Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Paris Saint-Germain

Quelle suite pour Serge Aurier ?

Si Paris voulait préparer sereinement son match de Ligue des champions contre Chelsea, c'est raté. Serge Aurier a publié samedi soir une vidéo où il s'en prend notamment à Sirigu et Laurent Blanc. Mais comme tout cela va-t-il finir ?

Modififié
  • La thèse du piratage


    Dès le départ, le club et le joueur se disent qu'il faut limiter la casse à défaut d'assumer. La stratégie a déjà été utilisé pour le fameux « YA DE LA CHATTE À CHATELET » - gate, sur les tweets déterrés des jeunes du PSG la saison dernière. Le club a été piraté. Visiblement, c'est déjà ce que Serge Aurier aurait communiqué à Pierre Ménès, qui s'est empressé de partager la nouvelle avec ses 1,36 millions de followers sur Twitter. La vidéo ne serait donc qu'un montage, une voix a été rajoutée sur celle d'Aurier, et vu que c'était une heure avancée de la nuit, tout le monde est tombé bêtement dans le panneau. Aurier ne répond évidemment à aucune question, jusqu'à la publication d'une interview de lui sur le site officiel où il explique qu'il est victime d'un piratage, qu'il porte l'affaire devant les tribunaux mais que surtout il n'a aucun problème avec ses coéquipiers. Face à ses dirigeants, il jure de nier jusqu'à la fin de sa carrière. Laurent Blanc, lui, est prié de s'asseoir une fois de plus sur sa fierté et de titulariser le joueur contre Chelsea, comme si de rien était. Pour calmer les médias, le club distribue des interviews et des accès aux titres importants. Ça prend, l'incident est rapidement oublié. Sauf pour Sirigu. Mais désormais pro jusqu'au bout des ongles, Aurier lui répète à l'envie qu'il n'y est pour rien.


  • La réponse avec humour


    Dimanche, Serge Aurier laisse passer l'orage. Mais dès le lundi, il contre-attaque avec un entretien avec Michel Denisot et Mouloud Achour. Il marche dans Sevran, et explique d'où il vient. Oui, ces propos sont les siens, mais il faut comprendre le contexte, l'humour féroce entre coéquipiers. Le joueur fait même observer qu'il est chez lui avec le survêt de son club, preuve qu'il est corporate. Il conclu l'entretien avec un imparable : « On se plaint toute la journée d'avoir un football verrouillé par la communication des clubs, avec de la langue de bois matin, midi et soir, là je parle simplement, comme n'importe quel jeune de mon âge, et tout le monde me tombe dessus ? Regardez les médias par exemple : ceux qui vont me faire la leçon seront les premiers à récupérer ce qui a été dit, notamment pour isoler mon ami Salvatore Sirigu » . Serge Aurier devient un symbole, le nouveau footballeur cool. Il fait la couv' de GQ et il est choisi par le gouvernement pour faire des vidéos de prévention sur l'utilisation des réseaux sociaux auprès des jeunes en faisant amende honorable.

  • Le clash


    Foutu pour foutu, Aurier va au bout des choses. Il retweet un message fake de son compte pour mettre un peu plus le feu à internet.


    Les gens sont perdus, ne savent plus si le message original est d'Aurier ou si même le retweet est faux...Aurier ne s'exprime plus mais ne laisse guère de place au doute à la vue de son comportement. Ecarté par Laurent Blanc, Aurier s'entraîne à l'écart du groupe et n'adresse plus la parole à personne. Sirigu fait clairement comprendre qu'il ne veut plus entendre parler et qu'il en viendrait volontiers aux mains si cela ne l'empêchait pas de trouver un club en juin. Le portier reçoit en outre le soutien de tout le clan latinos du vestiaire. Le latéral n'a plus que deux contacts jusqu'à la fin de saison. Adrien Rabiot, ravi de faire chier sa direction en se montrant à côté de l'Ivoirien et... Zlatan Ibrahimović. Le Suédois a apprécié le courage de son coéquipier et tient à lui faire savoir. Et plutôt que de l'inviter à la chasse dans son Pays, Zlatan accepte en fin de saison d'aller à Sevran et de passer deux trois soirs calés en bas des tours.

  • Le licenciement


    Comme avec Mutu à Chelsea, l'argent n'est pas vraiment le problème des dirigeants du PSG. Alors même sentence, Serge Aurier est licencié sur le champ, les propriétaires qatariens n'ayant que modérément apprécié les images homosexuelles véhiculés par le joueur. Aurier, qui entend dans un premier temps contester devant les prud'hommes sa faute grave, opte finalement pour une autre stratégie : il s'entraîne dur jusqu'au mois de juin pour proposer ses services aux concurrents du club parisien. Mais Jean-Michel Aulas et Vincent Labrune ne donnent pas suite, ayant promis à Nasser Al-Khelaïfi de ne jamais le prendre, en échange d'un appel d'offre des droits TV qui ne diminue pas pour la Ligue 1 malgré la fusion beIN Sport – Canal. Tricard dans l'élite, Aurier est en revanche libre de signer dans l'antichambre. Il revient donc à Toulouse, fraîchement relegué, où il prend le 10 et évolue meneur de jeu vu son niveau. En un an, il permet au club de la Ville Rose de remonter. Comme ça ne peut être son cas, il enchaîne avec des destinations exotiques, en Inde et en Amérique du Sud. Il gagne néanmoins bien sa vie grâce à Periscope, qui en a fait son utilisateur star, le remerciant d'avoir ainsi lancé l'application.

    Par Romain Canuti
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi