1. //
  2. //
  3. // Clause de Mario Balotelli

Quelles clauses pour les joueurs de football ?

Le Milan a jugé bon d'insérer, selon les médias italiens, une clause anti-dérapage au contrat de Mario Balotelli, de retour à Milanello. Une initiative tendant à canaliser Super Mario sous peine de sanction financière qui pourrait bien s'étendre à d'autres joueurs.

Modififié
2k 17

Clause du cordon coupé

Maman par ci, maman par là : la carrière d'Adrien Rabiot ne cesse d'être marquée par les coups de sang et autres vexations de Véro. Son gamin pas assez payé, la chair de sa chair réduite à un second couteau au milieu d'un effectif de stars, elle a souvent sorti les crocs, n'hésitant pas à jouer de la gueulante devant Nasser. Des conflits permanents qui restent pour l'instant sans grand impact sur la carrière du jeune milieu, toujours coincé sur le banc avec certes, un meilleur salaire, mais des velléités de départ sans cesse contrariées. L'AS Roma, club le plus actif concernant sa venue, s'est d'ailleurs découragée après de nombreuses tentatives. Et si d'aventure, le club de la Louve parvient, un jour, à faire signer le jeune bouclé, il ferait bien d'apposer sur le contrat de Rabiot une clause signifiant une distance de quelques centaines de kilomètres entre le fiston et cette mère omniprésente. La couveuse a fait son temps.

Clause anti-egotrip

La tête lourde, l'estime sans faille, la langue delonesque, Samuel Eto'o a traversé le temps sans jamais se départir de cette prétention à toute épreuve. Et si Nicky Minaj met désormais tout en œuvre pour se faire une place sur le trône du gros boulard, Samuel dispose d'une longueur d'avance : « Je n'ai rien à prouver, je suis Samuel Eto'o  » , affirmait-il d'ailleurs avec à propos en 2014. Surtout, comment oublier cette interview devenue mythique sur beIN Sport, où le Camerounais s'était mué en grand prédicateur : « C'est moi, à la mi-temps en 2006, qui ai parlé dans le vestiaire alors que l'on perdait face à Arsenal lors de la finale de la Ligue des champions. Ce n'est pas l'entraîneur Frank Rijkaard. J'ai parlé et, quand on est revenu, on a vu un autre Barça et on a gagné. » Du coup, pour Samuel, et en cas de énième retour en Europe, certaines conditions sont à poser : interdiction de parler de soi à la troisième personne, de s'exprimer dans une veste taillée dans du croco togolais, mais aussi d'évoquer tout ancien coéquipier. Pour le bien de tous, du football et, surtout, de l'observatoire mondial de la grosse tête.

Clause anti-magie noire

Les carrières de Gyan Asamaoah et Emmanuel Adebayor pataugent. Quand l'un est parti voir si le football était plus faible du côté du Shanghai SIPG, l'autre n'attend que de partir de Tottenham où sa présence n'est pas des plus désirées. Et entre le Ghanéen et le Togolais, un point commun : la magie noire. Respectivement accusé d'avoir procédé à un rite sacrificiel lors d'une partie de jet-ski et soi-disant victime de pratiques vaudous officiées par sa propre famille, Gyan et Ade versent plus dans le mystique que dans l'efficacité statistique. Avis aux prochains clubs qui seraient tentés de s'attacher leurs services : couper la tête à ces croyances pour éviter que leurs transferts vous portent le mauvais œil. Parole de Paco Rabanne.

Clause anti-sortie

Ezequiel, parlons peu, mais parlons bien. Il est clair que ta bouille de brute à large sourire, ton corps de bouledogue agité par le LSD et cette envie permanente dégagée sur le terrain font de toi un des joueurs les plus à même de recueillir les suffrages de sympathie. Mais cela ne suffit pas. Maladroit, plus fou qu'efficace, tu sais tes heures comptées avec l'arrivée d'un autre Argentin à longues dents et tête d'ampoule. Alors c'est bien sympa de faire vibrer la foule en exhibant tes tatouages, de casser les internets en t'affichant dans l'entrecuisse d'une jeune demoiselle ou de connaître le tout-Paris nocturne, mais le cocktail boisson et coucher tardif ne satisfait plus aux ambitions de Ligue des champions. Plus de bars, plus de boîtes, réduction drastique de tes rencontres féminines (nous ne voulons toutefois pas ta déprime), et tu repartiras aussi vite vers les sommets. Ezequiel, c'est pour ton bien.

Clause de la cage de verre

Diarra, Diaby, Gourcuff… Tant d'espoirs sacrifiés, tant de carrières brisées pour de simples pépins physiques. Pourtant, tout ceci aurait pu être évité. En protégeant ses êtres différents mais sublimes, les différents clubs ayant eu la chance de les accueillir auraient pu profiter pleinement de leur talent. Qu'importe, le passé reste le passé. Mais en instaurant la clause cage de verre, qui stipule que chaque joueur à fragilité extrême est contraint de rester chez lui, enfermé dans un cube transparent, stérilisé, et vêtu d'une combinaison rembourrée et développée par la NASA. Une façon efficace de s'assurer des transversales délicieuses du Lass' tout en espérant que Yo' amène la France sur le toit de l'Europe en 2016. Incassable.

Clause anti-réseaux sociaux

Que de gâchis… Par un pianotage excessif, un emballement en 140 signes ou, même, une photo ridicule, nombreux sont les joueurs à avoir abusé des réseaux sociaux sans en mesurer l'impact. De Mory Diaw et son « Y a de la chatte à Chatelet  » aux clichés d'un Karim Benzema en pleine séance de duck-face avec un modèle de charme, les manieurs de ballon rond ne sont pas forcément aussi doués avec leurs mains qu'avec leurs pieds. Du coup, solution radicale : suppression de tous les comptes Instagram, Snapchat, Facebook, Twitter, Google Plus (quoique), condamnation de toutes les prises téléphoniques au domicile, confiscation de tous les Smartphones et distribution globale de 3310, plaqué or ou argent selon convenance. Oui, c'était plus simple avant.

Par Raphaël Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mais qu'est ce que vous avez tous à cataloguer Lassana Diarra comme un joueur toujours blessé ??! Tous les sites d'informations sportives disent la même chose.
Hors si le gars n'a pas joué pendant plus d'un an c'est juste a cause d'un conflit avec son club. Mais en aucun cas il n'était blessé.
De plus, je ne me souviens pas de lui comme un joueur blessé non plus dans ces clubs précédents...
Sinon on peut mettre une clause "Je ne me tape pas la femme d'un collègue" pour Terry ou Icardi
Sinon on peut mettre une clause "Je ne me tape pas la femme d'un collègue" pour Terry, Icardi ou Courtois
Laroutourne va tourner Niveau : DHR
Putain c'est la première fois que je vois la "fameuse" Véronique Rabiot, cte mélange entre Morano et Trierweiller..
Un mix entre Mory Kanté et Boris Diaw telle est la fiche d'état civil de l'ex-gardien espoir du PSG, aussi tricard et poissard qu'il est né à Poissy. Fan des transports en commun comme son rappeur préféré, B20, à qui Mory aura emprunté cette rime fatale: "c'est comme à Châtelet y a de la chatte frère, de la place carré jusque dans le rer"
On se souviendra du premier, pas du dernier.
Vincent_Monluc Niveau : District
Message posté par tioval
Mais qu'est ce que vous avez tous à cataloguer Lassana Diarra comme un joueur toujours blessé ??! Tous les sites d'informations sportives disent la même chose.
Hors si le gars n'a pas joué pendant plus d'un an c'est juste a cause d'un conflit avec son club. Mais en aucun cas il n'était blessé.
De plus, je ne me souviens pas de lui comme un joueur blessé non plus dans ces clubs précédents...


