Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Qui d’autre pour se relancer à Nice ?

Dimanche soir, Mario Balotelli a réussi ses retrouvailles avec le football en marquant à deux reprises contre l’OM. Après Hatem Ben Arfa l’année dernière, ça fait déjà deux cas avérés de résurrection du côté de l’Allianz Riviera. À qui le tour ?

Modififié

Sebastian Giovinco


Bon, c’est marrant deux minutes de planter des triplés tous les week-ends au Canada, mais faut savoir s’arrêter. Depuis janvier 2015, Sebastian Giovinco prend de la maille pour jouer contre des mecs qui le regardent s’amuser. Mais à vingt-neuf ans, il est temps de retourner une dernière fois dans le grand bain. Tenter de satisfaire un peu tous les espoirs que le football italien a placé en lui pendant des années. Alors, quand il voit son ancien coéquipier en sélection, Mario Balotelli, revivre du côté de Nice, il envoie son agent sur la Côte d’Azur. Sebastian est proposé aux Aiglons et est même d’accord pour diviser son salaire par deux. Jean-Pierre Rivère saute sur l’occasion. Giovinco arrive au mercato hivernal, mais se blesse dès le premier entraînement. Plus de trois mois d’indisponibilité. Résultat, il doit attendre la 36e journée pour faire ses premiers pas. Un doublé, et la victoire au Vélodrome face à l’OM. Classique.


Robin van Persie


Vexé de ne plus être appelé en Oranje et de ne pas avoir la confiance totale de son coach à Fenerbahçe, Robin van Persie cherche à quitter la Turquie. Et Dieu sait qu’il ne faut pas froisser son ego. Alors, en douce, il commence à contacter quelques clubs de Premier League, qui lui répondent qu'ils ne dépenseront plus jamais moins de quinze millions. Nice flaire le bon coup et entre dans la course à la signature, pour n'obtenir finalement qu'un prêt à l’hiver. Mieux que rien. En une demi-saison, Sa Majesté claque quinze buts. Seule ombre au tableau, ses perpétuelles disputes avec Balotelli pour tirer coups francs et penaltys. Finalement, Van Persie est appelé avec les Pays-Bas et claque un triplé contre la France pour son retour en sélection.


Yann M’Vila


Au mois de décembre, à quelques jours de l’ouverture du marché des transferts, Jean-Michael Seri se fait les ligaments croisés sur un mauvais tacle de Jordan Ferri. Jean-Pierre Rivère se met alors en quête d’un milieu de terrain pour combler le vide sur la deuxième partie de saison. Coincé à Kazan où il déprime de plus en plus, Yann M’Vila est tout heureux lorsque son téléphone sonne. Grand départ pour Nice, où ses premiers pas sont décortiqués. Ses prestations sont propres, sans être transcendantes, mais la greffe ne prend qu'à moitié. Le prêt n’est pas reconduit à la fin de la saison et le joueur poste ce message sur les réseaux sociaux avant de retourner à Kazan : « J'ai appelé Nice, mais ils n'ont pas répondu. Pourquoi ? Mon cœur est brisé. »



Mathieu Valbuena


Barré par la féroce concurrence que représentent Rachid Ghezzal, Maxwel Cornet et Aldo Kalulu, Mathieu Valbuena ne cache pas son souhait de quitter l’Olympique lyonnais. Après avoir fait le forcing auprès de Jean-Michel Aulas, il parvient à s’engager avec l’OGC Nice. Petit Vélo retrouve de sa superbe du côté de l’Allianz Riviera où il descend d’un cran sur le terrain. Après deux ans de bons et loyaux services, Valbuena renoue même avec la liste de Deschamps pour le Mondial 2018, comme réserviste, certes. Qu'importe. Associé à Seri et Koziello, le milieu de terrain niçois, devenu imprenable, fait désormais office de référence en Ligue 1 et s'est forgé un surnom qui claque : « Fort Boyard » . Et ça, pour nous, ça veut dire beaucoup.


Cédric Barbosa


La pire nouvelle découlant de la disparition de l’Évian Thonon Gaillard est sans aucun doute la quasi-retraite de Cédric Barbosa. Depuis le dépôt de bilan du club haut-savoyard, le quadragénaire est resté dans la région et s’entraîne depuis quelques jours au FC Annecy. Juste une remise en forme en attendant qu’un club se rende enfin compte des immenses services qu’il peut encore rendre. Et dans quelques semaines, c’est Nice qui va tenter le pari. Dix entrées en jeu en tant que supersub, cinq buts. Le capitaine du Black Pearl n’a pas fini de naviguer.


Dominique de Villepin


Devant l'écrasante victoire de Nicolas Sarkozy à la primaire des Républicains, Dominique de Villepin ne peut pas rester sans rien faire. Étonnamment, il choisit l’Allianz Riviera pour tenir son premier meeting. La mèche impeccablement brossée, il signe son grand retour en politique en faisant stade comble et, emporté par la foule, annonce officiellement sa candidature à la présidence de la République dans une diatribe digne d'un conseil de sécurité des Nations unies. L'illumination. Il reprend son mouvement République solidaire, réunit les 500 signatures et se retrouve à l’Élysée, au terme d’une campagne marathon. La France, l'Europe, le monde libre retiendront que tout a commencé à Nice.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:11 Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 49
Hier à 16:00 La finale de la C1 2020 à Istanbul 28 Hier à 13:39 Roy Contout en garde à vue 33 Hier à 13:38 Ronaldinho va se marier avec deux femmes 88
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:57 Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 57 mercredi 23 mai Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 mercredi 23 mai Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT)
mercredi 23 mai Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue mercredi 23 mai Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 mercredi 23 mai Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 mercredi 23 mai L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)