1. // Coupe d'Allemagne
  2. // 2e tour

Quelques frissons pour le Bayern, Dortmund au bout de la nuit

Le Bayern se sort du piège tendu par Augsburg, Dortmund s'en est remis à l'éternel Roman Weidenfeller pour passer l'Union, Schalke dit merci à Konoplyanka et enfin, Anthony Modeste est l'homme à tout faire du côté de Cologne.

Modififié
0 4

FC Bayern Munich 3-1 FC Augsburg

Buts : Lahm (2e), Green (42e), Alaba (90e) pour le Bayern // Ji (69e) pour Augsburg

Ce soir, Julian Green a toutes les raisons d'être heureux. En effet, l'attaquant américain a inscrit le premier but de sa carrière en pro. Une jolie tête piquée sur un centre de Thomas Müller. Avant ça, Philipp Lahm avait montré la voie. Servi par Müller, le capitaine a réalisé un joli enchaînement petit pont-frappe croisée, histoire de rappeler que, même s'il est moins en vue ces derniers temps, il reste un sacré joueur. La suite, elle, est une histoire de penaltys. Manuel Neuer détourne la tentative de Ja-Cheol Koo (49e), avant que Daniel Baier foire complètement sa reprise. Quelques minutes plus tard, Thomas Müller envoie son péno au-dessus des cages de Marvin Hitz (57e). Un Thomas Müller pas vraiment dans son assiette, puisque c'est lui qui perdra le ballon qui conduira à la réduction du score de Dong-won Ji. Néanmoins, la rencontre se terminera comme il faut pour les Bavarois, avec un dernier but signé David Alaba, sans oublier le comeback de Holger Badstuber, absent depuis février. Espérons que ce soit le dernier.



Borussia Dortmund 1-1 FC Union Berlin (3-0 t.a.b.)

Buts : Parensen (CSC, 44e) pour Dortmund // Skrzybski (81e) pour Berlin

Une rencontre qui a débuté avec dix minutes de retard, la faute à un nouveau système de portiques au Signal Iduna Park qui a laissé pas mal de gens dehors. Pour cette rencontre, les fans de l'Union sont venus à plus de 10 000 dans la Ruhr, soit le plus gros déplacement de l'histoire du club hors Berlin. Un mercredi soir, s'il vous plaît. Des fans qui auront apprécié le comportement de leurs joueurs face au BvB, tout en solidité face aux assauts (parfois désordonnés, certes) des hommes de Tuchel. Malheureusement, Michael Parensen trahira les siens en prolongeant un centre du jeune Daniel Bruun Larsen dans ses filets. Le fameux but juste avant la mi-temps qui plombe le moral.


Seulement, l'Union a de la ressource, et compte notamment dans ses rangs un certain Steven Skrzybski. À peine entré en jeu, l'attaquant, accessoirement fan du FC Schalke 04, colle une jolie volée suite à un corner mal renvoyé. Union emmène Dortmund pour une demi-heure de galère supplémentaire. Trente minutes pendant lesquelles le BvB poussera, sans succès, et s'emmêlera les pinceaux, à l'image d'un Emre Mor plus peintre qu'artiste. Quand les jeunes n'assurent pas, les anciens font le taf : Roman Weidenfeller détourne deux tirs au but, avant que Hosiner ne mette le dernier sur le montant.


1.FC Cologne 2-1 TSG Hoffenheim 1899

Buts : Risse (36e), Modeste (91e) pour Cologne // Hübner (8e) pour Hoffenheim

Hoffenheim a repris exactement là où il s'était arrêté face à Leverkusen : sur une période de domination. D'où le but très tôt dans le match de Benjamin Hübner. Seulement, ce Cologne a du cœur, et finira par revenir dans la rencontre grâce à un joli coup de canon signé Marcel « John Arne » Risse. Cologne monte doucement en puissance, mais Hoffenheim tient bon. Les deux équipes se renvoient coup pour coup, et veulent en finir en 90 minutes. Finalement, Dame Prolongation fait son apparition. Anthony Modeste l'accueille comme il faut, avec un but de renard dès son arrivée et une dédicace à son pote Leonardo Bittencourt, tout juste opéré. Hoffenheim pilonne, Cologne résiste, et finit par s'imposer au bout de la nuit, malgré une dernière banderille plantée par Sandro Wagner, hors jeu d'un cheveu.