Je me demande aussi en fait. J'ai pas l'impression qu'il se soit souvent blessé dans sa carrière, du moins pas plus que n'importe quel autre joueur.
Je crois surtout qu'on le met dans le même panier que Diaby puisqu'ils ont été vendus ensemble.

En tout cas, je suis très content de revoir ce joueur en L1. J'ai toujours trouvé absurde de préférer M'Vila à Diarra lorsque ce dernier était titu au Real.
Sa carrière aurait pu prendre un autre tournant, qui sait ?

Lass, fais toi plaisir et régale nous comme ce w.e
Message posté par tioval
Mais qu'est ce que vous avez tous à cataloguer Lassana Diarra comme un joueur toujours blessé ??! Tous les sites d'informations sportives disent la même chose.
Hors si le gars n'a pas joué pendant plus d'un an c'est juste a cause d'un conflit avec son club. Mais en aucun cas il n'était blessé.
De plus, je ne me souviens pas de lui comme un joueur blessé non plus dans ces clubs précédents...


Tout à fait. Si Diaby et Gourcuff avait eu sa condition physique, ils auraient eu une tout autre carrière.
La dernière photo c'est Gourcuff qui se dis "Merde je me suis fracturé le septième métatarse antérieure de la clavicule Vasco-urinaire de ma fesse gauche".
Un jour comme les autres pour lui quoi...
Message posté par tioval
Sinon on peut mettre une clause "Je ne me tape pas la femme d'un collègue" pour Terry, Icardi ou Courtois


Laisse tomber Chelsea n'aurait plus d'équipe...
"Le Milan a jugé bon d'insérer, selon les médias italiens, une clause anti-dérapage au contrat de Mario Balotelli, de retour à Milanello. Une initiative tendant à canaliser Super Mario sous peine de sanction financière qui pourrait bien s'étendre à d'autres joueurs"


Parce qu'il faut mettre une clause dans le contrat pour avoir le droit de sanctionner un joueur financierement maintenant ? Ben c'est beau le monde du foot. Je vais la tenter celle la a mon patron la prochaine fois "ah desole, vous pouvez pas me mettre a pied pendant 3 jours, y a pas de clause dans mon contrat"
Message posté par Vincent_Monluc


Je me demande aussi en fait. J'ai pas l'impression qu'il se soit souvent blessé dans sa carrière, du moins pas plus que n'importe quel autre joueur.
Je crois surtout qu'on le met dans le même panier que Diaby puisqu'ils ont été vendus ensemble.

En tout cas, je suis très content de revoir ce joueur en L1. J'ai toujours trouvé absurde de préférer M'Vila à Diarra lorsque ce dernier était titu au Real.
Sa carrière aurait pu prendre un autre tournant, qui sait ?

Lass, fais toi plaisir et régale nous comme ce w.e


Il etait pas particulierement blesse mais je crois me souvenir qu'il avait des problemes de coeur qui lui avait pose probleme lors d'un stage a Tignes avec l'EdF.
Il lave le ballon et le rend propre Niveau : Loisir
Message posté par George is the Best
"Le Milan a jugé bon d'insérer, selon les médias italiens, une clause anti-dérapage au contrat de Mario Balotelli, de retour à Milanello. Une initiative tendant à canaliser Super Mario sous peine de sanction financière qui pourrait bien s'étendre à d'autres joueurs"


Parce qu'il faut mettre une clause dans le contrat pour avoir le droit de sanctionner un joueur financierement maintenant ? Ben c'est beau le monde du foot. Je vais la tenter celle la a mon patron la prochaine fois "ah desole, vous pouvez pas me mettre a pied pendant 3 jours, y a pas de clause dans mon contrat"



George, je crois, si je me fie à mes souvenirs d'étudiant, qu'au moins en France les sanctions financières sont interdites dans les contrats de travail, sauf clause particulière -encore faut il qu'elle soit légale. Tu peux mettre à pied quelqu'un, tu peux l'avertir, le virer, mais pas sûr que tu puisses lui mettre une amende en gros.

