1. //
  2. // Amical
  3. // France-Côte d'Ivoire

Quelles expériences va pouvoir tenter Deschamps ?

Contre la Côte d’Ivoire, Didier Deschamps à l’occasion de tenter de nouvelles choses, pour donner d’autres cordes à l’arc français. Et il ferait bien de ne pas s’en priver.

Modififié
998 33
On joue la 88e minute, la France mène 2-1 au Stade de France contre la Suède. Une victoire laborieuse se dessine, mais l’essentiel est là : les trois points et la tête du classement. Didier Deschamps peut alors effectuer son premier et unique changement de la partie. N’Golo Kanté entre en lieu et place d’Antoine Griezmann, histoire d’être sûr de tenir le score jusqu’au bout du temps additionnel. En utilisant un seul de ses changements si tard dans le match, Didier Deschamps a montré qu’il n’osait pas tenter de nouvelles choses si tôt après la finale de l’Euro, dans les éliminatoires, à l’heure où chaque point est encore important dans la course à la qualification directe. Alors, contre la Côte d’Ivoire, c’est l’occasion ou jamais de jouer à l’apprenti alchimiste et de tester de nouvelles expériences.

Trouver un milieu sans Pogba


Malgré les nombreuses critiques auxquelles il doit faire face en ce moment, Paul Pogba a encore prouvé vendredi soir qu’il était indispensable à l’équipe de France en marquant le but de l’égalisation. En effet, l’entrejeu français repose désormais entièrement sur lui et cela fait dix-huit matchs consécutifs que Deschamps le fait jouer en Bleu (dont seize titularisations). Meilleure série en cours. Pourtant, les Bleus devront se passer de lui contre le Luxembourg, à cause d’une suspension, Pogba ayant récolté deux cartons jaunes en quatre matchs de qualification. DD ferait bien de profiter du match contre la Côte d’Ivoire pour réapprendre à ses joueurs à jouer sans Paul Pogba. Contre l’Albanie à l’Euro, Pogba avait débuté sur le banc et c’est la charnière Matuidi-Kanté qui avait entamé le match. Sans véritable succès, puisque le milieu de terrain français manquait alors clairement de sûreté technique et surtout d'un maestro. Deschamps s’était alors vite ravisé dès la pause en faisant entrer le milieu de Manchester United. Contre la Côte d’Ivoire, la Desch’ serait alors bien inspiré de tester une autre solution. Adrien Rabiot, capable de se projeter et d’assumer un rôle de chef d’orchestre, apparaît alors comme la meilleure option. Et puis, ça fait un argument de plus pour voir les premiers pas du Marquis en bleu...

Continuer la recherche de latéraux


Le réservoir de joueurs français est impressionnant, c’est un fait. Peut-être le plus impressionnant depuis dix ans. Et pourtant, le problème des latéraux reste toujours entier. Contre la Suède, Patrice Évra a fait son retour en l’absence de Layvin Kurzawa, et a confirmé qu’il ne constituait en aucun cas l’avenir de l’équipe de France, à trente-cinq ans. De l’autre côté, c’est Djibril Sidibé, le nouveau favori de Deschamps à son poste, qui a livré une prestation plus que moyenne, entre fébrilité défensive et multiples pertes de balle. Vu comme les Bleus pataugent dans ce secteur de jeu, autant continuer à chercher et faire confiance à Lucas Digne et surtout à Sébastien Corchia (pour sa première sélection) en match amical.

Dynamiter un peu plus les ailes


On l’a bien compris, Didier Deschamps est tout fier de l’équilibre qu’il a trouvé à l’Euro. Entre justesse technique et puissance brute, entre Dimitri Payet d’un côté et Moussa Sissoko de l’autre. Seulement, comme souvent face à une équipe très regroupée et soudée comme la Suède, c’est plus l’habileté des petits espaces de l’un que les déboulés en boulet de canon de l’autre qui a été utile. Dans des espaces réduits, le joueur de Tottenham a beaucoup de mal à s’exprimer, et les Bleus seront souvent confrontés à ce genre de situations contre des équipes comme le Luxembourg, la Biélorussie, la Bulgarie ou la Suède. Du coup, autant ajouter un élément bien plus offensif d’entrée de jeu sur le côté droit. Depuis quelques mois, la France se régale grâce à ses ailiers plus jeunes et virevoltants les uns que les autres. Mais en l’absence de Kingsley Coman et Anthony Martial, et vu leurs performances moins solides depuis le début de la saison, il serait peut-être temps de se faire plaisir avec de nouvelles sucreries. Ousmane Dembélé, qui s’éclate en Bundesliga, a là l’occasion de montrer une bonne fois pour toute ce qu’il peut faire en équipe de France, après deux courtes apparitions. Et Thomas Lemar, gaucher, pourrait être le pendant parfait de Dimitri Payet sur le côté droit.

Un nouveau système tactique


Le 4-2-3-1 dégoté à l’Euro par Didier Deschamps pour donner une liberté maximale à Antoine Griezmann a l’air de bien fonctionner désormais. Mais dans deux ans, les joueurs et les formes ou méformes auront bien changé. Alors, le sélectionneur des Bleus serait bien inspiré de tester un autre schéma tactique, juste au cas où, dans un match sans enjeu. Et en ce moment, la mode est clairement à la défense à trois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’effectif français est taillé sur mesure pour ce système. Contre la Côte d’Ivoire, Deschamps pourrait se faire plaisir avec un trio Varane-Rami-Koscielny, tout en sachant qu’il pourrait remplacer Rami par Umtiti dès que le Barcelonais reviendra de blessure. Sur les ailes, la vitesse et la qualité de centre de Layvin Kurzawa et Sébastien Corchia pourraient faire des ravages, tandis que Kanté, Matuidi, Pogba, Rabiot et Payet peuvent se disputer les trois places du milieu selon l’ambition du coach français. Devant, il faudrait encore choisir entre l’association Giroud-Griezmann et Gameiro-Griezmann.

Faire un cadeau à Costil


23. C’est le nombre de fois où Benoît Costil a posé ses fesses sur le banc de l’équipe de France dans sa carrière, sans pouvoir les décoller pendant 90 minutes. Le portier rennais a vingt-neuf ans, est vice-champion d’Europe et ne compte toujours aucune sélection avec les Bleus. Bientôt poussé vers la sortie par Alphonse Areola, ce match amical contre la Côte d’Ivoire ressemble fortement à une dernière chance pour enfin connaître son dépucelage. Allez DD, un peu de cœur, bon sang.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

C'est vrai qu'une sélection pour Costil ce serait le minimum ! Allez Monsieur le briseur de rêves, soit sympa avec un gardien pour une fois
toto_da_don Niveau : CFA
ahah il nous avait offert un grand moment le Geoffrey
"monsieur le briseur de rêves", rien que ça...

hâte de voir de quels rêves il s'agit.
2 réponses à ce commentaire.
Tenter du beau jeu peut-être ? Car après 4 ans, c'est encore un peu juste
C'est quoi, le "beau jeu" ?

Question subsidiaire : ça a déjà fait gagner des compétition internationales ?
Lamine Turgut Niveau : CFA
En général, le « beau jeu » débouche sur un début d’interview par « on avait à cœur ce soir de … ». Un peu plus loin, devraient se juxtaposer les formules « … su mettre les ingrédients » et ma préféré « on mérite … ».

Question palmarès, j’ai ouïe dire sur l’internet que certains prenaient Grèce 2004 et Portugal 2016 comme exemples.

(voilà : désolé de ne pas être tout à fait exhaustif mais j’espère toutefois que ça pourra t’aider)
On pourrait se permettre de penser à l'Espagne qui récemment ne pratiquait pas un jeu immonde et qui pourtant a gagné quelques petites choses. Loin de moi l'idée toutefois de comparer l'incomparable. Je vous trouve bien réducteurs, on peut ne pas être obligés de délaisser complètement toute notion d'esthétique lorsque l'on veut gagner je crois, même si la priorité reste de mettre un but de plus que l'autre.
Oui, l'Espagne de 2008... Année où chacune des équipes du dernier carré de l'Euro pratiquait un jeu bandant (Espagne, Allemagne, Russie, Turquie, quatre équipes qui auraient fait un vainqueur magnifique). Parce que l'Espagne de 2010 ou celle de 2012 (finale exceptée) étaient absolument dégueulasses.
Et de surcroît je vous trouve tous hyper durs avec la France :

Nous (j'assume ce "nous") avons pratiqué le jeu le plus classe de l'Euro (devant l'Italie puis le Portugal puis la Croatie).

