En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 30e journée
  3. // ASSE/Sochaux

Querelle de famille à Sainté

Depuis plusieurs mois, la tension est vive entre la direction de l'ASSE et les ultras des Green Angels. Une issue favorable est-elle envisageable dans ce conflit de famille entre amoureux des Verts ?

Modififié
Samedi 1er mars, stade Geoffroy-Guichard. L'ASSE accueille l'AS Monaco pour le compte de la 27e journée de Ligue 1. Le temps réglementaire d'un match maîtrisé par les Verts (2-0) touche à sa fin quand, subitement, le feu s'empare du kop sud. Simultanément, de nombreux engins pyrotechniques sont allumés dans la zone occupée par les Green Angels (GA). À vrai dire, c'est quasiment la première fois du match que le groupe et l'ensemble du kop se manifestent. En effet, les Green Angels n'utilisent désormais aucun matériel dans le stade : ni banderole, ni drapeau, ni mégaphone, ni tambour. Les membres actifs ont beau se regrouper au milieu du kop et tenter de lancer des chants, ils sont peu audibles et n'entraînent pas le reste de la tribune.

« Il ne faut pas oublier que le "kop traditionnel", c'est le kop nord. Dans la Sud, ça a toujours été compliqué de faire chanter les gens situés sur les côtés du bloc central et dans la partie supérieure. Sans méga ou sono, c'est encore pire... En ce moment, l'ambiance prend difficilement » , remarque Bérangère Ginhoux, sociologue auteur d'une thèse sur les ultras stéphanois et habituée des travées de Geoffroy-Guichard. De plus, cet après-midi là, le kop nord est en grande forme vocale. Le kop sud, lui, ne s'anime que lors des échanges entre les deux tribunes.

Pourtant, l'animation pyrotechnique de fin de match n'est pas du goût de tous. Aussitôt, des sifflets nourris s'élèvent de la partie supérieure de la tribune. De nombreux supporters pestent contre cette utilisation de fumigènes qui risque de coûter cher au club stéphanois, déjà sous la menace de sanctions des autorités sportives. Une réaction hostile qui symbolise la fracture entre les Green Angels et le club, mais aussi entre les Green et une partie de leur tribune.

Comment en est-on arrivé là ? Comment un groupe réputé pour ses tifos et sa créativité est-il devenu l'ennemi public n°1 du football stéphanois et français, suite aux incidents de Nice-ASSE ? Comment rapprocher un club et un groupe de supporters engagés dans une querelle familiale si intense que les deux parties ont refusé de répondre à nos sollicitations pour ne pas jeter d'huile sur le feu ?

Fumigènes et tolérance zéro

Pour bien comprendre cette situation complexe, il est nécessaire de revenir presque deux années en arrière. En septembre 2012 plus précisément, à Bastia. Suite à ce match, un membre des Green Angels écope de 15 jours de prison ferme pour l'utilisation, qu'il conteste, d'un fumigène dans le parcage visiteur. Une condamnation qui repose notamment sur le témoignage d'un stadier. À cette occasion, Nicolas, un des responsables des GA, déclarait à So Foot : « On est complètement sidéré et dégoûté par l’attitude de l’ASSE qui par le biais de son avocat a enfoncé notre membre. Je ne pense pas que le stadier qui l’a identifié soit de mauvaise foi mais je crois qu’il s’agit d’une méprise de sa part, favorisée par la pression que met l’ASSE sur les stadiers, en réponse à la pression qu’exerce la LFP sur le club. »

Quelques mois plus tard, suite à l'allumage de nombreux fumigènes au Stade de France et à des incidents avec le virage sud lyonnais à Gerland, le club stéphanois décide de fermer, pour la réception de Bordeaux, le secteur réservé aux Green Angels, alors situé à l'extrémité de la tribune latérale Henri Point pendant les travaux de rénovation du kop sud. Pourquoi cibler les Green ? Parce que les Magic Fans du kop nord ont restreint leurs activités et n'affichent plus leurs couleurs depuis le vol d'une partie de leur bâche par des indépendants du virage sud lyonnais, parce que la banderole des Green Angels est donc la seule visible et parce que le fumigène jeté vers le virage sud lyonnais est parti de leur zone.

Quel est l'objectif de cette décision inédite de la part du club ? Prouver à la LFP sa volonté de « tolérance zéro à l'égard de toutes les personnes qui adoptent des comportements inacceptables » et éviter ainsi une sanction des autorités sportives. Même si les habitués du secteur des GA pouvaient être replacés dans une autre tribune s'ils le souhaitaient, cette sanction prise par le club contre ses propres supporters n'est pas du tout du goût des ultras. Par solidarité envers les Green Angels, les Magic Fans décident de faire la grève des encouragements contre les Girondins, ce qui provoque des débats enflammés. De leur côté, les GA ne se rendent pas au match et annoncent leur mise en sommeil. « Étant donné que le club ne souhaite pas nous apporter son soutien et que le spectre des matchs à huis clos plane toujours au-dessus du peuple vert, la répression s'accentuant encore davantage, nous prenons la lourde décision de nous mettre en sommeil pour une durée indéterminée » , expliquent-ils alors dans un communiqué. Deux de leurs membres entrent dans le kop en travaux pendant le match contre Bordeaux, histoire de faire un pied-de-nez à la direction du club, à la Ligue et aux forces de l'ordre. Quant à l'ASSE, sa stratégie d'amadouer la LFP en fermant la tribune des Green n'est pas vraiment couronnée de succès, la Ligue ayant quand même décidé de lui infliger un huis clos, sanction ensuite transformée par la FFF en trois matchs à huis clos partiel.

Auto-dissolution ou pas ?

À l'aube de la saison 2013/2014, les Green Angels décident de reprendre « l'ensemble de (leurs) activités » . Pourtant, début septembre, ils annoncent subitement l'auto-dissolution de leur structure associative. Une nouvelle qui fait l'effet d'une bombe au sein du club et de la ville. Les GA justifient leur décision « réfléchie, concertée et unanime » : « Depuis maintenant plusieurs années, nous sommes montrés du doigt pour tout et n’importe quoi, sans même que notre parole soit entendue. L’exemple le plus récent aura été le dernier derby, où nous avons été condamnés à la fois par les hautes instances du football français, mais aussi par notre propre club » . Si l'association Green Angels n'existe officiellement plus, le groupe entend poursuivre ses activités de soutien à son équipe. D'ailleurs, lors de l'inauguration du nouveau kop sud face à Bastia, les Green réalisent un superbe tifo puis allument de nombreux fumigènes.

Le président du club, Roland Romeyer, avait déploré la fin officielle des Green Angels. Il avait même alors plaidé pour un usage contrôlé des engins pyrotechniques dans les stades. Mais l'utilisation massive de torches contre Bastia, dans un contexte de forte pression de la LFP sur les clubs, ne passe pas du tout auprès de la direction de l'ASSE. Alors que, malgré leur dissolution, les Green Angels étaient toujours autorisés à bâcher, tenir une table de vente et amener leurs tambours et mégaphones dans le kop sud, l'ASSE décide d'interdire tous ces privilèges : « Le respect de la loi et des règlements de la Ligue de football professionnel s’appliquant à tous, l’ASSE reste déterminée à mettre un coup d’arrêt à tout acte répréhensible et ne fera preuve d’aucune tolérance vis-à-vis des fauteurs de troubles, communique le club peu après ASSE-Bastia. Compte tenu des récents événements et de la dissolution de l’association « Green Angels » , l’ASSE ne reconnaît plus les membres de ce groupe comme interlocuteurs. En conséquence, ces derniers ne bénéficieront plus des droits et accès accordés habituellement aux associations de supporters. »

« Cet argument aurait pu tenir la route si la direction n'avait pas laissé les Green ramener leur matos dans le stade juste après la dissolution officielle, témoigne un habitué de Geoffroy-Guichard. À cette date, le groupe ne pouvait déjà plus être reconnu comme un interlocuteur officiel avec le club... C'est bien l'événement de Bastia qui a tout changé. » La rencontre face à Lorient offre des scènes ubuesques. Les stadiers tentant notamment d'empêcher les ultras d'installer leur bâche (entrée par petits bouts) sur les grilles du kop. Sans succès.

La pression de la LFP

Les semaines suivantes, les incidents, plus ou moins graves, se multiplient. Lors du derby, suite à l'accrochage par Joël Bats d'une écharpe dans le but situé devant le kop sud. Et surtout à Nice, où des sièges et des coups sont échangés de manière spectaculaire entre supporters des deux camps. Pour Bérangère Ginhoux, « les incidents de Nice ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. » . En effet, seule la bâche des Green Angels était présente dans le secteur visiteur et les incidents les plus spectaculaires ont eu lieu de leur côté? Les Green sont donc particulièrement montrés du doigt. D'ailleurs, tous les supporters stéphanois inquiétés par la justice suite à ces incidents, étaient membres des GA.

Mais pour la sociologue, le problème est bien plus profond : « Le gros souci, c'est que la Ligue a mis une énorme pression sur les clubs à propos des fumigènes. C'est le problème majeur des clubs à l'heure actuelle, ce qui cause une énorme répression dans les stades. » Dans un communiqué publié en octobre, les Green Angels affirmaient : « Aujourd’hui, notre position pour les fumigènes est claire. Nous savons que c’est interdit par la loi et les personnes qui les allument en assument les conséquences. Par contre, nous ne comprenons pas que la Ligue puisse sanctionner les clubs de huis clos voire même de menaces de retrait de points. » En fait, la LFP a décidé de frapper fort et de manière systématique pour responsabiliser des clubs suspectés d'être parfois laxistes envers leurs supporters. D'où le cercle vicieux dénoncé par Bérangère Ginhoux : « Les personnes qui ont, par exemple, allumé des fumigènes au Stade de France n'étaient pas forcément identifiables à tel ou tel groupe. De même, si un engin pyrotechnique est allumé dans le kop sud, il n'est pas possible de dire, sauf en cas de reconnaissance formelle, qu'il s'agit d'un membre des Green Angels. La Ligue se contente de mettre la pression au club pour que ce dernier – n'ayant plus le choix – fasse pression sur les supporters. C'est ce qui a provoqué l'auto-dissolution des GA » .

Depuis les incidents de Nice, la tension entre le club et les GA est entretenue par de multiples épisodes que chaque camp interprète à sa manière. Elle est également alimentée par des déclarations de Roland Romeyer hostiles aux Green Angels. « Cette déclaration (coupée par de nombreux médias, elle est disponible en intégralité sur le site de France Bleu, ndlr) a été assez mal perçue par de nombreuses entités de supporters, confirme Bérangère Ginhoux. Au-delà de ça, ce que les Green reprochent au club, c'est son manque de soutien vis-à-vis de la répression qu'ils subissent, les nombreuses interdictions de stades, la difficulté pour eux de rentrer du matériel à l'extérieur comme à Bordeaux... » . Cet après-midi là, les Green prennent la décision radicale de quitter le stade Chaban-Delmas avant même le début du match, parce que leur banderole est bloquée à la fouille. Et suite à cet événement, ils décident de ne plus entrer leur matériel d'animation au stade, à domicile comme à l'extérieur.

Muets dans les médias depuis les incidents de Nice, les Green avaient exposé leur point de vue après les premières mesures prises par le club suite au craquage de torches contre Bastia : « Nous n’avons raté aucun match à domicile et à l’extérieur, et ce même aux portes du National. Nous voilà mis au placard par un simple communiqué sans même une discussion. Voilà comment Roland Romeyer gère son club ‘familial’, où il n’invite aucun supporter aux 80 ans du club. (…) Plus les jours passent, plus la politique de la direction est claire : se faire bien voir des hautes instances au détriment de son public. »

Les effets pervers de la politique répressive

La mise à l’écart des fans et l’absence de dialogue avec les instances du football, c’est justement ce que regrettent plusieurs groupes de supporters stéphanois. La LFP est d’ailleurs la principale cible de l’Union des Supporters Stéphanois (USS), qui, loin d'être un repères d'ultras, rassemble plutôt des fans classiques et modérés. « Dans un conflit, on négocie d’abord, et on sanctionne éventuellement ensuite. La Ligue fait exactement l’inverse : elle sanctionne, mais elle ne discute pas. Forcément, il en découle une radicalisation et des incidents » , analyse Jean-Guy Riou, le président de l’association, sans minimiser pour autant les violences de Nice. « Ce qui s’est passé n’est pas acceptable. Mais les personnes impliquées ont été identifiées, il faut laisser la justice faire son boulot » . « Si la Ligue commence à discuter avec les supporters, poursuit-il, il y aura moins d’incidents. Tant que la Ligue les dédaignera, il n’y aura pas d’évolution positive. Au lieu de ça, il n’y a que de la répression, et à force de taper sur les gens, ils se radicalisent, et peuvent franchir les limites » . Bérangère Ginhoux nuance : « Je ne crois pas à une radicalisation comme à Lyon ou Paris où des groupes d’indépendants existaient déjà, mais plus à la création de groupes informels sur lesquels les autorités n'auraient plus de 'prise' et avec lesquels elles ne pourraient plus dialoguer. Ce que les ultras stéphanois aiment faire, ce sont des animations, des tifos, chanter, aller en déplacement. La situation actuelle va modifier leurs pratiques. »

Pour Jean-Guy Riou, le plus étonnant reste la rapide dégradation de l’image du public stéphanois aux yeux des médias. « Lors de la finale de la Coupe de la Ligue, les commentateurs disaient n’avoir plus vu une si grosse ambiance depuis la finale de 1998. Cinq mois plus tard, les supporters des Verts sont devenus les pires de France... » Chez lui comme chez tous les autres acteurs de Geoffroy-Guichard, c’est le problème des fumigènes qui revient systématiquement sur la table, au point que l'USS a publié un billet à ce sujet sur son site Internet. Son président observe que « les premiers incidents médiatisés sont les fumigènes lors du retour des Green dans le kop sud. Là, la LFP confond supportérisme et hooliganisme. Elle n’a aucune volonté de faire la distinction, ni même de rentrer dans le débat » . Le président de l'USS va jusqu'à dénoncer la logique uniquement mercantile de la Ligue de football professionnel : « Elle se préoccupe des droits TV car ça rapporte de l’argent, mais le monde du supportérisme ne rapporte rien. Alors, à quoi bon s’y intéresser ? » .

