En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Quelles recrues pour Arsenal ?

Sitôt le premier match de la saison des Gunners clôturé à Newcastle, les plus grands spécialistes de la Premier League et les sympathisants de « l'équipe des Frenchies » se rejoignaient sur un point : Arsenal doit recruter, et presque un joueur par ligne. D'accord, mais qui ?

Modififié
Comme beaucoup d'entraîneurs, Arsène Wenger est plus axé sur la relation entre ses joueurs que sur la qualité individuelle de chacun, l'âge d'or des Gunners comme la période récente le prouvant bien. Selon les recrues, le schéma pourrait donc changer. Le revers de la médaille, c'est que tout ce qui a un short en Europe peut être annoncé à l'Emirates, vu que dans l'inconscient collectif, il n'y a pas de hiérarchie ni de postes précis dans cette équipe. Il s'agit donc de décrypter les indiscrétions des tabloïds.

André Ayew

C'est peut-être la piste la plus chaude pour Arsenal. Il correspond en tout cas parfaitement à ce que cherche Wenger au milieu, à savoir un joueur relayeur ayant un gros volume de jeu, incassable tout en étant tenté de mettre le pied à chaque contact. Depuis Gilberto Silva, l'Alsacien ne croit plus vraiment au principe de la sentinelle au milieu de terrain, à savoir un joueur exclusivement défensif évoluant juste derrière deux compères plus portés sur l'élaboration du jeu. Il est plutôt porté sur une association de joueurs sachant tacler ET passer. Trois mecs au même profil serait-on tenté de dire, même si à bien y regarder, il y en a toujours un qui se concentre presque exclusivement sur la percussion. Le joueur de l'OM pourrait figurer le pendant gauche de Wilshere, et avec Alex Song juste à côté, ils pourraient former un sacré trio. Ramsey, Diaby et Oxlay-Chamberlain en seraient les remplaçants, Frimpong étant encore trop tendre alors que Rosicky est bon pour la casse, en atteste sa prestation de samedi. Mais est-ce que le transfert a des chances de se faire ? La réponse est oui. Le numéro 20 olympien dispose dans son contrat d'une clause de 13 millions d'euros. A son élaboration, le club et l'entourage du joueur avaient cependant un accord : pas question de la faire jouer pour rejoindre Fenerbahçe ou un club de milieu de tableau de Bundesliga. Sauf que là, c'est Arsenal. “Grand frère” touche 90 000 euros mensuels à l'OM (15ème salaire du club), ce qu'il pourrait aisément toucher par semaine à Londres. Ça va donc au moins sérieusement discuter. Puis si Gilles Grimandi était dans les tribunes du stade l'Abbé Deschamps dimanche, ce n'était pas pour Roy Contout.

Marvin Martin

Le néo-Bleu aurait clairement le rôle du passeur là-dedans. Du mec qui joue en première intention devant lui tout le temps. Dans le même style, Wenger suit Kagawa, le milieu de terrain nippon très créatif de Dortmund. Ça colle parfaitement avec le jeu des Canonniers. Mais Sochaux promet d'être gourmand. En tout cas, son arrivée ne dépend pas du recrutement d'André Ayew mais plutôt du départ d'un autre milieu de terrain ou d'Andreï Arshavin. Car Wenger peut tout à fait les convaincre de s'exiler une saison sur l'aile droite pour revenir plus fort dans l'axe. Pour ce poste, Jadson du Shakthar était aussi suivi mais Wenger a déclaré que ça ne se ferait pas. A suivre donc...

Mathieu Valbuena

Le consultant Arsène avait trahi le coach aux commentaires d'un match de l'équipe de France. “Petit Vélo”, pour lui, c'est un milieu offensif droit. Sa force de percussion s'y fait bien plus sentir que dans l'axe. C'est à ce poste qu'il a fait d'ailleurs une prestation remarquable hier à Auxerre (sous les mêmes yeux de Grimandi). Comme Mata, pour lequel Valence demande trop au goût des dirigeants londoniens, il va donc falloir attendre. Car certes, un ailier de plus ne serait pas du luxe (derrière Gervinho et Arshavin, il n'y a plus grand monde) mais l'argent doit d'abord être dépensé ailleurs, notamment en défense. Bon, après, si une fenêtre de tir s'ouvre pour Eden Hazard, c'est autre chose ...

Eden Hazard

C'est un secret de Polichinelle, Wenger craque complètement pour le prodige belge. Avec ses dribbles à la chaine, ses accélérations embarrassantes pour les défenses adverses, son jeu court et sa qualité de frappe, le Lillois possède au bas mot un Theo Walcott dans chaque orteil. En plus, Arsenal possède un argument de taille pour attirer le meilleur joueur de L1 en la personne de son ex-coéquipier Gervinho. Le hic, c'est qu'un Hazard, ça coûte facile une trentaine de millions d'euros et c'est l'assurance d'un bras de fer à l'issue incertaine avec le LOSC. L'autre hic, c'est que le temps presse si Arsenal ne veut pas batailler lors d'un prochain mercato avec les qataris du PSG ou les millions du Real Madrid...


Phil Jagielka

A St James Park, Arsenal jouait avec un back four composé de Sagna, Koscielny, Vermelaen et Gibbs. Même si Wenger a déjà en sa possession les quatre doublures (dans l'ordre, Eboué, Djourou, Squilacci et Armand Traoré), si la charnière a rassuré pas mal de monde, le recrutement d'un central apparaît comme prioritaire. Car le Belge Vermelaen sort d'une année blanche et le risque de rechute est élevé. Phil Jagielka et Gary Cahill sont donc les deux cibles prioritaires. Des mecs expérimentés, passés qui plus est par les postes de latéraux et du milieu de terrain. Des hommes de la Premier League quoi, bien puissants et méchants comme il faut. Surtout, deux joueurs peu adeptes des boulettes défensives. Un sacré changement. Deux joueurs par ailleurs capables de temporairement dépanner à gauche, car si Gibbs a l'étoffe d'un titulaire, Armand Traoré n'a pas convaincu lors de son prêt à la Juve. Le choix va se faire sur celui que son club acceptera de lâcher en premier. Scott Dan, de Birmingham City, est le troisième choix, au cas où.

Carlos Tevez

C'est l'idée un peu farfelue, qui, à tous les coups, émane du Sun. Nasri partant à City, le board d'Arsenal ne serait pas contre l'idée de voir Tevez faire le chemin inverse. Carlos Tevez, son imposant salaire et son envie chronique de retourner en Argentine, débarquant à l'Emirates ? A bien y regarder, Wenger avait été intéressé par son profil, et celui de Mascherano, bien avant West Ham en 2006. Et son association avec Van Persie fait saliver plus d'un supporter. Quoi qu'il en soit, en termes de jeu, c'est possible. Arsenal peut tout à fait repasser en 4-4-2, comme lors de la saison 2007-08 où Fabregas et Flamini se partageaient l'entrejeu. Pour le secteur offensif, Arsène peut déjà compter sur Van Persie donc, mais aussi sur Chamakh, Joël Campbell, l'attaquant costaricain qui vient tout juste de débarquer, et Walcott, qui veut désormais jouer dans l'axe. Est-ce que tout ce petit monde devra faire avec Carlito ? Pas sûr, car c'est bien beau de rêver, mais Arsenal reste Arsenal. Aucune recrue d'ici le 31 août, c'est aussi probable.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Le mur de la Ligue 1