1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Bayern Munich/Arsenal

Quelle sera la prochaine folie tactique de Guardiola ?

Difficile de faire le compte des joueurs ayant changé de poste grâce (ou à cause ?) de Pep Guardiola : Messi, Mascherano, Villa, Fàbregas au Barça par exemple, et maintenant Lahm ou Götze au Bayern. Une liste qui ne peut que s’allonger.

Modififié
1k 46
Ribéry en latéral droit

S’il y a bien un joueur qui peut se réjouir de l’arrivée du coach catalan en Bavière, c’est Rafinha. Peu utilisé la saison dernière (seulement 17 apparitions toutes compétitions confondues, et souvent des bouts de match), l’ancien joueur de Schalke et du Genoa en est déjà à 35 cette année. Lahm devenu 6, le Brésilien s’est tranquillement installé sur le flanc droit de la défense. Pourtant, on reste loin du Daniel Alves de la grande époque. Alors, pour apporter le danger devant, tout en étant capable de revenir défendre une ou deux fois par match, Pep se tourne vers Francky. Qui, ne l’oublions pas, est droitier. L’occasion aussi de légitimer un peu plus son surnom de Kaiser. Pour la petite histoire, Beckenbauer, avant de réinventer le poste de libéro, a joué son premier match avec le Bayern en tant qu’ailier gauche. Et puis bon, si Kevin Großkreutz l’a fait, Francky peut bien y arriver. Leur élocution est du même niveau de toute façon.

Müller en 6

Thomas Müller, c’est ce joueur avec des mollets de poulet, dont on ne peut pas vraiment dire ni où il joue, ni quels sont ses points forts, si ce n’est une vision du jeu paranormal et une faculté à courir déroutante. Un homme dont on a l’impression qu’il est là depuis mille ans et qu’il a joué avec Linke, Tarnat, Effenberg, Jeremies, Zickler et Jancker alors qu’il n’a que 24 ans. Quelqu’un qui préfère laisser la lumière aux autres. Résumons : intelligence de jeu + gros physique + expérience + travail dans l’ombre = Sergio Busquets. Ne reste plus qu’à apprendre la « putasserie » pour devenir une vraie sentinelle. Il en a déjà le nom en tout cas.

Van Buyten en 9

Malgré ses tentatives répétées pour jouer avec un faux neuf, que ce soit Müller ou Götze, le match de ce week-end à Wolfsburg a démontré que le Bayern joue mieux sans « umlaut » en pointe. Alors que le score était de 1-1, l’entrée en jeu de Mandžukić a permis aux Bavarois de planter cinq pions supplémentaires. Sauf que le Croate accuse un caron sur son z et un accent aigu sur son c. Ce que ne peut supporter Pep, qui garde un très mauvais souvenir d’Ibrahimović. Comme il ne s’agit que de mettre des buts de la tête et que courir n’est pas vraiment au programme, Daniel Van Buyten, autrefois meilleur buteur de l’OM (8 buts en 2002-2003, égalité avec Ibrahima Bakayoko), semble tout indiqué. Complètement libéré dans ce rôle de pivot, DVB mange la soupe sur la tête des centraux adverses. Après avoir détruit la paire Ramos/Pepe en finale de Ligue des champions, DVB emmène les Diables rouges jusqu’en finale du Mondial brésilien. Malheureusement, désorienté par la chevelue charnière David Luiz/Dante, il passe complètement à côté de son match. Dépité, malgré un bilan honorable de 17 buts (dont un du pied), le Belge tire un trait sur le football. Pour suivre les traces de son père, catcheur. Le match contre Big Show promet.

Neuer en goal volant

Lors du match aller contre Arsenal, le Bayern a affiché un taux de possession complètement affolant de 78,8%. Autant dire que les Bavarois avaient tout le temps le ballon. Mieux, ils l’avaient dans la moitié de terrain des Gunners. Par exemple, Toni Kroos a fait 147 passes (autant que tous les joueurs d’Arsenal réunis), dont 127 dans le camp adverse (96,1% de réussite). Pas étonnant dans ces conditions que Neuer s’emmerde, là-bas dans sa cage. Pour permettre à son équipe d’évoluer encore plus haut, Guardiola remet au goût du jour ce vieux serpent de mer des cours de récré : le fameux goal volant. Une innovation qui débouche sur une composition inédite en 1-2-3-4-1, sobrement baptisée la Pitbull, en hommage au génial auteur du tube I know you want me, et de beaucoup d’autres. Flatté, ce dernier décline son Timber en plusieurs versions : Neuer, Raeder, Badstuber, Weiser, Schweinsteiger et Müller. Avec Diane Kruger dans le rôle de Ke$ha.

Lewandowski en ailier

Guardiola a un pêché mignon : foutre de véritables buteurs sur les côtés. Henry, Villa et Alexis Sánchez peuvent en attester. Quand Robert débarque à Munich au début de l’été, grande est sa surprise lorsqu’il apprend qu’il ne sera pas aligné en pointe. Il a beau protester, il ne peut rien faire face à l’argument massue de Pep : si le meilleur buteur de l’histoire de la Roja et agitateur à mi-temps a accepté son sort, ce n’est pas un type qui était le remplaçant de Lucas Barrios qui va changer quoi que ce soit. Barrios, qui, rappelons-le, s’est barré au Guangzhou Evergrande après le BVB et qui est maintenant au Spartak Moscou, un club éliminé de l’Europa League avant même la phase de poules par la toute-puissante équipe du FC Saint-Gall. Mais le Polonais est bien décidé à ne pas se laisser faire : il lance un mouvement de résistance qu’il baptise Solidarność. D’abord interdit, le mouvement est finalement accepté à contrecœur par Pep, qui sera finalement poussé à la démission quelques mois plus tard. Comme un symbole, l’Espagne ne remportera plus jamais de titres majeurs. Victoire pour le peuple.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

AirForceOne Niveau : CFA2
Ah l'ancienne Jens Jeremies Michel Tarnat Stéphan Effenberg :). Le début était pas mal et puis c'est parti en cacahouète tel Alf dans sa maison (rappelez vous de cet extraterrestre au gros nez. Maintenant c'est Zlatan et lui rigole pas)
Note : 5
Que de nostalgie avec Van Buyten et ses buts ... finalement, l'OM passionait plus avec Bakayoko et Van Buyten qu'avec Diawara et Gignac, triste réalité.
La prochaine folie de Guardiola : aller entrainer le prochain gagnant d'un triplé LDC/championnat/coupe
Le coup de la 1-2-3-4-1 Pitbull m'a fait passé pour un psychopathe dans le métro! Merci pour cette bonne barre de rire dès le matin!
Thomas Müller où le mec qui peut jouer à tous les postes avec le même rendement. Il a pas la dégaine de Cristiano Ronaldo certes mais il est jamais décevant. Mieux, il progresse saison après saison. Si ma mémoire est bonne, il est à 23 buts cette saison et beaucoup de passes décisives ce qui de lui le meilleur buteur du bayern cette saison toutes competitions confondues. Si je devais recruter un joueur au bayern, ça serait lui mon premier choix.
Lewandowski, à la limite, sur un côté c'est pas impossible, il est l'archétype du gars très bon en tout, excellent en rien. Par contre Villa qui était un excellent finisseur à Valence, tu lui a brisé les ailes en le mettant sur une aile papi Guardio'

P.S. : #Mullerballondor2015
Note : 1
Ben je préfère clairement voir Lahm à droite et Martinez au milieu de terrain.

Défensivement, c'est plus serein.

Mais bon, Javier a de la peine à retrouver son niveau de l'an passé et Rafinha pose de jolis centres (coucou Sagna...).

Et Müller, tu peux le mettre n'importe où. Le gars est tellement fort.
@ PARISSG :
Je suis ni fan du Barça ni spécialement fan de Pep, mais bon à sa place tu serai allé entrainer Lorient ou Brest ? Dans ts les cas il allait prendre un top club, faut pas se voiler la face ! Le mec est un compétiteur, on lui propose la meilleure équipe d'Europe, ça se refuse pas. Puis il a qd meme bien changé le jeu du Bayern en qques mois...
Note : 1
Message posté par Elji haz14
Thomas Müller où le mec qui peut jouer à tous les postes avec le même rendement. Il a pas la dégaine de Cristiano Ronaldo certes mais il est jamais décevant. Mieux, il progresse saison après saison. Si ma mémoire est bonne, il est à 23 buts cette saison et beaucoup de passes décisives ce qui de lui le meilleur buteur du bayern cette saison toutes competitions confondues. Si je devais recruter un joueur au bayern, ça serait lui mon premier choix.


J'suis d'accord, on en parle rarement par rapport aux autres joueurs du Bayern mais le mec est toujours au top.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Mouais, on a l'impression à la lecture que Guardiola fait mumuse avec ses joueurs en les plaçant pas forcément à leurs postes de prédilection.

Cela aurait pu être drôle mais un article de fond sur les pratiques de Guardiola poussant le collectif bien au delà de l'intérêt individuel de tel ou tel joueur serait quand même un poil plus intéressant.