Renouer le dialogue ?

Suite aux incidents de Nice, un collectif, « Tous Unis Pour les Verts » , a vu le jour dans l’optique d’apaiser la situation, en « remettant tous les acteurs au cœur du débat, et donc aussi les supporters » . « Aujourd’hui, ils sont complètement écartés » , note Didier, porte-parole du collectif composé de supporters affiliés à aucune association. Constatant des fissures qui se creusent de match en match au sein du peuple vert, il regrette une « situation intenable, qui entraîne des tensions énormes entre la direction et les groupes, mais aussi entre les groupes et les supporters lambda. » Didier reconnaît que les ultras sont parfois « au cœur de débordements. Pour cela il y a des lois, des règles à respecter, et une justice qui doit faire son travail. Ils ont parfois des attitudes "borderline", mais la raison d’être des ultras est d’animer leur tribune » . Didier déplore que les différents acteurs restent campés sur leurs positions : « Personne n’est capable aujourd’hui de faire un pas en avant pour apaiser la situation. Il faut se poser, s’écouter, se respecter. »

Pour tenter de résoudre les problèmes, le collectif prône donc l'ouverture d'un dialogue réunissant tous les protagonistes. « Nous souhaitons mettre en place une expérimentation, sous la forme d’un 'conseil des supporters', qui serait une instance consultative, permettant de créer un cadre pour renouer le dialogue entre la direction et les groupes de supporters » , explique le porte-parole de Tous Unis Pour les Verts. Fixant l’objectif à la saison prochaine, il précise que « pour que ça marche, il faut que les 5 groupes de supporters (Magic Fans, Green Angels, Associés, USS et Indépendantistes, ndlr) soient partants » .

Cependant, si la direction stéphanoise s'est aussi déclarée favorable sur le principe au dialogue, la sanction récente de deux matchs de suspension pour la partie basse du kop sud suite aux incidents de Nice et le nouvel allumage massif de fumigènes par les Green contre Monaco pourraient tendre encore les relations. « Dans l'ensemble, le public soutient les ultras parce qu'ils en sont fiers, résume Bérangère Ginhoux. Fiers des animations et de la puissance des chants à Geoffroy-Guichard. Mais les incidents à Nice ont fait beaucoup de mal à l'image des ultras à Saint-Étienne. Et même en France. Une partie du public a du mal à comprendre leurs comportements. À côté de cela, les gens ont aussi été très critiques quant au traitement infligé aux supporters jugés pour les incidents de Nice. Ils trouvent que les moyens mis en place étaient complètement exagérés (un transfert en avion notamment, ndlr). De nombreux supporters stéphanois se déplacent et voient le comportement des policiers lorsqu'il y a des abus comme à Reims, ou il y a quelques années à Grenoble... Donc d'un côté, les ultras sont soutenus par les autres supporters à propos d'une répression démesurée. Mais de l'autre, ils ne sont pas suivis sur certains comportements. »

Réconciliation ou divorce ?

Vues de l'extérieur, les tensions entre le club et les GA ressemblent fort à un conflit de famille, chaque camp reprochant à l'autre de ne pas être loyal ou de ne pas respecter la loi. Alors que l'ASSE dénonce l'utilisation de fumigènes par les Green Angels, ceux-ci renvoient Roland Romeyer, par banderoles interposées, aux affaires dans lesquelles il a été suspecté d'être impliqué (dans l'affaire Carvalho évoquée par les Green, Romeyer a cependant bénéficié d'un non-lieu).

Une issue positive est-elle envisageable ? « Il faudra sans doute laisser un peu de temps. Des anciens joueurs, Sablé ou Guillou par exemple, ont regretté la situation. Je pense que cela va finir par se faire » , estime Bérangère Ginhoux. En attendant, les Green Angels annonçaient dans un récent communiqué avoir « trouvé un nouveau modèle de supportérisme » . Un modèle où « personne ne monte à la grille pour lancer des chants » , sans bâche ni matériel mais toujours avec l'objectif de d' « encourager l'équipe » et de « vibrer pour Sainté » . À moins que l'usage massif d'engins pyrotechniques contre Monaco n'ait constitué le chant du cygne des anges verts.

Par Guillaume Navarro, Antoine Aubry et Quentin Blandin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs !
Hier à 15:48 Mario Balotelli parodie Mario Kart 2 Hier à 11:27 Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 22 Hier à 10:06 Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 65
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 00:10 Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 36 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 20
mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1