Enfin bon, j'étais un peu comme le traducteur de Bielsa à ce cours : bourré.
Message posté par Il lave le ballon et le rend propre



George, je crois, si je me fie à mes souvenirs d'étudiant, qu'au moins en France les sanctions financières sont interdites dans les contrats de travail, sauf clause particulière -encore faut il qu'elle soit légale. Tu peux mettre à pied quelqu'un, tu peux l'avertir, le virer, mais pas sûr que tu puisses lui mettre une amende en gros.

Enfin bon, j'étais un peu comme le traducteur de Bielsa à ce cours : bourré.


C'est presque ça ;)

En réalité, les clubs ont un règlement intérieur qui sanctionne les infractions les plus courantes : retards, absentéismes, injures ou comportements inappropriés.

Toutefois ces règlements ne sont applicables que pendant le temps de "travail du joueur" ou lorsqu'il devrait y être (matchs, entraînements, déplacements, représentations...).

Donc, pour sanctionner les frasques de la vie privée de Balo (ex type : les fusées dans sa maison à la veille d'un derby), il fallait nécessairement instaurer une nouvelle base légale, le règlement à lui seul n'étant pas suffisant.
@Il lave le ballon et le rend propre et @Sacha

OK, merci pour les precisions (et l'effort, parce que retrouver dans sa memoire, meme une bribe, de ses cours etudiant un jour de cuite, c'est beau)
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Message posté par Il lave le ballon et le rend propre



George, je crois, si je me fie à mes souvenirs d'étudiant, qu'au moins en France les sanctions financières sont interdites dans les contrats de travail, sauf clause particulière -encore faut il qu'elle soit légale. Tu peux mettre à pied quelqu'un, tu peux l'avertir, le virer, mais pas sûr que tu puisses lui mettre une amende en gros.

Enfin bon, j'étais un peu comme le traducteur de Bielsa à ce cours : bourré.


Mes notions de droit du travail sont encore moins solides que les tiennes (vu que j'étais en Histoire), mais cette clause inclut peut-être les écarts extra-sportifs, hors entrainement et terrains. Je suppose que par défaut, un employeur ne peut sanctionner son employé que pour des faits en rapport avec le professionnel. Mais là, vu les antécédents du gugusse et son côté incontrôlable, ils ont préféré prendre leurs précautions.

Sinon, cette histoire de clause me rappelle celle contenue dans le contrat d'un tennisman de seconde zone, qui avait été recruté comme sparring-partner de Sharapova: en clair, il lui était interdit de faire pilou-pilou avec elle. Ce qui m'avait quand même pas mal surpris, dans la mesure où elle est assez grande (c'est le cas de le dire) pour décider de qui avec elle couche.
Bon, j'imagine que c'était une manière de dire: même pas en rêve, tocard.
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Ah ben j'ai été devancé par Sacha.
Note : 1
Message posté par gwynplaine76



Sinon, cette histoire de clause me rappelle celle contenue dans le contrat d'un tennisman de seconde zone, qui avait été recruté comme sparring-partner de Sharapova: en clair, il lui était interdit de faire pilou-pilou avec elle. Ce qui m'avait quand même pas mal surpris, dans la mesure où elle est assez grande (c'est le cas de le dire) pour décider de qui avec elle couche.
Bon, j'imagine que c'était une manière de dire: même pas en rêve, tocard.


Ou alors Sharapova est une grosse nympho qui saute sur tout ce qui bouge et comme les gars savent que dire non a Sharapova ca doit etre dur, ils mettent une close dans le contrat: soit tu profites du gateau, soit tu profites du cadeau, mais t'auras pas les deux....
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 17