biscuit de vieux, les Figolu, ce n'était pas gagné d'avance.

SL Benfica


Oblak (5,5) : Apparemment, il n'y a pas qu'à Marseille qu'on paye Oblak.

Siqueira (5,5) : Un gros retour sur Bacca en début de match, mais trop peu d'apport offensif au vu de ce qu'a donné Pereira.

Garay (7) : Il a fait danser les attaquants sévillans tout au long de la rencontre façon Garay&B Fever. Puis il a eu envie de se faire Garay-kiri après une nouvelle défaite en finale. L'apocalypse selon Ezequiel.

Luisão (7,5) : L'autre ancien Parisien de la soirée peut être content. Personne n'aurait jamais dit que Sammy Traoré ferait une finale de Coupe d'Europe.

Pereira (7) : Maxi match, palmarès Bueno, Coupe du monde avec sa Country cet été, quelques Délices de débordement, mais à la fin, il passe encore pour un Pingui.

Gaitan (5,5) : À l'image de tout le milieu de terrain portugais, le petit Nicolas a moins brillé que d'habitude. À cause de Stéphane Mbia, évidemment.

Gomes (4,5) : Vous vouliez savoir ce qu'était devenu Mickaël Sylvain après Trois Zéros ? Bah il a joué Gomes, à côté de Titoff, aka Tavares. Médiocre.

Amorim (6,5) : Un nom de glacier parisien et pour cause : il régale. Le joueur polyvalent a été le seul à chercher les intervalles et la profondeur. Sauf qu'à la fin, Ruben est nuts.

Sulejmani (non noté) : C'est ce qu'on appelle un contrat. Deux séchages en début de match et Miralem panique. Touché à l'épaule, il a regardé ses partenaires tirer des pénaltys de tocards.

Lima (6) : Un pénalty bien tiré - apparemment, c'est rare à Lisbonne - une frappe venue d'ailleurs, mais surtout, un bilan digne des plus gros chats noirs de l'histoire : ce soir, Lima vient de perdre sa troisième finale de C3.

Rodrigo (4,5) : Ah ça, pour faire le mariole avec sa patte gauche et ses passements de jambe, il y a du monde. Pour assurer un pénalty du bonhomme du plat du pied par contre, il n'y a plus personne. Un vrai gaucher, ça fout les pénos au fond.

Almeida (5) : Jack Bauer a repris du service la semaine dernière, mais Tony Almeida a changé de job. Sale traître.

Cardozo (2) : On attendait un Oscar. On a eu le festival de Cannes. De la branlette, quoi.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

boisansfrappe Niveau : District
Cette passe de Rakitic. Même à Fifa, elle ne passe pas (sans mauvais jeu de mot).
Swann, tes commentaires, c'est du génie ! Le "Miralem panique" putain ... Sinon Jean Reno a de beaux restes dans les buts du FC Séville ..
Fée Indouno Niveau : DHR
Que quelque retire sa licence de "journaliste" a Denis Balbir, ce mec est insupportable...J'ai passer le match a entendre ses Ratikic...RAKITIC Putin tu sais pas lire un nom ??!!!
footrockeur Niveau : Loisir
Oh putain cet article est un article d'anthologie

Le passage sur Garay est exceptionnel
"Marin la peine", tellement bidon mais tellement drôle !
Gros match de Rakitic et d'M'Bia, c'est clair.

Par contre quelqu'un peut m'expliquer comment Cardozo peut oser tirer un tir au but de cette manière en finale d'Europa League ?!
gameiro vous salue bien !!
Par contre, je m'inquiète... Suis-je le seul à avoir été choqué par les chaussettes jaunes de l'arbitre ? Je ne voyais que ça sur le terrain !

Je sais que les allemands et le bon goût ça fait deux, mais quand même...
Quel chien et quel joueur ce M'bia ! Quand il arrive à mettre un peu d'ordre dans son cervelet c'est un immense récupérateur, bravo à lui d'avoir repris le fil d'une carrière un peu égarée après son départ de l'OM !

Par contre pour revenir sur les penalties, autant ils sont tirés moyennement par les deux portugais autant le bond en avant de Béto de 3m avant la frappe aurait dû sanctionné car c'est très clairement interdit !!

Sinon superbe match avec de l'intensité, du rythme, de la vie, des envolées répétées, et deux équipes qui ont tout donné. Sur la maîtrise et les occasions un petit avantage à Benfica quand même, en espérant que pour leur finale à venir cette nouvelle déception soit évacuée ...
Message posté par numero5
gameiro vous salue bien !!


C'est plutot stephane mbia qui nous salue tous. Déja excellent à l'om.
scandaleux que l'arbitre n'ait pas sanctionné le goal de seville qui s'est avancé d'au moins 2m sur le penalty de Cardozo!
Soulcialist Niveau : Loisir
Je me régale déja de voir évoluer le duo Rakitic - Modric à la CDM.
Donc le Vine vient de 101greatgoals, comme tous les Vine de SoFoot. Non parce que citer les sources, on sent bien que c'est pas trop votre truc.
Fulguro-poing Niveau : District
La vraie performance de cette finale, elle est pour beIN Sports qui en alignant un duo Boumsong/Jean-Michel Voixdechiotte, a réussi à me faire zapper sur W9.
Petite question : suis-je le seul à avoir relevé que le gardien de séville (comme les arbitres) ne connaissait pas la loi 14 du football ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_14_du_football

"Le gardien de but de l’équipe défendant reste sur sa propre ligne de but, face à l’exécutant, entre les montants du but, jusqu’à ce que le ballon ait été botté"

Sur les 2 pénos arrêtés, il est clairement 1 ou 2 mètres devant sa ligne quand le joueur de benfica tire.

Je sais bien qu'un gardien ne sera jamais pile sur sa ligne et que la règle est sujette à interprétation (+ ou - large) mais quand même...
Message posté par Screetch
Quel chien et quel joueur ce M'bia ! Quand il arrive à mettre un peu d'ordre dans son cervelet c'est un immense récupérateur, bravo à lui d'avoir repris le fil d'une carrière un peu égarée après son départ de l'OM !

Par contre pour revenir sur les penalties, autant ils sont tirés moyennement par les deux portugais autant le bond en avant de Béto de 3m avant la frappe aurait dû sanctionné car c'est très clairement interdit !!

Sinon superbe match avec de l'intensité, du rythme, de la vie, des envolées répétées, et deux équipes qui ont tout donné. Sur la maîtrise et les occasions un petit avantage à Benfica quand même, en espérant que pour leur finale à venir cette nouvelle déception soit évacuée ...


Ca me fait marrer ca le goal il commence a sautiller au début de la course d'élan du tireur, toujours, et anticipe le coté sur lequel celui ci va tirer...

A un moment si le zguègue d'en face pars a 15 m et coupe 3 fois sa course dont une a 2 m du ballon pour envoyer un marshmallow au gardien faut pas pleurer non plus!

Couper sa course d'élan c'est interdit aussi alors ?
Grosse inspiration pour les notes, que des bonnes vannes, mention spéciale a celle de coke et oblak
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
67 38