Alors quelques joueurs parfois sacrifiés (Fabregas, Villa...), mais une réussite sportive indéniable pour Guardiola et son Barça. Si le Bayern réussit à garder son sésame européen, on aura sans doute plus ce type d'articles à lire.
Message posté par Toto Riina


J'suis d'accord, on en parle rarement par rapport aux autres joueurs du Bayern mais le mec est toujours au top.


j'ai été voir ces stats, cette saison c'est juste 13 buts en championnat et 8 passes déc'. Pas mal pour un joueur dont on connait pas vraiment son poste, tantôt au milieu, tantôt sur les ailes, tantôt en pointe et toujours efficace! Bref, j'aime ce joueur! J'oublie une chose importante, le mec ne se blesse presque jamais!(je touche du bois!) ça en dit long sur son hygiène de vie!
Message posté par Toto Riina


J'suis d'accord, on en parle rarement par rapport aux autres joueurs du Bayern mais le mec est toujours au top.


j'ai été voir ces stats, cette saison c'est juste 13 buts en championnat et 8 passes déc'. Pas mal pour un joueur dont on connait pas vraiment son poste, tantôt au milieu, tantôt sur les ailes, tantôt en pointe et toujours efficace! Bref, j'aime ce joueur! J'oublie une chose importante, le mec ne se blesse presque jamais!(je touche du bois!) ça en dit long sur son hygiène de vie!
Maurice Ponpon Niveau : Loisir
Ce Bayern là ne sera jamais au niveau du grand Barça de Guardiola.
Il y a une sacré différence entre se taper le réal comme adversaire tout au long de l'année et Dortmund ou le Bayer Leverkusen.

La performance barcelonaise est d'autant plus admirable.
pour les hispanophone, une vrai analyse de Guardiola et le Bayern jusqu'a decembre

http://lapresionalta.wordpress.com/la-e … guardiola/
bonne lecture
Rakamlerouge Niveau : National
"Malgré ses tentatives répétées pour jouer avec un faux neuf, que ce soit Müller ou Götze, le match de ce week-end à Wolfsburg a démontré que le Bayern joue mieux sans « umlaut » en pointe. Alors que le score était de 1-1, l’entrée en jeu de Mandžukić a permis aux Bavarois de planter cinq pions supplémentaires. Sauf que le Croate accuse un caron sur son z et un accent aigu sur son c. Ce que ne peut supporter Pep, qui garde un très mauvais souvenir d’Ibrahimović."

CA c'est une plume. Ironie, finesse... Bravo :)
Ce que je retiens du post c'est la boutade pour se moquer de la Belgique. Je suis français et je supporte la françe mais, en toute honneteté, je mettrais bien un petit billet sur la Belgique en finale de la coupe du monde. C'est une possibilité à considérer, leur génération arrive à maturité.
nononoway Niveau : CFA
Ecosse - Belgique en 2001, 90e minute

BAM ! Van Buyten, 2-2
Pour sa deuxième cap.
Rakamlerouge Niveau : National
Message posté par Maurice Ponpon
Ce Bayern là ne sera jamais au niveau du grand Barça de Guardiola.
Il y a une sacré différence entre se taper le réal comme adversaire tout au long de l'année et Dortmund ou le Bayer Leverkusen.

La performance barcelonaise est d'autant plus admirable.


Tu veux dire Dortmund qui a marché sur le Real de Cricri et du Mou en demies Aller l'année dernière ? Et tu parles bien du barca qui en a pris 7 lors de ces mêmes demies ?

Pour moi la génération "Lahmsteiger"/"Robbery"/Thomas Müller est déjà culte. Elle a sa place dans les annales de l'histoire du foot. Tous ceux qui suivent le bayern depuis 20 ans (qui ont connu le milieu de 90's tout pourri, la grande époque 1999-2001, puis la décénie 2000-2010 avec ses hauts et bas) mesurent le chemin parcouru et savent de quoi je parle.

Mais je respecte ton avis cela étant, car c'est vrai que le Barca de 2011 avait quelaue chose de spécial.
Message posté par Maurice Ponpon
Ce Bayern là ne sera jamais au niveau du grand Barça de Guardiola.
Il y a une sacré différence entre se taper le réal comme adversaire tout au long de l'année et Dortmund ou le Bayer Leverkusen.

La performance barcelonaise est d'autant plus admirable.


Mouais, c'est vite dit. Je ne vois pas ce que Dortmund doit envier au real, si ce n'est leur histoire. C'est bien eux qui les ont sortit en demi non !!!

Et meme si la liga commence à devenir plus homogène, si il y a bien un championnat ou le challenge est relevé c'est la Bundesliga.
Regarde les 20 dernier trio de tête. Le Bayern est souvent dans les trois, mais il est aussi souvent emmerder sur des période de 4-5 saisons par un club comme le Bayer Leverkusen en ce moment. Il y a eut Wolfsburg, Schalke et tant d'autre.

Et en ce moment il y a Dortmund.

Je pense que si il arrive a enchainé les résultat sur plusieur saison, ce sera plus marquant qu'en Espagne, car le championnat est plus relev, et il aura aussi prouver au monde entier qu'il peut exporter sa réussite ailleurs que dans son moule.

Car formé au barca, joueur au barca, entraineur des jeunes au barca, puis entraineur au barca. Quand on sait que le modèle c'est on forme des jeunes qui joueront sur un seul et unique modèle dans toute les catégories d'ages, il pouvait pas vraiment se planter.
Au pire il aurait put etre moyen, il aura été brillant.

Mais briller au Bayern c'est bien plus compliqué pour lui.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 46