1. FC Nuremberg 2-3 FC Schalke 04

buts : Baba (CSC, 59e), Kempe (68e) pour Nuremberg // Konoplyanka (20e, 44e), Huntelaar (30e) pour Schalke

Si la Coupe suit ses propres règles, le FC Schalke 04 suit également son propre agenda. Une victoire tranquille ? Pour quoi faire ? C'est tellement ennuyeux... À moins de pouvoir en faire quelque chose de spectaculaire, histoire de faire hurler les supporters les plus tenaces du côté de Gelsenkirchen. Konoplyanka (doublé) et Huntelaar laissent croire que le S Null-Vier va passer une soirée tranquille du côté de Nuremberg. Que nenni : après les citrons, le « Club » décide de se rebeller et de mettre la pression à son invité du soir. Baba marque contre son camp, Tobias Kempe marque sur péno, après que Junior Caicara a réduit Hanno Behrens en bouillie, et voilà Nuremberg à un but du FC Schalke 04. Cependant, le score ne bougera plus ; ce fut « knapp » (juste) pour les « Knappen » , qui peuvent désormais se concentrer sur le derby de la Ruhr qui aura lieu samedi.




  • Par ailleurs, il y a eu de belles surprises en fin d'après-midi. Si Sercan Sararer et Veton Berisha ont permis au Greuther Fürth d'inverser la tendance face à Mayence (2-1 après avoir été mené 0-1), la sensation est venue du Sud-Ouest du pays, où le FC Astoria-Walldorf, pensionnaire de Regionalliga (4e division) a éliminé Darmstadt (1-0). À noter également la victoire du VfL Wolfsburg à Heidenheim (1-0), le seul but du match ayant été inscrit par Mario Gómez, qui enchaîne après avoir marqué à Darmstadt en championnat. Sans oublier l'énorme performance de Hanovre 96, qui a tout simplement déglingué le Fortuna Düsseldorf (6-2), en inscrivant notamment ses quatre premiers buts entre la 5e et la 15e minute.

  • La veille, trois clubs de l'élite ont sauté, à chaque fois aux tirs au but. Si Ingolstadt est tombé face à l'Eintracht Francfort, Fribourg et le Bayer ont connu la défaite face à plus petits qu'eux. Après être revenus à 3-3 après avoir été menés 1-3, les Breisgau-Brasilianer ont craqué face au SV Sandhausen (3-4 t.a.b.). Quant au Bayer, il a mené deux fois face aux Sportfreunde Lotte, avant de se montrer fébrile au moment de faire la décision (4-3 t.a.b.). Par ailleurs, qualifications tranquilles de Gladbach (2-0 face à Stuttgart), du Hertha Berlin (0-2 face au FC Sankt-Pauli) ou encore de Hambourg (0-4 à Halle). Ça passe également pour Munich 1860, vainqueur aux tirs au but de Würzburg (1-4). En revanche, ça casse pour le Dynamo Dresde, qui s'est incliné 1-0 à domicile face à l'Arminia Bielefeld.

    Par Ali Farhat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Thomas Müller pas dans son assiette, oui en effet, si on omet ses 2 passes décisives (qui aurait pu être trois avec l'occasion de Hummels en fin de première période). Quant à la perte de balles, j'ai quand même l'impression que c'est plus Green qui rate sa passe...

    Sinon content de voir que Ancelotti continue à donner du temps de jeu aux jeunes , en alignant Bernat, son jeune entre jeu (Kimmich/Thiago/Sanches), Green et Coman. Cela payera.
    Toon Eastman Niveau : National
    Le match face a Berlin aurait du être plié avant la 60ee. L'Union a été solide mais rarement dangereux et leur but, bien que magnifique, sort de nul part.

    Mot et Dembele c'est le même combat, les mecs passe plus de temps a faire des crochets qu'a faire des passes. C'est sympa au début mais la faudrait peu être arrêter de rigoler et commencer a chercher a etre efficace. Il est vraiment vraiment vraiment temps que Reus revienne aussi, parce que Gotze et Castro ont l'air bien seul par moment.

    Point positif, Bruun Larsen assez intéressant. Ca fait un moment qu'on l'annonce parmi les promesse du club et c'est plutôt sympa de voir ce genre de joueur arriver en A
    C'est Green? Super Green!
    A noter la Performance du Sportfreunde Lotte, une équipe qui vient de monter en 3. Liga, 4eme au classement pour le moment et qui sort Leverkusen après avoir bouffé le Werder tranquillou au premier tour!
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    0 4