Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // West Bromwich/Chelsea

Qui es-tu Izzy Brown ?

Depuis un an, Izzy Brown génère les fantasmes et les plus grands espoirs de son entraîneur, José Mourinho. Alors qu'il s'apprête à être titularisé pour la première fois face à son club formateur, West Bromwich, retour sur les débuts d'un joueur avec qui il va falloir compter.

Modififié
« Mon avis est simple. Si, dans quelques années, (Lewis) Baker, (Isaiah) Brown et (Dominic) Solanke ne jouent pas en équipe nationale, je ne pourrai le reprocher qu'à moi-même. » Prononcés en juillet dernier, ces mots de José Mourinho ont de quoi flatter. Ils en disent surtout long sur l'importance accordée au centre de formation du côté de Chelsea. Longtemps, cette déclaration d'amour à ses jeunes pousses est pourtant restée lettre morte, et aucun des trois joueurs cités n'a réellement eu sa chance cette saison. Mais tout semble avoir changé depuis une dizaine de jours. Assuré d'être champion, Chelsea a ainsi lancé dans le grand bain Ruben Loftus-Cheek la semaine dernière, et s'apprête à récidiver contre West Brom avec Izzy Brown. Un choix pas si anodin.

De folles attentes


Pour bien comprendre comment un joueur d'à peine 18 ans peut susciter les plus folles attentes d'un des plus grands entraîneurs actuels, il faut revenir un peu en arrière. En mai 2013, plus exactement. Le jeune Brown a alors 16 ans et devient le deuxième plus jeune joueur de l'histoire de la Premier League – devancé de quelques jours par Matthew Briggs. Une prise de risque ? Pas tant que ça pour Steve Clarke, son ancien entraîneur à West Brom : « Si nous pensons qu'un joueur est assez bon – et Izzy l'est parce qu'il s'entraîne avec nous toute la semaine, donc nous connaissons son potentiel -, cela ne peut pas être une prise de risque. » L'histoire d'amour entre West Brom et Brown prend toutefois les atours d'un amour de jeunesse. Autrement dit, la liaison ne dure pas. Dès 2013, le grand espoir offensif quitte The Hawthorns pour rejoindre Stamford Bridge. Le montant ? 1 million de livres.

Si l'histoire du foot renferme des transferts d'argent et des attentes médiatiques plus démentielles, Izzy Brown n'en reste pas moins de ces joueurs sur lesquels l'Angleterre devrait pouvoir compter dans les prochaines années. De son côté, José Mourinho semble en tout cas vouloir prendre son temps : « À 17 ans, je ne pense pas qu'il soit bon pour des joueurs comme ça d'aller jouer en Championship ou ailleurs. Non, à 17 ans ils ont besoin de s'entraîner avec nous, d'apprendre avec nous – et ils apprendront beaucoup – de jouer avec les moins de 21 ans, quitte à jouer de temps en temps avec nous en FA Cup. Rappelez-vous qu'ils n'ont que 17 ans, pas 20. Quand ils jouent contre des moins de 21, ils jouent déjà contre des joueurs plus vieux qu'eux. » Comme souvent, qu'on le veuille ou non, le Special One a raison : l'année dernière, Izzy Brown faisait partie de l'équipe type des moins de 21 ans de Chelsea et de l'équipe d'Angleterre, remportant le championnat, la FA Youth Cup et le championnat d'Europe des moins de 17 ans à Malte.

Un premier défi


Aucun doute : le gamin est prêt à éclore. Et le démontre avec brio dans un match de pré-saison l'été dernier, lorsqu'il inscrit deux buts face à Wycombe Wanderers avant de récidiver le 13 avril dernier, en remportant l'UEFA Youth League avec Chelsea, après avoir inscrit deux buts et avoir été nommé « homme du match » . Face à son club formateur, et sans pression, Izzy Brown doit ainsi profiter de cette fin de saison pour afficher ses plus beaux arguments : la technique et la rapidité. Et pourquoi pas mettre la pression sur Drogba, Rémy et Oscar l'année prochaine.

Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE