Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Real Madrid-Wolfsburg

Quelles conséquences pour un Real éliminé ?

Ce soir, le Real Madrid devra faire sauter le verrou du VfL Wolfsburg pour s’inviter dans le dernier carré européen. D’accord, mais si la remontada tant attendue des hommes de Zinédine Zidane ne se produisait pas ? Voici quatre destins possibles.

Modififié

Cacophonie madrilène


« Le Real Madrid ne se prépare jamais à ne pas passer. Le Real est toujours prêt pour continuer et faire de mieux en mieux, car il est le club avec le plus de coupes d’Europe. » En conférence d’avant-match, Zinédine Zidane veut tout faire pour montrer la grandeur du Real Madrid au Santiago-Bernabéu. Zizou y croit. Manque de pot : une heure avant la rencontre, Cristiano Ronaldo se fait un tour de rein après avoir passé la barre des 3000 abdos dans la journée. Sans sa star, les Blancos perdent le fil de la rencontre. Dante se mue en bourreau, avec deux coups de touffe gagnants sur corner. Vaincu sans marquer le moindre but à domicile, le Real subit une énorme bronca au coup de sifflet final. Le visage fermé en tribunes, Florentino Pérez sent la saison blanche se profiler. La suite lui donne raison : Villarreal puis Valence font flancher le club royal en championnat, les Madrilènes terminent la Liga en eau de boudin. Un temps confirmé par son président, Zidane se voit remercié trois semaines plus tard par Pérez. La raison ? Un retour de José Mourinho aux affaires. « Je ne comprends pas la décision du président, explique CR7 aux médias. S’il y a quelqu’un de fautif dans cette histoire, c’est mon corps. Je vais réduire les exercices physiques et les publicités en sous-vêtements, ça me prend trop de temps. » Un mal pour un bien ?

RAS


Boosté par ce challenge, le Real Madrid veut lâcher les chevaux sur sa pelouse, et les socios présents dans le stade savent que chaque siège doit être honoré par un soutien de tous les instants. Dans une ambiance exceptionnelle, la Casa Blanca danse avec les Loups dans un premier temps, mais Wolfsburg ne baisse pas sa garde malgré les coups encaissés. Revenu au score sur les deux matchs et même en passe de se qualifier grâce à un missile de Toni Kroos en pleine lucarne, le Real Madrid finit par prendre un but de Max Kruse dans les ultimes secondes. Tout proche de l’exploit avec cette victoire 3-1, le Real Madrid est soutenu par As, qui se charge de souligner une « nuit de ferveur vécue dans la capitale malgré ce but assassin » et se souvient aussi de la victoire de Zidane au Nou Camp avant le quart de finale. Conséquence : le double Z termine la saison vice-champion d’Espagne derrière le Barça, ne bouge pas de son statut d’entraîneur et pourra démarrer une nouvelle saison avec des renforts estivaux choisis par ses soins. Le 10 juillet 2016 au Stade de France, l’Allemagne soulève sa quatrième Coupe d'Europe avec… Kroos, puis Kruse buteurs en finale. C’est chiant, mais à la fin, ce sont toujours les Allemands qui gagnent.

Draxlermania


Du côté de Wolfsburg, la pression ne se subit pas, elle se boit. Toute une ville attend la concrétisation de l'un des exploits les plus marquants de ce début de siècle, les bars sont blindés. Au repos ce week-end, Julian Draxler sait qu’une bonne partie du destin du VfL tient dans ses pieds. Pendant 90 minutes, Drax le Destructeur fait tourner la tête à Dani Carvajal autant qu’à Florentino Pérez dans les tribunes. Auteur d’un but et d’une passe décisive, son club obtient le match nul 2-2. Sorti en fin de match sous les applaudissements du Santiago-Bernabéu, le garçon rentre dans la famille de Del Piero, Ronaldinho, Iniesta et consorts. Une belle publicité, mais pas encore la fin de la métamorphose Draxler. En demi-finale, le milieu offensif inscrit un triplé à la Volkswagen Arena et sort le FC Barcelone de la compétition grâce à sa magie, malgré une défaite 3-1 en Catalogne à l’aller. En finale, Wolfsburg craquera contre un Bayern doté d’un ascendant psychologique trop important. Mais l’essentiel est ailleurs : Draxler fait taire les mauvaises langues et prouve que son transfert à Wolfsburg est une franche réussite. Sur le marché des transferts, le PSG, Manchester City et le Real Madrid se tirent la bourre afin de s’offrir le joyau. La Maison-Blanche empoche la mise, pour la modique somme de 120 millions d’euros. Draxl€r.

Nadalito choisit le Barça


Dans sa suite située au quatrième étage du Monte Carlo Bay, Rafael Nadal sort de sa micro-sieste et profite de la vue sur la mer. Avant de se mesurer à Aljaž Bedene pour entamer la conquête de son neuvième titre dans le tournoi, le Majorquin retourne au salon, prend la télécommande, puis suit avec émotion la performance de son Real Madrid. Dans un match au scénario hitchcockien, Borja Mayoral manque la balle du 5-2 pour qualifier son équipe. Triste comme un enfant, Rafa va trouver une dose de réconfort auprès de sa compagne, Maria Xisca Perello. Dans sa conférence de presse du lendemain, Nadal en place une pour les Merengues, après avoir massacré son adversaire 6-2/6-2. « Je donnerais bien un de mes sets au Real Madrid. Cette dernière occasion, Raúl l’aurait mise au fond… » En réalité, le tennisman ne croit pas si bien dire. Neuf mois plus tard, un petit Raúl Gonzalez Blanco Nadal voit le jour à la clinique de Manacor. Hélas, toute la bonne volonté du paternel dans sa culture foot sera vaine. Raúlito choisira de supporter le Barça et ses 9 Ligues des champions. Pour lui aussi, rien de tel que d’honorer le passé de son grand-oncle Miguel Angél, ancien taulier chez les Culés. Plus rien ne pourra justifier son prénom, pas même Raúl Tamudo.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 64 Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 77 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 26
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 9 Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 mardi 22 mai La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 mardi 22 mai Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15
À lire ensuite
Le baromètre des Bleus