Nous n'avions pas la meilleure statistique en terme de possession de balle (mais je m'en fous - choix subjectif), nous n'avions pas la meilleure statisque en terme de passes réussies (mais je m'en fous - choix subjectif), mais nous avions ET DE LOIN la meilleure statistique en terme d'occasions obtenues, et ça, par contre, je suis loin de m'en foutre : c'est (avec les duels gagnés) la seule statistique qui ait la moindre importance dans le football.

Le reste n'est que littérature, et conséquence de la tribune trop importante accordée aux peine-à-jouir ces derniers mois. Je pense notamment à l'importante colonie de mecs que leurs propos durant l'Euro auraient dû inciter au silence et à la modestie (messieurs les "le-Portugal-et-la-France-ne-passeront-jamais-les-huitièmes", majoritaires sur ces pages, oui oui oui, jusqu'à la finale, malgré mes avertissements et mes mises en garde), et qui, loin de tirer les leçons de leurs erreurs, n'ont depuis que redoublé leur virulence envers ce qu'ils considèrent comme relevant du "non-football" - secte dangereuse et totalitaire (pléonasme) de bouffons incultes et suffisants.
Pardon si je donne l'impression de m'énerver, mais les propos de ces mecs m'avaient paru tellement hautains sur le moment (à l'instar de ceux d'une certaine droite qui considère toujours que quand la gauche parvient au pouvoir, c'est forcément "par effraction", la formule dira quelque chose aux plus politisés d'entre nous) et tellement à côté de la plaque (surtout après une finale de C1 entre le Real et l'Atletico), que je ne peux pas m'empêcher de les mettre face à leur suffisance (et à l'indigence de celle-ci).

C'est pas noble de ma part, c'est vrai. Je vous demande pardon.
du "beau jeau" ... non mais serieux
8 réponses à ce commentaire.
Le 3-5-2 est un système redoutable mais il faut savoir le maitriser parfaitement, ce qui n'est pas le cas de Deschamps, ni même de la globalité des joueurs de l'EDF. Sans forcément parler de Lolo White, plusieurs coachs s'y sont risqué sans succès. Après, si on veut le bosser, c'est sûr que c'est le moment ou jamais mais ça m'étonnerai que Deschamps veuille changer aussi radicalement son système.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 1
Ah merci !
Je passe pour quoi moi maintenant ... ?!?
:-)
La commentaire-line technology me désigne vainqueur :)
Lamine Turgut Niveau : CFA
Oui mais tout ça m’interpelle …

Sommes-nous la même personne ?
Est-ce que toi aussi le film Fight Club t’a dérangé ?
Crois-tu, toi aussi, que des âmes peuvent être connectées en ce bas monde ?

La proximité de nos statuts Sofoot ne peut être qu’un une simple coïncidence (je ne peux m’y résoudre … la vérité est ailleurs)
Pour situer l'ésotérisme du truc, je crois que le seul entraîneur français à avoir eu des résultats avec un 352 ces 20 dernières années, c'est José Anigo lors de la Coupe de l'UEFA 2003-2004.
4 réponses à ce commentaire.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 1
Je sais que ce 3-5-2 (ou 3-4-3) en fait fantasmer plus d’un mais soyons sérieux : aucun joueur* ne pratique ce système en club et ça demande du temps à mettre en place (n’est pas Lolo White qui veut).

DD n’a jamais fait jouer ses équipes sous ce schéma** donc le plan B au 4-2-3-1, c’est un retour vite-fait-bien-fait au 4-3-3.

* : hormis Umtiti
** : j'ai un doute ... peut-être la Juve ?
Thuramisu Niveau : DHR
aucun joueur si ce n'est kanté !
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 1
Lorsque je disais « aucun joueur* ne pratique ce système en club », je parlais des « 3 derrière ».

