Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Quevilly/OM (3-2, ap)

Quevilly dégage l'OM !

Incroyable : Quevilly s'est payé le luxe de sortir l'OM après 120 minutes de jeu. Au terme de sa septième défaite d'affilée, Marseille va sans doute très mal dormir.

Modififié
Quevilly - OM : 3-2

Buts : Valero et Ayina (x2) pour Quevilly. Remy (x2) pour l'OM.

Une nuit qui va faire du bruit. Il n’aura fallu que six minutes. 360 maigres secondes pour que Valéro, d’une reprise du gauche, envoie Gennaro Bracigliano chercher le ballon dans ses filets pour la première fois du match. C’était le premier coup-franc de l’US Quevilly, provoqué alors même que les Phocéens cherchaient à s’installer dans la moitié de terrain des locaux. Circulez, il n’y a plus rien à voir. Piqués au vif, les coéquipiers d’André-Pierre Gignac cherchent à revenir dans le match. Des corners, des tentatives de Brandao et de Jordan Ayew, suffisant pour semer la pagaille dans la défense de Quevilly, mais pas pour inscrire ce précieux but qui permettrait aux joueurs de Ligue 1 de recoller avant la mi-temps. Même Rod Fanni, d’un drôle de centre-tir devenu, en quelques secondes, un missile super dangereux, ne parvient pas à tromper le portier adverse. 1-0 à la mi-temps pour un pensionnaire de National qui aurait autant pu plier que faire le break sur ses occasions de contre.

Pas vraiment décidé à être une nouvelle fois le dindon de la farce de la presse française, qui se voit déjà titrer sur l’exploit de Quevilly, Didier Deschamps prépare l’artillerie lourde. Parti s’échauffer en fin de première mi-temps, André Ayew remplace Charles Kaboré pour tenter de dynamiter la défense adverse. S’en suit un timide début de réaction qui ne se confirme que dans l’urgence. En effet, les minutes passent et les Phocéens sont toujours éliminés au moment où Rémy remplace Brandao. Le Brésilien qui n’a pas planté en Coupe pour la première fois depuis quatre rencontres. En meilleure forme physique que face à l’Inter Milan, Rémy commence à emmerder son vis à vis pendant que les locaux, sereins, continuent à bien gérer leurs quelques occasions. Troisième changement pour Deschamps quand Amalfitano remplace André-Pierre Gignac et enfin, le déclic. Quelques secondes après que Valéro manque le doublé suite à un bon corner, Rémy profite d’un centre venu du côté droit et d’une déviation d’Ayew pour tromper un Coulibaly impuissant. On joue la 85ème minute, dire que cet OM peu efficace a eu chaud est un doux euphémisme.


Une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, c’est un Rémy avec un bandage à la cuisse qui se présente sur la pelouse pour jouer cette première mi-temps de la prolongation. Fatigués, les 22 acteurs tentent tant bien que mal de se créer des occasions, et au petit jeu du physique et de l’endurance, ce sont logiquement les Marseillais qui s’en sortent le mieux. Servi par Morel, André Ayew manque de quelques centimètres ce qui pouvait être le but de la qualification. Mais non. Alors on croit que l’on se dirige vers la séance de tirs au but. Mais c’était sans compter sur Aniya, buteur à la 111ème minute et sur une fin de match totalement folle. Costaud, Rémy croit répondre au joueur de Quevilly en égalisant une minute plus tard, mais le club au maillot jaune triple la mise à une minute de la fin. Le but de trop, celui qui plongera sans doute l'OM dans une crise historique...

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 28 minutes Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 2 il y a 2 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 52 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 9 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1
À lire ensuite
La revanche de Di Matteo