Car sinon on peut aussi rajouter :
- Pogba, qui a boxé plusieurs saisons en 3-5-2,
- Coman, qui n’est que prêté par la Juve (donc habitué au style de son proprio),
- Remy, qui n’est que prêté par Chelsea (donc parfaitement habitué au nouveau style de son proprio),
- …

A la limite, il y a bien Koulibaly à Naples … mais bon, ils jouent à 4 derrière :-(
Ravière Pastauré Niveau : National
Et Pogba avec la Juve.

Mais comme dit plus haut, c'est un système très dur à maitriser et qu'il faut travailler.

La preuve avec Laurent Blanc, il a essayé une fois il s'est foiré.

Dommage.
Mec, t'as mis "Laurent Blanc" et "travailler" dans le même post. Ces deux termes s'annihilent l'un l'autre.
Il a essayé au pire moment aussi... Pas en amical
6 réponses à ce commentaire.
MisterGeorges Niveau : Loisir
Comme cela avait été souligné dans les commentaires d'un article précédent, les joueurs ne travaillant pas le 3-5-2 dans leurs clubs respectifs être option tactique ne me semble pas envisageable.
Si on veut travailler une nouvelle animation offensive il faut de la continuité aux autres postes.
Contre la côte d'ivoire:
Lloris digne Kos Varane sidibé
Kanté rabiot payet lemar Gameiro dembele
Le jour où je verrai Didier Deschamps amorcer ne serait-ce que les prémices d'un 3-5-2, j'appellerai ma femme dans la minute qui suivra et je lui dirai "chérie fais tes valises, Didier Deschamps viens de violer l'identité de jeu des bleus en nous faisant jouer à 3 derrière".
Je quitterai ce pays sans regret et ma décision sera irrévocable.
mark-landers Niveau : Loisir
Pourquoi ne pas tenter d'aligner une équipe 100% black !
Espèce de raciste anti-rebeu !
Bah ca s'appelle la Cote d'Ivoire. Par contre ils sont en face.
2 réponses à ce commentaire.
Et pourquoi pas Sissoko arrière-droit ?
Deschamp veut brider l equipe de France ; on a l une des meilleures équipes du monde et un grand réservoir pour l avenir mais Deschamp doit imposer son jeu a l adversaire sissoko c est plus possible
MILITONS POUR DES 3-5-2 EN MATCH AMICAUX

En vrai, c'est juste par curiosité, de toute façon si il le test pas en amical, il le fera jamais (fin j'espère parce que la LoloWhite contre l'Espagne en 2012 c'était un véritable suicide)

Au pire il change de sytème en 2e mi temps

Kos-Varane-Rami(beeerk)
Sissoko-Pogba-Kanté-Payet-Digne(parce que faut le respecter un peu qd mm)
Gameiro-unautremec
rp.bourque Niveau : DHR
Il faut arrêter avec la défense à 4, au moins temporairement, parce que c'est nul comme ça. Et ça fait 10 ans que c'est nul. Donc peut-être qu'on ne forme pas bien les joueurs pour qu'ils jouent à 3 derrière, mais si dans 10 ans on continue de le dire... De toutes façons je trouve ça assez incroyable de trouver normal que des défenseurs modernes ne sachent pas jouer à 3 dernières ; de grandes équipes de club savent passer d'une organisation à une autre en plein match, les grands défenseurs savent donc le faire et franchement il y a certains défenseurs français qui semblent pouvoir le faire. En fait ce sont peut-être les entraîneurs français qui auraient du mal... on peut espérer que ça change.
Une équipe avec Koscielny, Umtiti et Varane derrière, sachant qu'il y a d'autres joueurs qui pourraient rentrer, ça me semble correct. Je verrais bien un milieu avec Matuidi, Diarra, Pogba et Kante. Alors c'est sûr que le 343 c'est un peu innovant, mais pour l'instant je trouve que l'équipe de France manque justement de culture tactique, mais je me trompe peut-être.
En attendant les défenseurs latéraux sont manquants depuis 10 ans et malgré les déclarations, rien ne semble infléchir cet état de fait. Il y a les joueurs pour un 343, le contexte est favorable pour ce type d'animation.
En fait la seule chose qui semble être certaine en edf c'est qu'il n'est pas possible de continuer de jouer à 4 derrière, et c'est aussi la seule chose qu'on est sûr de ne pas voir évoluer.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
998 33